AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Jean-Christophe Menu (Illustrateur)
EAN : 9782840556527
47 pages
Éditeur : Delcourt (18/11/2001)
3.54/5   39 notes
Résumé :
Le donjon est inondé...

La faute en incombe à Alcibiade, qui possède un œil de géant qui pleure sans discontinuer ! Alcibiade part avec Horous à la recherche du géant triste. En effet, depuis qu’il n’a plus qu’un œil, la femme dont il est follement épris l’ignore.

Les deux compères lui greffent un autre organe, puis tentent de convaincre la belle de le revoir…
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
_minot_
  29 juillet 2021
L'oeil de géant que possède Alcibiade au Donjon ne cesse de pleurer, provoquant de fait l'inondation du bâtiment. le Gardien ordonne à Alcibiade de régler le problème. Si l'oeil pleure, c'est que son propriétaire, le géant Biscarra, pleure. Il n'y a donc qu'une seule solution : retrouver le géant et le consoler pour qu'il s'arrête de pleurer. Mais ce ne sera pas facile, car si le géant pleure, c'est qu'il est en peine d'amour …
Avec un dessin taillé à la serpe qu'on peut ne pas trouver au niveau du reste de la série, cet album est pourtant un petit bijou d'humour noir, avec un scénario assez cruel où se mêlent cynisme et humour grinçant. Certains personnages phares de la série-mère "Donjon Zénith" dévoilent une nouvelle facette de leur personnalité peu reluisante et l'intrigue en elle-même est vraiment capillotractée.
Le dessin grossier de JC Menu ne fait qu'accentuer cet ensemble totalement délirant et ce "Donjon Monsters" au final remplit parfaitement son contrat (qui est, rappelons-le, d'éclairer sous un jour nouveau certains personnages, lieux ou événements décrits dans la série-mère). Un album vraiment à part dans la série, qui ne laisse pas indifférent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Vexiana
  30 décembre 2018
Un épisode consacré au géant de Biscara où plutôt à Horous et Acibiade essayant de régler le problème lié au géant de Biscara dont ils possède un des yeux, un oeil aux propriétés formidables.
Dans la série 'Monster', chaque tome présente l'histoire d'un monstre de l'univers de Donjon et enrichit l'histoire principale. Ce tome se situe entre les tomes 3 et 4 de la série Donjon Zénith. Cette histoire est tragique et désabusée, il en ressort quelques bons mots mais ce n'est pas un tome parmi les meilleurs.
Coté dessin, Menu fait du bon boulot en s'appropriant des personnages pré-existants sans les dénaturer.
Commenter  J’apprécie          70
Quatreoeufs
  23 juillet 2021
J'aime l'esprit des Donjons monster, tous les copains de Sfarr et Trondheim qui souhaite participer sont les bienvenue. du coup les personnages secondaires arrivent en gros plan, les coups de crayons s'approprie les traits de nos personnages. C'est l'occasion de découvrir d'autres auteurs de bande dessinée plus ou moins proche de l'univers et du style graphique de Donjon !
Commenter  J’apprécie          00
Yvan_T
  12 novembre 2020
Deuxième tome de cette série parallèle qui se concentre à chaque fois sur l'un des personnages de l'univers Donjon et dont les épisodes sont situés à différents moments des trois séries clés : Potron-minet (niveaux -99 à 0), Zénith (niveaux 1 à 100) et Crépuscule (niveaux 101 à 200). Ce deuxième tome se situe entre les niveaux 3 et 4, c'est-à-dire que l'action se déroule entre les tomes 3 et 4 de la série "Donjon Zénith".
Chaque album de cette série étant réalisé par un dessinateur différent, après Mazan, c'est à J.C. Menu qu'est confié le dessin de ce second tome. Personnellement je trouve que son dessin dénature un peu trop les personnages et ne fait pas assez ressortir leur côté burlesque et attachant.
Au niveau du scénario, ce tome n'est pas beaucoup mieux. le chagrin d'amour de ce géant m'a quasiment énervé et ce voyage qui permet à l'excellent duo composé d'Alcibiade et d'Horus de croiser Marvin et la douce Sonia ne m'a jamais vraiment passionné.
Commenter  J’apprécie          00
nathalie_MarketMarcel
  07 avril 2013
Les tours de magie sont foireux, la belle emprisonnée dans son château s'envoie en l'air avec des inconnus pendant que son légitime épluche les patates, on peut gonfler un hérisson pour en faire un ballon, le papillon fait « pout pout », etc. C'est drôle, irrévérencieux et barré. Cela fait du bien.
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
YzouYzou   19 mars 2014
ALCIBIADE : - Hein? qu'est-ce qu'on fait là?
HOROUS : - On sert de terreau pour leur potager.
ALCIBIADE : - Il faut absolument sortir d'ici !
HOROUS : - Oui, mais sans la mobilité de nos mains, notre magie est quasiment inexistante. Heureusement, j'ai un plan.
ALCIBIADE : - Un plan? Excellent, je savais que tu serais le compagnon de voyage idéal ! Alors? Qu'est-ce qu'on fait?
HOROUS : - Écoute bien. On va attendre deux ou trois semaines, juste le temps de mourir et de se putréfier... Nos corps étant plus maigres, je nous sors de là grâce à un sort de nécromancie par anticipation.
ALCIBIADE : - Allez, je suis sûr que tu as un autre plan...
HOROUS : - Non
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
YzouYzou   19 mars 2014
ALCIBIADE : - Alors les petits enfants... Qu'est-ce que vous voudriez que l'on vous fasse comme tour?
LES ENFANTS : - Vous pourriez nous transformer en oiseaux?
HOROUS : - Non, mais si tu le souhaites, je pourrais enlever tous les os de ton corps et les remplacer par des os de pigeons...
ALCIBIADE : - Horous... un peu de poésie.. ce sont des enfants.
Commenter  J’apprécie          40
YzouYzou   19 mars 2014
ALCIBIADE : - Je vais demander à Kadmion de nous prête deux Vanderbeck pour le voyage.
HOROUS : - Mmh... Je n'ai pas trop confiance en ces oiseaux qui volent naturellement... On ne pourrait pas plutôt jeter un sort de légèreté à un hipplodonte?
Commenter  J’apprécie          40
YzouYzou   19 mars 2014
GOBELIN : - Vous pouvez pas faire attention aux murs, non? Je viens de les repeindre !
HOROUS : - Qui êtes-vous?
GOBELIN : - Je suis l'ancien Roi des Gobelins. Je veux récupérer ma couronne, et le seul moyen, c'est de passer ces foutues épreuves.
HOROUS : - Elle vous a dit que si vous repeigniez le château, elle vous épouserait?
GOBELIN : - Ah non... Ensuite, je dois refaire l'isolation...
Commenter  J’apprécie          20
lehibooklehibook   10 février 2020
La femme que j’aime me repousse à cause de l’œil qui me manque.
Bah.. si ce n’est que ça je peux vous greffer un œil de baleine
Non , je veux être aimé pour moi-même…
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Joann Sfar (134) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Joann Sfar
"Je préférerais pas…" : avec cette petite phrase apparemment inoffensive de Bartleby, c'est toute la logique productiviste du XIXe siècle qui vacille. Une phrase qui résonne encore aujourd'hui. Voici une version graphique immersive : le dessinateur Stefano Ricci s'empare de cette oeuvre majeure d'Herman Melville de 1853 et la transpose dans notre monde du XXIe siècle.
Après Céline par Tardi, Albert Camus par José Muñoz, Romain Gary par Sfar, la collection Futuropolis/Gallimard confirme sa place exceptionnelle pour proposer les plus grands écrits littéraires illustrés de la plus belle et artistique des manières.
+ Lire la suite
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le chat du rabbin

De quelle couleur est mon pelage ?

Gris souris
Tigré
Ebène

10 questions
121 lecteurs ont répondu
Thème : Le chat du rabbin Intégrale de Joann SfarCréer un quiz sur ce livre