AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070412407
Éditeur : Gallimard (07/06/2000)

Note moyenne : 4.2/5 (sur 15 notes)
Résumé :

Après " L'unijambiste de la cote 284 ", voici un autre recueil de nouvelles noires tout à fait. caractéristique du ton de l'auteur. On trouve, ici encore, des personnages abominables, pervers... Ou hilarants. C'est dire que l'humour macabre règne en maître dans ces sept histoires à la chute imprévisible et effarante : du chasseur qui traque l'animal - mais aussi l'homme ! - au pauvre type frappé du " délit de s... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Pecosa
  18 juin 2018
Généralement, dans les recueils de nouvelles, deux ou trois sortent du lot, et les autres donnent le change. Mais comme tout est bon dans le Siniac, Reflets changeants sur mare de sang est un excellent recueil que l‘on referme avec regret. Sept nouvelles diaboliques, écrites de main de maître, sept histoires inventives, imprévisibles, cruelles et sarcastiques…les sept Archanges de l'Apocalypse semblent s'abattre sans pitié sur des personnages pathétiques baladés sans vergogne par un romancier impitoyable. Des fêlés, des pigeons pigeonnés, des laids, des désespérés, des héritiers impatients de toucher le gros lot, d'anciens SS complètement tarés se font tailler en pièce par une trame assassine et des formules lapidaires, et le lecteur ricane devant tant de cruauté. C'est vachard, dénué de morale, acide à souhait. Impossible d'en choisir une en particulier, alors faites vous plaisir, lisez Siniac et gare au risque de chute dans cette mare de sang bien poisseuse. Attention, ça glisse!
Commenter  J’apprécie          784
koalas
  09 mai 2014
Reflets changeants sur mare de sang : un titre surréaliste qui vous glace le sang et annonce l'atmosphère fantastique et macabre des 7 nouvelles noires tirées du recueil de Pierre Siniac.
On ricane bêtement et on est en admiration en lisant ces histoires aux chutes imprévisibles, effarantes et tragi-comiques. Forcement, quand on est adepte d'humour noir et que l'auteur a du style, on se régale.
Pour éclairer vos lanternes, je vous conseille particulièrement la lecture des 3 nouvelles suivantes :
- "Les vautours" ou la vengeance implacable d'un cinéaste qui applique froidement la méthode oeil pour oeil, dents pour dents. Cette nouvelle singulière est une sorte de clin d'oeil vengeur au réalisateur Von Stroheim, lequel a toujours refusé de voir la version raccourcie de son films "les rapaces".
- "Le pauvre petit tueur à face de singe" ou les mésaventures grotesques et macabres d'un pickpocket frappé du délit de sale gueule. La vie parfois vous joue des sales tours!
- "Le coup de patte du chat Bouboule" qui vous change, l'air de rien, une destiné. Terrible, la fin.
Dans ses livres, le personnage central est souvent un antihéros qui va être amené à vivre des situations grotesques et improbables. L'auteur écrit du fantastique quotidien à la manière d'un Marcel Aymé mais d'une manière plus déviante et grinçante. Il excelle dans l'art du politiquement incorrect.
Grand lecteur de littérature policière, il se passionne pour les contes fantastiques d'Hoffmann, Edgar Poe, Villiers de l'Isle d'Adam, Marcel Aymé et Louis Ferdinand Céline.
Injustement méconnu du grand public, il était pourtant admiré par Jean-Patrick Manchette.
Alors, il est encore temps de découvrir, à travers la lecture de ses nouvelles, Pierre Siniac, l'une des meilleures plumes du polar fantastique français.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          222
kaliss
  16 septembre 2017
noir sombre et obscur
efficace si on aime le format court
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
PecosaPecosa   18 juin 2018
Ce type-là puait la Waffen-SS, une douzaine de nuits des longs couteaux et une bonne brouettée d'Oradour que c'était à s'en boucher le tarin. Le genre de personnage qui avait dû laisser une bonne ration de sang en Europe, en Afrique et en Asie et qui, au comptoir, sirotait tristement un whisky en pensant probablement à ce qu'il avait pouvoir fabriquer maintenant qu'il était tout près de la soixantaine.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
koalaskoalas   14 mars 2014
Naturellement le 97 était un hôtel particulier comme on en voit à Neuilly ou avenue Foch. Une grille, du lierre sur cent mètres de rue. On apercevait la toiture de l'habitation par-dessus les arbres. Le genre très fermé. Sans trop savoir pourquoi, j'attendis un peu, me rongeant l'ongle du pouce. Puis je sonnais, Evidemment, ici, pas de pancarte annonçant le chien méchant. Ce genre de menace est réservé aux pavillons miteux construits après la loi Loucheur. Mais l'allure du gars qui vint m'ouvrir en aurait remontré au plus méchant des toutous. Le larbin hautain et glacial, avec morgue, moue dédaigneuse, œil bleu et perçant faisant l'inventaire ; le tout habillé de noir et de blanc ; le parfait larbin stylé empestant sa profession à quinze pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
koalaskoalas   14 mars 2014
Il se débattait en Normandie...Il avait perdu la mémoire, à la suite d'un choc très violent...Il déraillait un peu du ciboulot, aussi...Il voyait des choses...Il s'imaginait être un gangster. Les autres, autour de lui, il ne les voyait pas vêtus en trouffions, mais en civils ! Il ne voyait pas des soldats mais des truands, des gangsters ! Hôpitaux militaires...A n'en plus finir...Début 45, à Brème, on l'à trépané...Ca l'a comme qui dirait achevé. Une loque...avec son idée fixe...le cerveau fêlé...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1633 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre