AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Éditeur : Classiques en Poche (01/01/2010)

Note moyenne : 4/5 (sur 4 notes)
Résumé :
La vie d'Agricola, victime de Domitien, c'est, dès 98, l'occasion pour tacite de peindre les noirceurs de la tyrannie sur lesquelles il reviendra dans les Histoires et les Annales. Le récit des campagnes victorieuses du général entraîne le lecteur aux limites du monde connu, face aux sauvages Calédoniens qui luttent pour leur liberté.
Avec la Germanie, Tacite revient sur les terres du Nord, qui échappent au contrôle de Rome. l'image des rudes Germaines, à la ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Dionysos89Dionysos89   15 février 2012
Transmettre à la postérité les actions et le caractère des hommes célèbres est une pratique ancienne, à laquelle même notre époque, si peu soucieuse qu'elle soit des siens, n'a pas renoncé, chaque fois que quelque mérite de taille, digne d'être connu, a vaincu et surmonté ce vice commun à toutes les cités, grandes ou petites : l'ignorance du bien ou l'hostilité à son égard.
(incipit)
(Clarorum uirorum facta moresque posteris tradere, antiquitus uistatum, ne nostris quidem temporibus quamquam incuriosa suorum aetas omisit, quotiens magna aliqua ac nobilis uirtus uicit ac supergressa est uitium paruis magnisque civitatibus commune, ignorantiam recti et inuidiam.)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Dionysos89Dionysos89   19 février 2012
Chez les Fennes, étonnante sauvagerie, hideuse misère, saleté de tous, torpeur des grands ; pas d'armes, pas de chevaux, pas de pénates ; pour nourriture, l'herbe, pour vêtements, des peaux et comme lit, la terre ; leurs seuls espoirs sont dans leurs flèches qu'ils aiguisent, par manque de fer, avec des os.
(Fennis mira feritas, foeda paupertas ; sordes omnium ac torpor procerum ; non arma, non equi, non penates ; uictui herba, uestitui pelles, cubile humus : solae in sagittis spes, quas inopia ferri ossibus asperant.)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Dionysos89Dionysos89   16 février 2012
Plus on a de proches, plus est grand le nombre des alliés, et plus la vieillesse est entourée de prévenances : on n'a pas d'avantages à être sans enfant.
(Quanto plus propinquorum, quanto maior adfinium numerus, tanto gratiosor senectus ; nec ulla orbitatis pretia.)
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Tacite (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Tacite
Tacite (vers 58-120), l'amour de Rome et le désespoir de l'historien : Une vie, une œuvre (1999 / France Culture). En 1999, dans la collection “Une vie, une œuvre” France Culture proposait un montage d'entretiens sur l'historien romain Tacite, avec Alain Michel, Claude Nicolet, Alain Pons, Jacques Gaillard et Claude Aziza, un documentaire signé Pascale Lismonde. Photographie : Statue de Tacite (Caius Cornelius Tacitus) (vers 58-120), historien romain. Parlement de Vienne, Autriche. • Crédits : Leemage - AFP. Diffusion sur France Culture le 25 mars 1999. Tacite aura-t-il été le premier “spin doctor” ? C'est une image peut-être un peu tirée par les cheveux et surtout anachronique pour évoquer l'historien de l'Antiquité contemporain de Néron... Il reste que Tacite fut tout à la fois haut serviteur de l'état et historien, conseiller du pouvoir et témoin de son temps. Il nous a laissé pour trace la vie politique du premier siècle après Jésus-Christ. Le lecteur curieux de notre histoire qui s'est un jour laissé happer par l'exploration des célèbres “Annales” aura saisi d'emblée l'extraordinaire passion de ces pages enfiévrées où s'entrechoquent l'ambition, le goût du pouvoir, la cupidité, le calcul, mais aussi l'amour. Tacite (en latin Publius Cornelius Tacitus) est un historien et sénateur romain né en 58 et mort vers 120 ap. J.-C. On connaît peu de choses sur la vie de Tacite. Les débuts de sa carrière et son contexte familial sont désormais mieux connus grâce à l'identification quasi certaine d'un fragment d'inscription latine avec son épitaphe. L'historien romain est né probablement en 58, sous Néron. De ce fragment et de son contexte archéologique on peut supposer que le nom complet de Tacite était Publius Cornelius Tacitus Caecina Paetus. D'une des “Lettres” de Pline le Jeune on déduit qu'il était vraisemblablement originaire d'Italie du Nord, ou de Gaule narbonnaise, peut-être de Vaison-la-Romaine. Il était issu d'une famille de l'ordre équestre. On sait grâce à Pline l'Ancien que son père probable, nommé aussi Cornelius Tacitus, fut procurateur de la province de Gaule belgique. En revanche, l'épouse de son père était peut-être issue d'une famille sénatoriale puisqu'elle semble avoir été une Caecina appartenant à une famille sénatoriale originaire d'Étrurie. Premier membre de sa lignée à entrer au sénat, Tacite fut donc un homo novus. Tacite a fort probablement suivi le parcours classique de l'éducation des jeunes aristocrates romains, il a fréquenté le grammaticus, puis le rhetor et il est possible qu'il ait été l'élève de Quintilien. Ses études et ses origines lui ouvrent les portes du forum et c'est ainsi que commence sa carrière vers 75, date à laquelle il situe plus tard son “Dialogue des orateurs” : grâce à Vespasien il entre dans l'ordre sénatorial.
Sources : France Culture et Wikipedia
+ Lire la suite
autres livres classés : littérature latineVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

L'ÎLE DES ESCLAVES, de Marivaux

PARTIE 1 : COMPRÉHENSION - Où se situe l'île des esclaves ?

Au large de la Grèce
Au large de l'Espagne
Au large de l'Angleterre

10 questions
806 lecteurs ont répondu
Thème : L'Île des esclaves de MarivauxCréer un quiz sur ce livre