AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Léo Lack (Autre)
EAN : 9782070366743
160 pages
Gallimard (25/07/1975)
3.76/5   272 notes
Résumé :
Une fois dans sa chambre, il se jeta sur un canapé et ses yeux s'emplirent de larmes. Il avait fait de son mieux pour commettre le meurtre, mais il avait échoué à deux reprises sans que ce fût sa faute. Il avait essayé de faire son devoir, mais le Destin lui-même semblait s'acharner à le trahir.

Une réception mondaine à Londres, chez Lady Windermere, où les jolies femmes rivalisent d'élégance. L'hôtesse impose à ses convives sa dernière lubie: se fair... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (48) Voir plus Ajouter une critique
3,76

sur 272 notes

Nouvelle ou conte, aux puristes d'en décider.

J'avais envie hier soir d'une courte lecture, fine, intelligente, divertissante et qui sache que faire des mots.

Oscar Wilde s'imposait.

J'ai choisi dans ma bibliothèque - le crime de Lord Arthur Savile -, petit bijou d'humour, souvent noir, quelquefois caustique, histoire fantastique, jubilatoire où la mort vous est offerte dans une tasse de thé saupoudré d'arsenic par de vieilles Ladies tout en dentelles et aux manières orchestrées par un annulaire dressé comme un juge sur un poussiéreux manuel d'un ancestral savoir vivre so british.

Le jeune Lord Savile est l'un des invités d'une soirée mondaine à Londres organisée par Lady Windermere, depuis quelque temps sous le charme de la chiromancie. Et comme un chien dressé, elle a amené avec elle "le meilleur" en ce domaine, Mr. Podgers, un petit bonhomme à l'apparence insignifiante mais aux talents "divinatoires" qui épatent l'aristocratie présente par ses tours et prophéties.

Lord Savile va, pour son (?) malheur, se laisser tenter.

Lorsque arrive son tour, le chiromancien semble saisi d'effroi.

Un tête à tête impromptu et quelques guinées vont délier la bouche empâtée du devin.

Lord Savile, futur époux d'une jeune femme qu'il adore... est un assassin en devenir...

Pour pouvoir convoler en justes noces et faire de sa jeune promise une épouse qui n'aura pas à rougir de son mari, il décide de prendre les rênes de sa destinée et de commettre un crime "mineur" et parfait.

Il choisit une de ses tantes...

Quel sort le destin va-t-il réserver à ce choix ?

Vous le saurez en lisant cette courte nouvelle, écrite par un Oscar Wilde maître des élégances, torturé, ambivalent, mais pétri d'un talent que je ne me lasse pas de revisiter.

Commenter  J’apprécie          434

Je possède l'édition Folio du Crime de Lord Arthur Savile qui est composée de quatre nouvelles, toutes des petits bijoux.

Oscar Wilde sait manier la plume avec finesse et inventivité. Mêlant humour et fantastique, ces récits nous entraînent dans leur univers avec une rapidité déconcertante. Ces histoires sont baignées d'extravagance et de légèreté et l'on fait la connaissance des différents contextes et personnages le sourire aux lèvres.

J'ai adoré les quatre nouvelles avec une légère préférence pour le Fantôme de Canterville et le Millionnaire modèle pour la bonté et la jolie morale qui ressortent de ces deux récits.

Très chic et raffiné, le style d'Oscar Wilde me correspond complètement, j'ai passé un bon moment, c'est une lecture bonheur qui fait du bien au moral tant c'est rafraîchissant. Je le conseille à tous. A lire!

Commenter  J’apprécie          430

Curieusement il aura fallu attendre qu'Amélie Nothomb publie un roman inspiré d'Oscar Wilde pour que je déterre cette nouvelle toute poussiéreuse du fin fond de ma PAL. Pour ne rien cacher, j'ai prévu de lire prochainement le crime du comte Neville dont on nous rebat tant les oreilles depuis deux mois, mais ce n'était pas envisageable sans connaître l'original De Wilde qui a inspiré l'auteure.

Le problème c'est que j'ai trouvé cette courte nouvelle en tout point excellemment écrite et qu'il va donc être difficile de passer à Nothomb après Wilde... Bref, on verra ça en temps et en heure.

Là c'est du Wilde, et c'est du lourd. Avec son humour pince sans rire, il dresse un portrait aussi sarcastique que boulevardier de l'aristocratie victorienne et ses mondanités. Et on se régale!

Du salon fermé de Lady Windermere qui reçoit le tout-Londres bienséant aux bas-fonds des quartiers malfamés, en seulement quelques pages, Wilde n'épargne rien ni personne. Et c'est ce pauvre Lord Arthur Savile, jeune homme au demeurant touchant par son innocence et sa naïveté, dont le projet de mariage est lourdement remis en question suite aux prédictions funestes d'un chiromancien croisé entre deux curly dans la soirée chic de madame la duchesse, qui va faire les frais de cette plume corrosive cachée derrière le masque de la cocasserie.

Pour notre plus grand bonheur bien évidemment.

Commenter  J’apprécie          324

Dans « Le crime de Lord Arthur Savile » et autres contes, Oscar Wilde nous propose un chef-d'oeuvre d'humour, où l'auteur n'a d'autre intention que de se railler des choses conventionnelles. Savoir conter est sans aucun doute un don assez rare. La lecture de ce petit volume démontre qu'Oscar Wilde conteur ne le cède en rien à Oscar Wilde romancier.

Ce petit volume se décompose en quatre contes :

« le crime de Lord Arthur Savile » ; Lord Arthur Savile est sur le point d'épouser Sybil. Jusqu'au jour où, lors d'un dîner mondain, à travers les prédictions d'un chiromancien, il découvre avec horreur qu'il va commettre un crime abject. C'est fort fâcheux pour cet homme qui juge cette tâche fort déplaisante. Mais si tel est son destin, alors tel est son devoir. Tuer au plus vite, quitte à retarder son mariage. Mais une question se pose, qui tuer ? Et comment ? Un conte délicieux, plein d'humour.

« Le fantôme de Canterville » ; Un fantôme « vivant », follement sympathique, habitué à effrayer tout le monde depuis sa mort atroce. Mais l'arrivée d'une famille de riches Américains à Canterville Chase annonce le triomphe de la modernité et de la science. A tel point que le revenant, jugé pittoresque, drôle, et tellement British manque de sombrer dans la dépression..

« Le sphinx sans secret » ; Lady Alroy, une femme mystérieuse qui possède une demeure secrète pour...

« le millionnaire modèle » qui se laisse peindre en mendiant, portant des haillons rapportés d'Epagne...

La sensibilité sociale, l'ironie, l'émotion, le macabre, la fantaisie et la gravité d'un moraliste impertinent et sensible se partagent ces récits admirablement ciselés. Comme la totalité des contes d'Oscar Wilde, ceux-ci sont de petites perles, extrêmement bien écrits, souvent tristes et dépeignent avec acuité le monde dans lequel vivait l'auteur. Monde qui lui apportera à la fois la gloire et la déchéance.

Un excellent livre pour tous ceux qui veulent (re)découvrir Oscar Wilde.

Commenter  J’apprécie          290

Que j'ai aimé l'humour noir de cette nouvelle ! Plus encore que pour " le fantôme de Canterville", qui fait partie du même recueil de contes ( et dont j'ai déjà fait la critique...), l'art délicieux de la facétie et de l'ironie propres à l'auteur sont au rendez-vous .

Imaginez-vous un dîner mondain à Londres.Lady Windermere reçoit tout une foule hétéroclite d'invités et parmi eux...un chiromancien, qui se fait fort de révéler à chacun son avenir et des aspects de sa personnalité.L'auteur s'amuse à croquer avec malice , en fines esquisses, les portraits des personnes présentes.Une , en particulier, retient l'attention du lecteur: le jeune et sympathique Lord Arthur Savile.En effet, lorsque Mr Podgers, le chiromancien, se penche pour examiner sa main, il devient tout pâle et en aparté, ensuite, finit par lui avouer qu'il va commettre un crime.

Or, le jeune Lord va bientôt se marier avec la jolie Sybil.Par honnêteté et pour ne pas entacher leur mariage , il estime avoir le " devoir" de tuer quelqu'un avant le mariage ! Pour pouvoir ensuite vivre tranquillement avec elle...

C'est à partir de là que le conte devient savoureux:il dresse une liste de victimes potentielles , des membres de sa famille notamment.Deux tentatives, deux échecs.Et à chaque fois, il est obligé de retarder le mariage.La description de ces essais manqués et très amusante et m'a bien fait rire.La plume légère et cynique à la fois de l'auteur fait mouche.

Une dernière idée lumineuse, due au hasard, va enfin lui permettre d'épouser la femme de ses rêves.Mais je ne dirai rien de plus, je vous laisse découvrir par vous-mêmes cette oeuvre réjouissante, drôle et tout à fait représentative de ce génial Oscar Wilde.

Commenter  J’apprécie          294

Citations et extraits (68) Voir plus Ajouter une citation

Le fantôme des Canterville revoyait en pensée ses plus beaux exploits. Il songea au majordome qui, à l'office, s'était tué d'un coup de revolver pour avoir vu une main verte frapper à la vitre; puis à la belle Lady Stutfield, qui fut toujours obligée de porter autour du cou un ruban de velours noir pour cacher la marque que cinq doigts de feu avaient imprimée sur sa peau blanche et qui avait fini par se noyer dans l'étang aux carpes, au bout de l'allée du Roi.

Avec l'enthousiaste égotisme du véritable artiste, le fantôme passa en revue ses accomplissements les plus fameux. Avec un sourire plein d'amertume, il se rappela sa dernière apparition dans "Ruben le Rouge ou le Bébé Etranglé", ses débuts dans le rôle de "Gibéon, le Vampire de Bexley Moor", et l'agitation qu'il avait provoquée par un charmant soir de juin en jouant tout simplement aux quilles avec ses propres ossements sur le gazon du tennis.

Et, après tous ces hauts faits, voici que de misérables Américains modernes venaient lui offrir du lubrifiant et lui jeter des oreillers à la tête ! C'était vraiment intolérable. Jamais fantôme n'avait été traité de cette façon. Il décida donc de se venger et, jusqu'à l'aube, resta dans une attitude de profonde méditation.

* Le fantôme de Canterville

Commenter  J’apprécie          110

Les acteurs ont bien de la chance. Ils ont le choix entre la tragédie et la comédie, entre faire souffrir ou amuser, faire rire ou faire pleurer. Mais c'est différent dans la vie réelle. La plupart des hommes et des femmes sont contraints de jouer des rôles pour lesquels ils ne sont pas faits. Nos Guildenstern jouent les Hamlet et nos Hamlet doivent plaisanter comme le prince Hal. Le monde est une scène, mais les rôles sont mal distribués.

Commenter  J’apprécie          190

On eut pensé, à le voir, que Némésis, ayant dérobé le bouclier de Pallas, lui avait montré la tête de la Gorgone. Il paraissait pétrifié et, dans sa mélancolie, son visage semblait de marbre. Il avait toujours mené la vie délicate et fastueuse d'un jeune homme favorisé par la fortune et la naissance, une vie charmante, exempte de soucis sordides, pleine de belle et jeune insouciance. Et voici que, pour la première fois, il prenait conscience du terrible mystère, de la redoutable signification du Destin.

Commenter  J’apprécie          150

- Où est mon chiromancien ?

- Votre .. quoi, Gladys ? s'exclama la duchesse avec un tressaillement involontaire.

- Mon chiromancien, duchesse. Je ne peux plus vivre sans lui.

- Ma chère Gladys ! Vous êtes toujours si originale, murmura la duchesse, essayant de se rappeler ce qu'était exactement un chiromancien et espérant que ce n'était pas la même chose qu'une manucure.

- Il vient régulièrement deux fois par semaine pour examiner mes mains, qui l'intéressent beaucoup, continua Lady Windermere.

"Bonté divine !" se dit la duchesse , " ce doit être une sorte de manucure, après tout. C'est effrayant ! J'espère en tout cas que c'est un étranger, ce qui serait un peu moins inconvenant."

Commenter  J’apprécie          100

Le petit Allemand, toutefois, tout en admettant que quelque chose avait dû se détraquer dans le mécanisme, n'avait nullement perdu tout espoir de voir la pendule exploser : il citait comme exemple le cas d'un baromètre qu'il avait un jour envoyé au gouverneur militaire d'Odessa et qui, bien que réglé de manière à exposer au bout de dix jours, était demeuré inactif pendant trois mois environ. Il est vrai que l'explosion n'eut pour effet que de réduire en poussière une femme de chambre, le gouverneur ayant quitté la ville six semaines plus tôt. Mais ceci prouvait, du moins, que la dynamite, commandée par un mécanisme convenable, était en tant que force destructive, un agent puissant, quoique peut-être un peu critiquable sous le rapport de la ponctualité.

Commenter  J’apprécie          90

Videos de Oscar Wilde (69) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Oscar Wilde
[…] les auteurs d'aphorismes, surtout lorsqu'ils sont cyniques, irritent ; on leur reproche leur légèreté, leur désinvolture, leur laconisme ; on les accuse de sacrifier la vérité à l'élégance du style, de cultiver le paradoxe, de ne reculer devant aucune contradiction, de chercher à surprendre plutôt qu'à convaincre, à désillusionner plutôt qu'à édifier. Bref, on tient rigueur à ces moralistes d'être si peu moraux. […] le moraliste est le plus souvent un homme d'action ; il méprise le professeur, ce docte, ce roturier. Mondain, il analyse l'homme tel qu'il l'a connu. […] le concept « homme » l'intéresse moins que les hommes réels avec leurs qualités, leurs vices, leurs arrière-mondes. […] le moraliste joue avec son lecteur ; il le provoque ; il l'incite à rentrer en lui-même, à poursuivre sa réflexion. […]
On peut toutefois se demander […] s'il n'y a pas au fond du cynisme un relent de nostalgie humaniste. Si le cynique n'est pas un idéaliste déçu qui n'en finit pas de tordre le cou à ses illusions. […] (Roland Jaccard.)
0:00 - Joseph Joubert 0:09 - Mark Twain 0:29 - Jonathan Swift 0:43 - Giovanni Papini 0:57 - François George 1:20 - Honoré de Balzac 1:33 - Marcel Proust 1:46 - Paul Valéry 1:59 - Nicolas de Chamfort 2:09 - Sigmund Freud 2:23 - Oscar Wilde 2:38 - Pierre Loti 2:54 - Jerry Lewis 3:06 - Milan Kundera 3:40 - Pie XII 3:53 - Remy de Gourmont 4:07 - Jacques Bainville 4:19 - François Bott 4:36 - Johann Nestroy 4:46 - Générique
Vous aimerez peut-être : DICTIONNAIRE DU PARFAIT CYNIQUE #3 : https://youtu.be/A6¤££¤73DictionnaireDuParfaitCynique69¤££¤ DICTIONNAIRE DU PARFAIT CYNIQUE #2 : https://youtu.be/ER32fi_Jcn0 NI ANGE NI BÊTE : https://youtu.be/aBUASQxO9z4 S'IL N'Y AVAIT DE BONHEUR QU'ÉTERNEL... : https://youtu.be/bHCEHBhdLLA LES CHIENS CÉLESTES : https://youtu.be/zZ-0H1qTlJg PETITE FOLIE COLLECTIVE : https://youtu.be/Ge4q_tfPWjM AD VITAM AETERNAM : https://youtu.be/YjvEBidvMXM QUE SUIS-JE ? : https://youtu.be/sbWh58UeGvE LA LUCIDITÉ POUR LES NULS : https://youtu.be/mMXwZq9N2kk Philosophie : https://www.youtube.com/playlist?list=PLQQhGn9_3w8pT0¤££¤48LA LUCIDITÉ POUR LES NULS79¤££¤9ptGAv
Référence bibliographique : Roland Jaccard, Dictionnaire du parfait cynique, Paris, Hachette, 1982.
Images d'illustration : Joseph Joubert : https://fr.wikipedia.org/wiki/Joseph_Joubert_(moraliste)#/media/Fichier:Joseph_Joubert.jpg Mark Twain : https://theysaidso.com/quotes/author/mark-twain/ Jonathan Swift : https://www.sciencephoto.com/media/228587/view/jonathan-swift-english-author Giovanni Papini : https://catalogo.beniculturali.it/detail/HistoricOrArtisticProperty/0900118123#lg=1&slide=0 François George : https://www.cultura.com/p-alceste-vous-salue-bien-3179668.html Honoré de Balzac : https://www.librairielaliberte.com/balzac-le-journalisme-comme-sciences-des-moyens Marcel Proust : https://www.humanite.fr/culture-et-savoirs/litterature/il-avait-tout-pour-finir-dans-l-oubli-et-marcel-proust-devint-un-ecrivain-national-7
+ Lire la suite
autres livres classés : littérature irlandaiseVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus






Quiz Voir plus

Quiz sur Oscar Wilde

De quelle nationalité est Oscar Wilde ?

écossaise
irlandaise
anglaise
galloise

10 questions
238 lecteurs ont répondu
Thème : Oscar WildeCréer un quiz sur ce livre