AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2365773567
Éditeur : Urban Comics Editions (14/02/2014)

Note moyenne : 4.12/5 (sur 60 notes)
Résumé :
À peine remis de son éprouvant combat contre la Cour des Hiboux, Batman voit revenir son pire cauchemar, le plus terrible de ses adversaires : le Joker ! Et cette fois-ci le Clown Prince du Crime est décidé à détruire non pas uniquement le Chevalier Noir, mais également tous les associés qui gravitent autour, à commencer par Alfred, le fidèle serviteur…
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (20) Voir plus Ajouter une critique
Dionysos89
  23 juin 2014
Après une longue histoire sur la Cour des Hiboux en deux tomes et une année de publication, Batman revient à ses premières amours pour affronter de nouveau le Joker dans un troisième tome dont le titre fait particulièrement référence au volume Un Deuil dans la famille, qui voyait un des Robin se faire violemment tué par le fameux Prince du Rire.
Scott Snyder s'associe ici à James Tynion IV pour ramener le Joker sur le devant de la scène. Déjà, il faut avoir lu Detective Comics #1 pour être au courant des plus récents déboires du Joker à Gotham : avec le concours du Taxidermiste, il s'est séparé de son visage (!!!... !) qui trône désormais au Gotham City Police Département. Drôle de départ, d'autant qu'à peine quelques cases après nous avoir informés de cela, le retour du Prince du Crime est évidemment en marche. Autant dire que le lancement de ce tome est franchement abrupt, notamment après les révélations de la fin du deuxième tome qui ne sont nullement approfondies (voire déjà quasiment oubliées ?) pendant cette aventure.
Greg Capullo apparaît pour certains la seule raison de continuer à lire cette série ; il faut dire qu'il continue d'officier de manière très appliquée aux dessins, tandis que Jock assure les back-ups de chaque épisode qui servent d'interludes au sein de l'histoire. Nous avons ici affaire à un graphisme très violent, servant tout autant, voire plus, le récit que ne le fait le scénario lui-même. Malheureusement, tout cela apparaît trop souvent gratuit : pour faire un énorme rappel à la saga le Deuil dans la famille qui voyait la mort violente du deuxième Robin, Jason Todd, de la main du Joker, Scott Snyder tente de créer des scènes traumatisantes incluant systématiquement toute la Bat-family, mais même si ce n'est évidemment pas mal dialogué, les choix du Joker ne tiennent pas debout, manquant de fondations solides au sein de l'univers des New 52.
À force de revisiter les poncifs du personnage, Scott Snyder commence à se répéter, au point de devoir faire plus violent pour se démarquer. Cet aspect gênant est rattrapé par les dessins d'ambiance de Greg Capullo (attention aux visages, quand même…). Espérons que « Zero Year », l'arc suivant, relancera la machine car ce « Deuil dans la famille » n'est pas très rassurant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          348
BazaR
  12 juin 2017
J'avais décidé d'arrêter cette série au tome 2, guère plus emballé que cela. Mais laulautte a fait un lobbying forcené pour que je lise au moins le troisième opus qui met en scène ce cher clown pas triste et super flippant qu'est le joker. J'ai fini par céder.
Je ne le regrette pas. Ce volume pousse l'horribilitude du personnage presque aux limites de l'acceptable sans vomir. le Joker contrôle le jeu (c'en est un pour lui) avec un niveau de précision qui laisserait penser qu'il a kidnappé et torturé les auteurs. Il a dix-sept coups d'avance sur la police, la Bat-famille et même ses collègues méchants pourtant d'envergure (genre Pingouin ou Sphinx). Il a écrit le « livre dont Batman est le héros » dont toutes les voies sont condamnées à une fin désagréable. Bref, il est le même marionnettiste dingue que Heath Ledger dans le film « The Dark Knight » de Nolan mais avec un design physique dix fois plus affreux (repris d'ailleurs dans la série Gotham).
Rien que le début donne le ton très aigu sur la portée de l'horreur. Il ne fait pas bon être flic à Gotham ; ça ou jeune fille en détresse, on a autant de chance de s'en sortir entier avec un coeur qui bat. Joker déroule son scénario sans un accroc ou presque (Batman a failli croire qu'il avait une chance à un moment, comme Papa Talon avec Maman Talon). Mais curieusement il ne va pas au bout de sa logique. Les auteurs ont dû reprendre le contrôle et penser qu'il fallait des survivants en bonne santé à la fin ; du coup ça cloche un peu en termes de cohérence. Si cela avait été un one-shot je gage que la conclusion aurait été plus funeste encore.
Le plus intéressant est la relation particulière que le Joker et Batman vivent. A mon avis le couple devrait consulter un conseiller matrimonial. Joker, en fait, se plaint que Bat s'est ramolli avec sa petite bande. Il veut le réveiller. L'affrontement est avant tout psychologique entre ces deux-là.
Un beau face à face. Cependant, j'ai quand même préféré la version Joker que Brian Azzarello nous avait offert dans son album dédié au vilain. On pénétrait un peu plus la psyché du dingo, même si c'était par personne interposée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          319
garrytopper9
  12 mars 2015
Troisième tome de Batman, après l'excellent arc de la cour des hiboux qui se déroulait sur deux tomes. D'ailleurs, cette histoire-ci ne tient que sur le troisième tome, une sorte de One-shot en somme.
Une histoire qui peut décevoir si on en attend trop et si on se laisse embarquer par la tornade médiatique qu'il y a eu autour du retour du Joker. Mais franchement, cet arc est quand même rudement bien écrit. Snyder nous offre une vision du Joker qui n'est pas si nouvelle que ça (au delà du physique), c'est même assez transitionnel dans son déroulement et ça n'en est pas moins très efficace. En fait j'ai l'impression que j'adhère totalement au style de Scott Snyder que je retrouve avec plaisir dans American Vampire.
Ce qui est vraiment nouveau et intéressant est le traitement de la relation entre Batman et le Joker, qui est clairement le point fort de cette histoire. Ce n'est pas un arc explosif qui va laisser des séquelles mais quelque chose de beaucoup plus fin, qui réinstalle un nouveau statut-quo dans la relation entre les deux ennemis jurés. Greg Capullo est toujours au top et nous offre un Joker effrayant, notamment avec son visage découpé qui fait froid dans le dos.
Une mention spéciale au niveau de l'horreur dans la scène du repas de la Bat-family, lorsque ceux-ci découvrent avec horreur les plats qui leur sont servis. Je n'en dirait pas plus, mais ceux qui ont terminés ce troisième tome savent de quoi je parle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
fairy-man
  20 février 2014
Le troisième tome de Batman, dans la collection DC renaissance ce concentre sur le retour du Joker. le pire ennemi du Batman est revenu pour cette fois en finir avec toute la Bat-Family. Toujours sous la tutelle du scénariste Scott Snyder et des crayons de Greg Capullo qui cette fois sera seconder par le talentueux Jock pour les quatre interludes de l'album. En effet, ce tome est composé de cinq chapitre et de quatre interludes.
Le Joker n'a jamais été aussi dangereux que maintenant, et son apparence le laisse en témoigner puisqu'il ne possède plus de visage, ou du moins l'a-t-il récupérer pour l'accrocher tel un masque. On fait difficilement plus glauque en la matière. On a le plaisir de retrouver toute la Bat-Family au complet à savoir ; Robin, Red Robin, Red Hood, Nightwing, Bat-Girl, Alfred bien sur il ne faut pas l'oublié et Batman.
Le scénario est très intéressant, on reste accroché jusqu'à la fin. C'est un peut comme un retour au source, car après que Batman est affronté une organisation totalement inédite dans son folklore, à savoir la cour des hiboux, le Deuil de la Famille nous permet de faire le point sur ces vieux fantôme. le Joker en est le parfait exemple puisqu'il s'agit de son pire ennemi, mais on retrouve aussi le pingouin, double face, le sphinx et d'autre personnages intéressants de la saga du Batman.
Du plus, l'aspect enquête du chevalier noir est une fois de plus respecté, car ce tome est riches en enigme et en rebondissement sur le passer commun du Joker et de Batman.
Pour ce qui est du dessin, on a pas à s'en faire, Greg Capullo excelle toujours autant sur la réalisation de ces planches. Jock est un allié de poids pour les interludes puisqu'il a déjà travailler sur le personnage avec le même scénariste d'ailleurs sur l'excellent arc Sombre Reflet.
Je tiens aussi à signaler que l'encreur du titre assure depuis le début de la renaissance du Batman, il s'agit de Jonathan Glapion.
Conclusion : La série star de DC Comics et de l'éditeur Urban Comics continue avec toujours le même niveau. Il est plaisant de constater que l'équipe d'auteur ne bouge pas, même si ils sont rejoins bien souvent par d'autre artiste talentueux. C'est peut être aussi pour ça que la qualité reste au top niveau, aussi bien pour ce qui est du scénario que pour le dessin. Certains vétéran du comics pourrons trouver ce tome un peut « déjà vue » mais pour m'a par (simple débutant) j'ai adoré voir le Joker telle qu'il est vraiment. Un véritable psychopathe dangereux sans limite et sans logique. Bref, l'ennemi par excellence du chevalier noir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
NicolasFJ
  15 novembre 2014
WAHOU! C'est probablement le Batman le plus sombre et le plus dérangeant que j'ai lu. le Joker est tellement flippant qu'on ose à peine le regarder et qu'on tourne les pages en tremblant.
Un véritable cauchemar sadique et grinçant qui transcende l'ennemi juré de Batman et le ré-invente, encore plus dément et cruel qu'avant.
ATTENTION : Bien que portant le numéro "3", ce tome est un one-shot sans rapport avec l'arc "Cour des Hiboux" qui précède (tomes 1 & 2). Par contre la chronologie du Joker dépend de sa rencontre avec "le Taxidermiste" dans un autre comics (Detective Comics #1 ! merci Dionysos89 ! - comme chez Marvel, on nage dans le flou total sur la continuité...) donc ne zappez pas la préface.
Commenter  J’apprécie          101

critiques presse (2)
ActuaBD   04 mars 2014
Retour en fanfare du bouffon meurtrier dans la nouvelle continuité du New 52. Blague hilarante ou pétard mouillé ?
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Sceneario   27 janvier 2014
Ce volume 3 de Batman est quand même un bon moment de lecture, un bon divertissement qui malgré un final discutable nous a offert de beaux moments dans l'univers du Batman.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
BazaRBazaR   06 juin 2017
C'est bien ce que je hais le plus chez ce dingue. Tous les autres obéissent à une sorte de logique, à des motifs cernables. Même les pires pensionnaires d'Arkham comme le Sphinx ou Freeze. Un bon détective a des chances de prévoir leurs agissements.
Mais lui... on ne peut que réagir après coup. Au mieux, on peut protéger les victimes potentielles.
Dieu ait pitié de qui a la clé de ses pensées.
(Commissaire Gordon évoquant le Joker devant Batman)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
ColibrilleColibrille   23 novembre 2014
Regarde-le dans les yeux et dis-toi que ce n'est qu'un homme. [...]
Ses pupilles sont figées. Deux minuscules points noirs. Les yeux de quelqu'un qui hait tout, tout le monde, tout le temps.
Comme une balle de revolver qui fonce sur toi. Des yeux qui disent qu'il est plus qu'un homme. Des yeux qui disent qu'il te connaît.
Arrête. Tu sais ce qu'il est, en réalité. La vérité, c'est que ce n'est qu'un homme. Un homme qui est tombé dans une cuve de produits toxiques. Rien qu'un homme...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
ColibrilleColibrille   23 novembre 2014
Avec le recul, les signes étaient bien là... annonciateurs de ces terribles événements. Tout d'abord, il y eut les pluies torrentielles. Les neiges précoces [...] Le deuxième signe survient peu après, avec la naissance d'un lionceau à deux têtes au zoo de Gotham. Le flux d'un fleuve qui s'inverse. Une bête à deux têtes. Nous aurions dû nous y attendre.
Commenter  J’apprécie          30
YaneckYaneck   03 avril 2014
Jimbo je te trouve bien dur! Toi évidemment, tu es blasé... Mais il faut bien que la nouvelle génération découvre les grands classiques! Comme "Un clown à chemise hawaïenne frappe à la porte", ou bien "une chauve-souris traverse un miroir déformant" et enfin la dernière variation, "un clown vient chercher son visage dans un commissariat". Ahahah!
Commenter  J’apprécie          30
ColibrilleColibrille   23 novembre 2014
(Bruce tendant une clochette à Alfred, alité)
- Je vais vous laisser vous reposer. Mais d'abord, prenez ceci.
- Que...? Monsieur, vous allez reprendre cet objet grotesque, ou je me verrai contraint de vous agresser à l'aide de ce goutte-à-goutte.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Scott Snyder (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Scott Snyder
Vidéo de Scott Snyder
autres livres classés : jokerVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Batman - Sombre Quiz - 1/2

Qui Incarne le chevalier noir dans Sombre reflet ?

Bruce Wayne
Jim Gordon
Tim Drake
Dick Grayson

8 questions
15 lecteurs ont répondu
Thème : Batman : Sombre reflet, tome 1 de Scott SnyderCréer un quiz sur ce livre
.. ..