AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Frédérique Berton (Illustrateur)
ISBN : 2913939473
Éditeur : Oxymore Edition (15/11/2004)

Note moyenne : 4.57/5 (sur 36 notes)
Résumé :
Début des années 2000... des enfants "différents" apparaissent dans des familles humaines. Doués de physiques et de pouvoirs étonnants, ils sont très vite assimilés aux changelings, les enfants-fées, et soupçonnés d'avoir été laissés en substitut des véritables enfants mortels. Commence alors une cabale sans précédent, aboutissant à l'abandon en masse de ces enfants dans des Centres, prisons et mouroirs gérés d'une poigne de fer. De cette génération perdue, et sous ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
etienne6344a16a
  22 septembre 2016
1. En 75-100 mots, pourquoi ce livre ? (Ici, vous devez décrire les circonstances de votre expérience de lecture : quel est le contexte qui vous a poussé à faire ce choix ? Ce sont les autres parties qui porteront davantage sur ce que vous en avez pensé.)
Ce livre est fortement lié à mon expérience de lecteur. Il s'agit d'un recueil de nouvelles, et c'est fondamentalement par le travail d'anthologiste de Léa Silhol que j'ai découvert ce genre. Le recueil « Les fées », et sa superbe préface, toujours signée Léa Silhol, m'ont fait basculer des romans interminables à des histoires plus courtes. En ce qui concerne Musiques de la Frontière, la première nouvelle, Runaway Train, lue dans un autre recueil, m'avait fait l'effet d'un coup de coeur. Ce n'est cependant qu'à la deuxième lecture, cet été, que j'ai vraiment pu apprécier l'oeuvre entière.
2. En 75-100 mots, un premier aspect qui m'a plu :
La structure de Musiques de la Frontière est basée sur celle du dévoilement progressif des origines et des personnages de l'univers que développe le recueil. Les nouvelles permettent de jouer sur la chronologie, créant un chemin singulier et non balisé. Elle représente bien l'idée de la ville de Frontier, terre promise dont l'accès ne se fait qu'à travers une quête personnelle, nécessitant l'effort. De fait, le découpage en forme de nouvelle permet au lecteur de se faire son propre chemin.
3. En 75-100 mots, un second aspect qui m'a plu :
Les personnages de Musiques de la Frontière sont une des forces du recueil. Cet aspect est dû à la façon de les découvrir, l'aspect nouvelle permettant de montrer les personnages dans des actions, des instants ou des moments clés où leur personnalité est révélée. Nous apprenons ainsi à respecter la force et la volonté qui les anime, leurs failles, aussi. Musiques de la Frontière, c'est aussi l'histoire d'une communauté qui se crée, et la façon dont les relations entre les personnages se construisent est finalement plus importante que l'action.
4. En 75-100 mots, un aspect qui m'a moins plu :
Un aspect qui m'a moins plu sont les répétitions utilisées pour caractériser certains personnages. Par exemple, un des personnages, Jay fume des sans filtres, au fur et à mesure des nouvelles on finit par comprendre l'idée et le fait que cet aspect est utilisé pour caractérisé le personnage, mais du fait justement de l'aspect recueil (dont certains des textes étaient déjà paru dans d'autres ouvrages), cela devient parfois lassant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Nyx
  08 décembre 2016
L'autrice est dans un travail titanesque de reprise de ses textes, de réédition, et Musiques de la Frontière n'échappera pas à sa griffe (on ne peut que l'attendre, à nouveau).
J'ai lu ce recueil de nombreuses fois et j'ai toujours une impression différente à chaque fois, pourtant jamais je ne m'étais fendue d'un petit mot sur le site.
Je le fais aujourd'hui pour garder une trace et avoir un point de repère pour une n-ième relecture lors d'une nouvelle sortie prochaine.
J'aime ce recueil. Cet univers. Ces personnages mais également tout le reste, ce qui est sous-tendu, esquissé. Pourtant, j'ai, cette année, choisi de le relire à la suite de ma découverte de Possession Point et je dois dire que ce dernier a totalement éclipsé les Musiques dans mon coeur, au moins pour un temps. Mais c'est injuste.
Musiques est un recueil d'histoires individuelles qui, dans le désordre, vont nous conter Frontier et ce qu'elle représente. Pour les changelings et les humains, pour les premiers et les suivants.
A travers ces textes, on va toucher au coeur de la ville et des premiers. On côtoiera Shade comme jamais. On apprendra Gift et Hunter comme on ne le soupçonnerait pas dans Possession.
Des histoires individuelles, qui vivent pour elles seules, mais qui ont une force collective.
En refermant ce recueil l'autrice nous a tissé une réalité alternative pas si éloignée de notre quotidien. Une réalité où la différence blesse et peut tuer. Une réalité où il faut se battre pour conserver son identité, être et garder ce qu'on aime. Une réalité où le lâcher prise est parfois plus important que la lutte.
Ce recueil peut ne pas plaire à tout le monde, notamment par sa chronologie aléatoire, pourtant il est une présentation unique et parfaite de Frontier. Cette ville de Seuil esquissé par ailleurs.
Un incontournable pour les amateurs de LS et de ses créatures.

Lien : http://www.nyx-shadow.com/20..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Poljack
  20 janvier 2017
Mon avis :
Difficile de parler d'un livre quand tout est déjà dit en quatrième de couverture… Parce que c'est bien exactement de ce qui est décrit qu'il s'agit. Et le monde de Léa Silhol n'est pas très éloigné du nôtre : un monde parallèle à une poignée de degrés-seconde de nous, contemporain et universel. C'est bien de notre société dont elle parle, celle qui refoule tout ce qui n'est pas dans la norme, qui a peur de la différence, qui déteste tout ce qui est sauvage, mais réagit pourtant comme un animal effrayé, en agressant, en chassant, en tuant. Et qui n'a pas rêvé, se sentant incompris, méprisé, rejeté, de se révolter, de tout foutre en l'air, ou de trouver un monde meilleur ?
À travers ces quelques tableaux, l'auteur nous parle de révolte et d'utopie, et nous entraîne dans un récit d'une sombre beauté. Car il y a de la noirceur, dans ce qu'elle nous décrit : la lutte des enfants-fées pour gagner une place dans un monde qui ne veut pas d'eux. Mais la plume de Léa Silhol magnifie cette noirceur, en affine chaque facette et la rend étincelante comme un diamant. Et l'obscurité s'éclaircit peu à peu, et comme l'aube qui chasse les démons de la nuit, découvre toute la poésie, toute la beauté d'un monde au-delà de la haine.
Bien sûr, on parle là de littérature fantastique, et beaucoup de lecteurs n'apprécient pas ce genre, mais quel dommage de passer à côté d'une plume aussi belle, qui sait lever des images en quelques mots et mettre du beau sur tout ce qu'elle décrit. La littérature de l'imaginaire demande peut-être un effort particulier, mais, au fond, n'est-ce pas la plus belle façon de retrouver son âme d'enfant, ce moment de la vie où tout est permis, même de toucher l'irréel et de voir l'invisible…
Lien : http://poljackleblog.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Vertigen
  22 juin 2016
Je ne note ni ne donne une appréciation de mes propres "enfants". Mais ce recueil reste, à ce jour, le plus cher à mon coeur, avant sa nécessaire recomposition (l'année prochaine ? je suppose alors que la version "redux" aura ma préférence, comme d'habitude ;-) ). Dans l'attente, le "grand socle" de Frontier, qui s'est depuis prolongé dans "Possession Point" et a jeté nombre de maléfiques ramifications dans les deux volumes de "Sacra".
Commenter  J’apprécie          20
Juliettedod
  28 juillet 2017
Le recueil qui m'a fait tomber inéluctablement amoureuse de la prose de Léa Silhol. Comme un coup de poing dont on chérit l'ecchymose. C'est écrit à la pointe du couteau, les mots sont mis à vif et résonnent longtemps en nous. Les personnages sont d'une beauté brute. Décrire le contenu de ce recueil ne lui rendrait pas justice, il faut le vivre. Faites-le.
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (1)
Elbakin.net   09 mars 2016
On peut se contenter de cette urban fantasy intelligente et engagée, mais on peut aussi la relire et la relier à l’ensemble silholien pour découvrir une facette qui brille de mille feux.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
psycheinhellpsycheinhell   13 février 2011
"Ils t'ont amené dans ce monde, et puis ils veulent te poser comme un paquet sur le seuil d'un Centre, et t'y oublier.
T'y oublier parce que tu n'es pas conforme à ce qu'ils souhaitent, à leur vie bien rangée, où les choses sont droites et les meubles collent aux murs. Une vie où les gamins ne grimpent pas aux arbres au milieu de la nuit pour regarder la lune, ni ne rient en écoutant les ruisseaux. Où leurs visages ne sont pas des énigmes impossibles à déchiffrer. Ta vie à toi, la mienne. Une vie de rires et de silences, de regards éloquents.
Comment peut-on décider qu'on n'appartient plus à quelqu'un, qu'un enfant qu'on a bercé cinq ans n'est plus notre enfant ? Parce qu'il se tait, parce qu'il écoute le vent, parce qu'il ne nous ressemble pas. Plus notre enfant...
Mais je suis à toi, moi, Gift, je suis à toi."

[Runaway Train]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
LemineriaLemineria   21 avril 2010
Ici. Ce lieu. Ma race a essayé, tu sais, d’inventer Frontier. Dans ses mythes, dans ses romans. Des cités modèles, des pays de paix. Des dizaines et des dizaines de visions fantasmées d’une même utopie. Et vous vivez ici.
- Oui.
Commenter  J’apprécie          70
Video de Léa Silhol (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Léa Silhol
Aperçu du processus de création pour la maquette de l'ouvrage Fo/vea
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1369 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre