AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jean-Pierre Richard (Traducteur)
EAN : 9782070776696
288 pages
Éditeur : Gallimard (15/05/2008)

Note moyenne : 3.17/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Né en 1941 dans une dynastie de Homewood, le ghetto noir de Pittsburgh, John se souvient. De son enfance, mais surtout de la génération précédente : Carl le peintre prometteur, son grand amour Lucy, et Brother Tate, le " nègre albinos ", pianiste autodidacte et génial. " Trois mousquetaires " qui auraient pu connaître le bonheur et la réussite artistique si la guerre n'en avait décidé autrement. Et le récit, éclaté, onirique et incantatoire, remonte plus loin encore... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
samag
  30 mars 2009
A lire dans le métro par une terrible journée de grève. Assis ou debout, le menton dans la poitrine de celle-ci ou la respiration bloquée au risque d'en mourir pour ne pas avoir à supporter l'haleine de celui-là, aucun souvenir. Juste une envie, expédier sa journée de travail, reprendre le métro, assis ou debout,..., mais reprendre la lecture de ce roman qui se déguste comme un abricot gorgé de soleil, sous un ciel intense, le visage caressé par la brise.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
MarieElmoMarieElmo   27 décembre 2015
D'avance, elle sursaute par deux fois à l'idée que la porte va claquer et, quand celle-ci claque, sursaute encore. Carl et Brother comme deux gouttes d'eau. Ils marchent et écoutent de la même façon. Son fils beau garçon et Brother laid comme un pou mais ils se ressemblent. Tous deux étroits d'épaules roulent pourtant des mécaniques pour donner à leur démarche le poids viril d'un John French. Tous deux avec du ventre, des bras osseux. Bien qu'elle les ait vus ensemble cent cinquante mille fois, elle ne sait pas lequel est le plus grand. Ni l'un ni l'autre n'a l'air d'un petit noiraud. Arrivé le milieu de l'été, Carl a la peau tannée mais c'est comme avec elle et les filles : le hâle naturel ne fonce jamais, c'est une poussière dorée, une ombre qui disparaît complètement sous certains éclairages, un fin revêtement que le vent suffit à effacer. Tous deux ont cette couture au milieu le long du dos, et des omoplates qui pointent sous la peau comme des spatules. Ces grands os toujours en mouvement, on se demande ce qu'ils font là. Peut-être ces deux garçons sont-ils censés être autre chose. Peut-être à tous les deux manque-t-il une paire de bras, ou d'ailes. Peut-être qu'autre chose va venir un jour se plaquer là-haut et que la ressemblance entre les deux provient de cette attente.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de John Edgar Wideman (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de John Edgar Wideman
Le livre de l'été recommandé par France Culture : John Edgar Wideman : "Écrire pour sauver une vie".
autres livres classés : grèveVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Prénoms de grands peintres : trouvez leurs noms ! (3)

Je suis né à Paris en 1848. Chef de file de l'Ecole de Pont-Aven, inspirateur du mouvement nabi, j'ai vécu de nombreuses années en Polynésie où je suis décédé en 1903. Je suis Paul...

Gauguin
Cézanne
Signac

12 questions
646 lecteurs ont répondu
Thèmes : peinture , peintre , art , Peintres paysagistes , Peintres français , peinture moderne , peinture espagnole , Impressionnistes , culture générale , peinture belge , peinture romantique , peinture américaineCréer un quiz sur ce livre