AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Victoria-Tom (Traducteur)Alexandre Tisserand (Adaptateur)
ISBN : 2847890319
Éditeur : Delcourt (19/03/2003)

Note moyenne : 4.13/5 (sur 311 notes)
Résumé :
La vie au lycée s'annonce tumultueuse : Momiji et Hatsuharu, deux autres garçons de la famille Soma, rejoignent Tohru, Yuki et Kyô, qui ont réussi à passer en deuxième année ! Lors de la fête de rentrée, Akito, le chef de la famille Soma, apparaît devant Tohru... Vous allez aussi découvrir Ayamé (le grand frère de Yuki !) dans ce quatrième volume de notre fameuse "comédie de la transformation", toujours aussi pleine de rebondissements !
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
Mariloup
  08 septembre 2014
# Spoilers
C'est la rentrée pour Thoru, Yuki, Kyô et les autres membres de la famille Soma (Momiji et Hatsuharu) font leur rentrée au lycée. Kyô se montre de plus en plus protecteur envers Tohru (je trouve ça vraiment trop mignon) et il y a beaucoup de remue-ménage au lycée du coup: Kyô et Yuki en ont déjà assez avec leurs cousins qui leur en font voir des vertes et des pas mûres. Akito apparaît enfin en chair et en os et c'est fou ce qu'il ressemble à Yuki mais avec des cheveux noirs. Il rencontre une Tohru qui est surprise et très intimidée. Il semble pourtant gentil alors pourquoi tant de peur, tant de crainte, de respect de la part de Yuki et les autres Soma? Ou cache-t-il bien son jeu? Retrouvailles entre lui et Yuki... j'ai senti alors l'emprise qu'il avait sur ce dernier même si j'ignore tout de leur relation passée, à part que c'est évident qu'il a été torturé psychologiquement. En tout cas, je n'aime pas ça, il me fait froid dans le dos... et voir Yuki terrifié... brrr... heureusement que Tohru est intervenue.
Nouveau tome donc nouveau membre de la famille Soma et pas des moindres qui fait sa première apparition: Ayamé, le grand frère de Yuki, du signe du serpent. On apprend par la même occasion que lui, Shiguré et Hatori formaient un trio lorsqu'ils étaient plus jeunes... ça devait être du propre! C'est un personnage à l'apparence plutôt féminine, qui a une attitude et une façon de parler un peu trop ambigu si vous voyez ce que je veux dire. Il est plutôt drôle, lui et son frère ne sont pas très proche car Yuki n'a pas l'air de l'apprécier vraiment, en fait, ils sont très différents l'un de l'autre. Ayamé est venu pour voir comment aller son petit frère, plus que pour rencontrer Tohru à qui il se confie sur sa relation avec son frère comme quoi il aimerait se rapprocher de lui, rattraper le temps perdu, avoir un vrai rôle de grand frère. Il se rend compte que si Yuki va mieux, c'est en partie grâce à Tohru (c'est un peu ce que pense tous les nouveaux membres Soma). Au détour d'une conversation sur le bon vieux temps, Yuki semble enfin éprouver de l'intérêt pour son grand-frère, mais vu ses exploits et sa personnalité flamboyante lorsqu'il était plus jeune, cela lui passe vite, le fossé s'étant encore creusé entre eux, bien que moins qu'avant.
Cela fait un an que la mère de Tohru est décédée, un an que cette dernière vit chez les Soma. C'est donc l'anniversaire de sa mort et Tohru compte bien aller sur sa tombe, escortée de ses deux meilleures amies, Yuki et Kyô se joignant à eux.
Momiji raconte son histoire personnelle à Tohru et c'est vraiment bouleversant. Il voit sa mère et sa petite soeur mais elles, elles ne le reconnaissent pas car sa mère a rejeté Momiji dès le moment où il s'est transformé pour la première fois étant bébé. Un traumatisme fort pour elle, il valait mieux donc qu'elle oublie, sa mémoire a donc été effacée. J'ai donc assisté à un moment fort, émouvant et tellement triste entre Tohru et l'adorable Momiji lorsqu'ils pleurent ensemble, Tohru le prenant dans ses bras, lui transformé en petit lapinou.
Je n'ai pas trop compris la fin mais je dirais que Yuki a fait le rapprochement avec la casquette retrouvé dans la chambre de Tohru, Kyô et la lettre qu'elle a écrite sur leur première rencontre lorsqu'ils étaient enfants...
Les dernières scènes du manga sont simples, belles mais profondes et j'ai adoré voir Kyô aussi attentionné envers Tohru (je fonds!)

Sur la couverture: Shiguré
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Chocolatiine
  28 décembre 2014
Et voilà : Momiji et Hatsuharu sont arrivés au lycée. Ils se font remarquer dès leur arrivée, le premier car il a choisi de porter l'uniforme des filles, le second à cause de ses cheveux blancs à racine noire. Ils sont vite intégrés à la petite bande que forment déjà Yuki et Kyô avec Tohru et ses deux inséparables amies.
Surtout, ce tome est marqué par l'entrée en scène triomphale d'Ayamé, le grand frère de Yuki ! Ayamé... Il représente le serpent mais c'est surtout un grand gamin un peu pervers qui aurait oublié de grandir, exactement comme Shiguré ! Dans la vie, il est... directeur d'un sex shop. Inutile de dire que Tohru ne comprend pas ce que "boutique qui vent des uniformes de femmes de chambre et d'infirmières" signifie et qu'elle déclare vouloir visiter le magasin. Elle est d'une naïveté à toute épreuve !
Enfin, Akito fait sa première véritable apparition. le chef de famille fait froid dans le dos.
J'adore Ayamé ! Vraiment ! Ce personnage est tellement "encore pire que Shiguré" ! le récit de ses grandes actions à l'époque où il était président de l'association des élèves est tout simplement désopilante. Ce n'est pas étonnant que Yuki ne s'entende pas avec lui.
Kyô devient de moins en moins rustre avec Tohru, pour notre plus grand plaisir. Oui, oui, oui, j'avoue, Kyô est mon préféré.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
florencem
  11 juillet 2012
Le moins que l'on puisse dire c'est que l'arrivée de Momiji et Haru au lycée de nos trois héros va donner un peu de piment à leur train train quotidien. Entre le côté extravaguant de Momiji et le côté "Black" de Haru, le calme n'est plus trop de mise... Mais je ne trouve pas cela dérangeant, j'aime même plutôt cela. le lycée est le seul endroit où tous les cinq peuvent se comporter comme ils le souhaitent vraiment. C'est leur bouffée d'oxygène. Même chez Shiguré, cette ambiance ne transparaît pas. Ce n'est pas que le tuteur des garçons soit un frein à la bonne humeur, mais il reste un Soma, vivant dans une maison appartenant aux Soma. Il y aura toujours ce malaise qui planera sur cette maison, car elle est le rappel qu'Akito a toujours la main mise sur eux.
(Attention spoilers possibles)
En parlant d'Akito, il fait une brève apparition dans le début de ce tome quatre. C'est Tohru qui le rencontre, et ce que l'on peut en retirer, c'est que les Soma mais aussi Tohru ont du soucis à se faire. Sa gentillesse feinte envers Tohru, les menaces qu'il a proféré envers Yuki et sa discussion avec Shiguré un peu plus tard, prouvent bien qu'Akito est une menace pour tous. J'espère juste qu'il n'arrivera rien à Tohru ou aux autres membres des douze dans les prochains tomes.
Nous découvrons un autre membre des douze d'ailleurs dans ce tome quatre. Et pas n'importe qui : le grand frère de Yuki, Ayamé ! Un sacré numéro, c'est le moins que l'on puisse dire. C'est l'opposé total de son petit frère. Exubérant, égocentrique, un brin pervers (il tient quand même un magasin de déguisement sexy pour femmes !), il reste quand même attachant. Surtout qu'il se décide enfin à vouloir se rapprocher de Yuki. On ne sait pas vraiment pourquoi il se décide enfin, mais la présence de Tohru au sein de la famille semble bousculer petit à petit beaucoup de choses.
J'avais aussi parlé dans mes précédentes critiques de l'aspect profond de la malédiction, du fait qu'elle touchait beaucoup plus les douze qu'il n'en paraissait. Nous en avons la preuve avec Momiji une nouvelle fois. Sa mère (qui ne fait pas partie des Soma) n'a pas supporté de donner naissance à l'un des douze et a préféré qu'on lui efface la mémoire plutôt que de continuer à vivre avec le souvenir de son enfant. C'est très égoïste de sa part, même si cela peut se comprendre d'un certain point de vue. Mais le plus triste dans cette histoire, c'est que Momiji fait tout pour faciliter la vie de sa mère, semble même lui avoir pardonné et garde tous les souvenirs douloureux en lui pour que quelqu'un n'oublie pas... C'est l'une des raisons qui m'ont fait aimer Momiji. Derrière son côté frivole et insouciant, c'est un garçon extrêmement courageux et fort. Il est un peu comme Tohru en quelque sorte. Et j'espère sincèrement qu'il pourra retrouver sa mère a un moment ou un autre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Koneko-Chan
  02 août 2014
Ayame est dans la place ! Ce tome va nous introduire ce personnage que j'aime beaucoup, tellement il est drôle. Ayame, c'est le frère de Yuki et il est hanté par un des douze signes lui aussi. Il va venir squatter chez Shigure au grand dam de Kyô et Yuki. Faut dire que les deux frères ne sont pas très proches... Ayame n'a jamais vraiment pris conscience de l'existence de Yuki lorsqu'il été jeune puisqu'il a longtemps été fils unique. Aujourd'hui, il regrette le fossé qui s'est creusé entre eux et veut renouer avec son frère. Yuki lui laissera-t-il sa chance ? Et puis, si Ayame est venu, c'est parce qu'il s'inquiétait pour Yun-Yun : en effet, Akito est venu rendre une petite visite aux Soma et à Tohru lors de la cérémonie de rentrée au lycée. Yuki semble avoir très peur d'Akito (on comprends bien pourquoi par la suite...), et ce dernier nous apparaît d'emblée comme quelqu'un de vil et de sournois (moi je dirais qu'il est psychopathe).
Une fois de plus, l'émotion est au rendez-vous dans ce tome, avec la figure de la mère placée au centre de celle-ci. C'est le premier anniversaire de la mort de la mère de Tohru, et on se rend vraiment compte ici comme elle a du souffrir de perdre ses deux parents et surtout sa mère autour de qui son monde tournait (on apprend aussi comment et quand est mort son père). On va également faire connaissance de la maman de Momiji, un personnage assez méprisant je dois dire... Elle semble tout à fait normale mais quand on voit la réaction qu'elle a eu en découvrant son fils maudit...
C'est un de ces moments qui vous font le plus pleurer, c'est un passage, un passé, que je classe parmi les plus tristes de la saga.
Le garçon à la casquette réapparaît dans un flash-back et cette fois, c'est Yuki qui semble un peu perturbé. Alors, qui est-il ? Yuki, Kyô ou une tierce personne ? (on a quand même pas mal d'indice mine de rien... On s'en rend compte quand on connait déjà l'histoire).
Kyô semble également caché un lourd secret lorsqu'il visite la tombe de Kyoko.

Un excellent tome une fois de plus, dans lequel j'ai adoré me replonger. On y a donc fait la connaissance d'Ayame et du chef des Soma, Akito, dont le rôle dans la malédiction est bien plus flou que les autres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
ptitelily01
  19 avril 2015
J'adore relire cette série, il y a une certaine tristesse et des blessures vraiment ancrées dans chaque personnage que forcément cela vous touche au plus profond. Dans ce tome-là, nous faisons la connaissance d'un nouveau signe, Ayamé qui est le frère de Yuki, leur visage se ressemble beaucoup, mais au niveau caractère, ils sont vraiment l'opposés de l'un et de l'autre. Ayamé est un personnage haut en couleur, il prend vraiment sa place voire un peu trop lorsqu'il est présent. Un personnage que l'on aime rapidement d'ailleurs parce qu'il nous fait bien rire. Mais j'aime surtout ce tome par rapport au fait que l'on a un aperçu des parents des maudits et de leur réaction à travers le lapin Momiji. Et c'est vraiment là que l'on s'aperçoit que, finalement, ils sont parfois bien seuls face au monde lorsqu'ils sont rejetés. Momiji est un personnage qui peut nous paraître un peu immature, lorsqu'on le voit dans la vie de tous les jours, mais ce passage ou il explique pourquoi la femme qui lui ressemble tellement ne le connaît pas plus que cela, le fait paraître beaucoup plus mature et adulte. Ce passage à toujours le don de me touche et de m'émouvoir, je pourrais le relire des centaines de fois, il aura toujours le même impact sur moi :
« Tu sais, un jour j'ai décidé, que moi je voulais vivre en assumant bien tous mes souvenir. Même mes souvenirs les plus tristes. Même ceux qui continuent à me faire du mal. Même ceux que je voudrais complètement oublier.
Si je fais des efforts, et que je ne les fuis pas. Si je garde espoir, alors un jour je deviendrais quelqu'un qui ne sera plus écrase par des propres souvenirs.
Voilà ce que je crois. En tout cas je ferais tout pour ça. Je voudrais être sûr qu'il n'y a aucun souvenir que je vais oublier. Ça veut dire, qu'en réalité, j'aurais voulu juste que maman ne m'oublie pas. Et qu'elle fasse des efforts elle aussi. Mais, c'était probablement de l'égoïsme de ma part. »
Et c'est un peu là que l'on se rend compte que chaque maudit a dû mûrir beaucoup plus vite que la moyenne. C'est ce passage-là qui nous fait vraiment comprendre l'ampleur que la malédiction a sur la famille Soma, cela ne touche pas uniquement les maudits, mais cela touche l'ensemble de la famille, qu'ils s'en souviennent encore ou qu'il est décidé de l'oublier… Je vous rassure, on finit sur une note un peu plus joyeuse, qui me fait beaucoup sourire. Et une fin avec un objet qui m'intrigue beaucoup parce que je ne me rappelle plus vraiment le lien qu'il va apporter.
En conclusion, c'est un coup de coeur. La plupart du temps c'est cela ou à deux doigts de l'être. Ce manga est assez profond en réflexions et aussi dans les sentiments qu'il vous passe. C'est le genre de manga qui nous offre toujours une petite leçon de courage que nous ne voyions jamais venir. C'est un manga qui vous fait aussi beaucoup réfléchir et qui peut parfois remettre des choses en question. Mais c'est aussi une magnifique histoire que l'on voit évoluer au fur et à mesure des tomes. Il ne me reste plus qu'à aller chercher la suite, pour pouvoir voir qui va être le prochain personnage maudit que l'on va découvrir.
Lien : http://plaisirdelire01.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (34) Voir plus Ajouter une citation
Koneko-ChanKoneko-Chan   02 août 2014
Tohru : C'est intéressant de comprendre tout cela. Mais la chose la plus importante... C'est de ne pas perdre ses souvenirs d'enfance. Par exemple, quand on a réussi sa première galipette. Ou un jour où on s'est fait gronder très fort. Si on garde toujours ces sentiments dans son cœur... Une fois que l'on devient adulte, on peut mieux comprendre les autres. Même si ce n'est jamais à 100%... On peut se rapprocher les uns des autres. Et comme ça... La vie devient beaucoup plus agréable... Pour tout le monde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Koneko-ChanKoneko-Chan   01 août 2014
Kyô : Fais un peu plus attention, quand t'es toute seule ! Sinon, un jour, faudra pas te plaindre si on t'enlève en pleine rue !
Tohru : D'accord... (prend un air trop sérieux)
Kyô : ... J'ai dit quand t'es seule ! Tu peux avoir l'air complètement stupide quand je suis à côté de toi ! Bon...
Tohru : D'accord... (tête naïve)
Kyô : Eeeh ! T'es pas obligée de prendre ce que je te dis au pied de la lettre !! Fais juste un peu attention, si tu ne veux pas que les gens autour de toi soient gênés !
Tohru : Ah ? Mais... Alors que veux-tu ?
Kyô : (rougit très fort) ... De nous deux, c'est moi qui suis le plus... Stupide !!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Koneko-ChanKoneko-Chan   02 août 2014
Ayame : Pendant ce voyage, certains garçons se sont rendus dans uns des quartiers chauds de la ville... Je parle ici de sexe, bien sûr.
Kyô, Yuki, Tohru : Hein ?!
Ayame : Allons... Il ne faut pas leur jeter la pierre : Tous les garçons en bonne santé s'intéressent un jour à ça... Bien sûr, nous-même, nous n'y sommes pas allés.
Shigure : Eh oui... Ce n'était pas une nouveauté pour nous.
Yuki (pensées) *Euh*
Kyô (pensées) *Qu'est-ce qu'il vient de dire, à l'instant ?!!*
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
tudutetudute   19 février 2013
Un jour, j'ai décidé que moi je voulais vivre en assumant bien tous mes souvenirs même mes souvenirs les plus tristes même ceux qui continuent à me faire mal meme ceux que je voudrais complètement oublier
Si je fais des efforts et que je ne les fuis pas, si je garde espoir alors, un jour, je deviendrai quelqu'un qui ne sera plus "écrasé" par ses propre souvenirs.
Commenter  J’apprécie          50
florencemflorencem   11 juillet 2012
Il y a quelque chose que je souhaitais obtenir. Une chose dont j'ai souvent rêvé... Des parents qui me serrent dans leurs bras... Une maison où j'ai toujours envie de retourner... Un endroit où tout le monde sourit... Un lieu où vivent des gens qui ne me quitteront jamais...
Commenter  J’apprécie          60
Videos de Natsuki Takaya (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Natsuki Takaya
Fruits Basket, générique français
autres livres classés : mangaVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Fruits Basket

Qui Tohru rencontre t-elle au début du livre?

Yuki
Kyo
Sa mère
Shuguré

11 questions
211 lecteurs ont répondu
Thème : Fruits Basket, tome 1 de Natsuki TakayaCréer un quiz sur ce livre