AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782377290895
98 pages
Éditeur : Libertalia (02/05/2019)
4.38/5   8 notes
Résumé :
« Je n’ai rien à dire à quelqu’un qui n’est pas écœuré par la lavasse des vieilleries remises à neuf, par le brouet dont se nourrissent depuis des siècles nos cultures, nos gestes et nos mœurs, par le harcèlement d’une éducation permanente qui s’emploie avec un zèle frénétique à nous désapprendre à vivre. »

« Cela fait, depuis le Mouvement des occupations de mai 1968, que je passe – y compris aux yeux de mes amis – pour un indéracinable optimiste, à q... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
ErnestLONDON
  04 juin 2019
Raoul Vaneigem jette ici « de quoi grapiller quelques hypothèses et suggestions » avec le seul soucis « qu'elles marquent une rupture absolue avec les préjugés et les dogmes du passé ». Il s'adresse aux révoltés qui « se sentent démunis devant l'effondrement du vieux monde et la trop lente émergence du nouveau » et « mise sur la radicalisation spontanée des individus et des collectivités ». Il prône l'autogestion généralisée.
(...)
Un appel qui fera sans aucun doute écho.
Article complet sur le blog.
Lien : https://bibliothequefahrenhe..
Commenter  J’apprécie          260

Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
HardivillerHardiviller   19 décembre 2020
Septembre 2019 : Entretien paru dans " Le Monde " , l'ancien membre de l'internationale situationniste explique pourquoi , afin d'abolir la situation marchande il est préférable de miser sur un " pacifisme insurrectionnel " plutôt que sur le moyen de lutte des black bloc :

-- Quelle sorte de civilisation voyez-vous , timidement , poindre sur les décombres de l'ancienne ?
-- Bien qu'ayant échoué à mettre en œuvre le projet d'une autogestion de la vie quotidienne , le mouvement des occupations , qui fut la tendance la plus radicale de mai 68 , pouvait néanmoins se prévaloir d'un acquis d'une importance considérable , il avait suscité une prise de conscience qui allait marquer un point de non retour dans l'histoire de l'humanité : la dénonciation massive du " welfare state " ( l'état providence ) , de l'état du bien-être consumériste , du bonheur vendu à tempérament , avait porté un coup mortel à des vertus et à des comportement imposés depuis des millénaires et passant pour d'inébranlables vérités : le pouvoir hiérarchique , le respect de l'autorité , le patriarcat , la peur et le mépris de la femme et de la nature , la vénération de l'armée , l'obédience religieuse et idéologique , la concurrence , la compétition , la prédation , le sacrifice , la nécessité du travail .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
ErnestLONDONErnestLONDON   24 mai 2019
Confondre la vie et la survie découle de la réalité mensongère instaurée par le système d’exploitation de l’homme par l’homme, qui est la base de notre civilisation marchande. Qui persiste à croire qu’assurer le pain quotidien justifie la nécessité de travailler alors que de tout temps une minorité s’est enrichies aux dépens d’une majorité laborieuse, astreinte à payer les bien qu’elle produisait ? 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
ErnestLONDONErnestLONDON   03 juin 2019
Le travail tend à n’être plus qu’une gestion de services bureaucratiques parasitaires, de management, comme dit la langue française, elle aussi astreinte à s’économiser. L’idée même d’un travail utile à la société laisse place à ce besoin factice que la rapacité capitaliste inculque comme modèle par excellence de l’efficacité universelle : gagner de l’argent.
Commenter  J’apprécie          120
ErnestLONDONErnestLONDON   29 mai 2019
La civilisation marchande crève et fait crever sans apprêt. Sa purulence est à vif. Elle prête à son agonie la rentabilité d’une faillite frauduleuse, elle ne s’en cache pas.
Commenter  J’apprécie          150
ErnestLONDONErnestLONDON   03 juin 2019
Ce ne sont pas ces combats douteux, spectaculaires et complaisants, menés par l’activisme humanitaire, végétalisme et animalier, qui mettront fin à la misogynie, au communautarisme, à la maltraitance des bêtes, à l’individualisme grégaire, à l’égoïsme, à l’addiction consumériste, aux gesticulations du pouvoir et de l’avoir. C’est par l’émergence d’un style de vie que s’effaceront les moeurs, les préjugés, les comportements qui firent de notre histoire le cloaque de l’horreur et de la barbarie banalisée. 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Video de Raoul Vaneigem (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Raoul Vaneigem
Le 22.05.18, Thibault Henneton recevait Gérard Berréby dans "À voix nue" (France Culture), pour un entretien en cinq parties :
"Gérard Berréby vit de petits boulots et se met en quête : que faisaient les Guy Debord, Raoul Vaneigem et consorts avant 1968 ?
Sa première rencontre, c?est avec le poète et plasticien Gil Joseph Wolman, membre fondateur de l?Internationale lettriste : point de départ d?une généalogie des avant-gardes qui le conduira à rassembler et publier, en 1985, ses Documents relatifs à la fondation de l?Internationale situationniste. Ce qui n?a pas plu à tout le monde."
Photo : Gérard Berréby et Ralph Rumney à Cosio d'Arroscia. © Pauline Langlois.
+ Lire la suite
autres livres classés : situationnismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
945 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre