AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9791037500557
Éditeur : Les Arènes (30/09/2020)
3.83/5   15 notes
Résumé :
Ils sont deux. Lancés sur les routes à bord d'une voiture volée. Anna laisse derrière elle un amour tué par la police. Marie-Jean s'est lancé sur les traces de son frère disparu. Ils croisent tout un peuple en exil, soumis, ravagé par la peur et les épidémies.

L'un des tiens est un récit post-apocalyptique : il anticipe l'effondrement de l'économie, des institutions politiques, des ressources génétiques, ainsi que les catastrophes écologiques et sanit... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
croquemiette
  30 décembre 2020
Plombée et plombant... Voici les deux mots qui me viennent à l'esprit pour décrire mon état suite à la lecture de ce roman.
Dans ce monde, sans doute pas si éloigné du notre, tout est noir. C'est l'Apocalypse avec un A majuscule. Les ressources sont épuisées, une grande fièvre décime la population, les Hordes et les Milices s'affrontent violemment et les chasubles oranges (gilets jaunes ?) font la loi.
Dans ce décor désespéré, nous suivons trois personnages : Jean-Marie qui fuit, son frère Timothée, qui fuit aussi, et Anna qui fuit également. Que reste-il d'autre à faire ? Sauf que les fuyards, les "Nomades", sont sévèrement punis et se font casser la gueule.
Tous à leur manière tentent d'échapper à la situation actuelle ainsi qu'à certains éléments de leur vie : décès, sentiment d'abandon, autodestruction... Les personnages sont cabossés et de nombreux retours en arrière, savamment imbriqués dans le temps présent, nous aident à comprendre leur psychologie tortueuse.
On roule avec Anna et Jean-Marie, partis à la recherche de Timothée, dans une bagnole volée avec la panne d'essence qui guette. Jean-Marie souhaite retrouver son frère absent, avec de mauvaises intentions et beaucoup de ressentiment.
L'écriture de Thomas Sands est incroyable, très évocatrice et poétique, ce qui apporte un peu de lumière à l'obscurité. En 300 pages, l'auteur arrive à nous restituer un monde. Mais c'est loin d'être un coup de coeur. J'aurais aimé plus de corps, plus de liant entre les personnages. J'aurais voulu avoir plus de précisions sur cet univers impitoyable. Comment en sommes-nous arriver là ? Et enfin, je veux bien que ce soit un roman noir, et je suis amatrice du genre, mais quand même. Une telle noirceur m'a paru parfois gratuite, voire grand-guignolesque et m'a presque fait l'effet d'un pastiche, alors que l'auteur semble plutôt au premier degré.
Bref. Je vous invite à le lire malgré mes réserves, notamment par rapport au contexte actuel mondial et parce que la plume de l'auteur est superbe. Peut-être accrocherez-vous à ce roman noir post-apocalyptique, qui a reçu de belles critiques par ailleurs ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Roadreader
  13 octobre 2020
L'éditeur les arènes entretient une ligne éditoriale exigeante en matière de style et de sujets à aborder. Les oeuvres parus au sein de la collection equinox mélangent polars et roman noirs avec toujours cette volonté de pousser à la réflexion sur des sujets de société alarmants. le deuxième roman de Thomas Sands ne déroge pas à la règle et pousse encore plus loin la noirceur et le désespoir.
L'auteur s'empare du genre post-apocalyptique pour nous conter un récit d'une noirceur absolue. N'espérez pas apercevoir la moindre lueur d'espoir dans ce récit sans concessions. L'auteur fait le bilan d'une société à bout de souffle, d'un modèle occidental qui s'est effondré pour laisser la part belle à la sauvagerie et la violence qui se tapissent dans le coeur des hommes. Seuls les chapitres où Timothé, le frère fugitif, occupe les paragraphes sont écrits dans un mélange de poésie naturaliste mélancolique. Une respiration bienvenue dans un récit si oppressant par ailleurs.
Les chapitres où l'on suit Marie-Jean sont très intimiste. La narration désabusée nous fait plonger dans la psyché d'un personnage en bout de course, qui n'attend plus rien du monde. Son monologue intérieur résonne comme une plainte lancinante de désespoir. C'est par son point de vue que l'auteur nous livre les détails de la chute du monde occidental et des conséquences que doivent endurer les survivants. Cela fait de lui le personnage auquel on peut le mieux s'identifier et le plus incarné du récit mais c'est également un personnage écrit à rebours, un peu comme son nom. Il part en quête alors qu'il n'a plus rien à espérer et cesse de se battre alors qu'il a enfin trouvé une raison de survivre. . En bon narrateur, Marie-Jean délivre de manière succincte les éléments qui ont fait de lui cet errant nihiliste jusqu'au final où le barrage mental de ses secrets s'effrite dans une déferlante sanglante.
Enfin il reste le troisième personnage de ce conte macabre. Une femme, Anna, il faudra attendre la page 56 pour qu'elle prononce son nom pour la première fois. L'auteur a choisi d'en faire volontairement un personnage désincarné. Un fantôme qui ne retrouvera la vie qu'au contact de Marie-Jean. Ces chapitres seront l'occasion de voir une autre facette de l'apocalypse. Ils sont écrits avec une plume plus organique, c'est la danse des corps qui se touchent, qui se pénètrent dans des étreintes sans joie comme si seul le sexe prouvait encore la vie. À mesure que son destin va se mélanger à celui de Marie-Jean, Anne s'incarnera un peu plus chapitres après chapitres, contaminée par le désespoir de son compagnon et par sa sombre quête. le robot de chair des premiers chapitres acquiert pages après pages une âme et un coeur qui bat pour son plus grand malheur.
Par petites touches l'auteur met en avant tout ce qui pourrait mener notre société civilisée à sa perte. Des sujets certes inquiétants et qui méritent que l'on se batte pour changer de mode de vie mais qui, accoler les uns aux autres au fil du récit, s'annulent un peu et prennent un tour caricatural. Comme si l'auteur s'était efforcé de cocher toutes les cases des thèmes qui pourraient mener à l'apocalypse alors que le désastre géothermique cité en fin d'ouvrage était déjà bien suffisamment angoissant pour décrire son apocalypse.
En définitive ce roman noir et macabre, parcouru de sanglantes touches gores, m'aura bien plus convaincu par sa plume désespérément belle que par sa réflexion sur notre mode de vie occidental trop survolée et diffuse pour être pertinente.
Lien : https://culturevsnews.com/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Lililine
  20 avril 2021
Un roman très noir, d'anticipation certes, mais qui n'utilise aucun élément qui ne soit pas tiré de notre réalité contemporaine. Un effet « loupe » sur les horreurs de notre temps qui nous brûle certes la rétine, mais provoque interrogation et fascination. le texte est véloce et terrible, impossible à lâcher, très pur dans son style et son ambition. Les personnages sont tragiques, mais jamais caricaturaux, on apprécie cette chevauchée à travers la fin des temps à leurs côtés. Oui, le roman est désespéré, mais il produit néanmoins sa propre lumière et jette un éclat finalement assez beau sur ce qu'il peut subsister en nous d'humanité et de lien social. Un roman dur comme le réel : la fin du monde, c'est le quotidien de ceux et celles qui fuient déjà l'horreur et que l'ont traque à nos frontières comme des animaux. le spectacle de la fin de l'humanité, nous l'observons un peu chaque jour. Thomas Sands ne fait que le mettre en litterature - et avec quel talent ! Un roman à ne pas manquer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
agrume
  03 novembre 2020
J'ai lu très vite ce roman mais je le trouve difficile à décrire,ce qui m'a tenu en haleine ce sont les motivations des personnages dans ce chaos apocalyptique. Pourquoi un des personnages souhaite tuer un autre ? On est plongé dans la folie d'un monde apocalyptique, ou des bandes s'amusent à torturer et tuer les autres, ou règne la loi du plus fort... Mais certains sont plus résistant que prevu ! Au début on ne sait pas pourquoi ce monde est dans le chaos, on se doute de quelque chose au fur et a mesure de la lecture puis on le découvre à la fin.
C'est un bon roman noir apocalyptique que je recommande aux amateurs du genre !
J'ai bien aimé la fin.
Commenter  J’apprécie          20
celinelecture
  17 novembre 2020
J'ai lu L'un des tiens de Thomas Sands édité par Les Arènes que j'ai reçu via Babelio dans le cadre de la masse critique.
Nous sommes en France, dans un monde post-apocalyptique où nous allons suivre 3 personnages au destin entremêlé.
Récit court, puissant, d'une noirceur infinie sublimé par une écriture profonde, poétique et parfois crue, Thomas Sand nous livre avec ce roman, une vision particulièrement sombre et pessimiste d'un probable futur.
Epidémies, désastre écologiques, hordes sauvages, meurtres, viols, renoncement mais aussi amour, attachement, courage seront au menu de ce roman bouleversant qui m'a rappelé la Route de Cormac McCarthy.
On en ressort un peu perdu et désespéré pour notre avenir.
Marquant
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (1)
Liberation   23 octobre 2020
Epidémie, bouleversements climatiques, violence des hommes… Thomas Sands livre avec «L'un des tiens» un concentré de noirceur.
Lire la critique sur le site : Liberation

Videos de Thomas Sands (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Thomas Sands
Fred, spécialise Polar à la librairie Sauramps Odyssé , vous emmène à la découverte d'"Un Feu dans la plaine" de Thomas Sands. Un polar "hallucinant" où la vie d'un jeune garçon de 23 ans va basculer suite à un contrôle de police !
Site Web Sauramps : https://www.sauramps.com
Retrouvez nous sur :
Facebook : https://bit.ly/2lhDbcc Twitter : https://bit.ly/1UDrTNf Instagram : https://bit.ly/2MEVCE7 Pinterest : https://bit.ly/2K6kiUc
autres livres classés : apocalypseVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Thomas Sands (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2143 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre