AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2820330703
Éditeur : Kazé Editions (30/11/-1)

Note moyenne : 4.47/5 (sur 16 notes)
Résumé :
Deux lycéens mal dans leur peau. L'un gêné par son embonpoint et sa timidité, l'autre, par sa voix rauque.

Tsubura, souffre-douleur de la classe et Hana, le grand taciturne que tout indiffère, forment désormais une petite bande avec Kimitaka. Mais leur lien d'amitié naissant reste fragile.

En partageant les cours de flamenco de leur ami, ils trouveront peut-être, eux aussi, le moyen de s'épanouir...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
garrytopper9
  21 septembre 2017
Une fois de plus ce troisième tome ne déçoit pas. Je ne m'attendais pas à un tel niveau d'écriture et de justesse lorsque j'ai commencé cette série. C'est pour moi, l'une des meilleures découvertes manga de l'année, car je trouvais le postulat de départ trop farfelu, et au final, j'adore. Comme quoi, il faut toujours tester ^^
Cette fois-ci, nous allons moins voir Kimitaka, enfin, nous le verrons mais il va beaucoup rester en retrait car plus de la moitié de ce tome s'axe sur ses deux amis : Tsubura et Hana.
Si Kimitaka et Tsubura continuent leur apprentissage, ce n'est pas le cas de Hana qui ne les a pas encore rejoint et qui souhaite rester éloigné de tout cela. Pourtant, alors que l'organisation du spectacle de la fête du collège approche, nos amis du club de flamenco ont un soucis majeur puisqu'ils n'ont pas de chanteur.
C'est là que Hana va entrer en scène, et cela va être enfin l'occasion de découvrir tout ce que cache ce personnage depuis le début du manga. Il faut dire que jusqu'ici il a toujours été très mystérieux, en évitant de se mettre en avant. Nous allons nous apercevoir, que dans le passé, ce dernier chantait très bien, mais visiblement ce n'est plus le cas. Pourquoi ? Cela je ne vous le dirait pas, mais c'est vraiment bien trouvé, et surtout terriblement réaliste.
Ce tome, bien que très centré sur Hana, va également mettre en avant le courage de Tsubura, qui subi lui aussi des brimades, mais à cause de son physique. On va revoir Yamada qui ne va cesser de persécuter Hana et Tsubura. le physique de l'un, la voix ou les notes de l'autre, tout y passe dans ce tome, et l'on se rends bien compte à quel point la mangaka mets le doigt sur un problème hélas trop d'actualité : le regard et le jugement des autres.
Heureusement, Hana, Tsubura et Kimitaka sont plutôt soudés et ensemble ils semblent prêts à affronter toutes les critiques et les moqueries de ceux qui les jalousent. Kimitaka va également progresser dans son apprentissage de la danse espagnole et cela va être l'occasion de voir de superbes planches très vives, très dynamiques.
Les dessins sont donc vraiment très beaux une fois de plus. Mon seul regret est que l'on voit moins la mère et le grand-père de Kimitaka, et que l'on ne voit vraiment pas la basketteuse avec qui ce dernier a échangé ses chaussures. C'est dommage car c'était quand même la base du premier tome, mais au final, j'ai l'impression que le manga ce concentre sur le club de flamenco. Ce n'est pas dérangeant en soit, mais bon, j'aurais aimé voir un peu plus Takara. Peut-Être que cela sera le cas des les trois derniers tomes ?

Lien : https://chezxander.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Follepicarde
  15 février 2018
Troisième opus de ce manga qui ne ressemble à aucun autre et toujours le même plaisir de le lire. Si j'ai été dérouté dans un premier temps par le tour pris par l'histoire, car je pensais de prime abord qu'il serait question d'assumer être ce qu'on est ainsi que ses envies au-delà des stéréotypes genrés, je m'aperçois que le sujet m'est pas vraiment. Il est plutôt question de trouver sa place quand on a le sentiment d'avoir échoué, d'être inutile, d'être moins bien, d'être rejeté. Car au fond, tous les personnages en sont là : à qui être utile ? Ne pas décevoir, réaliser ses erreurs de jugement et accepter ses faiblesses.
Ce tome nous permet de mieux découvrir le mystérieux Hana. Son passé traumatique est exposé, ce qui va renforcer la cohésion de ce club de loosers qui va tenter d'aider au mieux leur ami.
Avec finesse, sensibilité et humour le mangaka traite de sujet parfois durs (Harcèlement, différence, TCA) et nous montre sans tabou les failles de l'être humain.
J'ai une tendresse particulière pour le personnage du grand-père, qui vient avec son coté " folie douce" apporté un peu d'humour et de fantaisie dans cette histoire. Il est extrêmement touchant.
J'aime toujours autant le style graphique, ces petites oreilles qui donnent aux personnages une allure si particulière
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Profiteroles
  09 octobre 2017
Nous voici déjà à la moitié de la série le Chant des Souliers Rouges. Voici donc mon avis sur ce troisième volume !
Tsubura, Kimitaka et Hana tentent tant bien que mal de suivre les cours intensifs de flamenco. La chose se révèle plus ardue que prévue, mais les garçons sont prêts à relever le défi !
Kimitaka, le « héros » des deux premiers tomes, laisse place à ses camarades : ce tome-ci se concentre sur les personnages de Hana et Tsubura. le premier est complexé par sa voix adulée lorsqu'il était enfant, puis détestée lors de sa mue. le deuxième est complexé par son poids.
J'ai trouvé que le flamenco, danse à laquelle je ne comprends absolument rien, est encore plus mise en avant dans ce troisième tome. Nos personnages persistent à s'entrainer et finissent par arriver à faire quelque chose de potable.
Pourtant, on se rend compte que cette danse n'est, en fait, qu'un prétexte pour l'auteur pour nous faire découvrir des personnages, des ados, mal dans leur peau. le flamenco va finalement les décomplexer et les faire s'épanouir.
Grâce à cela, Kimitaka a enfin trouvé un but dans la vie : apprendre le flamenco, et maîtriser cette étrange danse d'origine espagnole. Il sort enfin la tête de l'eau, sort de sa coquille, grâce à ses deux camarades de classe qui y participent aussi.
J'ai apprécié toute la partie où ce sont Hana et Tsubura les héros. On apprend enfin à les connaitre, alors que jusque là, on s'était concentré sur Kimitaka. Heureusement, car grâce à cela, je renoue avec plaisir avec cette série. J'avais trouvé le second tome un peu plus mou (à l'image de Kimitaka), mais celui-ci est beaucoup plus dynamique.
Bien que les thèmes abordés avec Hana et Tsubura ne sont pas drôles (harcèlement à l'école, grossophobie, moqueries), j'ai trouvé que l'auteur Mizu Sahara abordait ces chapitres de façon plus légère, moins pesante, que d'habitude.
A la lecture, j'ai tout de même ressenti de l'amertume, à la fois dans l'histoire et dans les illustrations. Cette amertume est toutefois remplacée par des scènes qui donnent ou redonnent le sourire. L'amitié des trois garçons y est pour beaucoup. On y trouve aussi beaucoup de pudeur.
Seul bémol : en s'éloignant de Kimitaka, l'auteur a laissé aussi de côté sa famille et la jeune basketteuse du premier volume. On ne les voit que très peu dans ce volume, c'est un peu dommage. En espérant les y retrouver dans les prochains tomes !
Les graphismes sont de nouveau très beaux : avec très peu, Mizu Sahara en dit beaucoup ! Affaire à suivre dans le prochain volume 😉
Lien : https://profiteroleslovesboo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rickiss
  24 janvier 2018
Les personnages, déjà finement esquissés (dans tous les sens du terme) dans les tomes précédents, gagnent ici en profondeur sous la plume habile et sensible de l'auteure. On apprend à mieux les connaître, à mieux cerner leurs défauts touchants et leurs qualités sincères, et on ne les en aime que davantage.
C'est un récit qui prend son temps, mais avec lequel on ne s'ennuie pas un seul instant. Au-delà de situations humoristiques, ou exagérées, Mizu Sahara sait surtout nous rendre compte avec réalisme des états d'âme de ses protagonistes, et donne à sa narration une portée profonde, et universelle.
Je suis complètement sous le charme de ce manga atypique et si touchant. Un véritable chef-d'oeuvre qui gagne à être connu !
Commenter  J’apprécie          20
Historicia
  14 mars 2018
un excellent tome, celui que j'ai le plus aimé pour l'instant, je pense ! J'adore notre petit groupe de "loosers" (c'est le nom qu'ils se donnent, mais je trouve qu'ils ne le sont pas). Il n'y a pas de chichis et c'est vraiment réaliste. En bref, cette série est un plaisir de lecture, tout simplement !
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
rickissrickiss   24 janvier 2018
Quand on n'a plus confiance en soi, on se raccroche à ce qu'on peut... On a envie de se sentir utile... C'est ce qui nous tire du lit le matin !
Commenter  J’apprécie          20
Lire un extrait
autres livres classés : danseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
840 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre