AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jacques Ancet (Éditeur scientifique)
ISBN : 2070435962
Éditeur : Gallimard (05/01/2011)

Note moyenne : 4/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Le monde est toujours « la branloire pérenne » dont parlait Montaigne. Peindre le passage ; tout ce qui vacille ; tout ce qui tourne et retourne ; tout ce qui plie, se déplie, se replie et échappe n’offrant que peu ou pas de prise relève de cet esprit baroque contemporain d’un monde en voie de dislocation. Aujourd’hui comme hier. Ici ou là-bas quand il s’agit de résister à la langue imposée toujours plus affadie, abâtardie en quelques représentations visant à toujou... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
SZRAMOWO
  30 janvier 2015
«Borges, dans l'un des textes qu'il consacre à Quevedo, s'étonne de ne pas le voir figurer au Panthéon de la littérature universelle, alors qu'il le tient pour «le plus grand artiste des lettres hispaniques». Sans doute, avance-t-il, parce qu'à son nom n'est associé aucun de ces grands symboles qui marquent l'imaginaire collectif. [...] En effet, la grandeur De Quevedo est avant tout verbale. Son oeuvre n'est celle ni d'un philosophe ni d'un théologien, ni d'un penseur politique. Elle est d'abord celle d'un poète au sens le plus large et en même temps le plus précis du terme. Ses idées sont communes et empruntées et il n'invente aucune des formes littéraires qu'il manie avec une virtuosité sans égale. Autrement dit, ce qu'il nous laisse, c'est un passage de vie qui ne s'incarne dans aucune figure universelle, aucun symbole, aucun événement pathétique mais dans le flux ininterrompue d'une incomparable force de langage où le laconisme le dispute à l'hyperbole, la fulgurance à la surcharge, la simplicité à la complexité. Cette force, on la retrouve concentrée dans ses poèmes et, en particulier, dans un certain nombre de sonnets parmi les plus mémorables de la poésie espagnole. Car Quevedo, avec quelques-uns de ses grands contemporains – Malherbe, son rival Gongora, Shakespeare et John Donne – est sans conteste l'un des maîtres du sonnet européen. C'est donc comme tel qu'on le présente ici, en privilégiant dans son oeuvre foisonnante un genre qui, par son universalité, traverse les frontières et nous parle encore directement.»
Jacques Ancet.
Lien : http://www.gallimard.fr/Cata..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
MIOP
  09 février 2012
102 sonnets, choisis, présentés et traduits par Jacques Ancet, du grand poète espagnol Francisco de Quevedo (1580-1645).
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
SZRAMOWOSZRAMOWO   30 janvier 2015
À Aminta, qui s’est couvert les yeux de la main



M’ôte le feu, neige me fait faveur

la main sous qui tes yeux ont disparu ;

n’est pas moins dure avec qui elle tue,

ni moins de flammes anime sa blancheur.



Le regard boit d’incendies la fraicheur,

et volcan aux veines les distribue ;

le cœur amant d’une peur prévenue,

craint tout ce blanc, car il le sent trompeur.



Si de tes yeux le brasier souverain,

tu le passes en ta main pour l’apaiser,

c’est là grande pitié du cœur humain ;



mais pas de toi, car il peut, éclipsé,

puisqu’elle est neige, liquéfier ta main,

si cette main ne veut pas le glacer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
coco4649coco4649   13 avril 2016
À LISI COUPANT DES FLEURS
ET ENTOURÉE D'ABEILLES


Les roses non coupées sont indignées,
Lisi, du choix que tu fais des meilleures ;
celles que tu foules restent inférieures,
de conserver la trace de ton pied.

Toi si beau leurre aux abeilles abusées
qui courtisent tout empressées tes fleurs ;
leur appétit leur vient de tes couleurs :
leur goût tu nargues et ris de les tromper.

Puisque sur moi ton état n'est point tel
qu'il s'apitoie, de l'essaim merveilleux
prenne pitié ton printemps éternel.

Il sera fortuné, et moi heureux,
s'il tirait cire de ton buste, et miel
de ton doux visage miraculeux.

p171
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
coco4649coco4649   13 avril 2016
SOUFFRIR OBSTINÉ
SANS RÉPIT NI SOULAGEMENT


Avril colore les champs que captivent
gel effilé et neige déchaînée
d'un très sombre nuage obscur et, bien parées,
déjà brillent à l'entour les feuilles vives.

Il découvre les termes de la rive
le courant vif au soleil apaisé ;
et la voix du ruisseau, articulée
sur les pierres, défie l'air qu'il la suive.

Les ultimes absences de l'hiver
des montagnes sont les lointains échos,
signe de déroute, l'amandier vert.

Au fond de moi, pas de printemps nouveau,
l'amour y vit et y brûle l'enfer,
et c'est un bois de flèches et de faux.

p.207
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
jauchatpitrejauchatpitre   27 juin 2015
Tu montres, de prodiges couronné,
sépulcre foudroyant, mont insidieux,
les prouesses de la neige et du feu
et l'incendie dans les glaces logé
L'hiver s'embrase en flamme hérissé,
de pluies de grêle il abreuve le feu;
tu gémis: il tonne; tu souffles, il pleut
en cendres sur ton corps éparpillé.
Si je n'étais pas né pour si grand mal
tu n'aurais, oh! Etna! aucun émule
tu serais un beau monstre et sans égal.
Mais comme dans la neige en feu, je brûle
Etna d'amour, Encélade vivant,
En ce monde je suis ton double ardent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
GODINHOGODINHO   31 mars 2015
" Vivre, c'est de cheminer le temps d'un court voyage. "
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Francisco de Quevedo (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Francisco de Quevedo
Un extrait de l’émission « Poésie sur parole », par André Velter, diffusée le 5 juillet 2003 sur France Culture. Invité : Bernard Pons, traducteur des sonnets chez José Corti.
autres livres classés : poésieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
754 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre