AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jules Verne (Autre)
EAN : 9782368086421
Éditeur : Kimane (30/01/2019)
  Existe en édition audio

Note moyenne : 4.1/5 (sur 1577 notes)
Résumé :
Au cours de la guerre de Sécession, cinq Nordistes : l'ingénieur Cyrus Smith et son chien Top, le reporter Gédéon Spilett, le Noir Nab, le marin Pencroff et le jeune Harbert, prisonniers des troupes séparatistes, se sont enfuis en ballon.

Pris dans la tempête, ils échouent sur une île déserte, en plein océan Pacifique. Ingénieux, persévérants, les cinq compagnons, pourtant privés de tout, ne tardent pas à s'organiser, à vivre presque normalement. D'ai... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (130) Voir plus Ajouter une critique
Pavlik
  11 août 2014
L'île Mystérieuse est un excellent roman de Jules Verne qui fleure bon l'aventure et qui, selon moi, est très représentatif des idées de son auteur et de son époque. Il raconte l'histoire de cinq personnages : l'ingénieur Cyrus Smith, son domestique Nab, le journaliste Gédéon Spilett, le marin Bonadventure Pencroff et l'adolescent Harbert. Pour échapper au siège de Richmond où ils sont retenus prisonniers par les Sudistes pendant la guerre de Sécession, ils décident de fuir à l'aide d'un ballon. Pris dans un ouragan, ils échouent sur une île déserte qu'ils baptiseront l'île Lincoln. Après avoir mené une exploration de l'île, ils s'y installent en colons et commencent à la civiliser. Rapidement ils réalisent qu'une présence semble veiller sur eux et les aide dans toutes les circonstances difficiles, voire tragiques.
Jules Verne est considéré comme un des pionniers de la science-fiction (bien que peu de ses oeuvres puissent, selon moi, être admises comme relevant de ce genre), un romancier à l'imagination fertile. Et pourtant son oeuvre est profondément ancrée dans son époque. Cela se voit dans les 500 millions de la Begum, imprégnée du sentiment anti-allemand post défaite de 1870 (dans un registre politique donc) mais également dans l'Île Mystérieuse qui véhicule beaucoup de valeurs et idées prégnantes au XIX siècle (dans un registre plus philosophique) : croyance dans l'idée de progrès, portée par une science triomphante, venant à bout de tous les problèmes, une nature vue comme source de matières premières à exploiter, et qu'il convient de civiliser, au risque de redevenir sauvage (comme le personnage de Ayrton). Ici l'humain a besoin de la société pour prétendre à ce titre, société que Cyrus Smith et ses compagnons s'emploient à recréer. C'est donc bien en tant que produit de son époque que Jules Verne se démarque de l'héritage de Defoe et de son Robinson Crusoé (qu'il admirait) pour qui, au contraire, la nature revêtait un caractère plus idéalisé et l'homme une humanité intrinsèque (mythe du bon sauvage avec Vendredi), même seul et dénué de culture.
Mais, au delà de ça, l'Île Mystérieuse est avant tout un excellent roman d'aventure avec des personnages forts, bourrés d'ingéniosité qui relèvent tous les défis. L'île, en tant que telle, est un décors idéal pour mettre nos héros à l'épreuve et propice à stimuler l'imagination, par cette touche de mystère que l'auteur prend soin de maintenir le plus longtemps possible. Indéniablement un des meilleurs romans de Jules Verne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          640
MarieC
  26 juillet 2012
Une relecture de ce roman qui m'avait enthousiasmée enfant. Et la magie fonctionne toujours ! J'ai été captivée par les aventures de ces 5 robinsons, dépourvus de tout sauf de leur courage et de leurs compétences techniques et scientifiques, qui parviennent à recréer une "colonie", pourvue du confort dernier cri de l'époque. Cyrus Smith, l'ingénieur qui s'impose comme le chef naturel de la compagnie, sait fabriquer verre, explosifs, vêtements... il ne reste plus qu'à faire ! On peut trouver assez invraisemblable que toutes les matières premières soient miraculeusement présentes sur l'île, et plus encore que ces cinq individus travaillent de concert sans hésitation, sans tensions ni désaccords... Certains accents, très 19e siècle, prêtent parfois à sourire : l'image du "bon nègre", certes égal, mais pas tout à fait, la science permettant un progrès (y compris moral) à l'infini. Mais tout cela est passionnant et surtout très sympathique.
Commenter  J’apprécie          541
Gwen21
  01 mai 2020
"L'île mystérieuse" est bien près de me réconcilier avec Jules Verne après l'ennui ressenti pendant la lecture de "Vingt mille lieues sous les mers", bien que ce roman-ci y soit lié par un chemin de traverse.
Pavé à la narration parfaitement structurée, "L'île mystérieuse" s'avère une robinsonnade convaincante et efficace, comme son titre le laisse supposer. Un groupe de soldats américains, prisonniers des Confédérés, s'échappe par les airs grâce à un ballon dirigeable qui, malheureusement pour ses occupants, est pris dans un ouragan au-dessus du Pacifique et s'échoue sur une île déserte au milieu de nulle part.
Mais qu'on se rassure, Jules Verne, comme à son habitude, ne laissera pas ses héros dans le dénuement mais fera au contraire appel à leur sagacité et à leurs compétences respectives. Coup de pot, parmi les naufragés, un marin quelque peu chasseur, un journaliste quelque peu médecin, un botaniste quelque peu géologue et surtout, un ingénieur généraliste, aïeul caché de MacGyver ! Et comme un bonheur n'arrive jamais seul, l'île mystérieuse et inviolée qui accueille notre petite troupe possède en minéraux, végétaux et animaux tout ce qu'il faut pour vivre en autarcie lorsqu'on connaît son agronomie et sa chimie dans leurs basiques.
Ironie mise à part, "L'île mystérieuse" est un bon roman d'aventures qui contrairement à "Vingt mille lieues sous les mers" échappe à l'étalage encyclopédique des nomenclatures de l'Histoires naturelle. Les facilités employées par l'auteur ne servent qu'à rendre fluide un récit au rythme soutenu et aux nombreux rebondissements.
Un roman qui a séduit des générations d'enfants et d'adultes, et qu'il faut lire avec des yeux d'enfant.

Challenge MULTI-DÉFIS 2020
Challenge XIXème siècle 2020
Challenge PAVES 2020
Challenge des 50 objets
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          440
Domichel
  24 septembre 2013
Je suis né à Nantes, et j'y vis toujours, et l'une de nos figures emblématiques est Jules Verne, né ici au bord de la Loire, émigré à Paris et qui nous a quitté à Amiens. Tout ça pour dire que j'étais sans doute prédestiné à lire son oeuvre. de fait, j'ai lu une bonne partie de ses livres, à partir de l'âge de 8 ou 9 ans, âge où l'on rêve de voyages et d'aventures. Mais le livre qui par excellence regroupe tous les secrets de la littérature “Vernienne” est à mon sens L'Île Mystérieuse
Déjà le titre nous emmène ailleurs… Pendant la guerre de sécession, un groupe de prisonniers s'évade en ballon (…), et au gré des vents et des tempêtes va s'échouer sur une île au milieu de nulle part. Tous survivent, un ingénieur Cyrus Smith et son chien Top, un journaliste Gédéon Spilett, un marin Pencroff et son protégé un jeune orphelin Harbert Brown, et un ancien esclave Nab(uchodonosor) affranchi par son ancien maître C. Smith.
À travers ce livre, Jules Verne nous emmène au-delà de l'aventure géographique proprement dite puisqu'il fait appel au savoir de chacun dans un domaine bien précis pour apprendre à survivre dans un univers inconnu et inhabité (encore que…).
L'ingéniosité technique de Cyrus Smith - qui prend en fait la tête de cette colonie disparate - transforme une terre brute, une forêt inextricable, des montagnes hostiles, en une colonie habitable presque rêvée tant la capacité de chacun participe à la survie des autres. L'aventure humaine aussi à travers la confrontation et l'entr'aide de tous les personnages. le banal dicton “l'union fait la force” prend ici une dimension héroïque et les rapports humains en sont transformés. Même l'animal dans sa “naturalité” la plus simple acquiert une humanité relative et s'intègre à la colonie.
Des éléments extérieurs viendront troubler, améliorer, détruire cette micro-société, et l'homme en sortira grandi.
Je ne suis pas philosophe - loin s'en faut - et je n'ai pas la prétention de faire une exégèse de l'oeuvre de Verne mais je vois différemment l'aventure avec le recul de l'âge. J'ai dû lire au moins cinq versions différentes avant de tomber sur le texte intégral dans une édition Hetzel appartenant à mon père (ou son père). Et je le relis régulièrement. Quel bonheur, quelle richesse, quelle fraîcheur. Attention, je prends toujours autant de plaisir à me plonger dans ce livre tant il est riche par son écriture, son vocabulaire, sa capacité à faire à chaque fois une nouvelle micro-aventure des péripéties des personnages.
On comprend mieux l'engouement des lecteurs du XIXe siècle qui lisaient ces aventures en feuilleton
Si vous ne l'avez pas lu, courez vite vous l'acheter et plongez-y avec délices, amours et orgues (si, si, vous verrez à la fin.)
N.B. : si l'on vous propose de voir une adaptation ciné ou télévisuelle, fuyez pauvres fous !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          396
iz43
  11 avril 2020
En ces temps de confinement qu'il fait bon s'échapper dans un bon roman d'aventures.
En pleine guerre de Sécession ,cinq hommes, cinq Nordistes et un chien, sont retenus prisonniers des troupes séparatistes. Décidés à prendre la poudre d'escampette, nos cinq héros s'échappent à bord d'un ballon.
La tempête se lève. Nos héros sont malmenés et finissent par échouer sur une île déserte qu'ils vont s'approprier et baptiser "l 'île Lincoln".
Alors que les joueurs de koh Lanta meurent de faim et dorment par terre, nos cinq hommes parviennent à s'organiser afin de vivre normalement. L'ingénieur Cyrus Smith est un puits de connaissances et tout ce qu'il imagine il parvient à le faire. En cela il est aidé par Gédéon Spilett le reporter, le marin Pencroff, le jeune Harbert et Nab. Tous vont conjuguer leurs efforts pour ne manquer de rien: tabac, blé, élevage, chasse, baleine blessée qui s'échoue, bricolages ingénieux... et tout cela dans une bonne entente. L'île regorge de ressources tout comme ces hommes qui ne baissent jamais les bras.
L'écriture agréable m'a emportée loin en plein océan Pacifique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          452

Citations et extraits (53) Voir plus Ajouter une citation
simoncaillouxsimoncailloux   16 septembre 2020
Comme disait le marin, « ils dépassaient de cents coudées les Robinsons d’autrefois, pour qui tout était miracle à faire. » En effet, ils « savaient », et l’homme qui « sait » réussit là ou d’autre végéteraient et périraient inévitablement.
Pendant ses travaux, Harbert se distingua. Il était intelligeant et actif, il comprenait vite, exécutait bien, et Cyrus Smith s’attachait à lui. Harbert sentait pour l’ingénieur une vive et respectueuse amitié. Pencroff voyait bien l’étroite sympathie qui se formait entre ces deux êtres, mais il n’en était pas jaloux.
Nab était Nab. Il était le courage, le zèle, le dévouement, l’abnégation personnifiée. Quand le marin s’enthousiasmait, Nab lui répondait mais rien n’est plus naturel ; Pencroff et lui s’aimaient beaucoup, et n’avaient pas tardé à se tutoyer.
Quant à Gédéon Spilett, il prenait sa part du travail commun, et n’était pas plus maladroit, - ce dont s’étonnait toujours un peu le marin. Un « journaliste » habile, non pas seulement à tout comprendre, mais à tout exécuter.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
simoncaillouxsimoncailloux   16 septembre 2020
Les colons s’approchèrent alors du singe et le considérèrent attentivement. Il appartenait bien à cette espèce des anthropomorphes dont l’angle facial n’est pas sensiblement inférieur à celui des Australiens et des Hottentots. C’était un orang, et qui, comme tel, n’avait ni la férocité du babouin, ni l’irréflexion du macaque, ni la mal propreté du sagouin, ni les impatiences du magot, ni les mauvais instincts du cynocéphale. C’est à cette famille des anthropomorphes que se rapportent tant de traits qui indiquent chez ces animaux une intelligence quasi humaine. Employées dans les maison, ils peuvent servir à table, nettoyer les chambres, soigner les habits, cirer les souliers, manier adroitement le couteau, la cuiller et la fourchette, tout aussi bien que le meilleur domestique à deux pieds sans plumes. On sait que Bouffon posséda un de ces singes, qui le servit longtemps comme un serviteur fidèle et zélé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
simoncaillouxsimoncailloux   16 septembre 2020
Savez-vous combien un épi porte de grains ?
_ Ma foi non.
_ Quatre-vingt en moyenne, Cyrus Smith. Donc, si nous planton ce grain, à la première récolte nous récolterons huit cents grains, lesquels en produiront à la seconde six cent quarante mille, à la troisième cinq cent douze millions, à la quatrième … . Voilà la proportion.
Les compagnons de Cyrus Smith l’écoutaient sans répondre. Ces chiffres les stupéfiaient. Ils étaient exacts cependant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
simoncaillouxsimoncailloux   16 septembre 2020
Il faut encore ici une circonstance heureuse, qui permit de faire de nouvelles réserves pour l’hiver. Des saumons vinrent par bandes s’aventurer dans la Mercy et en remontèrent le cours pendant plusieurs milles. C’était l’époque à laquelle les femelles, allant chercher des endroits convenables pour frayer, précédaient les mâles et faisaient grand bruits à travers les eaux douces. Un millier de ces poissons, qui mesuraient jusqu’à deux pieds et demi de longueur, s’engouffra ainsi dans la rivière, et il suffit d’établir quelque barrages pour en retirer une grande quantité. On en prit ainsi plusieurs centaines, qui furent salés et mis en réserve pour le temps où l’hiver, glaçant les cours d’eau, rendrait toute pêche impraticable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
simoncaillouxsimoncailloux   16 septembre 2020
Cyrus Smith leur dit de sa voix calme et grave : « Voici, mes amis, voici l’étroit coin de terre sur lequel la main du Tout Puissant nous a jetés. C’est ici que nous allons vivre longtemps peut-être. Peut-être aussi un secours inattendu nous arrivera-t-il, quelque navire passe par hasard …. Je dit par hasard car cette île est peu importante ; elle n’offre même pas un port qui puisse servir de relâche aux bâtiments, et il est à craindre qu’elle soit située en dehors des routes ordinairement suivies, c’est-à-dire trop au nord pour ceux qui se rendent en Australie en doublant le cap Horn, trop au sud pour les navires qui fréquentent les archipels du Pacifique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Jules Verne (93) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jules Verne
"Jules Verne ou l’aventure immobile", par le Commandant Bernard Frank : première diffusion sur la chaîne nationale le 25 avril 1955. Cap sur l’Amérique, un continent faisant partie de l’univers, comme chacun sait, lequel univers, selon Edgar Poe, est une intrigue conçue par Dieu… Puis retour en Europe, aux côtés d’un écrivain qui lui nous a fait voyager partout - ne serait-ce que sur la lune : Jules Verne – Jules Verne qui, selon le conférencier qui le célébrera tout à l’heure, a pris naissance dans Edgar Poe ! Tout est logique ! Et tout est cheminement au pays des énigmes !
Source : France Culture
+ Lire la suite
autres livres classés : aventureVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox


Lecteurs (7125) Voir plus




Quiz Voir plus

Jules Verne

Quel est le premier livres écrit par Jules Vernes?

Robur le conquérant
Les enfants du capitaine grant
5 semaine en balon
L'étoile du sud

5 questions
214 lecteurs ont répondu
Thème : Jules VerneCréer un quiz sur ce livre