AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782743605278
325 pages
Éditeur : Payot et Rivages (30/11/-1)

Note moyenne : 2.94/5 (sur 25 notes)
Résumé :
Le grand maître Igor Zakharovitch Podovorieff organise une partie d'échecs pour déterminer qui, des douze meilleurs membres de son club, héritera de son immense fortune. La partie se déroule par téléphone, chaque candidat à l'héritage jouant seul contre le maître dans une cellule hermétique du manoir de la Sombre Zone, un lieu sinistre des Ardennes Belges, coupé du monde par une tempête de neige. Évidemment, François Dézessarts, le meilleur joueur, est assassiné en ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
koalas
  28 janvier 2018
Sans héritiers, Igor Zakhorovitch Podorovieff,
un maître aux échecs tient à léguer sa fortune monumentale
au vainqueur d'un tournois.
Le vieux ne pouvant plus se déplacer
va affronter à distance 12 participants triés sur le volet
des as qui roulent leur bille aux échecs,
pas des petits pousseurs de bois.
Un seul gagnant remportera le magot.
Parmi la clique des joueurs,
entre en scène Dézuressarts, un industriel véreux poursuivi
par une ex qui veut sa peau...
prête à tout pour l'empoisonner, le rayer de la carte...
Les champions sont réunis dans le manoir de la sombre zone
nichés au fin fond des Ardennes
isolés tout à tour dans une pièce close
ils communiqueront leur coup uniquement par téléphone
sous l'oeil vigilant du maître des lieux, un professeur
digne de confiance qui va être surpris
de la tournure. Sanglante que va prendre le jeu....
Maître Siniac que je ne présente plus
ne se refuse pas le plaisir de refaire le Mystère
de la chambre jaune à sa sauce...piquante !
Il bouge ses pions et sa reine en zig zag,
joue des tours édifiants, déboussole son petit monde,
dont le célèbre Hyeronimus Anacharsis...
Encore une fois, Siniac s'amuse comme un...petit fou
et nous met échec et mat...à tous les coups !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          400
deuxquatredeux
  22 janvier 2018
En 1984 sortait le E2-E4, enregistré en 1981, de Manuel Göttsching, ancien membre du groupe de «  krautrock » Ash Ra Tempel. Cet album est constitué d'un unique morceau de guitare de près d'une heure. le titre est une référence à la guitare - E2 et E4 sont respectivement la corde la plus grave et la corde la plus aiguë d'une guitare en notation anglo-saxonne - et également aux échecs - c'est l'écriture en notation algébrique de l'ouverture du pion Roi.
Dans le Mystère de la sombre Zone de Pierre Siniac, hommage au le Mystère de la chambre jaune de Gaston Leroux dès le titre et contribution de l'auteur à la catégorie des meurtres impossibles et notamment des meurtres en chambre close, il est également question du jeu des échecs. Dans le manoir de la Sombre Zone, quelque part dans les Ardennes belges, Igor Zakharovitch Podorovieff, fondateur d'un club d'échecs, a réuni les membres du club avec comme enjeu de léguer sa fortune au vainqueur d'un tournoi. le tournoi est singulier dans la mesure où le joueur est enfermé dans une pièce hermétiquement close et ne communique avec son adversaire que par téléphone.
Sur cette ouverture, Siniac s'amuse ici beaucoup (trop ?) avec les codes du mystère en chambre close. le plaisir de lecture est au rendez-vous même si ce n'est pas le plus caractéristique des romans de Siniac, ni le plus intéressant des meurtres en chambre close. Autrement dit, le Mystère de la sombre zone vaut largement le détour par les Ardennes si vous passez par exemple par l'Hôtel du Grand Cerf de Franz Bartelt.
Quand Siniac est mort, il n'a été découvert que près d'un mois après sa mort à cause de l'odeur qui a alerté une voisine. Pourtant, il n'habitait point dans une chambre close, ni même une sombre zone mais à « La cité d'Acosta, construite dans les années soixante au-delà de l'usine de Flins, entre zone industrielle, prés et forêt, [...] assez conviviale. Mais quand un homme y meurt, on ne s'en aperçoit pas. Surtout si c'est un sauvage, dur d'oreille et à la confidence, chez qui personne, pas même ses éditeurs, n'a mis les pieds. »*
* http://next.liberation.fr/livres/2002/06/20/sang-pour-sang-siniac_407614
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
TrueDuck
  09 août 2020
Ce titre est forcément à remettre dans son contexte de l'époque, même si des "chambres closes" et autres "Whodunit" ont été au même moment des réussites absolues !
C'est donc un livre à mettre plutôt entre les mains d'un novice en la matière car les ficelles sont énormes et les rebondissements très linéaires (et même pour un novice, il y a d'autres titres largement au dessus). Avec ce titre, j'ai été le témoin d'un mauvais Vaudeville, d'une pièce de théâtre mal interprétée, dans laquelle je n'ai pu m'identifier à aucun personnage. Dommage.
Un début d'une lenteur extrême qui n'apporte pas l'ambiance attendue. Une mise en situation arrivée après le 1er tiers très plaisante avec un manoir et un tournoi d'échecs posant enfin des bases intéressantes mais l'ensemble des acteurs est... mauvais !! Ils ont mal joué ! Un comble pour un livre... Les pistes creusées sont ridicules, les fausses-pistes le sont toutes autant.
MAIS, et c'est ça qui est fort : j'ai eu envie d'aller jusqu'au bout car à force de lire sans cesse "mais cette énigme est insoluble, mais cette énigme est insoluble, mais cette énigme est insoluble", ça donne quand même envie de savoir comment l'auteur va arriver à sauter par dessus cette barre qu'il s'est lui-même, de fait, fixée bien plus haut que ce qu'il pouvait sauter ! Sans spoiler, la réponse est : il y est arrivé en passant bien en dessous........
Dans mes avis, je ne note jamais l'auteur, mais je positionne mes lectures dans ce que j'appelle pompeusement "mon échelle de goût". Il est donc fort probable que d'autres trouveront ce livre formidable car il est composé de tous les ingrédients d'un bon polar.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
GuyMontag
  29 avril 2020
La version numérique (epub) de ce livre a été déguisée en « L'énigme de la chambre 622 » de Joël Dicker et est diffusée dans certains réseaux.
Commenter  J’apprécie          130
frmwa
  30 avril 2020
Le livre se situe entre l'exercice de style et la parodie sur le thème policier du mystère d'un meurtre en chambre close. Siniac réalise ici un bricolage astucieux mais à la réalisation assez grossière. Il se fout un peu de la gueule du lecteur, mais gentiment, avec son assentiment entre les lignes et donc son pardon au final.
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
koalaskoalas   19 janvier 2018
- Oh ! les enfants c'est bien du souci, dit le Dr Meyer, la bouche pleine de poulet mâché. Moi ma nièce est dactylo chez Saupiquet, avec un bac de haut niveau !
- C'est encore plus triste pour ma bru, dit des Aubrais. Avec un bac plus quatre, elle est réduite à interviewer les hommes politiques à la télévision. Son père voulait la pousser dans la chaussure, comme vendeuse, mais elle n'a rien voulu savoir.
- Pour les jeunes d'autrefois, c'était aussi la galère rappela le Dr Georges. Vous n'allez pas me dire que la génération de 14-18 était à la noce ! Quand au Babys de 40-44, il n'avait le choix qu'entre S.T.O., le maquis, les camps de jeunesse, la pègre du marché noir ou la milice. Là dessus, bon vent et amusez-vous !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          311
koalaskoalas   16 janvier 2018
Les échecs c'est comme la vie, mon cher, tout est joué au début.
Commenter  J’apprécie          401

Videos de Pierre Siniac (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pierre Siniac
Pièce radiophonique policière proposée par Germaine BEAUMONT et Pierre BILLARD, "Crime sur la nationale 7", d'après le roman de Pierre SIGNAC (alias Pierre SINIAC, "Illégitime défense") adapté par Pierre ROLLAND, réalisée par Pierre BILLARD assisté de Marie Denise WANDA. -
autres livres classés : échecsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2049 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre