AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782709619318
284 pages
J.-C. Lattès (30/09/1998)
3.93/5   14 notes
Résumé :
Ce livre raconte l'histoire de Lucien Bersot, fantassin sur le front de l'Aisne en février 1915. Ce soldat fut affublé, en plein hiver, d'un pantalon de toile blanche. En toute logique, martyrisé par le froid, il réclama un pantalon de laine comme en portaient ses compagnons. Un jour, devant son insistance, le sergent fourrier lui en tendit un en loques, maculé de sang, celui d'un mort. Il lui intima l'ordre de le revêtir tout de suite. Il s'y refusa...

>Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Jeanfrancoislemoine
  10 mars 2019
C'est un roman incroyable, un roman de la bêtise humaine , de la " connerie humaine " , des effets du pouvoir des petits chefs sur ceux qui représentaient la " chair à canon " , un roman qui parle d'hommes imbus de leur personne , souvent incompétents, dotés d'une envie abominable de se faire respecter , de montrer un pouvoir que la société civile ne leur aurait pas permis d'exprimer. le problème ? Un pantalon pour les tranchées , un pantalon ... blanc !!! À force de réclamer , on lui donne ...le pantalon d'un mort , un pantalon taché de sang , un pantalon qu'il ne veut pas porter et qui va le conduire au poteau d'exécution, au poteau d'infamie , tout ça parce qu'un petit chef n'a pas voulu ravaler sa morgue...
J'ai senti en moi d'étranges manifestations d'étranges palpitations , un sentiment de dégoût , de haine .
Mais comment pouvait-on salir quelqu'un de la sorte , l'humilier , le réduire au statut de paria et condamner sa famille à l'opprobe et au scandale dans un village où tout le monde se connaissait . Une famille , sans doute aussi honorable que les autres, endeuillée et montrée du doigt , tout cela pour ...un pantalon ...blanc . Un livre salutaire qui fait réfléchir sur ce qu'on appelle , et à juste titre , aujourd'hui " harcèlement " , avec ,en prime , à l'époque, le droit de vie ou de mort au moindre motif .Heureusement , tout a changé aujourd'hui .Des " petits - chefs comme celui du roman , ouf , ça n'existe plus.... n'est-ce pas? Si , vous plaisantez ..?
Un roman bien écrit et à lire pour ....savoir , pour comprendre...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          630
jppoprawa
  18 octobre 2018
Guerre de 14-18,
C'est l'histoire du soldat Bersot qui sur le front n'avait pas une tenue réglementaire, son pantalon était en toile blanche, et a réclamé un pantalon de laine comme le porte ses compagnons d'arme. le fripier lui donne un pantalon usé et plein de sang que refuse de prendre et de porter Bersot. Son officier intervient, Bersot n'exécute pas l'ordre de prendre ce pantalon et cela ce termine par huit jours de trou pour finir devant le peloton d'exécution le 13 février 1915 à 5 heures. Il est mort avec son pantalon blanc.
Lucien Bersot a été réhabilité le 12 juillet 1922.
Bonne lecture à vous
Commenter  J’apprécie          133
sheldrake
  31 juillet 2012
L'histoire vraie d'un simple troufion français, fusillé pour l'exemple durant la première guerre mondiale pour avoir refusé de porter le pantalon maculé de sang d'un mort. Dans ce livre efficace, Alain Scoff décrit la stupidité de militaires bornés qui n'hésitent pas à infliger une punition démesurée pour un acte de désobéissance insignifiant. L'histoire est kafkaïenne, on se dit que tôt ou tard, cette absurdité va prendre fin, que les gradés vont retrouver un semblant de bon sens mais non. La connerie militaire à l'état pur.
Commenter  J’apprécie          50
bouquinovore
  24 janvier 2015
Aujourd'hui, je vous présente un livre malheureusement épuisé, cette chronique rentre donc dans la catégorie du Grenier familial, c'est-à-dire ces romans que je redécouvre part hasard en rentrant de temps en temps dans la maison familiale.
Ce roman bien qu'étant une fiction, décrit l'une des réalités de la guerre des tranchées, les condamnations par la cours martiales, juridiction d'exception qui pouvait juger civil et militaire pour maintenir l'ordre, sans que les accusés et la possibilité de faire appel.
Lucien Bersot simple fantassin, se voit affublé d''un pantalon blanc et léger au lieu du pantalon rouge de l'uniforme du début de la guerre. Fourbu par le froid, il finit par faire la demande qu'on lui facilite un pantalon comme le reste de ses camarades. C'est alors que lui est offert un pantalon récupéré sur un mort, troué et sale. Il refuse avec une certaine logique de porter un pantalon d'un mort. Ça hiérarchie le condamne, a mort pour avoir, désobéit.
Une hiérarchie aveugle qui ne voyait en ses hommes que de la chair à canon qui devait obéir et mourir pour la patrie.
Ce roman a fait l'objet d'une adaptation pour la télévision.
Lien : http://bouquinovore.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
jppoprawajppoprawa   18 octobre 2018
On a tiré au sort les noms des condamnés...
Commenter  J’apprécie          30

autres livres classés : première guerre mondialeVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2713 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre