AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782848765020
154 pages
Éditeur : Philippe Rey (10/03/2016)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 14 notes)
Résumé :
L'Afrique n'a personne à rattraper. Elle ne doit plus courir sur les sentiers qu'on lui indique, mais marcher prestement sur le chemin qu'elle se sera choisi. Son statut de fille ainée de l'humanité requiert d'elle de s'extraire de la compétition, de cet âge infantile où les nations se toisent pour savoir qui a accumulé le plus de richesses, de cette course effrénée et irresponsable qui met en danger les conditions sociales et naturelles de la vie.
Sa seule u... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
wellibus2
  24 juillet 2016
l'Afrique est un continent porteur d'avenir qui regorge de richesses et de terres arables et dont la jeune population représentera le quart de l'humanité en 2050. Mais ce riche avenir ne sera pas sans une révolution radicale. Dans l'espace public d'abord, où la société civile doit faire entendre sa voix dans les décisions des gouvernements sur la gestion des richesses de leur pays. Dans l'imaginaire de « l'être africain » ensuite, qui doit « rebâtir une estime de soi ». Réappropriation de l'histoire africaine antécoloniale et des langues locales, renouvellement des enseignements dans les universités trop marquées par l'héritage colonial, invention de son propre modèle…
On pourrait reprocher à Felwine Sarr de reprendre des thèses des années 1980, comme celles du Kenyan Ngugi wa Thiong'o, auteur de Décoloniser l'esprit (publié dans sa version originale en 1986). Mais il semblerait que, pour l'économiste, peu de choses ont changé depuis. Cinq siècles de domination ne s'effacent pas en cinquante ans d'indépendance, nous dit-il, et la décolonisation des esprits doit se faire de part et d'autre de la Méditerranée.
Certains lecteurs seront surpris d'entendre parler de « l'Afrique » comme d'un tout. Felwine Sarr semble cependant conscient de la pluralité du continent. Mais le sujet de son livre, c'est l'« Afrotopos ». Un projet, un devenir, qui n'ont d'ailleurs rien à voir avec un repli identitaire. Comme les socialistes utopiques du XIXe siècle, la réalité décrite ici, bien que proprement africaine, s'offre aux yeux du monde entier comme une source de réflexion et d'inspiration. « C'est une révolution spirituelle qu'il faut opérer. Et il nous semble que l'avenir de l'humanité se trouve de ce côté-ci », affirme-t-il. Face à un modèle global qui apparaît aujourd'hui en panne, aussi bien sur le plan économique et social que sur le plan écologique, l'Afrique, conclut-il, « redeviendra le poumon spirituel du monde ».

Lien : http://www.lemonde.fr/afrique
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
sylvie2
  11 octobre 2017
Felwine Sarr, dans cet essai, nous explique comme il est important pour les pays africains de trouver leurs propres chemins plutôt que de suivre systématiquement l'exemple des pays occidentaux.
Bien que je sois d'accord avec le message principal du livre, j'ai trouvé que l'auteur était fort sur la défensive et pas toujours objectif. J'ai aussi trouvé le livre trop théorique et trop général. L'auteur a tendance à mettre tous les pays africains dans le même panier, alors qu'ils sont tous tellement différents.
Commenter  J’apprécie          60
Gangoueus
  15 octobre 2017
Bon, tout cela pour introduire ma chronique sur Afrotopia qui se voudra un ressenti, une présentation du discours de Felwine Sarr. J'ai envie de vous parler du personnage, avant de parler de l'essai. Brillant, vif, l'homme à l'humilité de ces personnes qui reposent sur un puits de savoir et surtout qui paraissent très en équilibre avec elles-mêmes. L'homme pense vite, bien et il faut arriver à le suivre dans ses développements. Il est surtout cohérent avec ce qu'il énonce dans son ouvrage, très sûr de la pertinence de son discours. Aussi cela à donner lieu à des prises de positions vives lors de certaines tables rondes au Salon Africain du livre de Genève, avec Joseph Mwantuali et Khadi Hane par exemple.
Dès le début de son essai, Felwine Sarr propose de penser l'Afrique autrement. Il dit en substance : « Cependant, plus que d'un déficit d'image, c'est de celui d'une pensée et d'une production de ses propres métaphores du futur que souffre le continent africain »[1]. Cette sentence écrite dans le premier chapitre pose un cadre intéressant au lecteur. Tout d'abord, il est essentiel dans la lecture de cet essai de voir que Felwine Sarr pense l'Afrique comme un tout. Il ne raisonne pas à partir du Sénégal qui serait pourtant un poste d'observation légitime et concret. Il construit un discours qu'il veut cohérent sur une Afrique capable de nommer ses propres maux et possibilités. Tout au long de l'ouvrage on notera d'ailleurs que le champ des références s'appuie avant tout sur de plusieurs penseurs africains touchant les différents domaines qu'il traitera dans cet ouvrage. A savoir l'économie, la sociologie, la culture, la philosophie, la littérature. Il bâtit son travail sur la volonté manifeste de valoriser les discours africains qui participent à la construction de cette utopie africaine. Mais il est intéressant qu'il parte dans cette phase de son essai du constat d'un déficit d'images et par extension de contenus propres. Il y a dans cette entrée en matière, le désir de développer une pensée, une manière d'appréhender les problématiques avec une approche du modèle dominant occidental. « Penser le large, c'est concevoir la vie, le vivable, le viable, autrement que sous le modèle de la quantité et de l'avidité »[2]. L'odeur du père est prégnante. Comment s'en défaire?
Voir la suite sur le site Chez Gangoueus
Lien : http://gangoueus.blogspot.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
sylvie2sylvie2   11 octobre 2017
EN PARLANT DE LA CRISE ECONOMIQUE MONDIALE:

"Ce qu'il faut relever, c'est qu'elle est, avant tout, morale, philosophique et spirituelle. C'est la crise d'une civilisation matérielle et technicienne qui a perdu le sens des priorités."
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Felwine Sarr (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Felwine Sarr
Des/Confinés, entretien avec Felwine Sarr.
autres livres classés : afriqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox