AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782841720187
98 pages
Éditeur : L'Atalante (03/04/2000)

Note moyenne : 3.6/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Sa grand-mère, c'est Dolorès. Un temps, elle avait eu un perroquet, un singe, et un lapin. Le lapin s'appelait Cul-cousu. (C' est à cause de la chèvre .) Le fils de Dolorès, lui, c'est Alex – le père de l'auteur. Un jour il s'est mis à écrire des romans policiers pour la Série noire. On apprend ici comment ça s'est passé. Et Luigi !... (Non, ce serait trop long .)
Bref, ce livre raconte beaucoup de choses et beaucoup de gens. Robert, Augustine, Gaby, Charles,... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Marti94
  12 septembre 2020
Il a joué avec Ariane Ascaride, a travaillé avec Robert Guédiguian comme coscénariste au cinéma et Pierre Ascaride a fait la mise en scène d'une de ses pièces de théâtre alors il est certain que Marseille est d'abord une histoire de famille pour Serge Valletti.
C'est ce qu'il montre dans son premier texte narratif publié en 1997.
On comprend rapidement que le titre "Pourquoi j'ai jeté ma grand-mère dans le Vieux-Port" concerne les cendres de la défunte mais il s'agit surtout de raconter ses origines et décrire les membres de sa famille, parents et grands-parents.
Les grand-mères marquent les enfants et Serge Valletti fait la part belle à Augustine côté maternel, qui vécut centenaire, et surtout à Dolorès côté paternel qui a souhaité se faire incinérer et faire disperser ses cendres par son fils Alex, dans la mer face au Vieux-Port, dans "cette ville qu'elle a tant aimée !"
De son vivant, elle voulait qu'il soit pape, ce n'est pas banal, mais cela fait écho à ses origines italiennes comme beaucoup de marseillais.
Si ce texte court n'est pas toujours bien construit, ce qui rend parfois confus les propos de l'auteur, il y a aussi quelques bons moments avec des descriptions loufoques de la vie de quartier.
Lu en septembre 2020
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Chrystaalle
  20 août 2013
C'est drôle, bien écrit, vivant, tendre et créatif...mais c'est court, trop court !!!
Autant certains auteurs se regardent écrire pendant des pages et des pages autant là on en reste sur sa faim ; il manque du lien entre les histoires, la fin se délaye comme si l'auteur était pressé d'en finir...C'est dommage mais c'est néanmoins une lecture que je recommande, parce que c'est drôle, c'est bien écrit, c'est vivant...
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Marti94Marti94   12 septembre 2020
Mais on a beau dire, l'entrée du port de Marseille, c'est un endroit magnifique. On voit les collines qui entourent la ville et je n'avais jamais eu l'occasion de voir cet endroit comme ça.
Commenter  J’apprécie          40
Marti94Marti94   12 septembre 2020
Alors, Augustine, à cent deux ans elle a attendu d'être entourée de ses trois enfants pour s'en aller.
Alex a dit :
-Elle s'est éteinte comme une bougie !
Commenter  J’apprécie          10
Marti94Marti94   12 septembre 2020
Elle a décidé qu'elle voulait se faire incinérer et que mon père jette ses cendres dans la mer en face du port de Marseille.
« Cette ville qu'elle avait tant aimée ! »
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Serge Valletti (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Serge Valletti
Vidéo de Serge Valetti
autres livres classés : quartierVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1147 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre