AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070415856
Éditeur : Gallimard (11/10/2000)

Note moyenne : 3.45/5 (sur 10 notes)
Résumé :

" Dans ce pays, les gens disent "la Terre" pour désigner la terre. Ils disent "la Mer" pour désigner la mer. Et ils parlent des Limbes pour désigner les limbes. "Les limbes : un paysage de dunes grises sans cesse remodelé par les mouvements du limon ; un monde fait de boue, dure ici sous les pas du voyageur, mais presque liquide là où elle forme des vasières traîtresses. Les limbes engloutissent l'imprudent qui ne l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Thyuig
  27 février 2012
Bzjeurd comporte deux mouvements bien distincts en plus de courtes introduction et conclusion. Olivier Sillig nous présente son cavalier solitaire à la façon de n'importe quel auteur d'Heroic Fantasy banal, son héros est fort, jeune, fougueux, a une connaissance parfaite du milieu - les limbes - , est en osmose avec son cheval, poursuit son rêve de devenir paysagiste (un faut grade sur les limbes, le paysagiste les connais et les domine à sa façon). Mais le héros rentre chez lui.
Et tous sont morts, égorgés.
Pas de retrouvailles joyeuses, seulement du sang.
Fin de l'introduction, début de la première partie, Bzjeurd se mue en cavalier du deuil et va découvrir chaque jour un peu plus le goût du sang, avec pour objectif ultime cette vengeance.
La seconde partie verra Bzjeurd l'assouvir et sans en dévoiler trop, le roman vire au thriller malsain assez jouissif.
Quant à la conclusion, je vous laisse la lire.
Olivier Sillig signe ce court roman en forme de boucle, maîtrisant son sujet et sa plume, la performance est de taille ! On ne s'attache jamais à Bzjeurd totalement tant ses mutations sont fréquentes, sa vie défilant comme sur une scène de théâtre, quatre actes de vie et de mort.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Matavem
  24 juillet 2015
Ce roman n'est pas tant intéressant pour l'histoire que pour sa construction, circulaire, étouffante... car le cercle ne se dévoile que peu à peu. le lecteur suit pas à pas le cavalier dans une quête (une errance plutôt) décrite dans une narration qui raconte bien peu de choses. C'est presque un "Exercice de style" à mi-chemin entre le fantastique, le poétique, mais alors sombre, pesant... On revient sans cesse sur ses propres traces... Roger Bozzetto de la nooSFere n'a pas trouvé ce livre bon, moi si, mais ce n'est pas pour l'histoire.
Je le placerai dans la lignée du "Désert des tartares" de Dino Buzzati, pour l'ambiance, la vacuité, l'odeur de la mort...
Commenter  J’apprécie          00
Video de Olivier Sillig (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Olivier Sillig
Avec Estelle Faye, Charlotte Bousquet, Olivier Sillig, Agnès Marot Écoutez l'intégralité de la conférence sur : http://www.actusf.com/spip/Imaginales-2017-Vive-la-vie-Recits.html
autres livres classés : littérature suisseVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2182 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre