AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Jean-Louis Roux (Préfacier, etc.)
EAN : 9782352830443
252 pages
Mosquito (03/12/2010)
4.12/5   12 notes
Résumé :

Dandy raffiné aux manières expéditives, le Collectionneur est le seul personnage récurrent dans la longue carrière de Toppi. Pour la première fois réunis dans une intégrale, les cinq albums de la série sont une invitation à un tour du monde échevelé. Le Collectionneur ne recule devant rien pour arriver à ses fins.

Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
palamede
  25 mai 2020
Héros aux pouvoirs aussi puissants que secrets, notre bonhomme donne l'illusion d'avoir affaire à un homme invincible. Dandy riche et charmeur, mais aussi rebelle cet esthète érudit volontiers misanthrope est grand amateur de cailloux et de trésors imprenables qui le pousse à affronter avec bonheur la pire engeance. Toutefois, et c'est tout à son honneur, dans cette quête personnelle censée ne satisfaire que lui, le collectionneur cynique est résolument du côté des peuples indigènes — indiens d'Amérique, Maoris, et Aborigènes — contre le colonisateur blanc et autre oppresseur.
Cet album qui regroupe les cinq opus du Collectionneur est vraiment de toute beauté, chaque dessin en noir et blanc de Toppi, le grandissime maître italien du genre, étant à lui seul une véritable oeuvre d'art. Une très belle découverte en ce qui me concerne.
Challenge MULTI-DÉFIS 2020
Commenter  J’apprécie          620
alouett
  04 décembre 2010
« On ne sait qui il est, on ne sait d'où il vient. Il arrive de nulle part ; là même où il retournera. Son destin, à la fin, est toujours de partir : il fait volte-face, nous présente son dos, s'éloigne et se perd dans le désert. Il n'aura fait que passer, traversant le monde comme un nuage plombé, un ange assassin, un songe cruel. Il n'aura été qu'un rêve entêtant. Deux épais pinceaux soigneusement peignés en guise de moustache, des cheveux longs recouverts d'un inamovible chapeau, une cravate noire sous un gilet sans manches blanc, une veste aux longs pans, un pantalon filiforme et des bottes de gaucho : voici, tel qu'en lui-même, le Collectionneur. Son sobriquet lui sert de masque : nul ne sait qui il est. le Collectionneur n'a pas de nom, sinon des noms d'emprunt ; il n'a pas d'âge, pas d'ancêtres, pas de port d'attache connu. Il joue toujours personnel, il fait cavalier seul, c'est un solitaire qui attend son heure dans l'ombre ; et qui ne table que sur soi. A poor lonesome cow-boy, en somme. Sauf qu'il n'est pas vraiment cow-boy ; et pas poor du tout. (…) Face à l'arrogance occidentale, le Collectionneur prend donc le parti des peuples opprimés. S'il se sent bien avec eux, c'est notamment qu'il partage leur foi chamanique. Eux comme lui croient en des forces immémoriales, qui régissent le monde et dépassent de beaucoup l'entendement des hommes. Comme eux, il table sur la magie. Tous les objets de sa collection recèlent d'ailleurs une charge surnaturelle : le joyau mongol est une larme figée, métamorphosée en perle, laquelle, une fois l'an, donne à voir l'image d'un cheval ; le sceptre de Muiredeagh, véritable baguette magique, est l'attribut d'un « roi qui soulevait des pierres comme le vent balaye les feuilles » ; l'obélisque abyssin institue de facto celui qui le touche en Négus d'Éthiopie ; le calumet de pierre rouge permet de lire l'avenir dans la fumée qui s'en échappe ; et le collier de Padmasumbawa procure à son détenteur d'immenses pouvoirs sur les objets et sur les êtres« . Voilà en quelques mots résumé l'univers du Collectionneur. Ces propos sont extraits de la préface de l'Intégrale du Collectionneur rédigée par Jean-Louis Roux.
Lien : http://chezmo.wordpress.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Erik_
  24 novembre 2020
Le dessin de Toppi est réellement surprenant. Il y a une telle maîtrise dans la précision du trait. le noir et blanc colle à merveille à son oeuvre. Il y a véritablement du relief avec une bonne utilisation de l'espace. Bref, le lecteur sera impressionné par tant de virtuosité.
Pour autant, le personnage du collectionneur ne me plaît pas vraiment. C'est un gentilhomme un peu énigmatique, assez froid et calculateur qui arrive toujours à ses fins. On est balladé sur tous les continents à savoir des steppes d'Asie centrale aux désert d'Ethiopie. Les décors sont somptueux.
Les différents scénarios sont sans trop grande surprise mais on passe un bon moment de détente. Il y a comme une invitation au voyage...
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
alouettalouett   04 décembre 2010
Je voudrais qu’une chose soit claire : il ne faudrait pas, cher ami, m’assimiler aux collectionneurs ordinaires qui remplissent leurs galeries d’objets disparates choisis pour leur ancienneté, leur valeur marchande, leur beauté intrinsèque. Beaucoup de ces gens n’éprouvent pas de difficulté pour faire contempler leurs trésors. Je ne suis pas de ceux-là. Je ne collectionne que des objets qui revêtent pour moi une signification particulière, des objets qui ont « vécu », protagonistes d’histoires que moi seul connais grâce à mes recherches. Une fois que je les ais obtenus, je me les réserve. Plus personne ne les verra
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
palamedepalamede   23 mai 2020
Comme les collectionneurs, qui n’ont souvent d’existence sociale que par leurs collections, l’aventurier n’existe qu’à proportion de ses aventures.
Commenter  J’apprécie          260
miladomilado   01 septembre 2014
- Ces guerres coloniales, c'est toujours la même chose : peu de gloire à vaincre, beaucoup de honte à les perdre...
Commenter  J’apprécie          230
Erik_Erik_   24 novembre 2020
Le collectionneur, l'érudit et le sage, trois visages d'une folie capable de défendre tour à tour, et très bien, ses raisons.
Commenter  J’apprécie          00

Video de Sergio Toppi (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sergio Toppi
Art master Sergio Toppi
autres livres classés : indigènesVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus





Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
543 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre