AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Anna Rozen (Préfacier, etc.)
ISBN : 2710325543
Éditeur : La Table ronde (15/05/2003)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 4 notes)
Résumé :

« Jean de Tinan, c'est le grand frère que j'aurais voulu avoir, un très grand frère, mais définitivement plus jeune que moi. Il est né en 74, c'est dire. Mille HUIT cent soixante-quatorze. Il est mort à vingt-quatre ans, il avait une faille au coeur et plusieurs à l'âme. Il écrivait avec tout l'humour, la finesse et le désabusement d'un garçon qui n'avait rien d'autre à faire que se cultiver... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Joualvert
  07 avril 2015
Un autre roman du courant ''fin-de-siècle'', celui-ci m'a donné un peu de fil à retordre. C'est que le style est particulier, très personnel, familier et saccadé. Il y a des passages genre journal intime, des conversations de l'auteur avec lui-même, une profusion d'allusions de toute sorte dont la plupart me sont demeurées obscures. de plus, les rôles de l'auteur, du narrateur et du personnage principal sont très ambiguës, à dessein semble-t-il. Cette lecture m'était donc très ardue, et les propos n'étaient pas de nature à contrebalancer ce point négatif. le chapitre 2 fut un véritable supplice.
Mais ensuite, mon impression s'est graduellement transformée. C'est que l'on s'habitue à l'écriture, mais aussi que les chapitres suivants sont vraiment moins cryptiques et leur teneur beaucoup plus intéressante. C'est un curieux mélange de cynisme, de sensibilité, de détachement amusé et d'extrême franchise dans la description que l'auteur fait de ses relations amoureuses (ou plutôt de celles du personnage principal... Peut-on confondre les deux ?). Et il faut se rendre à l'évidence, c'est que Jean de Tinan a décidément beaucoup d'esprit, et certains passages, images et métaphores relèvent tout bonnement du génie.
Je suis heureux d'avoir persévéré dans cette lecture au cours de laquelle mon intérêt, très faible au départ, n'a cessé de croître.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
supergod
  01 août 2015
Certains critiquent le style de Jean de Tinan, disant qu'il n'avait pas le talents de ceux qui furent ses amis, Gide ou Pierre Louys... Je ne pourrait pas être moins d'accord avec ça.
L'écriture de Tinan est fraiche, elle vient aux faits, son rythme rapide va si bien avec son flot d'opinions qui partent dans tout les sens... Il y parle d'amour, ou plutôt du fait que ce dernier n'ait pas l'air d'exister.
C'est un magnifique exposé sur la jeunesse, l'amitié et les relations. le fond n'est pas sans rappeler la Confession de Musset, avec moins de lyrisme certes, mais plus de légèreté dans la désillusion.
Commenter  J’apprécie          50
letendard
  29 novembre 2010
Etourdissant. A faire revivre.
http://www.denecessitevertu.fr/
Lien : http://www.denecessitevertu...
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
JoualvertJoualvert   30 mars 2015
Cela m'a plu, au temps de mon premier chapitre, de m'exalter pour une petite vadrouille aux mains sales - cela m'a plu, au chapitre second, de mourir de faux-lyrismes pour une mignonne enfant genre jeune-fille douée de la plus déplorable âme de modiste, ensuite vous m'avez vu ramasser au d'Harcourt la plus quelconque des Germaines, en ce moment j'essaye de vous établir qu'il faut se plaire, certainement, près des femmes mieux entretenues (et en participation). - Je me plairai aussi, avant la fin de ce volume, à ne plus guère admettre que la maîtresse bien unique et très tendre, et tous les développements des plus classiques adultères, mais cela ne sera pas définitif... et dans d'autres livres je me plairai à d'autres choses...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
EleusisEleusis   24 avril 2015
"- T'es-tu déjà dit qu'il y avait des jours où l'on se bâtissait posément de petits Châteaux-en-Méthode et d'autres jours où l'on courait comme un enfant fou à travers les chambres desdits châteaux ? ...
- ...
- ... je suis dans un des seconds jours, mon vieux, j'ai envie de chambarder tous les meubles de ma chère sensibilité ... Je suis ravi de t'avoir là pour te dire des phrases ... Je te verse de vieux fonds de bouteille d'émotions - tu vois - avec de mauvaises métaphores, on en a des stocks à écouler comme cela."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
supergodsupergod   02 août 2015
- "Celle-ci, - jolie chair et jolie vie, jolie élégance et sensibilité jolie - ne m'aime pas, et je ne l'aime pas. Nous nous"arrangeons" seulement très bien ensemble... pour diverses raisons...
Commenter  J’apprécie          40
NibelheimNibelheim   29 mars 2010
Je"descendis en moi-même"... et je n'en fus pas plus renseigné.
C'était bien trouble - "en moi-même".
Commenter  J’apprécie          60
EleusisEleusis   24 avril 2015
Chère petite vie variée va ! ... Allez donc en faire des romans autobiographiques ! C'que ça se suivrait !"
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : dandyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1031 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre