AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2260017460
Éditeur : Editions Julliard (01/09/2016)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Née en Bretagne au seuil de la Seconde Guerre mondiale, Michèle Sarde a longtemps tu ses origines. À travers le récit tardif de sa mère, Jenny, elle reconstitue le parcours de sa famille, de l'exil de Salonique et de l'installation à Paris, en 1921, à l'assimilation réussie dans la France des années trente. Mais les persécutions de l'occupation nazie contraignent Jenny et les siens à se cacher et à dissimuler leur identité. Jenny luttera alors de toutes ses forces p... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Fabrice38
  15 septembre 2016
Michèle Sarde, femme de lettres née en 1939, se plonge dans l'histoire de sa famille originaire de Salonique. Qui étaient ses parents, ses grands-parents ? Pourquoi au sortir de la guerre ses parents ont tout fait pour qu'elle oublie ses origines juives ?
Cet ouvrage est un témoignage très intéressant sur la communauté séfarade de Salonique ainsi que sur la résistance et le Shoah.
Ce livre devrait être le premier tome d'une trilogie.
Commenter  J’apprécie          60
Etoilesonore
  10 novembre 2016
Voici une traversée d'un demi-siècle qui compte. Cinquante ans pour passer d'un monde à un autre. Celui d'une communauté sépharade établie à Salonique qui se souvient de son émigration forcée il y a cinq siècle de l'Espagne de sa majesté très catholique. Elle en a gardé les coutumes, culinaires surtout et puis une langue, le ladino. Une partie de cette communauté va devoir émigrer car les temps changent déjà, en 1917. La famille de Michèle Sarde part à Paris où tout semble étrange.
Ici se mêle la petite et la grande histoire avec le grand cataclysme de la guerre. Nous suivons la famille à la recherche d'un peu de sécurité dans ces années de guerre. Puis le retour difficile à une certaine normalité... mais est-ce possible lorsque le décalage est tellement grand entre Juifs persécutés et gentils avides de passer l'éponge sur les trahisons et les bassesses d'une époque trouble?
Alors que durant cinq siècles, on a conservé des traditions de la lointaine Espagne, il suffira de cinquante ans pour que la transmission soit interrompue et peut être perdue à jamais.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
EtoilesonoreEtoilesonore   10 novembre 2016
Mieux valait se sentir coupable sans raison que victime du hasard et de la cruauté pure. Car il y a quelque chose d'insoutenable à se définir comme une victime du hasard quand on revendique sa dignité.
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
Videos de Michèle Sarde (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michèle Sarde
À la recherche de ses origines juives, Michèle Sarde mène l?enquête à travers toute l?Europe.
Octobre 1944, Marie Benrey et son époux Moïse sont déportés depuis l?Italie. Direction Auschwitz. 70 ans plus tard, sa petite-fille, Michèle Sarde retrace son parcours depuis sa Roumanie natale, la Bulgarie qu?elle épouse, jusqu?à l?Italie et la France, refuges illusoires. À la recherche de traces, de témoignages, elle sillonne l?Europe centrale jusqu?en Israël, reconstruit l?arbre généalogique paternel et révèle cette grand-mère atypique. Michèle Sarde entremêle habilement le récit de son enquête, richement documenté, à celui de la vie de son aïeule, juive sépharade, au tournant du siècle. En dévoilant la destinée de Marie Benrey, Michèle Sarde convoque deux guerres, les déchirures fratricides des Balkans, l?antisémitisme et la douloureuse diaspora du XXe siècle. Elle met en lumière la vie méconnue des sépharades en Europe centrale, leurs coutumes et leur langue judéo-espagnole, le ladino, pendant du yiddish. Chronique familiale, enquête haletante, ce récit hybride invoque une lignée de femmes fortes qui font face à l?histoire.
? À la manière des Disparus de Daniel Mendelsohn, Michèle Sarde exploite habilement une importante documentation que l?on voit se constituer peu à peu pour faire le récit d?une vie. ? Michèle Sarde a obtenu le prix Wizo 2017 pour son précédent ouvrage Revenir du silence, qui inaugurait un nouveau cycle dans son ?uvre autour du devoir de mémoire. Ce premier opus était consacré à son ascendance maternelle.
Romancière (Histoire d?Eurydice pendant la remontée), essayiste (Regard sur les Françaises) et biographe (Colette, libre et entravée, couronné par l?Académie française et Vous Marguerite Yourcenar), Michèle Sarde, agrégée de Lettres et longtemps professeure de littérature et culture française à Georgetown University, a consacré une bonne partie de ses livres à l?observation des femmes. Son précédent ouvrage, Revenir du silence, publié aux Éditions Julliard a été consacré par la Wizo en 2017. Les liens entre l?écriture et la vie, l?expérience concentrationnaire, ainsi que la mémoire personnelle et historique, hantent toute son ?uvre.
+ Lire la suite
autres livres classés : shoahVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Littérature québécoise

Quel est le titre du premier roman canadien-français?

Les anciens canadiens
La terre paternelle
Les rapaillages
L'influence d'un livre
Maria Chapdelaine

18 questions
151 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature québécoise , québec , québécoisCréer un quiz sur ce livre