AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Les Sept Soeurs tome 5 sur 8
EAN : 9782253262367
864 pages
Le Livre de Poche (01/07/2020)
4.29/5   2699 notes
Résumé :
Tiggy D’Aplièse a toujours senti les choses, un instinct dans lequel son père adoptif décédé, l’excentrique milliardaire Pa Salt – surnommé ainsi par ses six filles, adoptées aux quatre coins du monde – lui disait d’avoir confiance. Suivant cet instinct, elle déménage en Ecosse, dans les vastes Highlands, pour travailler sur le domaine de l’énigmatique Laird Charlie Kinnaird, et prendre soin de la faune locale. Cette décision la met sur le chemin d’un ancien gitan q... >Voir plus
Que lire après Les Sept Soeurs, tome 5 : La Soeur de la LuneVoir plus
La villa aux étoffes, tome 1 par Jacobs

La villa aux étoffes

Anne Jacobs

4.35★ (8657)

6 tomes

Cassandra, tome 1 : Le destin de Cassandra par Jacobs

Cassandra

Anna Jacobs

4.20★ (1136)

3 tomes

Les Pionnières, tome 1 : Une place au soleil par Jacobs

Les Pionnières

Anna Jacobs

4.09★ (725)

3 tomes

Critiques, Analyses et Avis (262) Voir plus Ajouter une critique
4,29

sur 2699 notes
Une saga en dents de scie, parce que je n'ai pas tellement été emballée par ce cinquième opus. Même si certains passages étaient plus intéressants que d'autres.
Peut être parce que beaucoup de choses étaient prévisibles.
Comme je disais à part quelques éléments qui sortent du lot et qui questionnent, le reste était assez banal.

On reste toujours avec des histoires de femmes a caractère. Malheureusement je n'ai pas eu beaucoup de sympathie pour elles .
Et j'ai trouvé que dans ce cinquième tome l'auteure revenait trop avec son côté fleur bleue.

Alors, je suis toujours avec les questionnements sur le père adoptif de ces jeunes filles.
Je me fais violence pour ne pas sauter directement sur le tome 8. Je me dois de connaître les histoires de ces femmes et de prendre au fur et à mesure les indices laissés sur Pa Salt.

Une lecture en demi teinte, mais qui ne m'empêchera pas de lire la suite avec intérêt, même si je n'accroche pas de trop a ce qu'à laissé paraître l'auteure de la célèbre Electra.
Commenter  J’apprécie          734
Un roman très agréable à lire. J'ai beaucoup aimé l'histoire de Maria et de Lucia, même si je n'ai pas toujours trouvé très sympathique La Candela.
Quant à Tiggy, j'ai aimé ce côté un peu spirituel. Même si encore une fois, le côté facile de l'histoire m'a gêné comme dans les autres romans.
La fin de ce tome m'a en revanche un peu plus dérangé. J'ai trouvé le déroulement de l'histoire entre Tiggy et Charlie un peu bâclé.
Commenter  J’apprécie          460

La soeur de la lune est le tome 5 de la Saga 𝑳𝑬𝑺 𝑺𝑬𝑷𝑻 𝑺𝑶𝑬𝑼𝑹𝑺 de la regrettée Lucinda Riley qu'on ne présente plus... Oh et puis si :
🌝
7 soeurs adoptées à leur naissance par un riche homme d'affaires, qui en aura fait des femmes accomplies. A sa mort, il sera révélé à chacune des coordonnées géographiques, pour les aider à savoir d'où elles viennent.
🌝
Après avoir découvert les origines des 4 aînées : Maïa au Brésil, Ally en Norvège, Star au Royaume-Uni et Cece en Australie, nous découvrons la vie et l'histoire de Taygete dite Tiggy en Ecosse puis en Espagne.
🌝
Tiggy est gentille, c'est l'amie des bêtes et des humains, et déteste le conflit. Elle se laisse un peu porter et ne cherche jamais à s'imposer (ennuyeuse)
🌝
Lucia son aïeulle est tout l'opposé : flamboyante, dynamique, égoïste (détestable ?)
🌝
Je ne vais pas vous mentir, je n'ai pas beaucoup trouvé de rythme à cette lecture, ni beaucoup de plaisir. Lu en commun avec mes #lucindasaddicts , je me suis vraiment traînée et j'ai terminé des semaines après les autres...
🌝

Et pourtant, c'était, comme toujours avec Lucinda, beau , doux et un peu poétique... Pas un flop complet, donc... Et ça ne m'empêche pas d'être en ce moment en pleine lecture du 6 avec Electra qui me plaît beaucoup plus !
🌝
Et toi, tu connais cette saga ? Quel a été ton avis sur ce tome ? Lequel est ton préféré ?

Bonne journée ❤️
Commenter  J’apprécie          311
Ce cinquième tome parle lui d'ésotérisme, et comme les autres, deux histoires s'entrecroisent. Celle du passé, à Grenade, et celle du présent, en Ecosse.
Tiggy a de l'intuition, un contact particulier avec les animaux qui se révèle. Elle va découvrir son histoire et ses racines.
J'ai apprécié la deuxième partie de la lecture, une fois que l'histoire était lancée et la partie ésotérique acceptée. L'histoire des gitans de Grenade est intéressante. Et quelques mystères au sujet de Pa Salt apparaissent
Commenter  J’apprécie          360
J'ai commencé la lecture de la saga des sept soeurs l'année dernière par simple curiosité. J'en entendais beaucoup parler, je lisais de très bons avis dessus, cela a titillé ma curiosité. J'ai donc commencé le premier en me disant que c'était juste pour essayer, pour voir si tout ce que j'ai lu sur elle était véridique. J'ai donc emprunté le premier tome à ma bibliothèque, je pensais que l'histoire allait être un peu trop niaise, un peu trop romantique, mais pas du tout, je me suis trompée sur toute la ligne. le récit n'est pas du tout niais, au contraire, ce n'est pas vraiment une romance pure, il y a bien une histoire d'amour, mais je la trouve secondaire et ce n'est pas ça qui est au premier plan. Par contre, on assiste à une quête d'identité de la part de chacune des soeurs. Et j'ai découvert dans ces romans une partie historique qui me plaît énormément, car cela porte toujours sur des personnalités célèbres, c'est très enrichissant.

 

Pour rappeler en gros la base de tous ces romans, tout commence avec la mort de Pa Salt. Il a adopté six filles, on ne connait pas encore la septième, on ne sait même pas si elle existe. Il a donné à ses filles comme prénom le nom des étoiles qui forment la constellation des sept soeurs dans le ciel. Il est allé aux quatre coins du monde les adopter. À la mort très énigmatique de leur père adoptif, celui-ci laisse à chacune de ses filles une lettre expliquant leurs origines de naissance et des coordonnées GPS. Elles vont donc chacune partir à la recherche de leurs racines et de leurs familles. Donc après avoir suivi Maïa, Ally, Star et Cece, nous allons suivre ici la cinquième, Tiggy. Et après avoir été au Brésil, en Norvège, en Angleterre et en Australie, nous allons partir avec elle en Espagne sur les traces de ses illustres aïeules.

Tiggy est l'amoureuse de la nature et des animaux, elle les défend, les protège. A la mort de son père, c'est donc tout naturellement qu'elle se réfugie dans les Highlands écossais où elle va pouvoir vivre de sa passion, elle doit en effet réintroduire des chats sauvages dans un domaine, et prendre soin également des autres animaux. Cela ne va pas être de tout repos pour elle, car le domaine connait des difficultés financières, et elle va se retrouver mêlée malgré elle aux histoires familiales. Elle va rencontrer sur le domaine un vieux gitan, Chilly, qui la reconnaît comme étant de sa famille. Elle va donc se mettre à chercher ses origines grâce à la lettre laissée par son père mais aussi grâce au récit de Chilly qui a bien connu son arrière grand-mère.

Et on va ainsi remonter dans le temps jusqu'en 1912, en Espagne, à Grenade plus particulièrement, dans une famille de gitans. Ils vivent dans des grottes sur les hauteurs de la ville. Tout commence par la naissance d'une petite fille, Lucia, que l'on va suivre pendant toute son enfance et sa vie d'adulte. Lucia est petite, pas très jolie, mais elle a un talent inné pour la danse et le flamenco, ses pieds battent une mesure frénétique, et son père, guitariste, va exploiter ce talent. Elle se retrouvera alors à 10 ans à faire des concours de danse, toujours accompagnée de son père. Repérée, elle va ensuite figurer dans de plus grands concerts. En 1936, elle quitte son Espagne à cause de la guerre, et part conquérir d'autres pays, jusqu'en Amérique. Elle sera surnommée « La Candela » et connaîtra les plus grands succès. Mais tout cela au risque de perdre de vue ses origines.

Tiggy va ainsi partir sur les traces de cette arrière grand-mère célèbre, partir sur ses traces en Espagne, y rencontrer des personnes de sa famille qui restent, et découvrir d'où lui vient ce talent pour ressentir les choses, guérir les animaux, elle va enfin comprendre d'où vient cette profonde empathie.

 

J'ai beaucoup aimé suivre Tiggy dans ses recherches. Je me suis trouvée plein de points communs avec elle et j'ai très bien réussi à la comprendre. Il règne autour d'elle une aura magique, elle est très attachante et très touchante. Tout comme son aïeule, Lucia, que j'ai suivi avec grand intérêt. La vie pour elle ne sera pas simple du tout. Elle va franchir humblement le échelons de la gloire, mais elle comprendra vite la désillusion qu'elle représente une fois arrivée au sommet.

Ce que j'ai une nouvelle fois adoré dans ce roman, c'est la partie historique qui n'est pas du tout inventée. Lucia n'existe pas vraiment dans la réalité, mais Lucinda Riley s'est inspirée d'une vraie danseuse de flamenco, Carmen Amaya, qui est une légende. Légende rapportée de bouche à oreille, parfois intensifiée et déformée, par Carmen elle-même. Comme Lucia, elle tombera amoureuse d'un guitariste de renom, et elle connaîtra les mêmes déboires. Je ne la connaissais pas du tout et j'ai beaucoup appris sur elle.

J'ai également beaucoup appris sur les gitans, leurs modes de vie en Espagne, comment ils ont été rejetés, surtout au moment de la seconde guerre mondiale, avec Franco, et l'avènement d'Hitler. Je connaissais les faits, en gros, mais la, j'ai pu en savoir plus en détail, et j'ai adoré. Quand mes lectures ont ce double pouvoir de me divertir et m'enrichir de connaissances, c'est le plaisir suprême.

 

Je suis toujours autant fan de cette série. À chaque fois que je finis un tome, je me dis que je vais me lasser, mais non, à chaque fois, mon intérêt grandit. Car il règne toujours un certain suspense autour de la mort de Pa Salt, et ce suspense grandit de tome en tome, est-il vraiment mort, on se pose la question. Donc bien sûr, je vais continuer à lire cette saga. Car une autre interrogation persiste, il y a 7 soeurs dans la constellation d'étoiles, et la, dans les romans, nous n'en connaissons que 6, qui peut bien être la septième ? Même les soeurs se posent la question, c'est pour dire le mystère qui règne. J'ai donc hâte de découvrir les autres tomes, afin d'avoir les réponses à mes questions. le prochain est consacré à Electra, une soeur que l'on n'a pas encore beaucoup vue pour l'instant. le début du livre la consacrant est donné à la fin de ce livre, et il m'a énormément tentée.

 

Je ne vous parlerai pas du style de l'autrice qui est toujours aussi bon. Elle sait emmener le lecteur dès la première phrase, qui est la même pour les 6 livres. Et dès qu'elle est lue, on retombe dans l'ambiance et on accroche tout de suite. Elle sait aussi dépeindre les lieux comme si on y était. du froid hivernal écossais, je suis rentrée dans la chaleur de l'Espagne et de l'Amérique Latine. Les descriptions ne sont pas lourdes. Elle a également très bien travaillé chacun de ses personnages, dans leur apparence, leur caractère. le choix narratif est double. Toutes les parties concernant Tiggy sont à la première personne du singulier et toute celles concernant Lucia à la troisième. Ce qui fait que j'ai très bien réussi à rentrer dans la peau de Tiggy et à ressentir au plus près ses sentiments. Ce qui n'empêche pas non plus d'être au plus près de Lucia également.

La lecture est rythmée par l'alternance de parties en 2008 avec Tiggy et celles dans le passé avec Lucia. Quand on en quitte une, on a vite envie de la retrouver et vice versa. C'est vrai que tous les romans sont construits de la même façon et que cela peut être répétitif et lassant quand on les lit tous à la suite. Mais comme j'espace mes lectures de quelques mois, je ne ressens pas du tout ce sentiment de lassitude.

Et comme pour chacun d'eux, la partie historique est très bien travaillée, fouillée et précise, on sent tout le travail de recherches De Lucinda Riley en amont. Elle l'explique d'ailleurs à la fin, toutes les personnes qu'elle a dû contacter pour être si précise. Et ce, que ce soit ce qui concerne le flamenco, mais aussi ce qui concerne la protection de la faune sauvage, la vie dans les Highlands, etc .. c'est tellement appréciable de lire un roman d'une telle profondeur et densité dans les personnages, les faits, les lieux. On sent que rien n'est laissé au hasard, et j'adore ça.

Comme dans les autres tomes, la place de la femme dans la société est un enjeu capital. Lucinda Riley nous parle au travers des aïeules des soeurs d'Aplièse, de femmes fortes, aux destins incroyables, qui ont bravé l'autorité masculine et ont réussi à s'imposer et à prendre la place qui leur revenait. Parfois avec des douleurs, mais leurs noms sont entrés dans la postérité. Ces romans sont des sortes d'hommage.

 

Je pense que vous l'aurez compris en lisant cette chronique où j'ai été encore un peu bavarde, j'ai adoré cette lecture. Ne vous inquiétez pas, je n'ai rien révélé, j'espère vous avoir donné envie de lire cette saga. Pour l'instant, j'ai aime les cinq tomes de la même façon, je me suis autant régalée, et je ne pourrais pas vous donner mon préféré. À voir avec les deux prochains, que je ne vais pas tarder à lire car il me tarde de connaître le fin mot de l'histoire. Et en même temps, je sais qu'il faudra alors dire adieu aux soeurs d'Aplièse, et ça, ça m'attriste aussi. Mais il me reste les autres romans De Lucinda Riley à découvrir aussi. Je suis toujours triste quand je pense à son décès l'année dernière. C'est toujours un grand malheur de perdre un écrivain avec un tel talent…

 

Bien sûr, je vous conseille vivement la lecture de cette saga et de ce tome en particulier, très proche de la nature. de mon côté, je vais poursuivre ma découverte, et me procurer les romans afin de les avoir dans ma bibliothèque.

Commenter  J’apprécie          101

Citations et extraits (129) Voir plus Ajouter une citation
Garde les pieds sur le doux tapis de la terre, mais élève ton esprit vers les fenêtres de l'univers
Commenter  J’apprécie          10
Le problème avec les voyantes et leurs prophéties... Ce n'est pas qu'elles transmettaient un message erroné, mais simplement que la personne qui le recevait pouvait le façonner pour qu'il réponde à ses besoins et ses attentes.
p184
Commenter  J’apprécie          00
Garde les pieds sur le doux tapis de la terre, mais élève ton esprit vers les fenêtres de l’univers.
Commenter  J’apprécie          20
C'était intéressant de penser combien de personnes de ma connaissance ne supportaient pas le silence. Elles le noyaient sous la musique, la télévision ou les bavardages. Mais moi je l'adorais, parce qu'en fait il n'était jamais vraiment silencieux : il permettait d'entendre une cacophonie de sons naturels : le chant des oiseaux, les feuilles frémissant dans les arbres, le vent et la pluie...
Commenter  J’apprécie          180
Souviens-toi que dans cette vie rude que nous menons sur terre, la seule chose à laquelle nous pouvons nous accrocher, c'est l'espoir.
Commenter  J’apprécie          311

Videos de Lucinda Riley (25) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lucinda Riley
« La Sœur à la perle - Les Sept Sœurs, T4 » de Lucinda Riley lu par Kelly Marot l Livre audio
autres livres classés : flamencoVoir plus
Les plus populaires : Littérature étrangère Voir plus


Lecteurs (6425) Voir plus



Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1417 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..