AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Victoria-Tom (Traducteur)Alexandre Tisserand (Adaptateur)
ISBN : 284055948X
Éditeur : Delcourt (11/10/2002)

Note moyenne : 4.08/5 (sur 377 notes)
Résumé :
Tohru vit avec Yuki, Kyô et Shiguré Soma, trois garçons qui ont la particularité de se transformer en l'un des douze animaux du zodiaque chinois lorsqu'une femme se jette dans leurs bras ou qu'ils reçoivent un grand choc sur la tête. Un jour, à la fête culturelle du lycée, la jeune fille voit apparaître deux autres membres de cette famille mystérieuse. Mais ceux-ci sont beaucoup plus réservés sur l'amitié qui unit la jeune fille à certains des Soma...
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (32) Voir plus Ajouter une critique
florencem
  06 juillet 2012
Je ne me souvenais plus que l'on découvrait aussi rapidement les différents membres de la famille Soma. Je ne sais pas pourquoi, mais dans mes souvenirs cela se passait très lentement... Alors que dès le premier tome, nous en rencontrons quatre, et dans le tome deux aussi (Momiji, Hatori, Haru et Akito). Ce n'est pas du tout une critique, juste une constatation. du coup, ma mémoire va sûrement me jouer des tours dans mes prochaines relectures !
(Attention spoilers possibles)
C'est d'ailleurs c'est différentes rencontres avec Tohru qui sont, pour l'instant, la trame principale de l'histoire. Tohru passe d'ailleurs assez en second plan dans ce tome deux, plus encore que dans le tome un. C'est un peu étrange, mais c'est comme si notre héroïne vivait pour faire vivre les Soma (au sens figuré, j'entends bien). Ce n'est pas forcément pour me déplaire, car grâce aux différents membres de la famille maudite, nous en apprenons un peu plus sur Tohru. Il est toujours impressionnants de voir que l'on en découvre beaucoup plus sur un personnage par rapport aux regards que les autres protagonistes ont sur lui. Ce sont les réflexions de Yuki, Kyo ou Shiguré qui font qu'on découvre que Tohru fait beaucoup d'effort, et qu'elle essaye de cacher sa solitude derrière ses sourires. Encore une fois, cela nous démontre la "dualité" de notre héroïne. Profondément gentille et courageuse. Je ne dis pas que ces deux qualités ne vont pas de paire, mais le courage de Tohru semble si naturel et inné que voir autant de force chez une personne si "fragile", c'est assez paradoxal pour moi.
Il y a aussi une chose que j'ai remarqué et qui me semble très importante. A différents degrés, certes, mais il parait évident que les douze soient d'une manière ou d'une autre attirés par Tohru. Je dois bien avouer que rencontrer quelqu'un comme notre héroïne ne doit pas laisser indifférent, mais c'est comme si leur vie venait soudainement graviter autour d'elle, chercher sa chaleur. Cela rejoint un peu ce que je disais au tout début de ma critique, à savoir que les Soma comprenaient très bien Tohru. Et je pense sincèrement que pour bien connaître quelqu'un, il faut être proche de cette personne.
Nous n'avançons pas trop dans ce deuxième tome, même si l'on découvre peu à peu les autres membres des douze. Il semble que la malédiction soit beaucoup plus "grave" qu'au premier abord, notamment pour Kyo. C'est comme si une ombre planée au-dessus de lui. A voir donc ce que cela donnera dans les prochains tomes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Mariloup
  06 avril 2014
Fruits Basket m'enchante toujours autant. Je me suis vraiment attachée aux personnages, tous sans exception (personnages ayant tous des fêlures profondes que Tohru réussira à guérir par de simples mots, je suis admirative devant son don) mais surtout, j'adore Kyô (qui est mon personnage préféré).
Tohru a été adoptée par la famille Soma. Elle vit désormais sous le même toit que Shiguré, Yuki et Kyô. Tout d'abord, elle va inviter ses deux meilleures amies, plus précisément, elles se seront invitées toutes seules pour voir si Tohru est bien installée, si elle est bien traitée (car elle vit quand même avec des garçons!), si elle ne manquait de rien. (Dans l'animé, ce fut une rencontre mouvementée, je me rappelle avoir beaucoup ri et pourtant, je ne sais pourquoi, ce passage n'est pas retranscrit dans le manga, c'est trop dommage!)
J'ai particulièrement adoré un certain souvenir de Tohru qu'elle racontera à ses amies. Elle s'était perdue étant toute petite et un jeune garçon dont elle n'a jamais vu le visage, avec une casquette va l'attirer jusqu'à chez elle, il lui offrira même sa casquette. Tohru avouera être tombée amoureuse de cet inconnu. Et j'ai tout de suite deviné qu'il s'agissait de Kyô vu qu'il écoutait attentivement la conversation à ce moment-là. Maintenant, je suis sûre qu'elle ne finira pas avec Yuki, bien qu'il semblait être le choix le plus évident depuis le début et cela ne me gêne pas du tout, bien au contraire!
Yuki et Kyô se disputent toujours autant. Tohru se rend alors compte qu'ils se jalousent l'un l'autre, qu'ils ne se rendent pas compte de leurs propres qualités, ne se basant que sur celles de l'autre. (En même temps, je peux comprendre, on est tous un peu défaitistes par nature). Et elle a toujours des idées originales pour leur faire passer un message, pour les rassurer.
Deux nouveaux membres de la famille Soma font leur apparition dans ce tome: Momiji (du signe du lapin), à la frimousse adorable, plein de vie (par contre, je n'ai pas compris pourquoi il parlait en allemand :/) et Hatori (du signe du dragon... mais ne croyez pas qu'il se transforme en véritable dragon! Non, il se transforme en hippocampe!), plus impassible, de l'âge de Shiguré qui est celui qui efface la mémoire des gens. Lorsque ce dernier et Tohru vont se retrouver seuls dans la résidence familiale des Soma, j'ai crains le pire mais il ne lui voudra pas du mal en réalité, ne souhaitant tout simplement pas qu'elle souffre à cause de leur malédiction. Elle le cernera, le touchera (son histoire est d'ailleurs très triste et difficile). Tohru fait des miracles avec les membres de la famille Soma.
Les Soma doivent fêter le Nouvel An en famille si bien que Tohru doit le passer toute seule à la maison avec le seul souvenir de sa défunte mère. Mais les garçons, poussés par Shiguré et Hana, feront demi tour pour passer le Nouvel An avec elle. Encore une fois, Tohru cache ses propres sentiments, ses souffrances sous ses éternels sourire et enthousiasme...
Sur la couverture: Yuki
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Melisende
  04 septembre 2012
Si j'avais beaucoup aimé le premier tome il y a quelques semaines, j'ai carrément adoré ce deuxième opus ! L'histoire s'approfondit, on apprend plus de choses sur les héros qui deviennent de ce fait encore plus attachants, et surtout, on découvre de nouveaux personnages qui semblent plein de promesses !
Au cours des six chapitres offerts dans ce nouveau tome, on retrouve Tohru, dorénavant bien installée chez trois garçons de la famille Soma : Yuki, Kyô et Shiguré. Les deux premiers évoluent beaucoup au contact de la jeune fille et se rapprochent tous les deux beaucoup d'elle. Yuki a du mal à se laisser approcher par les autres mais semble moins sauvage auprès de Tohru. Quant à Kyô et ses nombreux accès de colère, il semble plus apaisé auprès de la douce lycéenne. J'aime beaucoup les relations très tendres qui unissent ce trio ; c'est doux et émouvant. Je garde notamment en tête la scène qui se déroule au moment du Nouvel An, alors que toute la famille Soma doit se réunir, laissant ainsi Tohru seule pour cet évènement, pour la première fois (sa mère est morte seulement quelques semaines plus tôt)… J'ai trouvé ce passage particulièrement touchant.
Deuxième chose vraiment très positive relevée lors de ma lecture : la découverte de nouveaux personnages intrigants. A commencer par les deux meilleures amies de Tohru : Arisa Liotamu et Saki Hanajima, qui viennent passer la nuit chez les Soma et s'assurer que leur petite protégée est bien traitée dans cette maison masculine ! Les deux demoiselles ont chacun une personnalité très différente… mais bien barrée ! Entre la violente qu'il ne vaut mieux pas chercher et la « médium » gothique, à vous de choisir ! En tout cas, j'espère les revoir très vite et en découvrir encore davantage…
Dans les dernières pages, on fait la connaissance de Momiji et Hatori, deux nouveaux membres de la famille Soma. le premier, très jeune, n'est pas beaucoup mis en avant mais sa spontanéité et sa fraicheur n'ont pas mis longtemps à me séduire. le second, Hatori, plus vieux et beaucoup plus renfermé, possède un passé particulièrement triste. Son histoire m'a beaucoup émue et, j'espère le recroiser dans les tomes suivants. Grâce à lui, on en apprend également davantage sur la malédiction de la famille et sur un de ses aspects les plus sombres.
Lors de ma chronique du premier tome, je vous disais que l'histoire m'avait complètement séduite mais que les dessins m'avaient un peu déçue. Ici, j'étais peut-être de meilleure humeur, mais je les ai davantage appréciés et je retiens surtout le dessin des deux meilleures amies bizarres de Tohru, que je trouve particulièrement réussies ! J'espère que cette tendance (ou impression) continuera sur cette voie dans les tomes suivants.

Je fais durer le plaisir en ne dévorant pas les tomes à la suite, mais je ne tarderai pas à me plonger dans le volume suivant car j'ai vraiment hâte de continuer à découvrir les membres de la famille Soma et l'ampleur de leur malédiction ; et il me tarde de voir l'évolution de Yuki et Kyô au contact de la gentille Tohru !
Lien : http://bazar-de-la-litteratu..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Koneko-Chan
  01 août 2014
C'est toujours un réel bonheur lorsque je relis cette saga. J'ai beau l'avoir lu des dizaines de fois, je retrouve toujours les mêmes émotions que j'ai eu lors de ma première lecture. Autant profiter d'une de mes énièmes relectures pour partager un peu mon ressenti.
Ce 2e tome a le don de m'émouvoir au larme. Fruits Basket est une histoire touchante du début à la fin. Quand on connait déjà l'histoire par coeur, on sourit à certains moments en se disant "ha ha après ça sera comme ça" ou encore on se dit "en fait, ce personnage a vécu plus d'épreuves qu'il n'y parait...". On peut déjà un peu voir par l'intermédiaire de Hatori que Momiji semble avoir souffert à cause d'une perte de mémoire, mais de qui ?
On rencontre pas mal de nouveaux personnages dans ce second tome : Momiji et Hatori sont bien présents, puis on aperçoit Haru et on peut enfin mettre un visage sur Akito.
Dès le début, on ouvre ce tome dans la bonne humeur : Saki et Arisa (surnommée Hana et Uo par Tohru) vienne passer la nuit chez les Soma pour voir si Tohru y est bien installé. Les Soma vont devoir faire bien attention (dans l'anime, c'est vraiment très drôle car ces scènes sont plus poussées), et on sait déjà d'emblée que Arisa et Kyô s'entendent très bien : on dirait deux chats enragés ! ^^
Ensuite, on passe au festival de l'école dans lequel Momiji et Hatori, deux membres des douze, vont faire leur apparition. Momiji ressemble à un gamin hyperactif et Hatori, tout son contraire, se montre froid et posé. Tohru va en apprendre plus sur ce personnage, notamment sa propre malédiction liée à celle des douze. L'histoire d'Hatori est vraiment triste, j'ai toujours adoré ce personnage et j'aurais tellement aimé qu'il soit plus heureux... Enfin il nous reste 21 tomes pour ça ^^
La malédiction des Soma prend plus d'ampleur dans ce tome, on le comprend avec Tohru lorsque Hatori le lui explique, et Tohru s'interroge même "Monsieur Shigure (je préfère "Shigure-san"...), quelle est la nature de la malédiction qui pèse sur vous ?"
Fruits Basket est une série qui m'a profondément marqué, et pas seulement parce que c'est un de mes premiers mangas. La profondeur et la complexité de son histoire en font un manga que je recommande toujours à ceux qui désire arpenter la voie du manga (et jusque là, ça n'a jamais déçu).
Une dernière chose : Que devient la neige en fondant ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Chocolatiine
  27 décembre 2014
Tohru Honda est définitivement acceptée chez Shigure Sôma. Elle se rapproche chaque jour un peu plus de Yuki et Kyô ; le chat et la souris ne s'entendent que sur une seule chose, les qualités de Tohru.
La jeune fille fait, dans ce volume, la connaissance de deux autres membres de la famille : Hatori et Momiji. Nous apercevons aussi brièvement Akito, le mystérieux chef de famille...
Ah ! Momiji ! J'avais oublié à quel point ce personnage était "choupinou" ! (pardon, mais je ne vois pas d'autre mot pour le décrire) Il est si mignon, si joyeux, ça met de la bonne humeur dans le tome 2 !
Quant à Hatori... Sa tragique histoire vous touchera-t-elle?
Commenter  J’apprécie          60
Citations et extraits (34) Voir plus Ajouter une citation
MariloupMariloup   29 mars 2014
Tohru: En fait, peut-être que nos qualités sont "collées dans notre dos".
Kyô: Hein?
Tohru: Par exemple, si on s'amuse à comparer les qualités des gens à une bonne prune vinaigrée placée au dos d'une boulette de riz... peut-être que cette prune existe en chacun d'entre nous, derrière notre "boulette de riz"! Il y a des prunes de formes, de couleurs et de goûts différents. Mais comme elles sont toutes à l'arrière de notre boulette, on ne peut pas les voir. On se dit: "Je ne suis qu'une pauvre petite boulette de riz blanc..." Mais en réalité, ce n'est pas vrai du tout! Car tout le monde a une délicieuse prune vinaigrée et salée à souhait, collée sur le dos... Quand on est jaloux des autres, c'est peut-être parce qu'on voit toujours leurs prunes, mais pas la nôtre. Moi, je la vois... je la vois très bien... cette belle prune marinée sur ton dos! Tu es fantastique, Kyô. Tu as beaucoup de qualités!
Kyô: .. bah! C'est quoi, cette idée ridicule?! T'aurais pas pu trouver mieux qu'une prune quand même?
Tohru: Oh! Euh... comme du thon grillé?! Ah! Mon eau est en train de bouillir!
Kyô: ... Eh... Tohru... toi aussi, tu as une très jolie prune sur le dos. Je la vois parfaitement.
Tohru: Ah oui? C'est vrai?
Kyô: Mouais... mais c'est une petite prune... vraiment toute petite!
Tohru: C'est bon, les petites prunes!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
florencemflorencem   06 juillet 2012
Cela fait quatre mois que nous vivons sous le même toit, mais il y a quelque chose que je n'arrive pas encore à saisir. Un "je-ne-sais-quoi" qui m'échappe. Tohru est toujours en train de rire joyeusement. Même pour des petites choses. Elle rit très joyeusement. Oui, elle est toujours en train de rire et elle prononce toujours les mots que j'ai envie d'entendre. Pourquoi est-ce qu'on ne s'en est pas rendu compte avant ?! Pourquoi est-ce qu'on n'a pas compris tout de suite ?! Qu'une jeune fille comme elle nous dise que ça ne la dérange pas d'être toute seule... C'est complètement ridicule ! Comment est-ce qu'on a pu y croire un instant ?!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
estherd51estherd51   16 février 2011
Tohru : Un écrivain !! J'avais quelqu'un d'aussi prestigieux que ça tout près de moi et je ne le savais même pas !!
Yuki : Tohru ne le félicite pas trop sinon il va finir par y croire.
Commenter  J’apprécie          240
estherd51estherd51   16 février 2011
Hatori : Au fait Yuki depuis quand tu es devenu une fille ?
Yuki : Tu m'as vu une dizaines de fois tout nu et tu oses me poser ce genre de questions ridicules ?
Commenter  J’apprécie          260
EffyMathersEffyMathers   13 octobre 2013
" - Dis Hana, est-ce qu'on peut vraiment transmettre des ondes à une autre personne ? C'est facile ?
- Est-ce que tu peux faire du mal aux gens que tu n'aimes pas avec ?
- Ce n'est pas bien de faire ce genre de choses... Quand j'étais en petite section il y avait dans ma classe un garçon qui passait son temps à tyranniser les animaux... Je crois que... Aujourd'hui, il doit être sorti de l’hôpital. "
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Videos de Natsuki Takaya (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Natsuki Takaya
Fruits Basket, générique français
autres livres classés : mangaVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Fruits Basket

Qui Tohru rencontre t-elle au début du livre?

Yuki
Kyo
Sa mère
Shuguré

11 questions
211 lecteurs ont répondu
Thème : Fruits Basket, tome 1 de Natsuki TakayaCréer un quiz sur ce livre
. .