AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Dominique Haas (Traducteur)
ISBN : 2266183559
Éditeur : Pocket (09/06/2011)

Note moyenne : 3.4/5 (sur 41 notes)
Résumé :

Demain, à Washington... Anna et Charlie Quibler œuvrent aux applications des découvertes scientifiques visant à améliorer la vie sur terre, Anna comme chef de projet à la National Science Foundation, Charlie au titre de conseiller pour l'environnement de Phil Chase, sénateur plein de bonne volonté mais d'une efficacité relative.

Or l'enjeu est de taille : il s'agit d'alerter le monde sur les dangers du réchauffement climatique global et d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
finitysend
  01 juillet 2015
Un bon roman qui pose le décors de la trilogie " changement climatique " …
Un sujet brûlant en ces temps d'effet de serre annoncé !
Je compare volontiers cette trilogie avec la trilogie martienne car dans ces deux cycles l'auteur prend son temps et il est aussi documenté que très prompt à écrire des textes vivants et digestes ...
A la fin de ce premier tome le lecteur impatient peut se dire " tout cela pour ça !? " …
Ce premier tome en effet : démarre lentement et même je dirais que c'est toute la trilogie qui démarre lentement ...
C'est une mise en place très soignée des problématiques , surtout la mise en place des personnages qui sont réellement des gens aussi vivants que compétents ...
Enfin nous faisons connaissances des premières victimes et de la relative indifférence des responsables politiques aux problématiques de fond en dehors de situations d'urgence .....
Si on se montre patient le dénouement du roman est à la hauteur : spectaculaire et catastrophique ironie de la situation finale ..
L'auteur est optimiste dans le sens où s'il ne croit pas les sociétés capables de toujours prévenir les catastrophes ...
Il affiche la conviction que les sociétés humaines ont les moyens de penser ... de s'élever ... de se réformer ... de se mobiliser intelligemment et de réagir dans le bons sens ( à défaut de réagir à temps ( par anticipation ) et de façons appropriées ( est-ce d'ailleurs TOUJOURS possible ?)) ..
Un roman de qualité que ce soit du point de vue du fond ou de celui de la forme ..
Les personnages sont attractifs .. sympathiques .. et très attachants et : juste ce qu'il faut d'humour ...
Le texte possède aussi une saveur prospective qui n'est pas désagréable même si elle est relativement modérée.
Le style est agréable , fonctionnel et soigné qui est la marque de fabrique de l'auteur est bien au rendez-vous ..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          600
mauriceandre
  11 novembre 2018
Salut les Babelionautes
Avec ce roman Kim Stanley Robinson nous raconte ce qui nous pend au nez si nous ne trouvons pas de solution au réchauffement Climatiques.
Nous suivons Anna et Charlie Quibler dans leur effort pour faire prendre conscience de l'urgence a lutter contre ce qui pourrait bien être notre réalité dans un futur pas si lointain.
le jargon scientifique n'est pas un obstacle, suffit de faire comme moi quelques recherches sur la toile pour ce que l'on ne connait pas.
Les Personnages sont bien campés, avec une touche d'humour dans certaines situations, qui m'ont bien fait rire.
Quoi qu'il en soit, les événements, bien que fictifs pour le moment, font que l'on sort du récit avec la conviction que ce n'est plus de la SF mais bien de l'Anticipation.
Je vais surement continuer ce cycle avec "50° au-dessous de zéro" et "60 Jours et après" pour pouvoir dire que je connais ce qui va nous arriver si nous ne changeons pas.
Commenter  J’apprécie          60
Poljack
  23 août 2016
Mon avis :
Ne vous fiez pas à la quatrième de couverture, ce premier tome n'est pas un livre-catastrophe. La plus grande partie du récit se situe avant l'arrivée des tempêtes. Bien que n'ayant pas encore lu les deux volumes suivants, j'ai l'impression que celui-ci est juste une « mise en bouche » pour nous préparer au désastre annoncé. Sachez déjà qu'il m'a donné envie d'en lire la suite…
Dans « science-fiction », il y a le mot « science »… On a parfois l'impression que certains auteurs l'oublient. Ce n'est pas le cas de Kim Stanley Robinson. D'abord, les personnages principaux sont des scientifiques, ensuite, la science est peut-être LE personnage principal. Alors, si votre esprit est réfractaire, passez votre chemin, vous risquez fort d'être largué plus vite qu'un sac de sable accroché à une montgolfière. Mais si comme moi, vous n'êtes jamais lassé d'apprendre, alors jetez-vous dans Les 40 signes de la pluie.
Je ne vous en donnerai pas quarante raisons, mais celles-ci devraient suffire :
D'abord, Kim Stanley Robinson maîtrise parfaitement son sujet. On sent qu'il a passé un temps considérable à étudier, à se documenter. Rien n'est inventé, tout est vérifiable, et ça fait encore plus froid dans le dos. Il nous parle ici de quelque chose qui se passe aujourd'hui, sous nos yeux qui se refusent bien souvent à voir la réalité. Il ne nous projette pas dans un futur plus ou moins lointain, où l'on se dit : « Oui, ça pourrait se passer comme ça… » le futur qu'il nous propose, c'est juste demain et l'on ne peut s'empêcher de penser : « C'est déjà en train de se produire… » Ce chef de file de la Real Science Fiction nous offre un éco-thriller palpitant dans lequel se croisent des personnages à la psychologie bien fouillée, loin d'être enfermés dans leur rôle de spécialiste de tel ou tel domaine. On s'imagine tout à fait les croiser dans la rue, leur parler. On n'a aucun mal (même si l'on n'est pas scientifique) à s'identifier à l'un ou l'autre, à travers leurs travers humains.
Un petit bémol à mon enthousiasme : trois ou quatre tournures de phrases m'ont un peu désorienté… Mais là, difficile de savoir si c'est le fait de l'auteur ou du traducteur ! Quoi qu'il en soit, j'ai très envie de lire la suite. Alors, si vous n'êtes par rebuté par la science, je vous conseille fortement Les 40 signes de la pluie.
Lien : http://poljackleblog.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Guitou
  06 juillet 2011
Je suis un peu déçu du premier tome de cette série... Il faut dire que ma référence à propos de cet auteur c'est la trilogie martienne. Je n'ai pas retrouvé le même style d'écriture ou plutôt j'ai l'impression que Robinson se retient par moment. C'est dommage car ça rend la lecture un peu poussive.
Cependant, l'intrigue est intéressante avec des personnages compliqués et qui ne sont pas stéréotypés, c'est tout à son honneur.
J'ai regretté quelques passages où Charlie fait d'interminables comparaisons entre ses deux enfants, on avait compris dès les premières allusions ...
Enfin, la fin du premier tome laisse le lecteur sur une bonne note de suspens ce qui encourage à lire les tomes suivants mais pas tout de suite ...
Commenter  J’apprécie          00
Charybde2
  24 décembre 2014
Le réchauffement climatique entre science et politique (1)
Sur mon blog : http://charybde2.wordpress.com/2014/12/24/note-de-lecture-la-trilogie-climatique-kim-stanley-robinson/
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Charybde2Charybde2   24 décembre 2014
Aucun membre de la communauté scientifique ne pouvait se permettre d’être trop pointilleux sur le chapitre du conflit d’intérêts. Sans cela, on ne trouverait jamais personne pour évaluer quoi que ce soit, l’hyperspécialisation rendant les champs de recherche tellement exigus qu’au sein d’un projet quelconque tout le monde semblait connaître tout le monde. En conséquence, tant qu’il n’y avait pas de liens financiers ou institutionnels avec un individu donné, on considérait comme possible de procéder à l’évaluation de son travail dans les différents systèmes de revue par les pairs.
Mais Frank voulait s’en assurer. Yann Pierzinski était un jeune biomathématicien très talentueux – l’un de ces étudiants en doctorat qui vous donnaient vite la quasi-certitude qu’il était promis à une belle carrière, et qu’on n’avait pas fini d’entendre parler de lui. Et voilà, c’était arrivé, et son sujet présentait un intérêt particulier pour Frank.
– D’accord, dit-il à Anna. Je vais le mettre dans la moulinette.
Quand Anna fut sortie, il rouvrit le dossier « Analyse mathématique et algorithmique des codons palindromiques en tant que prédicteurs de l’expression génique des protéines. » Une demande de subvention pour un projet de recherche sur un algorithme censé prévoir pour quelles protéines codait un gène donné.
Très intéressant. C’était une tentative de résolution d’un mystère fondamental dans le domaine de la biologie, un pas en terrain inconnu. Dont l’exploration avait jusqu’alors résisté à toutes les biotechnologies, même les plus solides. Les trois milliards de paires de base du génome humain encodaient sur leur chemin des centaines de milliers de gènes ; et la plupart de ces gènes contenaient des instructions pour l’assemblage d’au moins une protéine, les briques qui constituaient les matériaux de construction élémentaires de la chimie organique et de la vie même. Mais quels gènes codaient pour quelles protéines, comment ils le faisaient, et pourquoi certains gènes exprimaient plus d’une protéine, ou des protéines différentes selon les circonstances – tous ces problèmes étaient très mal compris, quand ils ne constituaient pas des énigmes rigoureusement irrésolues. Cette ignorance faisait de l’essentiel de la biotechnologie une procédure interminable et très coûteuse d’essais et d’erreurs. Une clé permettant de déchiffrer n’importe quelle partie du mystère pouvait être très précieuse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
finitysendfinitysend   29 septembre 2012
Homo sapiens mâle cherche compagne homo sapiens pour conversations et comportements d'épouillage , éventuellement accouplement et reproduction . doit être heureuse , courir vite .
Commenter  J’apprécie          162
Video de Kim Stanley Robinson (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Kim Stanley Robinson
Une courte présentation de la trilogie de Mars par la chaîne SF Nexus VI
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2806 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre