AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2280285037
Éditeur : Harlequin (01/06/2013)

Note moyenne : 4.09/5 (sur 264 notes)
Résumé :
Moi, Alice, j’ai cessé de me croire au pays des merveilles le jour où je les ai vus. Eux, les monstres. Ils existent. Ils ont pris ma petite sœur. Ils ont dévoré mes parents. Bientôt, ils seront partout et ils dévoreront vos familles, vos copains, notre monde... Vous voulez ça ? Non, moi non plus. Alors, je vais rejoindre Cole et sa bande, et avec eux, je vais me battre jusqu’à la mort s’il le faut. Contre les monstres … les Zombies.

Le 1er tome d’une... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (125) Voir plus Ajouter une critique
garrytopper9
  19 avril 2014
Toujours dans ma découverte de lecture jeunesse, j'ai aujourd'hui testé Alice au pays des zombies.
Il y avait une bonne idée, de très bon chapitres, notamment l'introduction qui m'a accroché, mais…au final ce n'est une fois de plus qu'un prétexte pour nous pondre une ado qui fixe les hommes avec des yeux ronds, et évidemment, tous ces beaux mâles, se battent pour elle.
Bon, je suis un peu dans la caricature, mais c'est ce livre qui a commencé. Car Alice passe son temps a faire sa pleureuse pour la perte de sa famille, mais dès qu'elle croise un homme, elle ne peut pas s'empêcher de tomber sous son charme…Très crédible comme personnage.
On nous promettait des zombies, quelque chose de sombre, de glauque, mais non, ce n'est qu'un prétexte pour nous raconter la vie d'Alice dans son nouveau lycée.
Très mauvais et surtout très inégal. de bon passages, mais trop de blabla et de gnangnan. On peut faire du jeunesse sans tomber dans la crétinerie, enfin, j'espère…
Commenter  J’apprécie          420
florencem
  17 octobre 2016
C'est la troisième série young adult que je commence et que j'apprécie énormément. Pourvu que ça dure ! Et pourtant, les Chroniques de Zombieland n'avaient pas vraiment tout pour me plaire aux premiers abords. Je n'aime pas les zombies, mais alors pas du tout. Tous les autres « monstres » passent sans problème mais je ne sais pas avec les morts vivants en décrépitude, c'est assez difficile. Cependant, le fait que le conte d'Alice au pays des merveilles soit aussi mis en avant m'avait pas mal intrigué. Et j'ai bien fait de sauter le pas.
Je crois que c'est l'ambiance globale du roman qui m'a le plus plu, avec Alice, bien entendu. Il y a un mélange très bien dosé entre le fantastique, l'horreur, l'action, le drame, la romance lycéenne et l'apprentissage. Je n'ai pas eu l'impression que l'un de ces thèmes dominé les autres en quelque sorte. Même si l'histoire de fond reste classique : notre héroïne a des « supers pouvoirs », découvre un monde étrange et effrayant tout en tombant amoureuse d'un bellâtre, il y a toute une série de petites choses qui font que les Chroniques de Zombieland a quelque chose de plus.
Déjà le traitement des zombies. On reste dans les morts vivants mais Gena Showalter a choisi dans faire quelque chose de plus élaboré, de moins « classique ». Et pour le coup, j'ai adhéré au concept. Il y a aussi cette lutte contre le Bien et le Mal, à traduire par nous contre les zombies ! Cela aurait pu être une base classique aussi, mais l'auteur ajouté un autre élément, à savoir un autre groupe de « chasseurs de zombies ». du coup, l'ensemble de la trame est plus en nuances. On pense avoir tout saisi à un certain niveau du roman mais plus on avance, plus notre curiosité est titillé. Nous découvrons beaucoup d'aspects différents de cette lutte, tout en mettant en avant les qualités comme les pires défauts de l'humanité. J'aime beaucoup ce côté-là, surtout que pour l'instant, il n'est pas moralisateur, il pousse surtout à la réflexion.
Je ne peux pas passer à côté de la romance et de l'amitié extrêmement présent dans ce premier tome. Pour la romance… Pas de grand suspens, j'ai pas contre apprécié le traitement, l'évolution de la relation entre Alice et Cole. Je me dis par contre que je vais détester les prochains tomes à ce niveau-là… Je ne sais pas mais les romances des premiers tomes sont rarement traitées comme un long fleuve tranquille. Je m'attends donc à des crises, des séparations et je ne sais quoi d'autres… Mais pour ce premier tome, c'était plutôt top. L'amitié est aussi énormément présente. Un point que j'adore particulièrement aussi. Même si celle d'Alice et Kat est très présente, on peut aussi en découvrir d'autres et elles sont toutes traitées différemment. Je ne dis pas qu'en tant qu'adulte les amitiés sont moins importantes, mais ici face à des adolescents dont la plupart ont eu leurs vies brisées, je trouve que c'est un pilier indispensable.
D'ailleurs venons en aux personnages. Alice, ma chère Alice. J'ai adoré notre héroïne. de sa tragédie au tout départ à la prise en main de sa vie, de son destin, elle n'a cessé de m'étonner et de me réjouir. Elle reste une adolescente avec ses doutes, sa naïveté, ses impulsions, son côté midinette, mais à côté de cela, elle a un caractère explosif. Elle ne se laisse pas faire, elle a du répondant, elle agit, prend les choses en main. Malgré son physique d'ange et la couverture qui pour le coup nous fait plus penser à une poupée de porcelaine, elle est parfaite avec tous ces défauts. Kat, sa nouvelle meilleure amie, est un pur rayon de soleil. J'ai d'abord trouvé le personnage un peu égocentrique et étrange au début, mais derrière cette carapace, il y a un petit bout de femme extraordinaire. Difficile de ne pas parler de Cole… Bon, d'accord, il a tout de l'archétype du type beau et ténébreux. Je ne vais pas argumenter là-dessus. Mais franchement, je m'en moque bien. Il colle parfaitement à son rôle et plus on apprend à le connaître, plus il y a de nuances. J'aimerai par contre que Gena Showalter arrive à un peu le sortir de ce stéréotype par la suite, même s'il n'a rien de parfait non plus, je ne sais pas, j'aimerai un petit plus supplémentaire.
Un premier tome très réussit donc à mon goût. Je ne me suis pas ennuyée à un seul instant, j'ai vraiment apprécié la façon dont Gena Showalter a mené son histoire et son univers et les personnages sont très réussis. La fin a été assez brutale en un sens mais elle permet de mettre en place pas mal de choses à mon avis. J'ai même été surprise par un détail concernant un personnage, ce qui arrive de moins en moins souvent dans mes lectures. J'ai peut-être un petit peu peur pour la suite, je l'avoue. Comme j'ai adoré ce tome, j'ai déjà une appréhension concernant la suite… Problème de lecteurs, que voulez-vous ! Mais cela ne m'empêchera pas de poursuivre, bien au contraire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
Livresque78
  26 mars 2014
Alors que dire? J'ai traversé des hauts et des bas avec ce livre, des passages très enthousiasmant et d'autres d'un ennui très profond ou j'avais envie de refermer ce livre et de le ranger à jamais.
Mais un moment un peu plus passionnant que les autres venait me rappeler à l'ordre et alors je tentai de nouveau de ma plonger dans cette histoire.
Mais au final, cela part dans tous les sens, des zombies, une attirance physique qui est d'un barbant affligeant, et puis tout se complique...encore et encore.
Vraiment j'ai trouvé que ce roman n'avait ni queue ni tête, ce qui m'a profondément déçu car en lisant les différents avis, l'opinion était très enthousiaste.
Je dirai donc que tous les goûts sont dans la nature et ce roman n'est pas de mon goût.


Lien : http://livresque78.over-blog..
Commenter  J’apprécie          363
MelM
  20 mai 2016
16,5/20
La vie d'Alice était déjà assez compliquée jusqu'à maintenant mais les choses ne vont pas s'arranger après cette sinistre soirée d'anniversaire...
Son père a toujours été, au mieux loufoque, au pire dérangé, les cloitrant, elle, sa mère et sa petite soeur à l'abri de leur maison sécurisée dès la nuit tombée. Sa peur, sa folie, sont telles qu'elles les empêchent de vivre une vie normale. Jusqu'à cette soirée où, par amour, il a cédé à leurs demandes insistantes. Il n'aurait jamais dû... Ils auraient dû rester chez eux, protégés, de cette terrible menace qui règne en maître quand vient la nuit. Désormais Alice est seule. Peut-être est-elle folle? Peut-être les monstres dont elle perçoit la présence, rôdant autour de sa maison la nuit, ne sont-ils que des hallucinations? Néanmoins, Alice compte bien tout faire pour se défendre et honorer la mémoire de sa famille, de ce père qu'elle a toujours cru être fou. Ce combat est désormais le sien et elle ne sera pas seule à le mener...
Les Chroniques de Zombieland... autant vous dire que j'en ai énormément entendu parler depuis la sortie de ce premier tome, il y a quelques années maintenant. J'ai tout de même patienté bien longtemps avant d'oser me jeter à l'eau, et ce, pour plusieurs raisons. Je voulais du frisson, du vrai, je voulais que ce premier tome soit une bombe (aux vues des chroniques que j'avais pu en lire) et, en même temps, sachant qu'il s'agit néanmoins d'un roman young adult, j'avais vraiment peur de m'ennuyer et de ne pas être convaincue par l'aspect "zombies" de la série. Et finalement... j'ai dévoré ce premier tome! Il présente vraiment beaucoup d'atouts qui le rendent extrêmement addictif. de l'action, des personnages attachants, du fantastique et surtout une intrigue solide qui captive. Je n'ai qu'une seule chose à dire: j'en redemande. Alors, oui, il est vrai qu'il m'a manqué ce petit truc en plus pour avoir un coup de coeur mais j'ai passé un excellent moment de lecture et les quelques points négatifs que j'ai pu relever n'entachent en rien ce ressenti.
Gena Showalter met ultra rapidement en place l'univers froid et sombre dans lequel nous allons évoluer tout au long de ce premier tome (et très certainement tout au long de la série), et ce n'est vraiment pas pour me déplaire. Dès le premier chapitre, le ton est donné, aucune place n'est laissée au doute: il va y avoir des morts (vivants ou non). Et c'est avec délectation que l'on découvre les toutes premières pages, les prémices de cet univers, qui promet déjà d'être bien alléchant. Très rapidement, nous sommes plongés, avec Alice, dans un dédale de questionnements et d'angoisses, d'action et de mystères. J'ai beaucoup aimé la façon dont l'auteur nous immerge dans son univers, en nous rendant son récit addictif très rapidement, en nous offrant tout un panel d'interrogations et des personnages immédiatement attachants. de plus, le fait que l'immersion ne traine pas en longueur, que l'action soit vive et incisive dès le départ est forcément un point positif pour moi. Clairement, le tout début de ce roman m'a littéralement charmée et m'a encouragée à découvrir la suite le plus vite possible, à me perdre dans cet univers palpitant et à lever le voile de mystères qui plane sur les zombies et les autres personnages.
L'univers est certainement l'une des choses qui m'a le plus charmée lors de ma lecture de ce premier tome. Young adult, certes, mais assez étoffé et intrigant pour me satisfaire grandement. J'ai adoré l'atmosphère assez sombre qui est instaurée par l'auteur, puisque la plupart des événements importants ont lieu de nuit, ce qui renforce le sentiment légèrement oppressant de l'univers dans lequel nous évoluons en compagnie d'Alice. J'ai beaucoup aimé me perdre avec elle dans ce monde totalement inconnu qui cache une grande quantité de mystères. de plus, Gena Showalter parvient à mêler très habilement les différentes composantes de son intrigue: zombies, fantastique, mais aussi quelques touches de romance justement dosées et surtout énormément de suspense forment un tout très bien équilibré. Alors oui, j'aurais voulu avoir plus peur et être encore plus angoissée, mais je suis tout de même satisfaite et je suis certaine que l'auteur a encore plus d'un tour dans son sac pour susciter ma terreur et celle de ses personnages lors des prochains tomes.
Il faut dire que la plume de l'auteur fait vraiment des merveilles. Elle est vraiment très agréable à lire, simple sans être fade et nous emportant dès les premiers chapitres dans sa folle histoire, elle sait aussi nous faire élaborer des théories toutes plus folles les unes que les autres concernant les innombrables rebondissements auxquels nous sommes confrontés au cours du récit et surtout, elle nous mène par le bout du nez du début à la fin. L'auteur maîtrise vraiment très bien son intrigue et les différents points importants qui la rythment. Elle nous distille au compte gouttes très peu de révélations qui me font penser que ce premier tome ne nous dévoile que la partie émergée de l'iceberg, le tout avec une fluidité très appréciable pour un roman young adult. Grâce à la plume de Gena Showalter, ce premier tome se dévore vraiment extrêmement rapidement, ce qui ne peut être qu'un point positif.
L'intrigue dont l'auteur pose les bases dans ce premier tome est vraiment très prometteuse. S'articulant autour de plusieurs bases toutes extrêmement bien menées par l'auteur, nous sommes transportés au coeur d'une intrigue complexe, addictive et totalement prenante. Bien que ce premier tome souffre tout de même des inconvénients de la plupart des tomes d'introduction de séries, l'ensemble est équilibré et fait d'Alice au pays des zombies, un page-turner addictif, dont les différentes intrigues sont plus qu'agréables à suivre. Si la romance n'est clairement pas l'objet principal de ce roman, elle n'en reste pas moins présente, avec ses avantages et ses inconvénients. Si elle nous permet en effet de mieux connaitre et comprendre les personnages, de nous attacher à eux, elle est parfois ponctuée de quelques facilités et autres clichés des romances naissant dans les romans young adult qui peuvent entacher la lecture.
Heureusement, Gena Showalter sait s'y prendre et les défauts que comporte la relation entre nos deux protagonistes sont vite gommés grâce à l'approfondissement que l'auteur apporte à ses différents personnages, pour lesquels on ressent très vite de l'empathie et qui sont extrêmement attachants. de plus, cette relation, plus que mystérieuse fait partie intégrante de l'intrigue et nous réserve très certainement encore de belles surprises.
J'ai adoré Alice, personnage torturé par l'accident dont a été victime sa famille, mais aussi par les découvertes qui en ont découlé, c'est aussi un personnage fort, déterminé à aller au bout de tout ce qu'elle entreprend. Elle est courageuse, combative et possède aussi un humour qui m'a beaucoup plu. C'est un personnage auquel on s'attache dès les premiers chapitres, d'autant plus que nous découvrons ce monde de violence et de mort avec elle.
Cole est lui aussi un personnage clé, de part la relation énigmatique qu'il entretient avec Alice. Fort, charismatique et protecteur, il incarne le personnage parfait pour ce type de romans, ne tombant que très rarement dans les clichés du genre. C'est un personnage que j'ai beaucoup aimé et dont l'évolution de la relation avec Alice est très intéressante à suivre. J'ai hâte de voir comment tout ceci va être approfondi dans les prochains tomes.
Au niveau des personnages secondaires, j'ai particulièrement apprécié Kat et Frosty, qui apportent une touche rafraichissante bienvenue dans le récit, tant par leur relation chaotique mais attendrissante que par leur humour.
le récit de ce premier tome est extrêmement bien rythmé, ne connaissant presque aucun temps mort et nous apportant une intrigue palpitante et de plus en plus mystérieuse au fil des pages. L'auteur mène de front un nombre important de fils conducteurs, qui apportent la juste dose d'action et de rebondissements à ce premier tome. Dommage par contre que les révélations ne soient que très peu présentes, même si cela favorise l'envie de découvrir la suite des aventures de nos personnages dans le deuxième tome, je suis tout de même restée légèrement sur ma faim. Néanmoins, j'ai adoré l'intrigue extrêmement complexe et approfondie que Gena Showalter nous offre dans ce premier tome ainsi que la façon dont elle amène chaque nouveauté jusqu'à la toute dernière ligne.
La fin de ce premier tome, sans être un cliffhanger, possède tous les atouts pour nous donner envie de lire le prochain tome des Chroniques de Zombieland. Très riche en action et en rebondissements, cette fin est palpitante et bien qu'elle ne nous offre toujours que très peu de révélations importantes, l'auteur a su terminer ce tome sur une note positive, ouvrant la voie à de nombreuses possibilités pour le prochain tome. Une fin agréable donc, sans fioritures et avec juste ce qu'il faut de tension dans l'intrigue afin d'attiser la curiosité du lecteur.
Les +: une mise en place très rapide qui donne envie d'en savoir plus, un univers addictif et palpitant, beaucoup d'action, un rythme parfaitement dosé, des personnages attachants, une intrigue extrêmement prenante, une plume très adaptée au genre young adult qui sait aussi plaire aux lecteurs plus âgés
Les -: un tome d'introduction qui ne nous apporte que peu de réponses, quelques facilités, j'aurai aussi aimé que l'aspect zombies et terreur soit plus prononcé
Alice au pays des zombies, premier tome des Chroniques de Zombieland, fut vraiment une lecture très satisfaisante malgré les quelques défauts qu'il comporte, qui, heureusement, n'entachent que très peu le plaisir de cette lecture. Roman young adult de zombies, il remplit son rôle à merveille. Malgré le fait que j'aurai aimé être plus effrayée par ces zombies et leurs actes, j'ai tout de même adoré évoluer dans cet univers riche et complexe aux côtés de ces personnages énigmatiques et extrêmement attachants. le récit et l'intrigue sont mis en place très rapidement et avec une maitrise parfaite des différents éléments qui les composent et qui imposent une aura de mystère au roman. Ce premier tome se dévore très rapidement grâce à la plume simple et agréable de l'auteur, qui n'hésite pas à incorporer de l'humour au fil des pages pour nous le rendre encore plus addictif. Malgré quelques facilités propres au genre young adult, j'ai passé un très bon moment lors de ma lecture de ce premier tome d'introduction, qui, bien qu'il m'ait laissé sur ma faim car il ne comporte que très peu de révélations, a su me donner envie de découvrir rapidement la suite des Chroniques de Zombieland.
Lien : http://story-of-books.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Noune
  06 juin 2013
Il y a quelque mois, j'ai découvert le résumé de ce livre et je me suis dit bingo : « dès qu'il sort je l'achète »…Je pensais m'engager dans un livre de plus ou les héros combattent des zombies assoiffés de chair humaine… Et bien pas du tout. Je ne m'attendais pas à ça. L'auteur a su agrémenter son récit en incluant de nouvelles normes : …. Bref cet aspect tout nouveau des choses est très appréciable et change des lectures habituelles du genre.
Pour en revenir à l'histoire, Alice n'a pas une vie de famille comme celle de tout le monde, son père est convaincu de voir des monstres la nuit et interdit à sa femme et ses filles de sortir après le coucher du soleil. Mais le jour de son anniversaire, elle persuade ses parents d'aller au spectacle de sa petite soeur à qui elle veut absolument faire plaisir. Spectacle se déroulant le soir bien entendu. Tout va se passer pour le mieux durant cet évènement (ce qui conforte Alice qui pense que son père est fou) jusqu'au trajet de retour au domicile familial. Son père perd les pédales parce qu'il voit des monstres et là c'est l'accident qui coûte la vie à tout sa famille. Mais comme si ça ne suffisait pas au malheur d'Alice, lors de ce drame, elle voit à son tour les fameux monstres….
Suite à cette vision d'horreur, notre héroïne pense avoir hérité de la folie de son père jusqu'à sa rencontre avec d'autres personnes capables de voir les monstres.
Voilà pour le début du roman. La trâme de fond est lancée : Alice va tout faire pour se venger de ces choses qui lui ont tout pris et lors de ce combat elle va rencontrer des personnes à qui elle va s'attacher et se lier.
Pour les personnages, Alice est une jeune fille brisée suite à la mort violente de sa famille, elle garde toutes ses émotions et sa détresse à l'intérieur d'elle-même. Mais au fur et à mesure que les pages se tournent, elle va prendre de l'assurance et se montrer plus forte enfin laisser s'échapper sa tristesse et sa douleur. A ses côtés, on découvrira Kate. Même si j'ai trouvé qu'elle se lie beaucoup trop rapidement au gens (je te connais depuis 3 jours, tu es maintenant ma meilleure amie), il n'en resta pas moins que c'est un personnage pétillant et plein de vie qui apporte une touche de peps au roman. J'ai adoré ses répartis et son humour. du côté des garçons, on fera la rencontre de Justin, personnage qui ne m'a pas marqué et que j'ai trouvé particulièrement morne, Frosty qui sous ses airs de vilain garçon se révèle être un gentil « nounours » qui m'a bien fait rire et enfin Cole. Ah Cole, le beau Cole, le charismatique Cole. C'est un vrai bad boy comme je les aime. Tatoué, percé qui répond toujours présent à l'appel des bagarres.
Dans beaucoup de roman YA, toutes les personnages masculins ou féminins sont limites prudes (pas de sexe avant le mariage, pas de langage châtié) : on ne dirait pas que se sont des ados qui ont leur hormones qui les travaillent. Ici même si Alice n'a pas encore fait le grand saut le sujet est abordé comme dans une cours de lycée et les personnages ont un langage plus proche de la réalité (pas de « Vite on s'en va ou on débarasse le plancher » mais plutôt « vite on se tire ou on dégage ») et j'ai aimé çà.
Pour conclure je dirai que j'ai beaucoup aimé la plume de Gena Showalter dans ce roman. Son écriture est fluide et on se laisse vite happé par le récit d'Alice et ses compagnons. Maintenant c'est avec grande impatience que j'attends la suite……
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Citations et extraits (53) Voir plus Ajouter une citation
LaChroniquedesPassionsLaChroniquedesPassions   24 octobre 2014
Une paire d’yeux violets me fixait intensément, et ils brûlaient d’une colère à peine dissimulée. Des mains puissantes se sont posées sur ma taille et m’ont attirée, attirée tout près, jusqu’à ce qu’un souffle à peine nous sépare.
L’envoyer paître ? L’idée s’était évanouie comme mes visions du matin.
— Dansons.
Dit d’un ton qui ne souffrait pas la discussion.
— Tu danses ? ai-je glapi.
Contrôle un peu ta voix, Bell !
Un flot d’adrénaline s’est répandu dans mes veines. Jamais aucun garçon ne m’avait fait autant d’effet.
Du coin de l’œil, j’ai vu que Frosty avait investi l’espace personnel de Kat. Ils discutaient. S’embrassaient. S’embrassaient et discutaient. Un garçon que je n’avais jamais vu dansait devant Reeve, et il ne la quittait des yeux que pour observer Bronx. Celui-ci était occupé à refouler les beaux mecs que nous avions utilisés comme leurres, et il donnait l’impression d’être prêt à massacrer ceux qui oseraient protester.
D’ailleurs, aucun n’a protesté.
D’autres membres de la bande de Cole s’étaient approchés et tentaient de danser avec Poppy et Wren, mais les filles ont préféré les ignorer.
Cole a cueilli mon menton dans sa main et m’a obligée à le regarder de nouveau.
— Et pourquoi ne danserais-je pas ?
Euh… parce qu’il avait une tête à croquer des chatons au petit déjeuner et des petits chiens à midi ? Et je ne parle même pas de ce qu’il devait manger le soir, ce serait trop horrible.
— Parce que tu trouves que c’est débile ? ai-je hasardé.
Les mots sonnaient comme une question, alors que j’avais voulu l’affirmer.
— Une activité où un garçon peut poser les mains sur une fille, ce n’est pas débile — c’est génial.


http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
zoe18zoe18   27 décembre 2014
Je… je n’ai rien trouvé à lui répondre. Nous avons continué à nous balancer en rythme. Sa main a glissé dans mon dos et s’est arrêté tout en bas, mais il ne m’est pas venu à l’esprit de la chasser comme je l’avais fait pour l’autre garçon.
- Eh bien ? a-t-il insisté.
J’ai décidé d’opter pour la franchise.
- Oui, j’y ai pensé.
- Moi aussi, a-t-il murmuré.
Mes genoux flageolaient.
- Tu veux dire…
- Que je veux savoir si la réalité vaut l’imagination ?
Oui
Ici ? Maintenant ? En public ? Ma première réaction a été la panique. Ma deuxième… encore plus de panique.
- Mais ce n’est pas obligé, a-t-il ajouté sèchement.
J’ai senti son étreinte se relâcher, comme s’il avait l’intention de me lâcher.
- J’ai l’habitude d’effrayer les gens, mais pas dans ce domaine !
Ça a été à mon tour de resserrer mon étreinte pour le forcer à rester contre moi.
- C’est juste que … eh bien, je n’aie jamais …
Il m’a considérée, à la fois confus et incrédule :
- Tu n’es pas en train de me dire que personne ne t’a jamais embrassée ?
J’ai serré les mâchoires. La perplexité dans sa vois étais presque insultante.
- Si, et alors ?
Il a fait un geste des épaules.
- Alors rien. Je suis surpris, c’est tout. Vu que tu es…que tu es toi.
Insultant, exactement.
- Que je suis moi ?ai-je demandé avec aigreur.
- Oui. Sexy.
Minute. Moi, « sexy » ?
Il s’est mis à rire.
- Attend un peu : personne ne te l’a dit jamais dit non plus ?
Je me suis contentée de secouer la tête.
- Alors de toute évidence, tu as passé tout ton temps avec des idiots.
De nouveau, il a posé les yeux sur la bouche.
- Je vais t’embrasser, Ali.
De nouveau, j’ai pensées : ici ? maintenant ? Et, de nouveau, j’ai paniqué et mes pensées se sont emmêlées.
- Mais… peut-être que je ne saurai pas m’y prendre, et nous ne nous connaissons pas très bien, et ne… et je ne… nous ne devons pas…
Les mots se précipitaient hors de ma bouche, mais rien de cohérent n’en sortait.
- Je crois que je. Et que tu. Et que nous pouvons.
Là-dessus, il a incliné la tête et a posé ses lèvres sur les miennes. J’en ai eu le souffle coupé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
LaChroniquedesPassionsLaChroniquedesPassions   24 octobre 2014
— Il vaut mieux en rester là.
Pardon ? Pourquoi ? Oh ! oui… d’accord.
[spoiler]— Quand tu seras prête à aller plus loin, nous le saurons tous les deux.
Il a roulé sur le côté et m’a attirée contre lui.
— Et… si je veux attendre le mariage ?
— Es-tu en train de me demander de t’épouser ? m’a-t-il demandé en riant.
— Non !
— Si c’est ce que tu décides, pas de problème. Ne laisse personne te faire changer d’avis, moi y compris. Et j’ai honte de te l’avouer, mais il est fort possible que j’essaie.
— Et il est fort possible que je sois aussi très vexée si tu n’essaies pas.[/spoiler]
Je me suis blottie contre lui, et il s’est mis à jouer avec les mèches de mes cheveux. Non sans une certaine satisfaction, j’ai remarqué que ses mains tremblaient autant que les miennes.

http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
annawolfeannawolfe   06 mars 2014
Comme promis, Cole m'attendais après les cours. Appuyé contre sa Jeep, bras croisés sur la poitrine, il portait un débardeur qui révélait ses muscles impressionnants couvert de tatouages représentant la Faucheuse. Sa casquette noire jetait une ombre sur son visage, et des lunettes noires masquaient ses yeux.
Je me suis campée devant lui, poings sur les hanches.
- Je ne veux plus que tu te battes pour moi, l'ai-je prévenu avec un regard accusateur.
Je ne voulais pas qu'il soit de nouveau renvoyé - ou pire.
- Et maintenant, donne-moi tes clés.
Taquin, il a tapoté le bout de mon nez.
- On ne t'a pas dit ? Je fais ce que je veux comme je veux, et personne ne peut m'en empêcher.
J'ai bien songé un instant à lui envoyer mon genou dans l'entrejambe pour lui prouver le contraire, mais je me suis contentée de répondre :
- Je te crois sur parole... je suis bien placée pour le savoir.
Puis j'ai tendu la main.
- Allez, sois un gentil garçon et fais ce que je veux que tu fasses.
Il a repoussé ses lunettes de soleil et une lueur malicieuse a traversé ses yeux violet.
- Et que veux tu exactement Alimini ?
Alimini ? Beurk. Quel surnom ridicule.
- J'ai dit : donne-moi tes clés.
Vu son comportement, je n'avais aucune raison de me montrer gentille.
- Et si tu m'appelles une autre fois "Alimini", je t'en colle une - c'est le genre de truc qui te branche, à ce qu'on m'a dit.
Soudain, soupçonneux, il répondu du tac au tac :
- Et pourquoi ?
- Parce-que je déteste ça.
- Pas le nom. Les clés.
- Mais enfin ! Pour te poignarder avec, voilà pourquoi !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
LeweLewe   26 octobre 2014
Une nouvelle fois, j’ai tenté de libérer ma main, et une nouvelle fois sa poigne est restée aussi ferme qu’un étau.
-Essaie seulement de t’échapper maintenant, m’a-t-il soufflé. Tu vas voir.
-Je n’essayais pas de m’échapper, lui ai-je répondu sur le même ton. Je voulais juste avoir une main libre pour te frapper.
Il a fait de son mieux pour réprimer un sourire avant de remarquer :
-Mais tu as une main libre !
-Eh bien, mon envie de te battre a dû me passer avant que je m’en rende compte.
-J’ai bien de la chance.
-Tu ne sais pas à quel point.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Videos de Gena Showalter (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gena Showalter
Grab your copy of The Darkest Promise here: http://bit.ly/2sdQb3q+ From the New York Times bestselling author Gena Showalter, comes the next sizzling instalment in the Lords of the Underworld series. Fans of epic paranormal romances won't want to miss this steamy read!
autres livres classés : zombiesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Livres et auteurs chez PKJ (pocket jeunesse)

Qui est l'auteure de "Eleanor & Park" et "Carry on" ?

Cat Clarke
Marika Gallman
Rainbow Rowell
Jo Witek

20 questions
68 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature pour adolescents , jeune adulteCréer un quiz sur ce livre
.. ..