AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782355927560
200 pages
Editions Ki-oon (09/10/2014)
3.47/5   58 notes
Résumé :
Dans Coffee Time, Tetsuya Toyoda nous invite à partager l'espace d'un instant la folie et les angoisses des acteurs de son fascinant théâtre moderne. D'Antonio Morelli, réalisateur italien complètement mythomane, aux enquêtes de Yamasaki, détective privé désabusé, en passant par les déboires d'une jeune ado fugueuse, Toyoda s'amuse à nous faire passer du rire aux larmes. Amères, corsées, suaves ou revigorantes, ces 17 nouvelles sont autant de moments de vie à dégust... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
3,47

sur 58 notes
5
2 avis
4
6 avis
3
7 avis
2
0 avis
1
0 avis

kuroineko
  15 septembre 2017
Coffee time est un recueil de dix-sept nouvelles dessinées par Tetsuya Toyoda. Autant de tranches de vie avec pour point commun une tasse de café. Certains personnages reviennent d'une histoire à l'autre.
Le mangaka nous offre dix-sept moments de bonheur de lecture. Ses chapitres sont tour à tour drôles et mélancoliques, amers et nostalgiques, énergiques ou tout en douceur... C'est selon la dose de robusta ou de sucre rajouté. Tous se révèlent très émouvants et recèlent une grande sensibilité et une profonde humanité.
J'ai infiniment aimé découvrir le trait net et d'une grande finesse de Tetsuya Toyoda. Sa façon d'aborder les moments de la vie, les rapports entre les êtres humains est remarquable. Tout n'est pas rose, et c'est la vie, mais il y a, toujours possible, le réconfort d'une bonne tasse de café à partager.
Un manga magnifique à déguster sans modération!
Commenter  J’apprécie          210
Krout
  11 septembre 2015
Figurez-vous qu'un couple d'ami a une délicieuse fille traductrice, elle a commencé à apprendre l'anglais par elle-même puis à l'école l'allemand et ensuite le japonais. C'est une fille extraordinaire, vive, spontanée et très indépendante. Jugez plutôt, pendant ses études, elle s'est expatriée un an en Allemagne et puis un an au Japon dont elle est revenue enchantée avec comme envie d'y retourner. Maintenant, elle traduit des mangas. Et pourtant , autour d'un café, je lui avais recommandé de lire Stupeur et tremblement, car ce qui raconte Amélie Nothomb j'avais pu l'observer de mes propres yeux.
C'est elle qui m'a prêté Coffee Time, elle sait qu'il m'arrive de lire des mangas et peut-être lui avai-je mentionné avoir aimé Goggles. Parfois, nous avons un court aparté sur une lecture ou l'autre et il m'arrive de lui refiler un bouquin que j'ai aimé. C'est aussi cela, le plaisir de lire, partager un court moment, un peu comme l'on partage un café. Bref, je lui avais promis que je posterais une critique, une fois lu pour la remercier.
Coffee Time est une suite de petits instantanés. Moments volés d'histoires individuelles, courts : on pourrait s'imaginer les avoir aperçus à travers les vitres d'un train de banlieue ou, un peu distrait, de la terrasse d'un estaminet. Alors que dans beaucoup de mangas, l'installation des personnages et de leur psychologie se fait dans la durée, ici c'est tout le contraire. C'est court mais c'est bon quand même, c'est aussi très fort comme un expresso. J'aime aussi le graphisme épuré de Tetsuya Toyoda et en particulier la planche 115, ceux qui le liront, comprendront ;)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          161
Verdorie
  01 mars 2019
J'ai un avis plutôt mitigé concernant ce manga qui regroupe 17 histoires « tranches de vie », enjouées par moments, plus souvent graves ou tristes, tantôt dépeignant un problème dans la vie ou des rencontres improbables, parfois un récit de science-fiction ou carrément absurde... comme autant d' »instants volés ».
Le café, s'il reste le point commun, n'est pas le sujet principal. Il sert fréquemment de prétexte pour se retrouver, soit autour d'une tasse, soit dans un lieu, afin d'aborder ou d'exposer le véritable propos, à thématique sociale, la plupart du temps.
Si j'ai été un peu déçue par de nombreuses histoires, très (trop !) courtes, dont quelques-unes se terminent d'ailleurs en queue de poisson, les dessins d'un grand réalisme, soignés et aérés, m'ont par contre vraiment enchanté.
Commenter  J’apprécie          140
GabySensei
  28 novembre 2014
Une BD incontournable de cette fin d'année !
Ces nouvelles graphiques sont d'une sensibilité très juste. Les personnages sont magnifiques, la narration est très maîtrisée. L'auteur à l'art de nous immerger dans ses histoires, puis de les arrêter et de nous laisser en suspens. Notre imagination prend alors le relai. C'est vraiment ce que j'ai aimé dans cette BD. L'auteur laisse de la place au lecteur mais ce n'est jamais frustrant. Il ne nous laisse pas sur un sentiment d'inachevé, il a juste l'art de mettre notre imagination et notre sensibilité en branle. A nous de faire le reste.
Et pour ceux qui seraient passé à côté, il faut aussi lire son précédent recueil : Goggles, tout aussi remarquable. Selon moi, c'est encore mieux que Taniguchi.
Commenter  J’apprécie          90
Kez
  13 janvier 2021
Parce qu'il n'y a pas que les romans ou les essais dans la vie, aujourd'hui j'ai lu un manga: Coffee Time de Teysuya Toyoda.
C'est un livre facile à lire. 17 nouvelles, des personnages que l'on retrouve parfois dans un autre nouvelles. du réel et du fantastique.
Mais toujours avec une tasse de café.
C'est original. Les dessins sont très bien. Cela intéressera les passionnés du Japon et les amoureux du café.
Par contre pour qui n'a jamais lu de Manga et qui veut essayer ce style de littérature, je vous conseillerais plutôt Gen d'Hiroshima de Keiji Nakazawa. Ce manga est extraordinaire.

Commenter  J’apprécie          62


critiques presse (8)
Bedeo   29 janvier 2015
Ce parti-pris de faire des histoires très courtes permet de se centrer uniquement sur l’instant présent et sur les personnages qui animent la scène. Ce sentiment est renforcé par le fait que la mise en scène des histoires est construite de telle manière à ce que le lecteur comprenne que l’action continue de se dérouler hors de notre vue, donnant parfois l’impression d’assister à une sorte de flash qui nous relaterait quelques instant d’une vie avant de s’envoler vers d’autres moments.
Lire la critique sur le site : Bedeo
Bedeo   29 janvier 2015
Ce parti-pris de faire des histoires très courtes permet de se centrer uniquement sur l’instant présent et sur les personnages qui animent la scène. Ce sentiment est renforcé par le fait que la mise en scène des histoires est construite de telle manière à ce que le lecteur comprenne que l’action continue de se dérouler hors de notre vue, donnant parfois l’impression d’assister à une sorte de flash qui nous relaterait quelques instant d’une vie avant de s’envoler vers d’autres moments.
Lire la critique sur le site : Bedeo
LeMonde   08 décembre 2014
Cruelle avec le genre humain et ses petits arrangements, l’ironie finit par triompher de cet exercice de style mené avec une élégance indéniable.
Lire la critique sur le site : LeMonde
ActuaBD   05 décembre 2014
Coffee Time se savoure tel un mets onctueux. Dix-sept nouvelles à déguster sans modération. L’auteur de "Googles" nous revient avec une œuvre simple mais tellement humaine.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
BoDoi   02 décembre 2014
Autour d’un café, toujours, se jouent de savoureux dialogues insolites, poignants ou futiles, variations sur le thème des choix de vie.
Lire la critique sur le site : BoDoi
LeMonde   01 décembre 2014
Flirtant avec le fantastique, les histoires courtes de Toyoda montrent une société japonaise où se croisent des fugueuses, des exclus du système de santé, des couples qui divorcent et des entrepreneurs en faillite. Cruelle avec le genre humain et ses petits arrangements, l'ironie finit par triompher.
Lire la critique sur le site : LeMonde
BullesEtOnomatopees   22 octobre 2014
Une nouvelle fois Tetsuya Toyoda nous offre de bien jolies tranches de vie, certes parfois un peu courtes mais souvent originales, touchantes ou amusantes. Une lecture très agréable à déguster, pourquoi pas, en buvant un bon café…
Lire la critique sur le site : BullesEtOnomatopees
Telerama   15 octobre 2014
S'il excelle dans l'ellipse et la narration graphique, la justesse de ses dialogues est également remarquable. Pas de doute, il y a du Raymond Carver chez cet homme-là !
Lire la critique sur le site : Telerama
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
kuroinekokuroineko   15 septembre 2017
-  Donc le plus important, c'est d'éliminer les fèves indésirables...
- Oui... Elles gâcheraient tout l'arôme!
- Un peu comme avec les gens, quoi... Le groupe se porte mieux sans mauvaise graine!
- Je ne suis pas sûre que la comparaison tienne la route...
- Pourquoi? Je ne vois pas la différence...
- La société est un peu plus compliquée que ça... L'homme est plus complexe qu'une simple graine, tu ne crois pas?
- Sauf que pour faire un bon café, on élimine bien les indésirables!
- C'est vrai... Mais pour les hommes, les critères de sélection sont nettement moins évidents!
- Moi, je trouve qu'ils sautent aux yeux...
- Tu sais, les sociétés trop normées durent rarement très longtemps...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
kuroinekokuroineko   15 septembre 2017
Qu'est - ce qui est vraiment nécessaire, dans la vie? Qu'est ce qui nous nourrit? L'alcool? L'amour? L'argent? Non, rien d'aussi extrême! Si tu veux mon avis... Une bonne tasse de café et une chanson à fredonner suffisent à adoucir le quotidien!
Commenter  J’apprécie          50
kuroinekokuroineko   15 septembre 2017
Nous autres Italiens, on aime boire le café très torréfié avec du sucre et du lait parce qu'on emploie surtout des grains de robusta...
Par contre, la plupart des Japonais préfèrent leur café noir... A mon avis, ça vient du fait que vous utilisez souvent des arabicas "Typica" de toute première qualité!
Ça doit aussi tenir à votre sensibilité particulière aux acides inosinique et glutamique, qui vous permet d'apprécier au mieux les moindres saveurs de chaque ingrédient!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LunalitheLunalithe   10 mars 2017
- Là d'où je viens, les gens ont cessé d'être humains. On croirait qu'une force inconnue les manipule ! Ils s'épient, se volent, se blessent les uns les autres sans rien ressentir...
- Ils auront beau changer, les humains restent les humains...
Commenter  J’apprécie          20
kuroinekokuroineko   15 septembre 2017
- Dis... ça ne t'arrive jamais de te réveiller avec les yeux un peu humides?
- À notre âge, les fuites, c'est plus bas que ça...
- Je te parle de larmes, imbécile!
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Tetsuya Toyoda (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tetsuya Toyoda
"CoffeeTime" : une première pause café en trailer... .Dans "Coffee Time", Tetsuya Toyoda nous invite à partager l?espace d?un instant la folie et les angoisses des acteurs de son fascinant théâtre moderne. D?Antonio Morelli, réalisateur italien complètement mythomane, aux enquêtes de Yamazaki, détective privé désabusé, en passant par les déboires d?une jeune ado fugueuse, Toyoda s?amuse à nous faire passer du rire aux larmes. Amères, corsées, suaves ou revigorantes, ces 17 nouvelles sont autant de moments de vie à déguster? comme un bon café. Recueil de nouvelles éclectiques avec pour thème commun le café, "Coffee Time" marque la seconde incursion du talentueux Tetsuya Toyoda dans la collection Latitudes après le superbe "Goggles" (sélection officielle Angoulême 2014).
+ Lire la suite
autres livres classés : caféVoir plus
Notre sélection Manga Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
1150 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre