AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Florence Seyvos (Traducteur)
ISBN : 2211061982
Éditeur : L'Ecole des loisirs (24/05/2001)

Note moyenne : 4.32/5 (sur 277 notes)
Résumé :
"J'ai compris que j'étais vieux le jour où je me suis retrouvé dans la vitrine d'un antiquaire. J'ai été fabriqué en Allemagne. Mes tout premiers souvenirs sont assez douloureux. J'étais dans un atelier et l'on me cousait les bras et les jambes pour m'assembler..."
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (48) Voir plus Ajouter une critique
Ptitgateau
  05 juin 2019
Otto est un ours en peluche, fabriqué en Allemagne et offert à un petit garçon appelé David. Il raconte son histoire partageant les joies des enfants, et confiant au lecteur sa peine et ses souffrances, car c'est lui le narrateur. Il raconte ses jeux avec David et Oskar son meilleur ami, ses souvenirs, ses aventures, les histoires racontées par les deux enfants, l'encrier qu'il reçut sur la tête, le tatouant d'une tâche violette pour le restant de ses jours… Cette première période de sa vie est heureuse, oui mais voilà… Nous sommes en 1942, des hommes en manteau de cuir noir viennent chercher David et ses parents, Otto est confié à Oskar. Puis le papa d'Oskar est appelé au combat, la ville est pulvérisée par les bombardements, Otto se retrouve dans les décombres, il est recueilli par un soldat américain à qui il sauve la vie, recevant une balle avant son nouvel ami… Et cette histoire se poursuit jusqu'à une issue surprenante.

Un livre qui m'a donnée des frissons, une histoire émouvante et révoltante à la fois, l'histoire de deux amis Allemands séparés par la guerre, l'histoire de la seconde guerre mondiale en Allemagne, racontée délicatement aux jeunes enfants d'aujourd'hui, une histoire adoucie, mais qui les amènera tout de même à comprendre les horreurs et l'absurdité de la guerre. Ce magnifique et terrible album sera impérativement à lire avec les enfants, soyons prudents avec ce sujet que les enfants peuvent avoir du mal à comprendre, un livre qui invite à la tolérance tout en amenant à réaliser de quoi les hommes sont capables. Un livre idéal pour aborder ce sujet.
Lien : https://1001ptitgateau.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          501
Myriam3
  15 juin 2019
Mon fils vient de lire ce livre avec sa classe de CM2; en apparence pourtant, on penserait que cet album est pour enfants plus jeunes. Il m'a demandé de le lire moi aussi, il a été très touché par l'histoire d'Otto.
Otto est un ours en peluche offert dans les années 40 à un jeune Allemand juif, David. Les deux deviennent vite très proches et heureux ensemble, mais malheureusement, lors d'une rafle, David part, et confie Otto à son meilleur ami Oskar. Oskar et l'ours en peluche sont très tristes du départ de David et s'accrochent l'un à l'autre dans la violence de la guerre et des bombardements. d'autres circonstances tragiques amèneront Otto à la solitude, l'abandon mais aussi à de nouvelles rencontres.
En quelques pages seulement, Tomi Ungerer parvient à évoquer avec une grande sensibilité toute cette violence et la vie erratique de ceux qui ont subi la guerre de plein fouet, tout ce gâchis, ces années perdues, les séparations...
Le récit est centré autour d'Otto, qui comme un enfant est victime passive, tributaire des autres, dépendant des adultes, et le lecteur enfant, forcément, s'identifie complètement, comme il reconnaîtra son doudou (je suis sûre que même les enfants plus grands gardent encore une grande affection pour leur doudou!).
Et puis ce livre pourra aussi servir de base pour parler de cette période et des déportations que les jeunes, d'après ce que j'entends autour de moi, ignorent de plus en plus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          312
Under_the_Moon
  05 janvier 2017
Otto est un petit ours en peluche très mignon, made in Germany, qui va connaître un destin extraordinaire.
D'abord offert en cadeau d'anniversaire à un petit David, il passe à son meilleur ami Oskar le jour où David et sa famille sont emmenés par des grands hommes vêtus de longs manteaux de cuir et à l'allure peu aimable.
La guerre fait rage, il fera ensuite la connaissance d'un GI Américain noir. Pour retourner dans une autre boutiques... d'antiquités cette fois.
Mais l'aventure extraordinaire de ce petit ours s'arrête-t-elle là pour autant ?
Un album vraiment mignon et très touchant qui permet de parler de la Seconde Guerre mondiale sans tabou mais sans voyeurisme non plus. Avec des mots simples et des images qui valent mieux qu'un long discours, la guerre devient compréhensible pour les plus jeunes lecteurs.
Un album très justement pensé qui permet de parler de l'enfance (brisée par la guerre), de la différence et d'amitié.
Commenter  J’apprécie          330
Sando
  10 novembre 2011
Otto a beau être un ours en peluche, il n'en porte pas moins un regard lucide et sensible sur le monde. C'est avec sa vision et sa voix de nounours qu'il nous raconte sa vie avec tout ce qu'elle comporte de joies et de peines. de sa jeunesse dans l'Allemagne nazie auprès d'Oskar et de David à son arrivée aux Etats Unis, rapporté par un G.I américain, Otto aura été un témoin passif de l'Histoire. Passif? Non, pas tout à fait, puisque l'ourson s'est lancé dans la rédaction de son autobiographie, afin que son histoire ne tombe jamais dans l'oubli...
Un très très bel album, signé Tomi Ungerer. le sujet est difficile, l'histoire terriblement émouvante, et la voix de cette petite peluche sonne magnifiquement juste. Ungerer revient sur une période noire de l'histoire et l'aborde avec une certaine douceur, due à l'incompréhension et à la naïveté du narrateur, comparable à celle d'un enfant. Loin de minimiser le drame, il le retranscrit de manière réaliste, en disant les choses telles qu'elles ont été, mais en insérant à l'histoire des moments de bonheur, tels que l'amitié des deux enfants, la vie sauvée de Charlie ou encore ses retrouvailles avec Oskar et David. Un album à réserver aux plus grands, en âge de comprendre et de s'interroger sur les évènements de la Seconde Guerre Mondiale. Un coup de coeur pour moi en tout cas!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Ziliz
  01 octobre 2012
Voici l'autobiographie d'Otto, un ours en peluche au destin mouvementé. Il entend... et voit, à partir du moment où on lui coud des yeux. Il est offert à David, un petit garçon Juif, qui le confie à son ami Oskar lorsqu'il est déporté. Otto sera témoin de la guerre en Allemagne, des départs des hommes pour le front, des bombardements... et vivra d'autres aventures, toujours en observateur passif.
J'ai d'emblée été rebutée par le graphisme, vieillot, aux visages et couleurs peu engageants. Mais la beauté simple et l'émotion qui émanent de l'histoire m'ont permis de passer outre.
Cette impression est celle d'un adulte qui connaît les événements évoqués. Mais à quel public se destine ce petit album ? le langage est très accessible, mais le sujet suppose des pré-requis. Je ne suis pas sûre que des explications de parents, d'enseignants suffisent pour clarifier complètement l'histoire à des enfants de moins de huit ans - âge jusqu'auquel on s'intéresse aux albums, me semble-t-il. A moins qu'une lecture au premier degré suffise à satisfaire le jeune public ? Questions à creuser auprès d'enfants et/ou d'éducateurs...
--- livre disponible en mini format (12x16) rigide ---
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
PtitgateauPtitgateau   05 juin 2019
Un jour, David arriva avec une étoile jaune sur sa veste.
Oskar demanda à sa maman : "Mutti, regarde l'étoile de David, est-ce que tu pourrais m'en faire une comme ça ?"
"C'est impossible," répondit-elle."Parce que tu n'es pas juif."
"C'est quoi être juif ?" Demanda Oskar.
"Les juifs sont différents, ils ont une autre religion, le gouvernement est contre eux et leur rend la vie très difficile. C'est injuste et très triste, on les oblige à porter cette étoile pour les reconnaître."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
ZilizZiliz   01 octobre 2012
Mes tout premiers souvenirs sont assez douloureux.
J'étais dans un atelier et l'on me cousait les bras et les jambes pour m'assembler.
Quand mes yeux furent cousus à leur tour, j'eus mon premier aperçu d'un être humain. (...)
Le second visage dont je me souvienne est celui d'un petit garçon qui sourit en me serrant contre lui.
Je compris ensuite que ce garçon s'appelait David,
que c'était son anniversaire et que j'étais son cadeau. (p. 10-11)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
mariechmariech   19 juin 2011
J'ai compris que j'étais vieux le jour où je me suis retrouvé dans la vitrine d'un antiquaire
Commenter  J’apprécie          150
NievaNieva   10 février 2019
On nous emmena dans un hôpital et il me garda près de lui. Son état s'étant amélioré, il recousit la déchirure causée par la balle... Il disait à tout le monde : « Regardez cet ours en peluche, croyez-le ou non, il m'a sauvé la vie ! »
Commenter  J’apprécie          40
crapettecrapette   08 septembre 2013
Un jour ils se mirent en tête de m'apprendre à écrire. Mais avec mes pattes maladroites je renversai l'encrier et m'éclaboussait la figure d'encre violette. J'allais garder cette tache le restant de ma vie.
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Tomi Ungerer (22) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tomi Ungerer
Dans le cadre des 4èmes Rencontres de l'illustration, ce ne sont pas moins de cinq expositions que la ville de Strasbourg consacre à l'artiste contemporain et auteur de bande dessinée Blutch. Jusqu'au 30 juin, les visiteurs peuvent découvrir les ?uvres originales de l'artiste : - Au musée d'Art moderne et contemporain (Art mineur de fonds) - Au musée Aubette 1928 (Pour en finir avec le cinéma) - Au musée Tomi Ungerer (Un autre paysage) Pour accompagner ces expositions, un beau livre est disponible en librairie "Un autre paysage" : ce beau livre se consacre au seul dessin, avec des textes de grands spécialistes reconnus mondialement, un entretien fleuve, et, bien entendu, plus de dessins que Blutch n'en a jamais montré. https://www.dargaud.com/bd/MONOGRAPHIE-BLUTCH
+ Lire la suite
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature des langues germaniques. Allemand>Romans, contes, nouvelles (879)
autres livres classés : seconde guerre mondialeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Trois Brigands

Quelle est le prénom de la jeune héroïne ?

Alice
Marie
Tiffany
Lise

5 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Les Trois Brigands de Tomi UngererCréer un quiz sur ce livre
.. ..