AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 229011880X
Éditeur : J'ai Lu (14/10/2015)

Note moyenne : 3.57/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Irrévérentes, provocatrices, les idées libertaires suscitent une fascination et ne laissent pas d'interroger les sociétés occidentales. Trop vite réduites à des enfantillages ou réprimées par les pouvoirs en place, elles offrent pourtant l'image, aujourd'hui plus cruciale que jamais, d'un ordre social débarrassé des systèmes de pouvoir et d'oppression.Bakounine, Lafargue, Rousseau, Zola, Nietzsche : cette anthologie réunit tenants de l'anarchisme, penseurs de l'égal... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Shakespeare
  13 septembre 2017
« L'anarchisme est l'affirmation de la liberté, dans sa forme ultime, forme que l'individu ne saurait atteindre que dans un monde déserté par l'Etat, comme tout autre système administratif centralisé qu'il faut s'efforcer de détruire par tous les moyens. » C'est selon cette définition que Christophe Verselle, professeur de philosophie et d'éducation civique, a choisi les vingt-deux extraits de textes qui composent son anthologie.
Chaque écrit permet de mettre en relief un aspect bien précis de l'anarchisme. L'extrait de Vies, doctrines et sentences des philosophes illustres permet par exemple, dès les premières pages, de revenir sur la vie de Diogène de Sinope qui, s'il n'est pas anarchiste, en inspira beaucoup. Le cynique de l'antiquité affirme effectivement vivre en-dehors des conventions selon sa raison et sa propre nature.
Un autre extrait – comme celui du Contrat social de Rousseau – met en avant l'idée d'une « égalité absolue entre tous les hommes, laquelle rend illégitime toute prétention à introduire une quelconque forme de hiérarchie dans leurs rapports ». Le philosophe des Lumières s'oppose notamment à l'esclavage dans le texte en question.
Enfin, tous les anarchistes sont révolutionnaires dans la mesure où ils prônent la destruction des gouvernements. Certains sont tout de même plus pacifiques que d'autres. Là où Etienne de la Boétie recommande la désobéissance civile dans son Discours de la servitude, Eugène Pottier, auteur de L'Internationale, parle ouvertement d'un « 93 ouvrier » en référence à la mort de Louis XVI.
En bref, chaque texte s'emploie à déconstruire, critiquer et accuser les structures de domination – de la religion à la politique (« ni Dieu, ni Maître ») – dans un registre plus ou moins violent et provocateur. Cette anthologie est une bonne introduction à l'anarchisme et permet de piocher de futures lectures sur le même sujet dans une sélection de grande qualité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
Biche_Biche_   23 octobre 2018
"Le chien "

Il s'agit du surnom que Diogène s'attribuait. La légende prétend qu'il s'en serait expliqué ainsi devant Alexandre le Grand qui lui demanda son nom après s'être présenté lui-même comme un souverain puissant : "Et moi je suis Diogène le chien parce que je caresse ceux qui me donnent, j'aboie contre ceux qui ne me donnent pas, et je mords ceux qui sont méchants. "
Commenter  J’apprécie          10
Biche_Biche_   29 octobre 2018
[ La religion ]

Mais croyez-vous que les terribles ravages qu'elle a causés dans les temps passés, et qu'elle causera dans les temps à venir, soient suffisamment compensés par ces gueunilleux avantages-là ? Songez qu'elle a créé et qu'elle perpétue la plus violente antipathie entre les nations [...] Songez qu'elle a créé et qu'elle perpétue, dans la même contrée, des divisions qui se sont rarement éteintes sans effusion de sang. Notre histoire ne nous en offre que de trop récentes et de trop funestes exemples. Songez qu'elle créé et qu'elle perpétue, dans la société entre les citoyens, et dans la famille entre les proches, les haines les plus fortes et les plus constantes [...]

Denis Diderot - Entretien d'un philosophe avec la maréchale ***
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ShakespeareShakespeare   13 septembre 2017
Pour le philosophe [Aristote], la condition de citoyen est la seule qui permette le plein accomplissement de notre essence et l’excellence de l’homme. Par ailleurs, l’Etat répond selon lui à une nécessité naturelle et il est éminemment supérieur aux individus.
Commenter  J’apprécie          10
Biche_Biche_   23 octobre 2018
Un jour, quelqu'un le fit entrer dans une maison richement meublée, et lui dit : " Surtout ne crache pas par terre." Diogène lui lança son crachat au visage, en lui criant que c'était le seul endroit sale qu'il eût trouvé et où il pût le faire.
Commenter  J’apprécie          10
ShakespeareShakespeare   13 septembre 2017
L’anarchisme est l ‘affirmation de la liberté dans sa forme ultime, forme que l’individu ne saurait atteindre que dans un monde déserté par l’Etat, comme tout autre système administratif centralisé qu’il faut s’efforcer de détruire par tous les moyens.
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
autres livres classés : anarchismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr