AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Clotilde Seille (Autre) Gallimard (Autre)
EAN : 978B08WWTFWQG
Éditeur : Gallimard (29/03/2021)
3.81/5   357 notes
Résumé :

À la naissance de son fils, le duc de Hastings jubilait. Hélas, l'enfant bégaie ! Affront insupportable pour le duc, qui l'a renié sans pitié. Le jeune Simon a grandi, solitaire et assoiffé de revanche. Après de brillantes études, il a bourlingué de par le monde jusqu'à la mort de son père, et c'est désormais porteur d'un titre prestigieux qu'il rentre en Angleterre. Il est aussitôt assailli... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (101) Voir plus Ajouter une critique
3,81

sur 357 notes

ludi33
  09 janvier 2021
Aujourd'hui, qui n'a pas entendu parler des Bridgerton, grâce à la série Netflix. Ce tapage médiatique m'a donné envie de lire cette saga. J'ai donc fait les yeux doux à ma mère pour qu'elle me prête ses exemplaires.
Je me suis donc plongée dans ce premier tome avec d'autant plus d'envie que les critiques en étaient très bonnes. Et je me suis régalé à la lecture des péripéties matrimoniales de Daphné et Simon, qui passe un drôle de marché, l'évolution de leurs sentiments l'un envers l'autre et leur attirance mutuelle finissant par les entraîner dans des situations cocasses.
Julia Quinn manie la plume avec talent et avec beaucoup d'humour pour nous raconter ces aventures, démarrant chaque chapitre par un extrait de chronique de la mystérieuse Lady Whistledown, autrice d'une publication dévoilant les dérapages imprudents de la haute société londonienne.
J'ai hâte de poursuivre ma lecture des aventures de la fratrie Bridgerton qui promet quelques bons moments et de découvrir qui se cache derrière la plume de Lady Whistledown.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          255
sld09
  19 mars 2021
J'ai La Chronique des Bridgerton dans ma liseuse depuis quelques temps (quelques années même). Avec le tapage qu'il y a autour de l'adaptation télé qui en a été faite, je me suis dit qu'il était grand temps de me plonger dans les romans de Julia Quinn si je ne voulais me faire "spoiler" (même si le suspense n'est pas l'argument premier de la collection J'ai Lu Pour Elle).
En tout cas, j'ai passé un très bon moment avec Daphné et le Duc, le premier des huit tomes de la série. La plume de Julia Quinn nous offre une intrigue sans temps mort, pour une romance non dénuée d'humour, avec des dialogues ciselés et acérés, les deux héros du roman ayant du caractère.
Autour d'eux, la famille Bridgerton est foisonnante, envahissante, exubérante et chaleureuse ; et les potins de la mystérieuse Lady Whistledown ajoutent encore à l'animation ambiante.
La seconde partie du roman m'a un peu moins plu car l'intrigue glisse vers le mélo. Entre les traumatismes de l'enfance qui refont surface et des incompréhensions dans le tout jeune couple, l'histoire perd en légèreté et c'est d'autant plus dommage, à mon avis, qu'on sait bien que ce n'est qu'un contretemps avant le happy-end de rigueur.
J'ai hâte de lire le deuxième tome qui se concentre sur Anthony, l'aîné de la famille, le grand frère protecteur et un peu despote de Daphné…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
FeyGirl
  26 février 2021
Je n'ai pas vu la série télévisée, mais le tapage médiatique m'a donné envie de lire les livres.
Le premier tome raconte l'histoire entre une fille de vicomte qui doit se trouver un mari, mais n'attire pas les prétendants, et un duc qui a juré de ne pas se marier. Évidemment, ces deux-là vont finir par se trouver (on est dans une romance !), mais l'auteure continue son récit en mettant en exergue que bien des filles « bien nées » de cette époque étaient maintenues ignorantes des choses du sexe.
Comme beaucoup de romances historiques, la réalité des rapports entre les hommes et les femmes de l'époque n'est pas toujours respectée, mais l'auteure a une plume très agréable et un vrai talent de « page turner » : à peine a-t-on fini un chapitre qu'on a envie de lire le suivant. le roman offre aussi des moments d'humour bienvenus, et les dialogues sont extrêmement bien ciselés : certaines répliques valent le détour.
Une bonne lecture pour se détendre !
Commenter  J’apprécie          180
Walkyrie29
  22 avril 2016
Une romance historique pleine d'humour et de tendresse, entre une jeune fille à la famille légèrement envahissante et oppressante mais très aimante et un Duc, fils unique, ayant été élevé sans mère et renié dès son enfance par son père. On passe un très bon moment de lecture en compagnie de cet ouvrage !
Le Duc d'Hastings étant décédé, son fils unique parti depuis des années à travers le monde revient à Londres. Un retour qu'il espérait discret et rapide pour régler les formalités de l'héritage, hélas, c'était sans compter les mères en quête d'un bon parti pour enfin marier leur filles. le Duc n'aspire ni au mariage ni aux enfants, pourtant quand la jolie Daphné Bridgerton se présente face à lui, elle ne le laisse pas indifférent. Rapidement une complicité s'installe entre les deux jeunes gens prêts à tout pour éviter ce manège mondain nécessaire et inévitable pour trouver femme ou mari.
Ce premier opus ouvre grand le bal, et laisse présager une série intéressante et amusante. On suit donc la première fille Bridgerton, Daphné, quatrième d'une fratrie de huit enfants ! Elle a trois frères aînés, Anthony, Bénédicte et Colin, ultra protecteurs et dont l'ombre pèse sur Daphné qui n'attire pas les gentlemen pour se marier mais davantage comme une amie amusante et pleine d'esprit. Daphné a grandi avec ses frères d'où un côté un peu garçon manqué, des réparties franches et directes, une jeune fille peu maniérée qui subit les ennuyeux bals mondains uniquement pour faire plaisir à sa mère qui lui cherche un époux. Et un jour, elle rencontre Simon Basset, le nouveau Duc d'Hastings dans des circonstances pour le moins atypiques qui lui propose un arrangement pour leur éviter à tous les deux de subir les mondanités.
Simon est fils unique, rejeté depuis son enfance par son père à cause de son bégaiement et orphelin d'une mère morte en couche. Pour l'ancien Duc d'Hastings, sa progéniture se devait d'être parfaite dès l'âge de quatre ans ! Malgré ce handicap, et l'absence d'amour de son père, Simon a surmonté les difficultés et maîtrise aujourd'hui son bégaiement, il a fait de grandes études puis a quitté l'Angleterre pour naviguer à travers le monde. Il a toujours détesté son père, aussi ne revient – il qu'à la mort de celui-ci. le retour à la vie mondaine est un peu violente pour Simon, les mères accaparantes, les jeunes filles innocentes et écervelées sont autant de choses dont il se passerait volontiers. Et puis, il rencontre Daphné Bridgerton, la petite soeur de son meilleur ami Anthony, jolie et intelligente, il se laisserait tenter s'il ne devait pas respecter son amitié avec Anthony.
Nous avons donc deux personnages aux éducations diamétralement opposées, l'une pleine d'amour, de rire, de joie, l'autre dans la solitude, le rejet et l'absence d'amour parental. On a donc un personnage féminin assez solaire et un personnage masculin plus en retrait, plus froid. Pourtant, le couple fonctionne vraiment bien, justement parce que de leurs différences naissent des confrontations, des quiproquos, des émotions et des sentiments divers et variés, des idées et certitudes remises en question.
Et puis franchement, on s'amuse avec cette famille Bridgerton menée de front par une veuve absolument délicieuse qui a le pouvoir d'effrayer ses propres fils, des frères omniprésents à l'affût des hommes qui s'approcheraient un peu trop de leur soeur, et des plus jeunes, débordants d'énergie à l'aube ou en pleine adolescence, innocents et natures, bref adorables. Colin et Hyacinthe sortent du lot dans cette fratrie atypique pour l'époque, Colin pour son côté volage, frivole et charmeur, c'est aussi celui qui est souvent du côté de sa soeur ; Hyacinthe pour ses réparties déjà prometteuses et son franc parler naissant à à peine dix ans ! Deux tomes donc qu'il me tarde de lire (respectivement les tomes 4 et 8). le pauvre Simon en voit de toutes les couleurs et en même temps, il apprécie cette chaleur qui se dégage de cette famille certes dynamique mais surtout pleine de tendresse et de complicité.
Du côté du style de l'auteur, Julia Quinn a une plume très agréable qui se lit bien. le choix de l'humour est une très bonne option, on s'amuse vraiment dans cette romance. Et puis, il y a ce personnage Lady Whistledown, une inconnue qui écrit chaque jour des chroniques mondaines, apparaissant à chaque début de chapitre, Julia Quinn titille notre curiosité puisque l'on se demande qui elle est vraiment !
En bref, une romance historique entre deux personnages intéressants et attachants où l'humour trône fièrement et efficacement au centre de celle – ci. Une belle romance qui m'a convaincue de bout en bout (enfin pas tout à fait, la fin guimauve de ce genre me laisse toujours songeuse mais le reste est tellement bon, je passe outre !), n'hésitez pas à la découvrir !
Lien : https://songesdunewalkyrie.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Syl
  02 mars 2021
Lady Violet Bridgerton, veuve depuis quelques années, a la lourde charge de veiller au bien-être de sa famille et de mener à bien les mariages de ses enfants. Ayant laissé à la mort de son mari la gestion de leur patrimoine à son fils aîné, le vicomte Anthony, elle se dévoue dans l'immédiat à Daphné qui a l'âge d'être courtisée et présentée à la cour. C'est la saison des bals, les jeunes célibataires se mettent en quête de trouver un mari, une femme, et Daphné, débutante accomplie, est la jeune fille la plus convoitée.
Il règne dans la demeure une joyeuse effervescence et si Daphné se prête au jeu des préparatifs avec complaisance, au plus secret de son coeur, elle rechigne à n'être qu'une proie pour des jeunes rapaces, et rêve de trouver un amour sincère.
L'actualité de cette aristocratie se partage entre les évènements mondains et les commérages sur une certaine lady Whistledown qui écrit des articles dans le journal La Chronique Mondaine. On ne sait rien de cette journaliste ou de ce journaliste et le mystère sur son identité alimente les discutions. Sur un ton humoristique, elle raconte l'intimité de la haute société avec beaucoup de piquant, son encre est parfois du vitriol, et chose surprenante, elle semble connaître les cachotteries des uns et des autres. Dans son dernier billet, elle annonce le retour du duc de Hastings, Simon Basset, qui avait quitté l'Angleterre après s'être disputé avec son père. Revenu pour prendre son titre à la mort de son géniteur, Simon va être l'un de ses sujets favoris… (avec Daphné).
Julia Quinn écrit dans son prologue les raisons pour lesquelles Simon a fui son père. On sait alors qu'à sa naissance sa mère mourut et que sa petite enfance ne fut pas heureuse avec un père violent et très sévère. le rejet a pour origine le bégaiement de Simon. Doté d'une intelligence peu commune, beau et fort, le petit garçon aurait pu être la fierté de sa famille, mais son « handicap » ne fut jamais accepté. Confié aux soins d'une gouvernante aimante qui fut pour lui une mère de substitution et qui lui apprit à bien respirer et à bien articuler, c'est à l'âge de onze ans que Simon se sentit capable d'affronter le duc. Mais c'est aussi à cet âge, qu'il prit conscience de l'inanité de son espoir… se faire aimer. En arrivant au château, il eut la surprise d'apprendre que pour tous, le jeune lord Clyvedon, héritier du duché, était mort. La confrontation avec son père fut une douleur supplémentaire et radicale car à compter de ce jour, le jeune Simon prit la décision d'être « l'exact opposé du fils désiré ».
Une jeunesse agitée, noceur et briseur des coeurs, le nouveau duc de Hastings a une sacrée réputation et pourtant, après une absence de six années passées à l'étranger, sa présence est recherchée car il est resté un homme intègre et bon. Fidèle en amitié, c'est avec une grande joie qu'il retrouve et renoue avec son meilleur ami d'Oxford et d'Eton, le vicomte Anthony Bridgerton, qui lui conseille de se montrer pragmatique en acceptant son héritage.
Les préoccupations des deux amis sont très différentes ! L'un est dans les souvenirs malheureux des relations avec son père et encore habité par la haine, et l'autre ne sait comment guider sa jeune soeur Daphné face à ses soupirants.
Bien que toujours souriante et enthousiaste, Daphné ne peut cacher à son frère ses véritables sentiments. Lasse, elle doute de ces damoiseaux si fades qui viennent la voir. Et ceux qu'elle trouve attirants n'osent pas s'approcher de peur de contrarier les frères Bridgerton.
Réunis en certaines occasions, bals, visites de courtoisie et promenades, Daphné et Simon vont se découvrir, sympathiser et conclure un pacte. Simon se plaint d'être poursuivi par les mères qui désirent avoir pour gendre un duc, et Daphné se plaint de ne pas avoir un véritable galant. Un complot assez fou germe dans la tête de Daphné qui lui propose des fiançailles de pacotille pour éloigner les marieuses et signifier que la demoiselle Bridgerton n'est pas si inaccessible…
A jouer avec le feu, on se brûle… et les deux jeunes gens vont être obligés de se marier. de la passion à l'amour, le chemin est plein d'embûches mais l'histoire sera belle.
Ce premier tome est plaisant à lire mais la romance a des passages assez critiques. Les obsessions de Daphné et du duc les conduisent à des actes peu honorables. Ça pourrait pimenter le scénario, mais à bien réfléchir ce n'est pas terrible…
Il faut donc s'attendre à lire une histoire romanesque légère et enflammée, qui charmera surtout la lectrice avec ses personnages secondaires et cette mystérieuse lady Whistledown qui ne dévoilera son identité que dans le quatrième tome.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (20) Voir plus Ajouter une citation
Cathy2909Cathy2909   28 juillet 2021
Il lui avait semblé être emportée dans un tourbillon de couleurs, dans un déploiement de flammes écarlates traversées de rayons de miel et teintées d'ambre incandescent où les nuances s'entremêlaient. Elle avait obéi à des émotions pures, à son instinct à l'état brut, et en aucun cas à la raison, à la logique, ou à rien qui ressemble, même de loin, à un début de réflexion sensée ! (p 238, 239)
Commenter  J’apprécie          20
Milka2bMilka2b   29 juillet 2013
- Je ne saurais dire si elle se montre horriblement affable ou délicieusement mal élevée.
- A moins qu'elle ne soit délicieusement affable? Suggéra Simon, sans conviction.
Elle secoua la tête.
- En aucun cas.
- L'autre alternative, bien entendu, est...
- Horriblement mal élevée, conclut la jeune femme en suivant sa mère d'un regard pétillant de joie.
Commenter  J’apprécie          60
RosagatheRosagathe   14 janvier 2021
Il cueillit son visage entre ses paumes pour mieux s’imprégner des traits de son visage. Il faisait trop sombre pour distinguer les couleurs, mais il connaissait les nuances de coquillage de sa bouche, ce rose si doux qui se teintait de pêche près des commissures des lèvres, et la subtile palette d'automne de ses iris, avec ce délicat cercle vert tendre à la lisière des pupilles, qui semblait n’être là que pour l’inciter à la regarder de plus près afin de s'assurer qu’il n'avait pas rêvé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Milka2bMilka2b   29 juillet 2013
- Ce monsieur n'est pas une fréquentation convenable pour une jeune fille de votre âge.
- C'est drôle comme "mon âge" peut varier de bien trop jeune pour rencontrer les amis d'Anthony, à bien trop vieux pour espérer un bon mariage.
- Daphné Bridgerton je n'aime pas du tout votre...
- ...ton, je sais, mais vous m'aimez tout de même.
Commenter  J’apprécie          40
KimysmileKimysmile   17 février 2021
Ce que je vis aujourd'hui n'arrive pas à la hauteur de ce que je vivrai demain, et demain n'aura rien à voir avec ce qui viendra ensuite. Aussi parfait que soit l'instant présent, il est sans commune mesure avec ce que sera l'avenir.
Commenter  J’apprécie          60

Videos de Julia Quinn (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Julia Quinn
Bande annonce de la série "La chronique des Bridgerton" (2020), adaptation de la saga de Julia Quinn
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2370 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre

.. ..