AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2258092450
Éditeur : Les Presses De La Cite (14/06/2012)

Note moyenne : 3.08/5 (sur 120 notes)
Résumé :
Emma Wünschmann a sacrifié sa carrière prometteuse dans l’édition pour se consacrer à ses enfants. Un choix qu’elle regrette aujourd’hui. En effet, la librairie jeunesse qu’elle possède à Berlin périclite, et sa famille ne se montre pas d’un grand soutien. Sa fille adolescente a honte d’elle, son fils vit reclus dans ses livres. Quant à son mari, il se montre très fatigué ces derniers temps…
Lorsqu’un ancien collègue lui demande d’accueillir dans sa librairi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (37) Voir plus Ajouter une critique
Mylou
  09 janvier 2014
Dès la première page, je savais que ça allait finir en gros coup de coeur cette histoire.
Pourquoi ?
Parce que David Safier a un don. Il nous offre toujours une histoire encore plus dingue que la précédente, et pourtant, chaque fois, ça marche, on fonce dedans les yeux fermés.
Et on ressort de cette lecture complètement changé, requinqué pour à peu près 2-3 générations.
Je n'ai jamais autant ri de ma vie. Oublié Complètement cramé ! (c'est dire...).
Emma est devenue libraire un peu faute de mieux. Sa rencontre avec Franck a changé ses plans de carrière. Un bébé imprévu l'a détournée d'un avenir apparemment autrement plus brillant.
10 ans plus tard, sa vie est un fiasco : son employée est une vieille hippie de 80 berges, sa librairie voit plus de cafards que de lecteurs, son mari est toujours absent, son fils ne sort pas son nez de ses bouquins et sa fille la hait tout simplement. A se demander si tout ce beau monde forme encore une famille, et s'il y a toujours ne serait-ce qu'une pointe d'amour au milieu de tout ce foutoir.
Un jour, une ancienne collègue vient la voir dans sa librairie. Pour frimer un peu. Elle a un super taf, elle rencontre des stÂrs et a donc une vie terriblement plus palpitante que cette pauvre Emma.
Lena, la collègue donc, invite Emma et sa famille à une soirée avec Stephenie Meyer (pauvre Emma...)
La super soirée est en fait un merveilleux désastre, la famille éclate complètement. A cause d'une connasse de sorcière flippante pas foutue d'aligner les mots dans le bon ordre (en même temps, quand on s'appelle Baba Yaga...)
La sorcière, blasée de voir une famille se déchirer, leur jette un sort.
Allez hop, leurs déguisements prennent vie. Je ne vais pas dire en quoi chacun est déguisé, ça risquerait de tout gâcher.
Sachez juste que c'est simplement plus drôle que jamais. Franck est magistral (au propre comme au figuré). Et Max, le fils, est mon idole.
Après cette transformation pas spécialement funky, la sorcière se barre en précisant qu'elle va rentrer au pays pour mourir. Et nos quatre monstres restent là, tranquillou, en plein Berlin...
Tant pis, rien à foutre, la famille guigneuse va lui courir après.
Et se retrouver dans une aventure complètement surréaliste.
Y'a pas une page où je n'ai pas pleuré de rire.
(Ou pleurer tout court, aussi.)
Les situations vont au delà du cocasse, les personnages - transformés ou non- sont exceptionnellement grandioses.
Dans cette famille, il y a des choses cachées, des non-dits, des trucs importants relégués au second plan, et c'est maintenant que tout explose. On sent que ça vole en éclats, tout le monde est malheureux mais finalement personne ne cherche à changer les choses. du moins, pas comme il le faudrait.
Retrouver l'amour de siens et le bonheur d'antan n'est pas chose facile quand on se retrouve transformé en créature effrayante et/ou immortelle.
Nos quatre protagonistes n'arrivent pas plus facilement à communiquer comme ça, que sous leur forme humaine...
Et pourtant, c'est l'amour qui les lie qui va les sauver, eux, et l'humanité (ouais, la Terre entière est en danger ici...)
Comme toujours, David Safier nous offre sa morale à travers une comédie complètement déjantée, parfaite, bourrée d'amour et de tendresse (et de prénoms à la con, aussi).
Sans nul doute son meilleur livre...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
bbpoussy
  26 octobre 2017
Avec David Safier, je sais que je vais partir dans du fantastique avec quelques touches d'humour. Là, il est allé vraiment très loin dans son délire. Sans trop en dévoiler, on suit l'histoire d'une famille qui ne sait plus s'apprécier et qui suite à une malédiction vont se retrouver dans la peau de personnages loufoques au pouvoirs étranges. Ils n'ont que 3 jours pour retrouver la sorcière qui a lancé la malédiction où ils seront à jamais enfermé dans leurs nouvelles peaux. Dracula et Imhotep feront partis de leurs rencontres.
Je regrette un peu les quelques longueurs en milieu de livre mais il est bien certain qu'en lisant ce livre on déconnecte complètement de notre train train de tous les jours.
Savoir s'apprécier au jour le jour malgré tous les tracas du quotidien reste la clé d'une famille soudée. Mais avais-je besoin de le lire pour le penser ?, heureusement que non.
Commenter  J’apprécie          90
Aeyrine
  10 mai 2013
Cela faisait longtemps que je ne m'étais pas acheté un livre sur un coup de tête, c'est le cas de celui-ci, je passais par hasard devant une boutique France Loisirs et bien évidemment je n'ai pas pu m'empêcher d'y entrer puis de ressortir avec un livre ! Dans la collection Piment généralement je trouve toujours quelque chose qui m'attire et cette fois ce fut ce livre de David Safier un auteur que j'ai découvert du coup. Tout d'abord c'est le titre qui m'a intriguée ainsi que la couverture (au final elle n'est pas terrible cette couverture, elle n'a rien à voir avec l'histoire à part le fait qu'on voit des personnes déguisées. Les couvertures des autres pays sont plus représentatives) et la quatrième de couverture m'a amusée, tout à fait le genre de lecture dont j'ai envie en ce moment.
Emma, mariée et maman de deux adolescents n'est pas heureuse, sa librairie est en train de couler et sa famille n'est pas d'un grand soutien. Elle se dispute sans arrêt avec sa fille qui est dans la phase ado rebelle (normal donc), son fils est plutôt introverti et ne s'intéresse qu'à ses livres et son mari est toujours fatigué à cause de son travail et ne réagit à rien. Un jour une ancienne collègue va débarquer dans sa librairie et va lui donner l'occasion de rencontrer la célèbre auteure Stephenie Meyer au cours d'une soirée afin de la convaincre de venir dans sa librairie. Pour l'occasion Emma va faire venir sa famille et ils seront tous déguisés mais malheureusement les choses ne se passent pas du tout comme prévu. La soirée est un désastre et pour couronner le tout, sur le chemin du retour ils vont croiser le chemin d'une sorcière qui va leur donner l'apparence des personnages qu'ils représentent avec leur déguisement. A partir de la, ils n'auront d'autre choix que de retrouver la sorcière, qui s'est bien sûr vite enfuie, afin d'exiger qu'elle leur redonne leur apparence d'origine. Bien évidemment, cela ne va pas être simple, ils vont devoir franchir plusieurs obstacles à commencer par le fait de devoir s'entendre (et ce sera loin d'être une mince affaire) mais aussi de se faire à leur nouvelle apparence.
J'ai passé un très bon moment avec cette lecture, c'est bourrée d'humour, c'est totalement loufoque et ça ne manque pas d'action. J'ai beaucoup aimé le choix de l'auteur pour la narration, pour chaque chapitre un membre de la famille est narrateur, du coup on a le point de vue de chacun d'entre eux et on comprends mieux les attitudes et réactions des uns et des autres. Les passages (rares) où c'est le père qui s'exprime sont assez marrants, le personnage qu'il incarne ne sachant pas vraiment parler, il "parle" via des dessins plutôt enfantins mais qui expriment très bien ses pensées. J'ai trouvé tous les personnages très attachants surtout Emma qui va plutôt bien gérer la situation et va faire tout ce qu'elle peut pour protéger sa famille. L'auteur sur fond d'humour aborde des sujets tel que la relation de couple et la relation mère/fille/fils (ado) et même si c'est tiré par les cheveux je n'ai pas détesté cet aspect du roman, ça m'a plutôt intéressée et amusée.
Il ne faut pas chercher un scénario crédible ici, comme je disais plus haut c'est totalement loufoque. C'est une lecture légère qui se lit vraiment facilement et qui pourrait tout à fait convenir à public jeune même si a priori ce n'est pas la cible de départ. J'ai donc aimé l'écriture et l'humour de David Safier et j'ai bien envie de lire d'autres romans de cet auteur.
Lien : http://monuniverslivresque.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Khalya
  04 octobre 2015
Dans ce livre, Franck, le mari, est sûrement le personnage le plus sympathique. Certes, sa femme, Emma, le trouve effacé, absent et le regard un peu trop baladeur, mais quand on voit les chapitres de son point de vue, on se rend compte qu'il est simplement fatigué, probablement à cause d'une déprime certainement causée par un travail qui l'use.
Fée, la fille adolescente, est une ado classique, rebelle (avec un nom pareil, il faut dire…), insolente, en conflit avec sa mère… Cependant quand elle fait la petite blague qui sonne la débâcle de la rencontre avec Stephenie Meyer, elle cherche une chose à dire en anglais à l'auteur pour ne pas l'offenser. Sans son frère, tout se serait bien passé au final.
Max, justement, le frère, refuse de vivre dans la réalité sauf quand il s'agit de causer des ennuis à sa soeur…et tant pis s'il y a des dommages collatéraux, comme sa mère.
Emma m'a un peu énervée : Elle veut contrôler la vie de ses enfants et ne supporte pas qu'ils puissent avoir des pensées à eux.
Son vrai problème est surtout qu'elle n'assume pas ses choix : Il y a 16 ans, elle a refusé une promotion importante dans un métier de rêve car elle était enceinte de sa fille. Aujourd'hui, sa petite librairie périclite car elle refuse de diversifier les ouvrages qu'elle propose (elle est spécialisée uniquement dans la littérature enfantine). Et elle en veut à tout le monde. D'ailleurs quand son ancienne collègue lui propose de rencontrer Stephenie Meyer afin d'organiser une séance de dédicace dans sa librairie, elle force sa famille à l'accompagner, sans même prendre la peine de leur expliquer que sans cette opportunité elle risque de perdre sa librairie (Ses enfants se seraient-ils mieux comportés ? Je ne sais pas, mais ça aurait été une bonne idée de tenter le coup).
Lire la suite sur mon blog
Lien : http://radioselene.hautetfor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
muchahorta
  15 août 2012
Moi qui ait rageusement et fiévreusement attendu ce 4e roman, quelle déception !!!
Bien-sûr il y a les ingrédients miracles de David Safier: humour, émotion et réflexion. Mais cette fois-ci, le n'importe quoi fut un tantinet exagéré. Et comme si ça ne suffisait pas, j'ai eu l'impression d'être prise en otage pour des leçons de morale assénées toutes les 10 pages !
Quand j'ai lu les trois romans précédents (Maudit karma, Jésus m'aime, Sors de ce corps William), si la leçon de morale était présente, elle était plus subtile et laissait le lecteur réfléchir par lui-même. Ici, l'auteur nous enfonce sa conclusion morale au maillet de forgeron !
Donc, en résumé
- j'ai aimé l'humour, les aventures trépidantes, l'imagination sans borne de l'écrivain
- je n'ai pas aimé d'être prise par la main de cette façon. Ce manque de subtilité à gêné ma lecture.
Voilà pourquoi je ne lui donne que 3 étoiles (alors que les autres ont droit à 5 belles étoiles)
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
bbpoussybbpoussy   25 octobre 2017
Ce que la prof principale de Fée m'avait expliqué devait être vrai : à la puberté, les synapses se réorganisent entièrement dans le cerveau des adolescents. En traduction, cela signifiait qu'on pouvait leur accrocher sur la tête une pancarte portant l'inscription : "Fermé pour travaux".
Commenter  J’apprécie          60
HarioutzHarioutz   15 février 2016
Dans notre service, nous étions tous aussi vidés les uns que les autres. Un de mes collègues qui avait un certain talent pour la musique avait même composé une chanson là-dessus, intitulée Je n'en peu plus. Voyant que sa chanson avait beaucoup de succès chez nous, il avait aussitôt composé une suite : Et j'veux plus non plus. Des titres qui avaient le potentiel pour devenir des rengaines dans notre monde moderne. (p.47).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
EMELOUEMELOU   22 avril 2013
La première fois que, chez le médecin, j’ai vu à l’échographie la petite chose flottante qui poussait dans mon ventre, j’en ai eu chaud au cœur. Profondément émue, j’ai tendu le doigt vers l’écran en murmurant : « C’est tellement beau. » Et j’ai été à peine déstabilisée quand le médecin m’a répondu : « Ça, c’est votre vessie. »
Commenter  J’apprécie          30
steph59psteph59p   10 mars 2013
Je n'avais toujours pas compris pourquoi certains ados commençaient à fumer de l'herbe à la puberté, alors que c'était plutôt les parents qui en avaient besoin pour surmonter cette étape de l'existence.
Commenter  J’apprécie          50
bbpoussybbpoussy   24 octobre 2017
Ah, ils grandissent trop vite ! Et plus on vieillit soi-même, plus on a l'impression que quelqu'un a appuyé sur le bouton "avance rapide" de notre vie.
Commenter  J’apprécie          60
Videos de David Safier (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de David Safier
Dans ma poche #6 | saison 2 | David Safier | Maudit karma
autres livres classés : humourVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Sacrée famille de David Safier

Quel est le nom de famille de la "sacrée famille" ?

Wunschmannn
Winschmonn

6 questions
11 lecteurs ont répondu
Thème : Sacrée famille ! de David SafierCréer un quiz sur ce livre
.. ..