AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782330135263
Éditeur : Actes Sud (19/08/2020)
3.99/5   48 notes
Résumé :
Alors que tout va plutôt bien pour Alain Conlang, polémiste télévisuel bénin dûment assermenté par l'État et vastement apprécié par la jeunesse, le voilà qui, lors d'un dîner sans relief, lâche une sotte et gratuite réflexion sexiste. L'ennui ? L'alcool ? Le mauvais goût ? Aucune excuse ne tient.
Dans un monde passé à la javel idéologique, le dérapage est de nature à précipiter notre Bartleby du XXIe siècle chez un Kafka décidément inoxydable. Drôle et inqui... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
3,99

sur 48 notes
5
3 avis
4
6 avis
3
2 avis
2
1 avis
1
0 avis

Verdure35
  07 septembre 2020
Actes Sud propose un roman comique et effrayant à la fois.
Pour avoir dit dans un dîner assommant et alors qu'il était un peu éméché : "Je ne supporte pas les bonnes femmes et leur rapport au pouvoir,je ne supporte pas de travailler pour les nanas, c'est toujours un cauchemar"un jeune polémiste télévisuel surtout aimé des jeunes, signe son arrêt de mort sociale.
Nous sommes dans les années 2030. Et à cette époque, tout propos tenu contraire à la pensée dominante est vite dénoncé publiquement, et le lynchage des réseaux sociaux galope.
M. Kundera et Ph Roth ont déjà exploré ce mécanisme( sans réseaux sociaux il est vrai) avec talent.
En 2030 donc il faut des tickets pour chaque chose, plus de viande, plus de sucre, un algorithme surveille tout cela.C'est une joie et un honneur de changer de sexe, plus rien n'est secret.
L'auteur écrit des horreurs jubilatoires. Il expédie le lecteur dans une dizaine d'années, soit, mais il ne m'est hélas jamais venu à l'esprit qu'il pouvait s'agir d'un roman de science fiction...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          378
Bazart
  06 octobre 2020
Romancier et cinéaste singulier et parfois étonnant dans le début des années 2000 - notamment son deuxième film, La Confusion des genres avec un Pascal Gregory en avocat déboussolé, Ilan Duran Cohen est également un romancier qui a écrit quelques romans remarqués comme "Le Fils de la Sardine "à peu près au meme moment .
Après s'être fait plus discret ces dernieres années, Duran Cohen revient en cette rencontrée littéraire avec un roman d'anticipation certes, mais qui se déroule dans un futur tres proche les années 2030.
Son nouveau roman "Le petit polémiste "est une satire de notre société audiovisuelle où les chroniqueurs et polémistes en tous genres sont légions avec un héros, un certain Alain Colang (un personnage que les fidèles du romancier connaitront car déja présent dans son roman " Mon cas personnel)" , polémiste professionnel , assermenté par l'état, et apprécié de tous, en tout cas, avant de faire le dérapage de trop.
Dans cette société où le classement social- le mapping- impose ses choix au gré d'algorithme forcément aléatoires, Conlang se voit délaissé de tous les cotés, que ce soient les proches ou les , professionnels .
Totalement désavoué et surtout menacé d'une sentence judiciaire terrifiante- la castratation chimique, Conlang va tenter de s'en sortir.
Une plume au vitriol pour attaquer au scalpel la bien pensance étatique , le retour d'un Ilan Duran Cohen en grande forme . On se dit que son roman d'anticipation ressemble quand même bien à la réalité de l'époque !!
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
zabeth55
  09 août 2021
Dans une futur pas si loin que ça, Alain Colong est polémiste dans l'audiovisuel.
Lors d'un dîner, un peu ivre, il lance une phrase sexiste.
C'est le début de graves ennuis pour lui.
Son procès est programmé.
En effet, tout dans cette société est réglementé, surveillé.
Plus de place pour la moindre liberté.
Caméras, mapping draconien, algorithmes, délation.......
plus aucune place pour une identité proche.
C'est un roman bien écrit, une satire kafkaïenne,
S'il y a beaucoup d'humour, on ne peut s'empêcher d'avoir froid dans le dos.
Certes on n'en est pas là, mais une à une nos libertés s'amenuisent et on entre dans un système réglementé qui n'augure rien de bon.
A tel point que j'ai cru par moments ne pas pouvoir poursuivre ma lecture.
Commenter  J’apprécie          205
Mousquetaire11
  18 janvier 2021
Quel roman déstabilisant décriant un futur vers lequel nous pourrions nous diriger si la société est poussée dans certains extrêmes.
Dans la lignée de 1984 de Georges ORWELL, nous nous retrouvons dans les années 2030.
Depuis de nombreuses années, le gouvernement exerce un large contrôle pour respecter certains préceptes que se soit en matière d'écologie, animale, d'idéaux d'égalité des sexes ou encore religieux. de plus en plus de nouvelles règles ou taxes sont mises en place, et, si les individus manquent à celles-ci leur "mapping" se verra impacté.
Lors d'un diner trop arrosé, Alain Conlang, polémiste télévisuel mais adoré des plus jeunes va, sur le ton de la plaisanterie faire une réflexion sexiste de mauvais goût. Il n'en faut pas plus pour être dénoncé. A partir de là la vie d'Alain Conlang va prendre un nouveau tournant dans l'attente de son futur procès...
Ce roman satirique pousse parfois certaines idées et concepts à l'extrême mais il a le mérite de pousser à la réflexion...
Challenge MULTI-DEFIS 2021_05
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
SerialLecteurNyctalope
  20 janvier 2021
•SATIRE PAS SI UTOPIQUE•
.
🦊 Les polémistes. Ils parlent, exagèrent et vivent du sang de leur proie. Ils n'ont jamais tort et existent au travers d'autrui. Nous sommes en 2029 et Alain Conlang critique la société actuelle. Lui, le petit polémiste déteste ce monde où la mixité dans le sport est totale. Et puis il y a ce dîner où tout bascule. Une phrase. Alain conteste le rapport au pouvoir des femmes. Un petit peu ivre il pense être dans un cercle amical. Pourtant, tous ses amis le dénonce. En fil rouge tout au long du roman, il essaiera de les convaincre qu'il était alcoolisé, et que son procès ne doit pas avoir lieu. Car le fameux mapping -une sorte de de système à points selon les normes morales de cette société- va diminuer pour ses amis. Tout est enregistré. Une seule phrase peut faire basculer un homme. La ressemblance avec notre monde est alors poussée à l'extrême. Quoique pas si extrême que cela dans certaines circonstances. Dans cette nouvelle ère où le téléphone est obligatoire, où Marseille est devenue une enclave islamique, tous les acquis du passé, sont dispersés ou révolus. La France est devenue athée, nouveau principe de laïcité après les nombreux attentats. L'écologie prit tout l'espace public, le Grand Prix de Monte-Carlo n'existait plus, les corridas et la circoncision disparaissaient. Quant aux juifs, ils sont parqués dans le dix-septième arrondissement de Paris. Et puis chaque minorité a voulu son petit lopin de terre : les homosexuels, les fonctionnaires, les végans, les asiatiques... comme si la République s'effondrait. Chaque salarié a son propre stagiaire, la climatisation, l'acte de fumer sont interdits et les maisons d'éditions suffoquent. Jamais un tableau futuriste aussi plausible n'avait été porté à mes yeux. On se rend ainsi compte que tout peut changer en bien peu de temps. Qui eut cru que l'esclavage ou l'avortement allaient connaître cette destinée ?•••
.
🦊 Ce roman est bien plus qu'une farce comme le disait si modestement Ilan Duran Cohen. Bien plus qu'une satire. C'est une vision du monde que nous, citoyens, pourront être amenés à vivre en partie•••
Les réseaux sociaux ont fait émerger une certaine absence de lucidité et de mesure, permettant toute dérive sectaire possible. Rien n'est exclut pour demain. Et puis il y a l'absurde. Ce concept si humain qui, à force d'établir des règles et des interdits, n'a plus de solution. Un roman d'une immense créativité, d'une grande subtilité et intelligence qui ne laissera personne indiffèrent. En réalité, chacun de nous se persuade qu'il ne peut en être ainsi et pourtant...
.
La taxe sur l'obésité est effective pendant que des tickets sur la viande et l'alcool sont en vigueur pour limiter leur consommation. le frère d'Alain Conlang changera de sexe aussi facilement qu'il pourra respirer. En réalité Alain avec sa carte de polémiste est un fléau dans la société future mais il est l'un d'entre vous. Car demain il pourrait être exactement le même que vous et moi. Pour un sujet différent. Aucune sphère n'est épargnée. Les hommes ont interdiction de faire le premier pas envers une femme pour éviter tout dérapage. La société bascule. le moindre écart n'est plus toléré par une bien-pensance qui établit ses règles subjectives. Ilan Duran Cohen prend chaque phénomène sociétal pour le pousser à son paroxysme. Souvent crédible, parfois utopique. Peu importe tant que cela permet de nous faire réfléchir. Un roman d'une justesse incroyable, une satire sociale qui met l'Homme devant ses propres turpitudes et absurdités.
Un roman qui interpelle sur la notion de progrès. Un concept somme toute relatif mais avec un prisme novateur. Et si le progrès nous faisait disparaître en tant qu'humain ? Et si c'était mieux maintenant ? le bonheur n'existe plus dans cette sphère, le moindre petit plaisir est interdit car toute chose comporte une interprétation négative. Un roman brillant entre anticipation et critique d'une société perdue•••
Lien : https://www.instagram.com/p/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
BazartBazart   06 octobre 2020
Nous étions une trentaine de polémistes asser-mentés par l’État, reconnus d’utilité publique, on nous donnait une carte, une licence pour exercer, il ne fallait pas la perdre, elle était difficile à récu-pérer. La perdre était perçu comme une négligence et un irrespect de la fonction sacrée, nous servions la démocratie, notre carte en était la preuve irréfutable..
Commenter  J’apprécie          140
Bruno_CmBruno_Cm   24 juin 2021
J'ai toujours cru que je t'avais raté. Les premiers de classe sont des crétins séparés du monde, tellement obsédés par eux-mêmes, par leurs concours qu'ils aiment réussir et par ces ascensions sans fin qui les enivrent et les obsèdent. J'ai mis soixante-deux ans à réaliser que la bonté est la seule vraie beauté.
Bébé cactus, tu es mon soleil, tu es notre homme.
Prends le relais.
Je t'aime.
Commenter  J’apprécie          20
Bruno_CmBruno_Cm   23 juin 2021
Je crains qu'à mon contact, ma nièce ne sombre dans une incapacité chronique à s'adapter à son environnement, celui dans lequel elle est née et qui me fait tant horreur Elle est quand même la petite-fille d'un mannequin intellectuellement limité qui a plaqué la société car elle lui interdisait de conduire ses Mercedes à moteur à explosion qu'il adorait plus que nous. Une nièce à explosion.
Commenter  J’apprécie          20
littleonelittleone   18 janvier 2021
Les open spaces ont bouffé nos vies et notre intimité. Cette volonté de transparence et d'échanges obligatoires a fait de nous des petites souris apeurées qui fuient au premier regard. (p.117)
Commenter  J’apprécie          20
Bruno_CmBruno_Cm   23 juin 2021
Le train pour la Cité de la justice est bondé, des gens sont debout, l'ambiance est tendue, il n'y a aucune ambiance à vrai dire, la couleur de l'angoisse et du noeud à l'estomac, gris terne.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Ilan Duran Cohen (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ilan Duran Cohen
« C'est une farce, un roman d'anticipation, qui se déroule dans une dizaine d'années. Aujourd'hui, j'ai le sentiment que ce n'est pas tant de l'anticipation que ça, que je suis rattrapé par la réalité et les événements. Tout commence pour mon héros dans un dîner où il glisse, il chute : il dit une phrase un peu sexiste, complètement idiote, complètement sotte et à partir de là, tout son quotidien, sa vie, vont être chamboulés... » Ilan Duran Cohen
Plus d'informations sur le roman : https://rentree.actes-sud.fr/
autres livres classés : satireVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3664 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre

.. ..