AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Verron Laurent (Autre)
EAN : 9791034738090
64 pages
Éditeur : Dupuis (09/10/2020)
4.35/5   26 notes
Résumé :
En 1937, la fille du patron de la Compagnie Générale Transatlantique, Juliette, a 22 ans, son diplôme en poche, et s'apprête à tenter de devenir grand reporter. Son père, qui a entretemps fondé sa propre compagnie de cargos, se voit proposer par Gustave Noirhomme, son associé, une offre difficile à refuser : Herr Von Riblach, homme de confiance de Hitler concernant la marine civile, voudrait entrer dans le capital de la Compagnie des Cinq Océans.
Juliette, bi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
4,35

sur 26 notes
5
13 avis
4
4 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis

Imaginoire
  02 décembre 2020
Retrouvons l'oncle Paul après nous avoir conté les aventures de Ptirou, lors de la réunion familiale à Noël, revient pour les fêtes de Pâques. Cette fois, il va nous narrer, l'histoire de Juliette de retour à Paris, et ce, pendant les mois qui ont précédé la seconde guerre mondiale.
Juliette vit en quelque sorte, le chagrin d'une histoire d'amour qui n'a vraiment jamais commencé, fauchée par la disparition de Ptirou. Sa décision est prise, elle ne se mariera pas et deviendra grand reporter. En parallèle, son père a quitté ses fonctions à la direction de la Transat pour se lancer dans une nouvelle compagnie avec un associé qui souhaite lui, faire entrer les allemands au capital. Sauf que depuis 1933, Hitler est chancelier. Juliette, qui part l'héritage de sa maman est de fait, coactionnaire, refuse de s'associer avec eux. Pour la faire changer d'avis, le partenaire de son père mettra en place toute une stratégie diabolique…
Cet album signé Verron et Sente, au scénario digne d'un thriller, recréé à merveilles l'ambiance du Paris de la fin des années 30, les tenues, les véhicules, les bâtiments, nous donnent l'impression de visionner un documentaire historique. J'ai également beaucoup aimé retrouver, au coeur de ce récit, la force de caractère de Juliette, véritable féministe.
Un second volume aussi agréable à lire et regarder que le premier. Vivement le prochain.

Lien : https://imaginoire.fr/2020/1..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
sylvaine
  27 décembre 2020
Mademoiselle J, tome 2 : je ne me marierai jamais par Sente et Verron aux Editions Dupuis.
Chic Oncle Paul est là! Bien installée j'ouvre grandes mes oreilles et me voilà en 1937 Juliette de Sainteloi est devenue une charmante jeune fille bientôt en âge de convoler mais fidèle à la promesse faite à Ptirou elle veut toujours devenir grand reporter .. Nous sommes à Paris 1937, L'Exposition universelle, officiellement Exposition internationale des « Arts et des Techniques appliqués à la Vie moderne », est l'occasion rêvée pour L'Allemagne hitlérienne et L"U.R.S.S de Staline de rivaliser et d'étaler leur puissance...
Juliette voudrait tant devenir Mademoiselle J, grand reporter.
A nouveau je me suis régalée. Une histoire bien menée, des dessins de qualité et surtout le souci du détail m'ont charmée. L'histoire est aussi L Histoire avec un H, les dessins sont d'une justesse remarquable, tout est reconstitué dans les moindres objets, vêtements, rues .. Bravo. Une façon ludique de mettre l'histoire à la portée de tous c'est magique.
merci aux éditions Dupuis pour ce partage #MademoiselleJ #NetGalleyFrance
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          181
Julitlesmots
  30 décembre 2020
Quel plaisir de continuer avec ce deuxième tome de Mademoiselle J, que l'on retrouve près de 10 ans plus tard, indépendante, à l'image de ces femmes souhaitant s'affranchir des carcans qui les enfermaient.
Comme le tome précédent, les planches débutent en noir et blanc et l'immersion se fait instantanément, aux côtés de l'oncle Paul et de ses neveux et nièces, quelques mois après, plus précisément Pâques 1960.
La toile de fond historique se précise en ces années troubles. L'exposition universelle dévoile les manigances politiques qui préparent la guerre. Les ententes se font en toute discrétion, puisque ce deuxième tome, met en scène les manigances entre nazis et soviétiques avant la Seconde Guerre mondiale. Mais c'est sans compter sur les convictions de notre héroïne rafraîchissante, et profondément anti-nazi.
On s'immerge facilement entre les bulles, qui oscillent entre romantisme, convictions politiques et l'Histoire avec un grand H.
Ptirou, devenu Spirou, apparaît brièvement, comme un compagnon fidèle, aux conseils avisés. On le retrouve avec tendresse, à l'image de Mademoiselle J, qui reste une amie fidèle…
Des personnages toujours aussi attachants à la construction maîtrisée, tant au niveau du dessin que du scénario. le rythme toujours aussi dense, je dirais même plus dense, puisque le territoire de jeu est plus élargit avec Paris en toile de fond.
Nous avons donc une nouvelle héroïne dans le monde de la BD, avec Juliette de Sainteloi, personnage totalement fictif dans Spirou, mise en lumière dans Il s'appelait Ptirou.
Chaque album de Mademoiselle J. devrait se dérouler dix ans après le précédent, permettant une traversée du XXe siècle et ses événements majeurs.
Lien : https://julitlesmots.com/202..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
ludi33
  14 décembre 2020
Ce deuxième opus des aventures de Mademoiselle J nous fait faire un bon dans le temps de plusieurs années. Juliette est maintenant une jeune fille accomplie qui veut devenir journaliste. Toujours aussi attachante, la jeune femme va devoir faire ses preuves, tout en se faisant courtiser par un charmant jeune homme. Ce tome est pour moi de facture beaucoup plus classique, même si sa lecture reste très agréable. L'intrigue colle une nouvelle fois à l'histoire, en plongeant ses personnages dans la fin des années 30, où le nazisme gagnait en puissance sans pour autant faire peur.
Au final, cette deuxième aventure reste une bonne surprise et me donne vraiment envie de lire la suite.
Un grand merci aux éditions Dupuis et à Netgalley pour cette nouvelle lecture.
Commenter  J’apprécie          130
Sharon
  28 novembre 2020
Il est des livres pour lesquels j'ai simplement envie de dire "merci".
Merci pour l'émotion.
Merci pour la richesse du scénario.
Merci pour la beauté et la précision des dessins.
Ce fut un plaisir de retrouver mademoiselle Juliette dans ce second tome, de la voir rentrer dans la vie active, contre l'avis de ses proches, de se faire une place dans un milieu d'hommes, et non dans un magazine féminin comme il en existait déjà à l'époque.
Communisme, montée du nazisme qui n'inquiétait pas grand monde, surtout pas les milieux des affaires qui les voyaient comme un remède à la menace communiste, liaisons dangereuses entre société, oui, Je ne me marierai jamais nous raconte cette époque pendant laquelle on ne voulait pas croire qu'une nouvelle guerre était possible.
Une belle réussite.
Commenter  J’apprécie          80


