AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782742717958
55 pages
Actes Sud (04/06/1999)
3.81/5   13 notes
Résumé :


Bien entendu, il prit l'habitude d'aller quatre ou cinq fois par an en Italie. Il entreprit de l'explorer région par région, province par province. Il mettait des mois à préparer ses itinéraires. Il détestait l'imprévu.

Il écrivait aux Aziende di turismo de chaque ville, il se faisait adresser tous les prospectus imaginables, il notait les horaires des cars, retenait des chambres dans les hôtels les plus modestes, non pas tant par éco... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
ivredelivres
  28 février 2010
Cinéphiles passionnés du 7 ème art sans doute connaissez vous Roger Tailleur, critique dans les années 50/60 qui brutalement cessa d'occuper le devant de la scène, cessa d'écrire dans « Positif », vendit sa bibliothèque consacrée au cinéma et ...partit pour l'Italie.
Une passion quasi obsessionnelle le tient, il veut tout voir de l'Italie « Il entreprit de l'explorer région par région, province par province. Il mettait des mois à préparer ses itinéraires. Il détestait l'imprévu… Il mit à découvrir l'Italie le même acharnement, la même inépuisable érudition, le même souci du détail, le même bonheur enfin qu'il éprouvait, critique de cinéma, à tout savoir et tout retenir de la filmographie d'Henry King ou d'Humphrey Bogart. » dit Frédéric Vitoux.
Roger voyage exclusivement en train et en bus il « embarquait le vendredi soir, gare de Lyon par le Simplon ou le Palatino, et reprenait son travail le lundi matin après deux nuits blanches en chemin de fer »
Une passion pour les cartes postale le prend et partout où il passe il achète des cartes qu'il commente à ses amis une fois rentré.
En Italie Roger était un autre homme « Il cessait d'être pessimiste, imprécateur, souriant, collectionneur, maniaque, rieur, érudit ou sceptique. »
Ce petit livre est un exercice d'admiration, un témoignage d'amitié de Frédéric Vitoux pour son ami mort brusquement en 1985 d'une leucémie aiguë. Voilà pourquoi il parle de Roger « Parce que Roger était mon ami et que l'on a si peu d'amis dans la vie et si peu de complices ! ». Vitoux mêle ses souvenirs des années cinéma à « la silencieuse intimité trouée parfois de plaisanteries » et trace un émouvant portrait de son ami.
Lien : http://asautsetagambades.hau..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Tombetoile
  11 mai 2017
Je ne sais pas qui est Roger mais l'Italie me fait rêver, ainsi débute le pourquoi de cette lecture. En cherchant sur le net je découvre que « Positif » est une revue mensuelle de Cinéma et que de grands noms y furent critiques dans les années 1960, dont Roger Tailleur. Je ne suis pas une cinéphile avertie mais j'aime la personnalité de Roger et me sens dans le même état d'esprit. Un homme solitaire qui ne fait ce qu'il lui plait et parvint à la quintessence de la beauté. Et puis quel bonheur de lire les lignes délicieuses de Frédéric Vitoux qui retrace, en un dernier hommage, la vie et l'essence de la personnalité de son ami. C'est lumineux et chaleureux.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
TombetoileTombetoile   11 mai 2017
Qu’est-ce qui avait pu pousser Roger à adopter cette nouvelle conduite qui avait un peu des allures suicidaires puisqu’il n’attendait plus rien de la vie, puisqu’il ne voulait plus formuler aucun projet, puisque le futur n’avait plus de sens, puisqu’il n’écrivait plus, autrement dit n’éprouvait plus le besoin de convaincre, d’agir ?
Commenter  J’apprécie          30
TombetoileTombetoile   11 mai 2017
Un ami, c’est un démultiplicateur de bonheur.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Frédéric Vitoux (27) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Frédéric Vitoux
Les Lumières et le règne de la raison
autres livres classés : italieVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura