AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Victoria-Tom (Traducteur)Alexandre Tisserand (Adaptateur)
ISBN : 2840559870
Éditeur : Delcourt (24/01/2003)

Note moyenne : 4.11/5 (sur 348 notes)
Résumé :
Tohru vit à présent officiellement avec Shiguré, Yuki et Kyô Soma. Aujourd'hui se déroule le grand marathon, organisé comme chaque année par le lycée de Tohru. Durant la course surgit un autre membre de la famille Soma : il s'agit de Hatsuharu, venu provoquer Kyô en combat singulier. Mais l'affrontement tourne vite au règlement de comptes et Tohru ne sait que faire pour les séparer. Kagura Soma est, elle aussi, venue rencontrer Kyô. À la veille de la Saint-Valentin,... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (22) Voir plus Ajouter une critique
florencem
  09 juillet 2012
Ce tome trois ne nous présente, pour une fois, aucun nouveau membre de la famille Soma (faisant parti des douze). C'est plutôt agréable car Natsuki Takaya se concentre ainsi sur deux membres qu'on avait très peu aperçu jusqu'ici : Haru et Momiji. Parmi tous les membres de la famille, et mis à part les héros, ce sont les membres des douze que j'apprécie vraiment le plus (plus un autre mais que l'on a pas encore rencontré !). Il faut dire que entre Hatsuharu et Momji, la vie n'est pas de tout repos. Les deux cousins sont assez originaux, c'est le moins que l'on puisse dire !
(Attention spoilers possibles)
Hatsuharu, que l'on avait découvert très rapidement dans le tome deux, part à la rencontre de Yuki et Kyo. A cause de son sens de l'orientation assez défaillant, il se perd et rencontre Tohru par hasard, suivi bientôt de Yuki et Kyo. Haru est de prime abord quelqu'un de très calme et posé. Il fait plus âgé que son âge (il a un an de mois que nos trois héros) et le fait qu'il soit très souvent dans la lune lui donne une allure sereine et nonchalante. Mais il suffit de l'énerver un peu pour qu'il se transforme en une toute autre personne. Son agressivité et sa violence explosent et c'est plutôt assez drôle de voir "Black Haru" en action, comme l'appelle les membres de la famille Soma. Il est assez étrange de voir ce côté là de la personnalité des Soma. Entre Kagura, Haru et aussi la gérante des thermes (que l'on voit un peu plus tard), les "doubles personnalités" semblent assez récurrentes ! ce n'est pas pour me déranger car cela donne un côté comique à Fruits Basket. Un peu comme pour contrebalancer le côté dramatique.
On remarque aussi que l'enfance des douze n'a pas été de tout repos. Pour la plupart des enfants, elle semble avoir été douloureuse. le fait qu'ils soient maudits a, dès leur plus jeune âge, été un véritable fardeau. Haru se faisait traiter d'imbécile à cause de sa position de Boeuf, Kyo a été rejeté à cause de son statut de chat, Yuki pâtissait de son statut de Rat... La malédiction est beaucoup plus ancrée en eux qu'il n'y paraît. Les souffrances psychologiques qu'ils subissent sont bien plus profondes, plus cruelles aussi qu'on ne le pense.
La fin de ce tome est plus légère avec l'arrivée de Momiji. Ce dernier, plein d'énergie, propose une sortie dans des thermes appartenant à la famille Soma. Sur un ton plutôt léger, on apprend avec autant de surprise que Tohru que Momiji a seulement un an de moins que nos héros, c'est à dire le même âge que Haru ! La tête de Tohru quand elle apprend la nouvelle, vaut le détour !
Un petit point très intéressant aussi, concerne Shiguré. Il semble vouloir manipuler Tohru et faire en sorte que celle-ci accomplisse quelque chose pour lui. Cela n'a pas l'air d'être dangereux ou cruelle d'une manière ou d'une autre, mais il est vrai que cette face cachée laisse perplexe et est un peu inquiétante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Mariloup
  21 juin 2014
J'ai à peine commencé à lire que Yuki et Kyô se crêpent le chignon! ça démarre donc sur les chapeaux de roue! Un marathon va avoir lieu au lycée. Mon Kyô adoré veut en profiter pour montrer sa supériorité sur Yuki. Tohru, elle, est très inquiète pour ce dernier qui n'est pas très bien en ce moment. Lors de ce marathon, un nouveau membre de la famille Soma va faire son apparition, Hatsumaru, (lui aussi comme Zorro dans One Piece ou Roland dans Ranma 1/2, n'a aucun sens de l'orientation! Je trouve très sympa ces petites références aux autres mangas, même si, je me doute bien, c'est involontaire). Il a une double personnalité: il est doux, gentil, pas très bavard au quotidien et d'un coup, se transforme en délinquant violent c'est le jour et la nuit, ce garçon!). Lui et Kyô ne tardent pas à se battre jusqu'à ce que Yuki fasse un malaise. Tohru a des remords, elle n'aurait pas dû le laisser participer à ce marathon (son comportement commence à devenir agaçant à la longue). Haru est du signe du boeuf, et c'est donc sur son dos que va être transporté Yuki. Lui aussi est au coeur de la rivalité Yuki/Kyô-Rat/Chat car le rat a profité du boeuf, grimpant sur son dos, pour rejoindre la fête après avoir roulé dans la farine le chat. Longtemps, il en a voulu à Yuki à cause de cette "légende". Tout petit, il lui a déballé son sac et Yuki lui a fait prendre conscience qu'il ne devait pas faire attention au jugement des autres et à partir de cet instant, leur relation s'est amélioré à tel point qu'Haru s'est mis à aimer Yuki (mais je ne pense pas que ce soit le genre d'amour auquel on pense).
C'est la Saint Valentin. L'heure pour les filles d'offrir des petits cadeaux aux garçons de leurs rêves et Yuki est le premier sur les listes. Kyô, quant à lui, agit bizarrement, il est plus agressif que d'habitude et cherche par tous les moyens à fuir je-ne-sais-quoi. La raison de cette attitude: le retour de Kagura qui est toujours folle amoureuse de mon petit chat. Shiguré, lui, cherche la petite bête en disant à Kyô qu'il pourrait mettre sa haine de côté et devenir l'ami de Yuki. Et là, j'ai vu un Kyô en plein doute, perdu, aussi fragile que Yuki dans le fond et j'ai trouvé ça super mignon que Tohru aille le réconforter (en même temps, elle le fait à chaque fois que les garçons ne vont pas bien...) Yuki, Tohru, Kagura et Kyô font une sortie à 4 sans que ce soit un double rencart, soirée cinéma alors que Shiguré a rejoint Hatori et ils ne tarissent pas d'éloges sur Tohru qui a une bonne influence sur nos deux zigotos (rat et chat). J'entends les états d'âme de Shiguré sans comprendre vraiment ce qu'il dit, il se qualifie même comme le plus maudits des 12 signes (?), en plus, il semble très proche d'Akito... mais qu'est-ce que ça cache? Bizarre tout cela. Shiguré a également l'assistante de la maison d'édition qui publie ses oeuvre toujours sur son dos et c'est assez comique.
Fin des examens pour nos héros et Tohru mérite bien un peu de repos: elle bosse toutes les nuits, sans compter les tâches ménagères, s'occuper des garçons, aller à l'école, les devoirs... Elle en fait beaucoup trop pour eux, au point de sacrifier son argent de poche durement gagné à tel point qu'elle a des soucis d'ordre financier. Au début, les garçons étaient en colère que sa gentillesse extrême lui nuise mais grâce à Momiji et son histoire, ils revoient leur jugement. Kyô accepte de l'accompagner aux sources thermales (c'est même rare de le voir sourire... j'en suis toute retournée!) et Yuki lui fait un adorable petit cadeau. Tohru est toute gênée de tant d'attentions de leur part. Lors de ce séjour, les disputes, la relaxation, les surprises sont au rendez-vous (Haru et Momiji vont rejoindre leur lycée l'année prochaine!).
En bref, encore un très bon tome. Certains/certaines trouvent qu'il ne se passe pas grand chose, qu'il est moins bien que les précédents mais je ne suis pas d'accord. Les choses progressent, les personnages sont de plus en plus attachants, se révèlent toujours un peu plus.
Sur la couverture: Kyô (sans conteste, mon perso préféré!)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Koneko-Chan
  01 août 2014
On fait plus ample connaissance avec Hatsuharu dans ce volume. C'est un personnage que j'aime beaucoup, j'aime bien le fait qu'il ait deux personnalités distinctes. Et en plus, il n'a pas le sens de l'orientation, tout comme moi ! En fait, dans Fruits Basket, il est difficile de ne pas aimer un personnage... J'ai même fini par apprécier un peu Akito, que j'ai en fait adoré détester.
Donc Hatsuharu rend visite au Soma. Frustré de ne pas avoir pu se battre contre Yuki et Kyô au nouvel an, il est venu dans ce but. On en apprend aussi plus sur lui et sur son passé : le pauvre n'a pas eu une enfance facile, on le comparait toujours à Yuki. Bien que celui qui a le plus souffert d'une telle comparaison soit Kyô, on peut dire que les Soma n'nt pas été très tendre avec Hatsuharu également. "Le boeuf se fait berner par la souris, il est idiot, tu es un idiot !". On ne peut pas se permettre de dire ça à un enfant enfin ! Rien de mieux pour le développement personnel... Mais Yuki l'a remis dans le droit chemin, et depuis Hatsuharu l'adore. La nature de leur relation est vraiment spéciale.
C'est ensuite la Saint-Valentin, avec le retour de Kagura (ce qu'elle m'énerve celle là, à toujours coller Kyô... Elle n'a pas compris que Kyô et Tphru sont destinés l'un à l'autre ?!). Et on assiste à une scène trop mignonne entre Kyô et Tohru *^* Kyô, si je n'étais pas déjà autant amoureuse de toi, je t'aimerais encore plus avec ce petit regard amouraché que tu lances à Tohru *^*
On revoit également Momiji qui va inviter nos amis dans une source thermale des Soma. C'est l'occasion de rencontrer la mère de Ritsu, un personnage assez spécial que l'auteur a déjà utilisé dans Ceux qui ont des Ailes (moi j'ai fait l'inverse, je l'ai reconnu dans CQODA "Eh mais c'est la mère de Ritsu !").

Encore un tome bien rempli ! Il se passe toujours beaucoup de chose dans chaque volume, on n'a jamais le temps de s'ennuyer. Les personnages se dévoile de plus en plus, et tous semblent graviter autour de Tohru. Jusqu'à Shi-chan qui révèle sa part sombre de manipulateur. Shigure est vraiment un prsonnage complexe, c'est même LE personnage complexe de la saga, mine de rien (on ne dirait pas quand on le voit). C'est pour cela que je l'aime beaucoup.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Melisende
  04 novembre 2012
Je pense que cette chronique sera assez courte. Je ne regrette pas d'avoir pris la décision de chroniquer chaque tome un par un des séries de mangas ou de bande-dessinées que je suis, mais cette fois-ci, contrairement aux autres fois, je n'ai pas grand-chose à dire.
J'avais vraiment adoré les deux premiers tomes de Fruits Basket et en avais fait des coups de coeur. J'abordais donc ce troisième tome assez confiante et très curieuse de découvrir la suite des aventures de Tohru auprès de la famille Soma. Je n'ai évidemment pas détesté ma lecture (je pense que ça n'arrivera jamais avec cette belle série) mais j'ai tout de même trouvé ce tome en deçà des précédents. Et j'espère que le suivant sera à nouveau un coup de coeur…
Si ce tome m'a un peu moins emballée c'est que, concrètement, il ne s'y passe pas énormément de choses. Enfin si, évidemment, mais pas des avancées majeures et / ou très marquantes. Les petits épisodes s'enchaînent, le lecteur est propulsé dans la vie « quotidienne » des héros : c'est la fin de l'année, l'école organise une course d'endurance et c'est l'occasion pour Kyô de se mesurer à Yuki qui, ce jour-là, n'est pas vraiment en grande forme. Dans ce troisième opus, on passe également une journée et une nuit dans un établissement thermal de la famille Soma ; c'est le cadeau des garçons (notamment Momiji) à la gentille Tohru, pour la remercier des présents qu'elle leur a faits quelques jours plus tôt, lors de la Saint-Valentin (apparemment, au Japon, c'est l'occasion de gâter tous les gens qu'on aime, pas seulement son « partenaire »). Tous ces petits moments, tous ces petits tableaux sont tendres et émouvants, mais pas forcément indispensables pour l'intrigue générale.
La seule chose à retenir, véritablement, c'est l'apparition d'un nouveau membre de la famille Soma (celui qui se transforme en vache), du même âge que le jeune Momiji (mais physiquement très différent) : Hatsuharu. Ce nouveau jeune homme semble avoir quelques soucis, comme beaucoup d'autres membres de la famille Soma, pour contenir ses émotions et surtout ses colères… Mieux vaut ne pas être dans les parages quand son côté « dark » prend le dessus sur l'autre…
Tohru reste discrète, effacée et assez « malléable » dans ce tome, mais elle est tellement gentille qu'on ne peut que l'apprécier. Yuki m'a semblé un peu moins présent mais fidèle à lui-même. Kyô avec son caractère de cochon (qui cache en fait une grande sensibilité) continue de m'intriguer et reste mon personnage préféré pour le moment. Shiguré, plus secondaire, est l'élément un peu comique de la bande, toujours en retard dans la rédaction de ses romans et devant échapper à la furie de son éditrice qui le traque jusque chez lui…

Fruits Basket c'est un manga qui offre une grande palette d'émotions et ce tome ne fait pas exception à la règle : tendresse, humour, amitié, mélancolie… Je n'ai rien à lui reprocher, si ce n'est le manque d'éléments très « importants » ; mais je suis consciente que dans une série aussi longue (plus d'une vingtaine de tomes), certains opus sont forcément moins indispensables que d'autres…
Lien : http://bazar-de-la-litteratu..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Chocolatiine
  28 décembre 2014
Un nouveau personnage fait son apparition : Hatsuharu, le boeuf. Je ne me souvenais pas que nous rencontrions les membres de la famille Sôma aussi rapidement que cela.
Momiji est de retour. Pour remercier Tohru de lui avoir offert des chocolats pour la Saint-Valentin, il l'invite à passer deux jours dans une station balnéaire, en compagnie de Yuki et de Kyô. C'est la première fois que quelqu'un fait ce genre de cadeau à la jeune fille, qui s'est également liée d'amitié avec Kagura.
Nous aurons probablement souvent l'occasion de revoir le lapin dans les tomes suivants, étant donné que Hatsuharu et lui ont passé le concours d'entrée dans le lycée mixte de Tohru !
Décidément, les membres de la famille Sôma défilent ! Dans mes souvenirs, ils n'apparaissaient pas si vite. Je me rends compte que j'avais oublié pas mal de détails.
Cette histoire est vraiment mignonne. Je trouve les personnages très attachants.
Commenter  J’apprécie          80
Citations & extraits (38) Voir plus Ajouter une citation
AnjuAnju   14 août 2012
Momiji: "Il y a une fête dans notre classe! Et quelqu'un a amené un livre qu'il venait d'acheter il y a peu de temps, c'était un recueil d'histoires amusantes. Ce garçon-là adore les livres bizarres! Avant ça il avait acheté « le monde des soupes »... "
Yuki: "Où veux-tu en venir?!"
Momiji: "Ah oui! Alors on a décidé de lire en classe à voix haute, une des histoires. On a réfléchi et on a fini par choisir une histoire qui s'appelait:

Le voyageur le plus idiot du monde

Un voyageur idiot est en train de voyager. Il est tellement idiot que tout le monde abuse de lui, l'escroque et lui vole quelque chose. Une fois on lui prend de l'argent, la fois suivante ses chaussures... Mais comme il est idiot, le voyageur leur dit toujours « merci, cela m'aide beaucoup ». Il croit tous les mensonges que lui disent les villageois... Il pleure en entendant leurs histoires et il leur souhaite beaucoup de bonheur.
Finalement, on lui a tout pris et il n'a plus rien, il n'a même plus de vêtements. Il a honte. Tout nu, il décide de traverser une forêt, et au fur et à mesure qu'il avance, il rencontre de nombreux monstres... En fait, tous ces monstres veulent manger le voyageur, et ils le trompent habilement, avec de belles paroles. Une fois de plus, le voyageur est dupe de leurs paroles, et il leur donne un bras, une jambe et ainsi de suite...
Finalement il ne resta plus que la tête du voyageur, il donna ses yeux au dernier des monstres. Ce dernier monstre en mangeant ses yeux lui dit « merci, je vais te faire un cadeau! » et il lui laisse quelque chose. Mais, bien sûr, c'était un mensonge, le cadeau en question était un simple bout de papier que lequel il était écrit « idiot ». Le voyageur se mit à pleurer de reconnaissance, il disait « merci, merci. C'est le premier cadeau que je reçois! Merci, je suis si content! ». Des larmes coulaient des yeux qu'il n'avait plus... Puis, le voyageur finit par mourir.

Tout le monde a rigolé, mais moi, pendant qu'ils riaient j'ai fermé les yeux et j'ai pensé au voyageur. Il pleurait en disant « merci », après avoir tout perdu sauf sa tête, parce qu'il avait été abusé par tout le monde. Et puis jr me suis dit il est si généreux, qu'est-ce qu'il est adorable... Voilà. Il a perdu quelque chose? Ce n'est pas la peine d'y penser! Car ce voyageur n'a jamais pensé à tout ça! Même si aux yeux des autres, ce voyageur paraissait bête, moi, je le voyais différemment. Pour les autres, il était facile à tromper. Mais moi, je n'aurai jamais profité de lui! J'aurai préféré lui faire plaisir, lui rendre service.
Yuki... Kyo... Vous aussi, vous avez pensé que ce voyageur était stupide? En fermant les yeux, que voyez vous au fond de votre coeur?"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
estherd51estherd51   16 février 2011
Shiguré : Tu prends un bain Yuki ?
Yuki : Mmm.... Non, pas aujourd'hui ...
Shiguré : QUOI ?!! Oh quelle honte !! Tu ne prends pas de bain aujourd'hui, petit sale !
Commenter  J’apprécie          250
estherd51estherd51   16 février 2011
Shiguré : Comment va-tu Hatori ?! Voici mon cadeau de la saint Valentin pour toi !
BRLAMM (porte se referme)
Shiguré : Je plaisantais ce sont des chocolats de la part de Tohru !
Hatori : Imbécile
Commenter  J’apprécie          200
pacifiquepacifique   26 août 2012
kyo : ne pense pas que tu pourras toujours rester cool ! un jour tu serra bien forcé de dire " je m'excuse "
yuki : ... je m'excuse ...
kyo * très énervée * ne t’excuse pas avec cet air-là
yuki :j'ai vraiment honte pour toi, de faire un tel scandale devant se petit supermarché
kyo : de quoi ?!! sors dehors si t'es un rat
yuki : je suis déjà dehors chat stupide
Commenter  J’apprécie          60
florencemflorencem   09 juillet 2012
Ce n'est pas grave, si vous vous détestez. Je voulais juste que vous soyez de bons amis, mais ça ne me fait rien. Si tu le détestes... (et si cela t'évite d'avoir peur)... fais comme tu le sens...
Commenter  J’apprécie          120
Videos de Natsuki Takaya (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Natsuki Takaya
Fruits Basket, générique français
autres livres classés : mangaVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Fruits Basket

Qui Tohru rencontre t-elle au début du livre?

Yuki
Kyo
Sa mère
Shuguré

11 questions
208 lecteurs ont répondu
Thème : Fruits Basket, tome 1 de Natsuki TakayaCréer un quiz sur ce livre