AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2844206107
Éditeur : Thierry Magnier (16/01/2008)

Note moyenne : 3.62/5 (sur 13 notes)
Résumé :
Peut-on rire de tout ? Si vous hésitez encore sur la réponse à donner à cette question, le livre que vous tenez entre les mains va vous ôter vos derniers doutes. Les touristes, les vieux, les ados, les acteurs, les chiens, les riches, les pauvres... Dans Tirez sur l'ambulance ! chacun en prend pour son grade. Derrière leur humour noir, les dix nouvelles qui composent ce recueil sont une charge implacable (et désopilante) contre les travers de notre société.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Seraphita
  03 décembre 2009
La nouvelle titrée « Défense d'inhumer » présente l'histoire de Joseph, le chat mort bien encombrant. Comment se débarrasser de son cadavre ? Ce sont les pérégrinations de son propriétaire qui nous sont présentées. Dans « Sardanapale », il est aussi question de chat : madame Benoît, la voisine qui est âgée et malade, est missionnée pour garder le beau chat siamois « Sardanapale » pendant que ses maîtres partent skier. La garde va ménager bien des imprévus… Dans « La vengeance du cannibale », un couple subit un grave accident de voiture, percuté par un chauffard noir ivre. le couple, qui a porté plainte contre cet homme, ne s'en remet pas, se croyant persécuté par lui : quel stratagème vont-ils inventer pour retrouver la paix ?
J'ai découvert ce livre dans un club lecteur proposé par la médiathèque où je suis inscrite et j'ai tout de suite été séduite par l'écoute d'une nouvelle : « Avec ou sans chauffeur ? ». L'écriture précise et sans fioritures de l'auteur m'a plu. Ce qui m'a tout de suite accrochée également, c'est l'humour noir qui teinte ces diverses nouvelles. Les histoires sont cruelles, parfois sordides, il y a toujours une petite morale et une réflexion à retirer, on ne rit pas toujours, et quand on rit, on a mauvaise conscience. J'ai préféré les nouvelles mettant en scène des animaux. le livre est destiné à un public d'adolescents (dans certaines nouvelles, ce sont des adolescents qui sont les narrateurs) mais peut parfaitement convenir à des adultes. Un vrai coup de coeur, même si je trouve que la dernière nouvelle : « le clou » présente une fin particulièrement morbide.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          41
Cielvariable
  14 mai 2014
Il faut être amateur d'humour noir pour réellement apprécier le recueil. Somme toute, il se lit très rapidement, mais ne renouvelle en rien le genre.
Commenter  J’apprécie          30
angleysalice
  15 mai 2012
Livre de quelques nouvelles lu très rapidement
Commenter  J’apprécie          30
quintilia
  10 septembre 2013
10 nouvelles d'humour noir
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
CielvariableCielvariable   29 mars 2018
Lorsqu’ils atterrirent dans un paysage de cendre, uniformément gris, le lofteur comprit tout de même que quelque chose ne tournait plus rond. Son visage s’éclaira :
- Tu veux dire qu’on va être comme les deux autres, là ?
- Qui ça ?
- Je sais plus bien leurs noms. Tristan et Dave, non ?
- Tu veux dire : Adam et Eve ?
- Ouais ! Voilà. Adam et Eve ! Quels prénoms à la con !
Il rit.
- C’est une chance que la capote elle était percée et que t’es enceinte ! Comme ça on va pouvoir tout recommencer ! L’humanité, je veux dire. On va pouvoir tout recommencer !
- Ouais, c’est cool, dit Jonquille.
Et elle cracha son chewing-gum.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   29 mars 2018
Le spectacle qui s’offre à lui évoque furieusement la première scène de Macbeth : sur des réchauds bancals, raccordés au gaz de ville par des chambres à air usagées, fument d’énormes marmites aux flancs luisants de crasse recuite. Trois Chinois vêtus de marcels douteux, en touillent posément le contenu à l’aide de longues spatules. « Opiomanes ou tubards ! », pense Jean-Luc en s’effarant de leur maigreur. L’un des gâte-sauces se racle alors longuement la gorge avant d’expectorer un glaviot impérial qui glisse au ralenti sur la paroi de l’évier où trempent divers récipients.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Video de Colin Thibert (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Colin Thibert
Suite Noire au Salon du livre
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Le bus 666 de Colin Thibert

Comment s'appelle le personnage principale ?

Chloé
Zorgo
Alice
Agathe

4 questions
7 lecteurs ont répondu
Thème : Le bus 666 de Colin ThibertCréer un quiz sur ce livre