AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2714308120
Éditeur : José Corti (22/03/2003)

Note moyenne : 3.33/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Voici, pour le lecteur français, la première occasion depuis le dix-septième siècle de se mesurer avec Les Songes et discours de Quevedo.
Le Siècle d’or touche à sa fin. Nature inquiète, turbulente, volontiers querelleuse, Quevedo est ce témoin à charge qui peint dans les Songes et discours le tableau d’une société malade. Défilent en une ronde infernale (au sens propre) des pantins gesticulants, grimaçants, vociférants, qui tous incarnent des types soc... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Joualvert
  04 octobre 2016
Voici une série de textes satiriques de Quevedo, un contemporain de Cervantes. Écrits à différents moments mais tous dans le même esprit, ils exposent la corruption de gens de divers états et professions en une grande farce macabre. En toile de fond ; jugement dernier, possession démoniaque, mort, enfer et damnation. La plupart du temps, la forme est une succession de petites scènes. Par exemple, on assiste aux supplices infernaux mérités par des représentants de toutes les classes sociales, on nous révèle les motivations secrètes et peu louables de passants croisés lors d'une promenade, etc. Le langage est facétieux et enclin à l'exubérance. Le texte que j'ai préféré est le dernier, ''Le songe de la mort'', que j'ai trouvé le plus vivant (bon, voilà que je me lance dans les figures de style) et semé de personnages attrayants.
Commenter  J’apprécie          61
Danieljean
  25 juillet 2016
La vie y est un songe trompeur et renversé : Quevedo décrit l'endroit funèbre et comique de cet envers, les lieux où les êtres et les vices apparaissent tels qu'ils sont. Il rêve d'abord qu'il voit le Jugement dernier, puis écoute le discours d'un alguazil (gendarme) démoniaque : les alguazils étaient détestés. Quevedo les présente armés de fouets et jaloux des diables qui, en enfer, gâchent le travail en fouettant mal. Il rêve ensuite qu'il visite cet enfer. Puis il parcourt la grand-rue de l'hypocrisie, où se dévoile le «monde du dedans». Toute la société y défile en caricatures que le langage pousse jusqu'à l'abstraction. Ce thème touche au coeur de l'esprit baroque.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
JoualvertJoualvert   05 juillet 2016
Je suis - dit-il - Le Roi Enragé. (...) Jamais il n'y eut au monde roi aussi malchanceux, car de lui vous ne gardez aucun souvenir, hormis radotages, oripeaux, vieilleries et divagations, et jamais il n'y eut roi de si méchante, si répugnante, si putride, si décrépite, si vermoulue et si miteuse mémoire. Les gens n'ont-ils pas été jusqu'à dire que j'étais atteint de la rage ? Par Dieu je jure qu'ils mentent, mais comme tous en sont venus à dire que j'avais la rage le mal est sans remède, et du reste je ne suis ni le premier ni le seul roi saisi de rage, attendu qu'il n'y a - et pas davantage n'y eut et n'y aura - roi qui n'enrage du fait de son entourage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
JoualvertJoualvert   23 juin 2016
Car l'argent, comme les femmes, est épris de mouvement et aime qu'on le touche et qu'on lui obéisse, mais il est ennemi de qui le met sous clef, et il s'attache aux pas de ceux qui ne le méritent pas, et ainsi allant de maison en maison, en fin de compte il laisse chacun avec une douleur à l'âme.
Commenter  J’apprécie          20
JoualvertJoualvert   22 juin 2016
Mais vous allez dire que trop évidente vérité devient absurdité. Belle excuse, frères vivants ! La vérité sans apprêt, vous la dites amère ; peu de vérité, vous dites que c'est mensonge ; beaucoup de vérités, que c'est insanité. Comment la vérité doit-elle s'habiller pour vous plaire ?
Commenter  J’apprécie          20
JoualvertJoualvert   22 juin 2016
Je ne veux d'autre chair que la chair de la femme, surtout quand est peu chère la femme qui se vend ou bien que m'est très chère la femme qui se donne.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Francisco de Quevedo (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Francisco de Quevedo
Un extrait de l’émission « Poésie sur parole », par André Velter, diffusée le 5 juillet 2003 sur France Culture. Invité : Bernard Pons, traducteur des sonnets chez José Corti.
autres livres classés : satireVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Connaissez-vous bien les contes de Perrault ?

Combien de contes Charles Perrault a-il écrit ?

6
9
11
15

17 questions
377 lecteurs ont répondu
Thèmes : conte , charles perrault , 17ème siècleCréer un quiz sur ce livre