AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782080813206
302 pages
Éditeur : Flammarion (01/01/1999)
4/5   2 notes
Résumé :

La fin du XXe siècle que l'on croyait vouée à la technique, à la longévité, à la santé- en un mot, au bonheur des hommes- s'avère angoissante dans de nombreux domaines. A la crise économique, à l'appauvrissement du tiers-monde, à la multiplication des conflits, s'ajoute une nouvelle maladie pratiquement toujours mortelle.

Le Sida n'épargne aucun milieu, et il sévit partout dans le monde. On a vu resurgir les vieux fantasmes de la maladie-puni... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
nanouche
  16 juin 2021
"Beaucoup de nos contemporains ont cru que, grâce aux avancées de l'hygiène, de la médecine, de la protection sociale, des informations recueillies et diffusées au niveau international, ils ne connaîtraient plus ces "grandes catastrophes pathologiques" qui, périodiquement, étaient venues s'abattre sur nos ancêtres.Cela entraînait un sentiment de fausse sécurité que rien ne justifiait".
Ce passage est tiré de la préface à la seconde édition que j'ai entre les mains et qui date de 1994. Il est écrit à propos du sida mais ça marche aussi pour le covid 19. C'est donc un ouvrage un peu ancien -on lit ce qu'on a chez soi. Les considérations sur les maladies aujourd'hui seraient à mettre à jour. On n'a, à l'époque, aucun traitement contre le sida. Les aspects historiques, psychologiques et sociaux des épidémies me paraissent tout à fait valables et c'est parfois même troublant de voir à quel point les réactions humaines évoluent peu à travers les siècles.
Les auteurs font d'abord un point scientifique sur les différents types de maladies : virales, bactériennes ou parasitaires ; leurs réservoirs, les façons dont elles se transmettent ; les mutations ou les différences génétiques entre les personnes qui font que certains y résistent mieux que d'autres. J'ai ainsi appris que selon son groupe sanguin on est plus susceptible d'attraper certaines maladies. Ailleurs j'ai vu que le covid 19 frappait moins les personnes du groupe O. Ca tombe bien, c'est le plus répandu. J'ai trouvé qu'il y avait dans ces premiers chapitres des aspects un peu techniques, peut être compliqués pour quelqu'un qui n'aurait pas de notions de génétique.
On nous présente ensuite l'histoire de plusieurs maladies épidémiques : peste, fièvres intestinales, lèpre, tuberculose, paludisme... Où et quand ces maladies ont-elles frappé, combien ont-elles fait de victimes, comment a-t-on lutté contre elles, qu'est-ce qui a mis fin à ces épidémies et quel est le risque qu'elles réapparaissent ? Ainsi, si la peste n'existe plus chez nous aujourd'hui c'est dû à une amélioration de l'hygiène mais aussi sans doute au fait que des millions de personnes ont été infectées sans en souffrir par yersinia pseudo-tuberculosis, bacille cousin germain de yersinia pestis (celui de la peste) qui immunise contre la peste. Mais chaque bonne nouvelle est assortie du même avertissement : les progrès sont fragiles, une épidémie peut survenir et les comportements humains seront toujours les mêmes :"Les autorités commenceront par nier le mal, puis elle lui donneront un nom rassurant. La population fuira les lieux et s'écartera des gens contaminés ou suspectés de l'être. Elle cherchera des "coupables", elle s'en prendra aux nouveaux venus dans le pays, que l'on convaincra d'avoir importé le mal : la xénophobie se livrera aux pires excès. On isolera les malades et les suspects, on les "concentrera" dans des hôpitaux et des camps d'où il leur sera interdit de sortir, on tirera à vue sur les fuyards, qu'ils soient malades ou non. On aura recours aux prières et aux remèdes les plus aberrants. Même les médecins, pourtant mieux armés que naguère, ne seront pas épargnés et mourront comme les autres, sinon plus. Et un beau jour, sans raison, le mal s'atténuera et disparaîtra".
Les conséquences humaines dans toutes leurs dimensions sont détaillées : économiques, psychologiques, politiques et culturelles. Au 19° siècle la recherche contre la peste débouche en 1910 sur l'ouverture de l'Office international d'hygiène publique, ancêtre de l'OMS. La tuberculose, maladie romantique du 19° siècle, influence des oeuvres littéraires ou artistiques.
Il est aussi question des ravages commis en Amérique par les maladies européennes importées à partir du 16° siècle ; de la situation sanitaire dans les pays pauvres. C'est donc un ouvrage complet et avec de nombreux aspects très intéressants.
Lien : http://monbiblioblog.revolub..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00


autres livres classés : sidaVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
351 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre