AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2258135133
Éditeur : Les Presses De La Cite (02/05/2019)

Note moyenne : 4.33/5 (sur 3 notes)
Résumé :
À 19 ans, Natasha Leonova mourait littéralement de faim dans les rues de Moscou lorsqu'elle fut sauvée par Vladimir Stanislas, l'homme le plus riche de Russie. Un miracle pour la jeune femme qui depuis vit aux côtés de ce grand amateur d'art dans un luxe inouï, avec pour seule contrepartie de plaire à Vladimir, de satisfaire ses moindres désirs, et surtout de ne poser aucune question.

À Saint-Paul-de-Vence, dans le célèbre restaurant décoré des tablea... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
MilleetunepagesLM
  02 juillet 2019
Le commentaire de Lynda :
Lire un roman de Danielle Steel, c'est lire un livre sans avoir à se casser la tête, et c'est le cas avec cette lecture qui n'y fait pas exception !
Natasha, a été ''sauvée'' de la rue par Vladimir Stanislas. Il lui offre une vie de rêve sur un plateau d'argent, mais... pour Vladimir Stanislas, Natasha fait partie de la collection personnelle de Vladimir, au même titre que tous ces tableaux de grands peintres. Belle, grande classe, intelligente, Vladimir se fait un plaisir de la montre aux gens autour de lui.
Jusqu'au jour où Théo, un artiste et le fils d'un peintre dont Vladimir voudrait bien acquérir les toiles, rencontre le couple. Un regard, un sourire et c'est le coup de foudre entre Théo et Natasha.
Pendant que Vladimir poursuit son obsession sur le tableau de Lorenzo, le coeur de Natasha change, elle rêve de Théo et de liberté, liberté d'être elle-même, d'être heureuse, d'être aimé pour elle, et Théo, lui de son côté, ne fait que peindre Natasha.
Que vous dire, comme je disais au début de mon commentaire. Quand on lit un livre de Danielle Steel, on s'attend à de l'amour, de la magie, une histoire qui se termine bien, et c'est ce que vous obtiendrez en lisant cette lecture !
Une lecture d'été, une lecture de vacances, en plein ce qu'il vous faut présentement durant la saison estivale.
Lien : http://lesmilleetunlivreslm...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (43) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   08 mai 2019
Aujourd’hui, les maisons de couture les plus anciennes fermaient les unes après les autres, les collections des jeunes stylistes qui y officiaient n’étant plus adaptées aux femmes d’âge mûr en mesure de s’offrir leurs créations. Quant aux jeunes, elles n’avaient pas les moyens nécessaires… sauf si un homme très riche était à leur bras. Des hommes beaucoup plus âgés qu’elles, qui les exhibaient comme des trophées, des symboles de leur fortune, de leur pouvoir, de leur virilité et de leur réussite sociale. La haute couture était devenue une parodie d’elle-même : seule une poignée de princesses arabes et les maîtresses des hommes d’affaires russes pouvaient se permettre de commander de tels vêtements.
Lors du défilé des mannequins Dior sur le podium, Vladimir notait ses modèles préférés. Il choisissait toujours pour Natasha les tenues et les robes les plus chères. Comme ses voitures et ses yachts, les vêtements et les bijoux que portait sa compagne étaient les signes extérieurs de son immense richesse. Lorsqu’ils sortaient tous les deux, Vladimir préférait toujours la voir habillée avec sophistication. Quand elle entrait quelque part, il voulait que toutes les têtes se tournent. Même à la maison, il aimait la voir en robe du soir au dîner. « Les jeans, c’est pour les paysans », disait-il, alors que lui-même en portait souvent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   08 mai 2019
Une force puissante, presque surnaturelle, s’était emparée de lui. Il saisit une toile vierge et la posa sur son chevalet. Son seul moyen de se libérer de son obsession pour Natasha était de peindre la jeune femme. Contrairement à ses habitudes, il n’esquissa aucun croquis préparatoire. C’était inutile. La belle Russe était gravée dans sa mémoire, et il voyait son visage aussi nettement que si elle se tenait devant lui. Il entendait son accent quand elle avait prononcé son prénom pour se présenter : Natasha… Natasha… Il voyait le balancement de ses hanches quand il l’avait suivie dans l’escalier, la façon dont ses cheveux volaient au vent quand elle s’était tenue debout devant le bastingage. Elle envahissait chaque cellule de son esprit et électrifiait son corps.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   08 mai 2019
Sa vie avec Vladimir lui faisait parfois penser à sa mère… Prostituée, sa mère avait échangé son corps contre de l’argent. Elle, elle offrait à Vladimir son corps et sa liberté en échange d’une existence dorée et des splendides cadeaux qu’il lui offrait… N’était-ce pas la même chose, finalement ? Ou bien leur liaison ressemblait-elle plutôt à un mariage ? Car l’épouse, bien souvent, se contente de prendre soin de son mari, de lui donner son corps, de porter ses enfants et de les élever pendant qu’il subvient à leurs besoins. Natasha s’interrogeait : était-elle une femme respectable ou une femme de mauvaise vie ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   08 mai 2019
J’ai vécu comme un robot pendant huit ans, presque comme une esclave. Dans une cage dorée, certes, mais je n’étais qu’une poupée que Vladimir habillait et exhibait pour parfaire son image. Je ne pourrai plus jamais faire ça, même si ça m’effraie par moments de ne pas savoir où je vais, ni ce qui m’attend. Mais je sais désormais que je m’en sortirai. Ma situation n’a plus rien à voir avec ce que j’ai connu à l’époque où j’ai rencontré Vladimir. Je n’étais qu’une gamine de dix-neuf ans et j’étais gravement malade. Aujourd’hui, j’ai vingt-sept ans, et je pense que je vais parvenir à gérer ma vie !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   08 mai 2019
En plus, elle pouvait enrichir ses connaissances en lisant des livres ou en s’informant sur Internet… Lui n’avait pas de diplômes, était à peine allé à l’école, et pensait que l’éducation était superflue, surtout pour elle. Car sa vie n’était que divertissement. Elle vivait presque comme une geisha, sans les restrictions des traditions anciennes, mais le concept était le même. Et d’une certaine façon, elle était fière d’avoir réussi à lui plaire et à le satisfaire pendant si longtemps. Il avait raison : elle n’avait pas besoin de suivre des cours pour cela.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
Videos de Danielle Steel (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Danielle Steel
Vidéo de Danielle Steel
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Honneur et courage, Danielle Steel

Qui est l'auteur du livre ?

Danielle Steel
Anna Gavalda
Marc Levy
Agatha Cristie

8 questions
31 lecteurs ont répondu
Thème : Honneur et courage de Danielle SteelCréer un quiz sur ce livre