critiques presse (3)
Auracan   17 novembre 2020
La reconstitution du Paris de 1938 est précise et documentée et on ressent le solide travail de recherche effectué pour les costumes, décors, véhicules, tout comme la volonté de rendre hommage à un certain âge d'or du 9e Art.
Lire la critique sur le site : Auracan
ActuaBD   03 novembre 2020
Le résultat est à la hauteur et démontre que les auteurs ont eu raison de croire au potentiel de Juliette comme personnage principal !

Lire la critique sur le site : ActuaBD
LigneClaire   28 octobre 2020
Un second épisode peu de temps avant la guerre, à Paris, où il va s’en passer des choses sur fond de grande Histoire en 1938. Et on va avoir la preuve que c’est Ptirou qui a inspiré Spirou à Rob-Vel. Yves Sente et Verron poursuivent leur saga au fil des années trente avec beaucoup de charme et d’émotion, d’action. Verron avait tout à fait le dessin nécessaire.
Lire la critique sur le site : LigneClaire
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
SharonSharon   28 novembre 2020
N'oubliez pas que vous devez faire à ma place toutes les choses que je n'ai pas pu faire dans la vie. Je compte sur vous !
Commenter  J’apprécie          50
SharonSharon   28 novembre 2020
Il y a plusieurs sortes d'allemands, certes, mais il n'y a qu'une sorte de nazis !
Commenter  J’apprécie          30
JangelisJangelis   15 décembre 2020
Général, la banque Münzen und Barren est réputée pour sa discrétion depuis quatre siècles... Et le canton de Zoug est un des endroits parmi les plus discrets.
Commenter  J’apprécie          10
UtopiyaUtopiya   12 mai 2021
- Allons, nos voisins germaniques sont notre premier rempart contre ces monstres communistes. Il est de notre devoir de faire front...
- De toute évidence vous n'avez pas lu "mein kampf", père !
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Yves Sente (32) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Yves Sente
Voici un extrait de l'interview d'Yves Sente, le nouveau scénariste de XIII. Il répond à la question "Qui êtes-vous" :)
autres livres classés : nazisVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Blake et Mortimer - Le Bâton de Plutarque

Qui est le dessinateur de ce nouveau tome ?

Bob de Moor
Ted Benoît
André Julliard
Antoine Aubin

10 questions
16 lecteurs ont répondu
Thème : Blake et Mortimer, tome 23 : Le bâton de Plutarque de Yves SenteCréer un quiz sur ce livre

.. ..