AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 201391797X
Éditeur : Hachette (29/03/2017)

Note moyenne : 4.11/5 (sur 68 notes)
Résumé :
La voilà, l’occasion pour moi de tout déballer.
Cinq petits mots : Je. Veux. Être. Une. Fille. Une phrase qui refuse de sortir. Qui me réduit au silence. Maman s’attend certainement à ce que je lui dise que je suis gay. Il y a sans doute des mois qu’elle se prépare à cette conversation. Sauf qu’elle et papa ont tout interprété de travers.
Je ne suis pas gay. Je suis juste une fille coincée dans un corps de mec.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (37) Voir plus Ajouter une critique
deidamie
  02 avril 2018
« Bonjour les Babélionautes ! Aujourd'hui, je vais vous parler d'un roman pour ados, Normal(e) de Lisa Williamson.
-Pourquoi des parenthèses ? C'est passé de mode, il faudrait un point, non ? normal.e.
-Non. C'est un choix délibéré illustrant le contenu du roman vu que la féminité est littéralement vécue entre parenthèses.
Or donc David, lycéen, vit une vie banale de lycéen entre les cours, sa soeur reloute mais mimi, ses potes, le harcèlement scolaire. Leo, lui, vit aussi une vie banale de lycéen, entre les cours, sa soeur reloute mais mimi, ses encombrants problèmes familiaux. David s'efforce de cacher à ses proches son secret : il est une fille… et déteste ce corps qui n'est pas le sien.
-Ca fait un peu article à sensation de presse à scandale, non ? « Mon fils est en réalité ma fille. »
-Ca pourrait en effet, mais non. Point de grandiloquence, de sensationnalisme ni d'étalage intime : David est une fille, voilà, c'est posé, on n'en parle plus sauf pour évoquer toutes les difficultés que cela inclut.
En empruntant ce roman, je m'inquiétais un peu : je savais qu'il y avait des scènes de harcèlement et je craignais qu'elles ne tombent très vite dans l'insoutenable. Fort heureusement l'autrice évite cet écueil et la représentation reste supportable. Je trouve qu'elle a gardé la mesure juste pile poil : montrer des faits odieux et inacceptables, en les atténuant assez pour ne pas traumatiser durablement le lectorat. Il va de soi que dans la vie non fictionnelle, ce n'est pas forcément aussi bien scénarisé, rappelons-le.
-Moi je trouve que c'est quand même tordu, de prétendre qu'on est une fille alors qu'on est un mec. Les transexuels, ils sont bizarres.
-On ne dit plus « transexuel », on dit « transgenre ». D'ailleurs, le genre se révèle plus compliqué que les organes génitaux en fait, les gens sont surtout ce qu'ils ont dans la tête. Et non, ce n'est pas plus tordu qu'être gay. Tu te souviens du manga le mari de mon frère ? Ces deux hommes qui partagent le même toit forment un reflet des couples hétéros, même s'ils ne sont pas eux-mêmes en couple. Ils partagent leurs tâches (‘fin, le reflet marche pour les couples hétéros où elles sont partagées), ont de petites attentions pour chacun. Normaux, quoi, si je puis utiliser ce terme.
Parfaitement identiques à n'importe quel couple.
Quand tu regardes la vie que mène David, elle n'est pas spécialement plus tordue que la mienne ou la tienne. Il va en cours, est nul en maths, il aime ses proches tout en se sentant seul, il est attiré par le beau gosse du lycée, il mène ses activités extrascolaires… bref, rien de bien différent, en somme. Et je pense que c'est l'un des atouts du roman, de nous le montrer comme… normal, en fin de compte. C'est un lycéen ordinaire, gentil, tendre, affectueux et agaçant aussi parce qu'il ne faut pas oublier que c'est l'adolescence, tout de même.
-Avec les problèmes de Leo qui s'ajoutent, ça fait un peu beaucoup, quand même…
-Je ne trouve pas, non. Au contraire, je pense que cela donne plus de profondeur au roman, cela permet à l'histoire de couvrir un plus vaste champ d'expériences. J'ai adoré être dans la peau de Leo et vivre sa révolte, ses émois sensuels et amoureux, pleins d'euphorie et d'angoisse. Encore une fois, j'ai trouvé le ton très juste, et l'histoire sans niaiserie.
-Pourquoi tu enlèves une étoile, alors ?
-Parce que je l'ai fermé avec la sensation que je ne le relirai pas. Une fois m'a suffi.
Bref, un roman-plaidoyer pour la tolérance et l'acceptation, tout en présentant des personnages forts qui devront assumer leurs décisions et faire face au lieu de fuir. Une belle réussite. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Shan_Ze
  07 décembre 2017
David est un garçon mal dans sa peau : physiquement, c'est un jeune adolescent mais il se sent fille au plus profond de son être. Ses parents ne sont pas au courant mais ses deux amis sont là pour le soutenir. Quand il rencontre Léo au collègue, il sent chez lui quelque chose qui l'attire...
C'est la couverture qui m'a interpellé, un garçon avec une ombre de fille : elle parle d'elle-même, le mal-être d'une fille dans d'un garçon (la couverture de la VO est bien parlante aussi).
Le quotidien de David n'est pas facile : à l'école, un camarade l'humilie régulièrement. A la maison, il n'a que quelques heures de liberté où il peut être lui-même. Sa douleur se perçoit à chaque instant. le récit alterne entre David et Léo, nouveau venu au collège, trainant derrière lui une réputation de caïd. Léo semble inaccessible et rejette son beau-père et sa mère.
Un peu dur de retrouver le narrateur du moment sur les premières lignes mais l'alternance des deux points de vue apporte une lumière nouvelle sur la transsexualité, sujet assez méconnue pour ma part.
C'est un roman très touchant, j'ai aimé la construction, les rencontres, Dommage de rencontrer autant d'intolérants. A faire lire aux adolescents pour leur faire découvrir qu'on peut être différent, tout en étant normal.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
LuMM
  27 mai 2018
David a quinze ans et un rêve depuis tout petit : devenir une fille.
Sa rencontre avec Léo, garçon mystérieux précédé par sa réputation de « bad boy » qui vient d'arriver dans son collège de banlieue chic, sera le détonateur de toute une série d'évènements.
Un livre young adult qui aborde le sujet de la transsexualité avec simplicité, sensibilité et pas mal d'humour. J'ai vraiment aimé cette lecture. Très accessible, jamais pesante, elle a l'immense mérite de permettre au lecteur d'appréhender un peu mieux les difficultés rencontrées au quotidien par les personnes transgenres et le chemin qui reste encore à faire…
Challenge Multi-défis 2018
Challenge plumes féminines 2018
Commenter  J’apprécie          331
BOOKSANDRAP
  04 avril 2017
> https://booksandrap.wordpress.com/2017/04/04/normale-lisa-williamson/

La première fois que j'ai vu ce roman, c'est d'abord la couverture qui m'a donné envie. Puis le titre très suggestif, et enfin le résumé qui a terminé de me convaincre. je savais qu'il fallait absolument que je lise ce livre. Au final est-ce que j'ai bien fait ? Est-ce que je regrette ? Oh non loin de là. J'ai passé un excellent moment en lisant « Normal(e) », la plume, le sujet et le rythme dynamique du livre font que je n'ai pas vu le temps passé et qu'il s'est dévoré en un rien de temps. Pour moi c'est une réussite. Alors non ce n'est pas parfait, j'ai relevé quelques petites choses et passages qui m'ont moins emballé par moments, mais quand je repense à ce livre, aujourd'hui, quelques jours après ma lecture je ne peux que vous dire qu'il était génial.

Avant de vous parler du sujet, j'aimerais déjà vous parler de l'histoire. Je l'ai beaucoup aimé et j'ai été à la fois surprise de ce que j'y ai trouvé.
C'est vrai qu'en lisant le résumé, je m'attendais à suivre David, qui se sent mal à l'aise dans son corps et aimerait devenir une fille. Pas de surprise, c'est écrit dans le résumé… Mais surprise ! David n'est pas le seul personnage phare du bouquin. J'ai été un peu dérouté au début c'est vrai, mais au final c'était tout aussi sympa de ne pas se concentrer que sur une seule personne. Finalement, ce n'est pas seulement David la vedette du livre. Il y a aussi Léo. J'ai trouvé ça vraiment super de suivre pas un mais deux personnages aussi différend. David qui aurait aimé être une fille et Léo qui a une vie de famille très compliqué, entre son père aux abonnés absent, sa mère frivole et ses deux soeurs. J'aime beaucoup le point de vue multiple mais j'aurais aimé que dans ce livre on nous indique quand on change de personnage justement car plusieurs fois je me suis un peu perdue. C'était assez déstabilisant et agaçant je dois bien l'avouer, de ne pas avoir d'indication et de devoir lire quelques lignes à chaque fois avant de deviner si c'est David ou Léo que nous suivons. Ce n'est qu'un détail bien évidemment car le fait de pouvoir avoir leur pensées et leur ressenti a tout les deux surpassait la petite gêne d'être parfois un peu paumée.

J'ai adoré les suivre dans leur quotidien. j'ai trouvé que tout se goupillait bien, que l'histoire en elle même était intéressante, prenante. Il ne s'y passe pas un millards de choses mais c'est pas l'action le principal dans ce genre de livre c'est principalement les personnages, les thèmes et surtout les sentiments que l'histoire nous fait éprouver. Et pour toutes ces raisons je peux affirmer que ce bouquin est une réussite.
Le thème bien-sur y joue pour beaucoup. C'est ce qui est intéréssant dans ce livre, c'est de voir comment l'auteur traite ce sujet, qu'est-ce qu'il en fait ? Est-ce que ce sera léger, poignant, dur, drôle ? J'étais intriguée et je peux vous dire, en tout cas que c'est abordé de manière très juste. C'est facile à comprendre, c'est écrit pour les ados, n'ayez crainte, ce n'est pas trop élaboré, des jeunes ados peuvent très bien le découvrir.
C'est parfois aussi très touchant et très poignant de suivre le parcours de cet ado qui sait ce qu'il est réellement au fond de lui, mais qui à peur de voir le regard des gens changer et se cache finalement pour éviter de gros chamboulement.
Tout tourner autour du fait d'être « normal » mais qu'est-ce que c'est être normal au final ? Se sentir pas à sa place, vouloir être quelqu'un d'autre cela ne veut pas dire ne pas être normal ! Qui a décrété qu'il fallait absolument être dans les normes ? Ce livre soulève de nombreuses questions très importantes, il fait réfléchir et c'est hyper important ce genre de livre avec des sujets sur l'homosexualité, la transexualité etc… Car ce sont des livres principalement tourné pour les ados et c'est génial de pouvoir voir de plus en plus de livres abordé des thèmes comme celui-ci qui sont parfois considérés comme tabous et les expliqués aux jeunes qui ignorent peut-être ou ont de fausses idées sur le sujet.

Alors que le personnage de David nous est totalement mis à nu, on sait ce qu'il cache à tout le monde. Celui de Léo, à l'inverse, a sa part de mystère que le lecteur ne devine pas tout de suite. J'ai apprécié cette part d'inconnu qu'il possède et qui plonge le lecteur dans le brouillard. C'est un personnage qui cache bien des choses. Il peut-être à la fois grognon et tendre. Il est difficile à cerner et j'avoue avoir eu du mal par moments à le suivre tant on ne sait pas sur quel pied danser avec lui. Il est imprévisible, mais quand on connaît son histoire on ne peut que le comprendre et l'apprécier.

N'oublions pas que nous sommes dans un livre young-adult, il y avait par conséquent de la romance mais… Pas celle que j'attendais pour le coup !
Et ça c'était bien parce que ça a complètement bousculé ce que je pensais trouver dans ce livre.
J'ai devine le revirement de situation avant qu'il n'arrive mais ce n'étais pas dérangeant car c'est ce que j'attendais, ce que j'avais pressenti et le voir se dérouler était finalement une satisfaction car c'était une très bonne idée de l'auteur d'avoir orienté son histoire dans ce sens. C'est vraiment original et il fallait de l'audace pour nous balancer cette petite bombe en pleine face. C'est à la fois inattendu et déboussolant pour quelqu'un qui ne le voit pas venir. J'espère que vous vous laisserez piéger haha
Pour parler brièvement de la conclusion, car c'est une étape importante, je l'ai trouvé très réussie. C'est plein d'espoir pour la suite, plein de beauté et de belles perspectives. C'est un récit courageux et vraiment magnifique que je vous conseille de découvrir ! Peu de livres abordent ce genre de sujet sur la transexualité et je peux vous assurer que celui-ci est pour moi réussi. À découvrir !

Lien : https://booksandrap.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Sharon
  23 avril 2017
La transsexualité n'est pas un sujet qui est abordée dans la littérature jeunesse - ni dans la littérature tout court, d'ailleurs. Les seul auteurs à le faire (à ma connaissance) est Marie-Aude Murail dans la série Sauveur et fils - j'ai presque envie de dire "comme par hasard", puisqu'elle est une des rares auteurs jeunesse à ne reculer devant aucun sujet et Jean-Noël Sciarini et son magnifique Garçon bientôt oublié . Quant aux romans de littérature contemporaine que je connais, ils font toujours passer les transexuels pour des monstres, et puis c'est tout.
"Monstre", c'est pourtant ainsi que Leo est qualifié - et se qualifie lui-même. Né fille, doté d'une soeur jumelle, il ne s'est jamais posé la question : il était un garçon, point final. Il a eu la chance de trouver des personnes qui l'écoutent et qui l'aident. Non, tout n'est pas idyllique dans la vie de Leo, et Jenny, sa thérapeute, Amber, sa jumelle, Tia, sa petite soeur, sont bien les seuls êtres positifs de sa vie. Jusqu'à sa rencontre avec David.
David vit dans une famille aisée, et c'est tout naturellement qu'il s'est retrouvé scolarisé dans le lycée huppé de la ville. David, quand il lui a été demandé par son instituteur ce qu'il voulait être quand il serait grand, a répondu  "une fille". Depuis, personne ne lui en parle, tous font comme si tout allait bien. Il tient un journal de ses transformations physiques, mais comment ne pas se transformer, comment être accepté par les autres. Ses deux meilleurs amis, tout aussi atypiques que lui, sont au courant de tout, et il cherche toujours comment le dire à ses parents.
Même si ces deux solitaires se rencontrent, et finissent pas se soutenir - oh, pas au premier regard, non, nous ne sommes pas dans une bluette, mais dans un roman de littérature jeunesse réaliste - cela ne veut pas dire que leur parcours n'est pas jalonné de petits défis, de brimades, d'épreuves. Ils sont bien réels, même s'ils sont plus faciles à affronter et à surmonter quand on est épaulé par les siens et quand l'on a conscience que ce n'est pas facile pour eux non plus.
J'ai aimé aussi la vision qui était donné du système scolaire. Il n'est pas parfait, certaines décisions pourront étonnés, mais au moins il agit, et ne se voilent pas la face sur l'existence de ses enfants différents.
Je terminerai par là où j'aurai dû commencer : la couverture. Elle est très réussie parce qu'elle ne donne pas un visage aux personnages, au lecteur d'imaginer David, Léo, et tous les autres.
Normal(e), un livre à mettre entre toutes les mains - à partir de 13/14 ans.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          92
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
LilionieLilionie   10 mai 2018
Me faire maquiller par maman constitue sans doute l'une des expériences les plus surréalistes de ma vie (sans parler de la sienne). C'est presque aussi fou que d'avoir pour spectateur Felix, assis sur mon lit, déguisé en souris. Papa rentre du bureau et nous commande des pizzas (ainsi qu'une salade pour Felix) avant de déposer Livvy chez Cressy. Les choses prennent un tour encore plus fantastique lorsque je m'assieds à la table de la cuisine, en peignoir, impeccablement maquillée, pour dévorer une part de pizza hawaïenne avec mes parents comme si c'était la chose la plus normale du monde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
AnalireAnalire   08 avril 2017
Tout plutôt que réfléchir. Parce que réfléchir, ça veut dire prendre des décisions. Et prendre des décisions, ça suggère qu'on a le choix. Et que le choix, c'est justement ce qui me manque en ce moment.
Commenter  J’apprécie          60
BOOKSANDRAPBOOKSANDRAP   02 avril 2017
Et même si je sais que ce qui m'attends m'effraie tellement que j'en perds parfois le souffle, ce soir, je ne puis m'empêcher de penser que, quoi qu'il arrive, tout finira par s'arranger.
Commenter  J’apprécie          50
LeaneBelaquaLeaneBelaqua   14 mai 2017
Et puis, intervient papa, qui a envie d'être normal, de nos jours ? Tu imagines l'épitaphe ? «Ci-gît machin. Qui a vécu une existence parfaitement normale.»
Commenter  J’apprécie          40
BOOKSANDRAPBOOKSANDRAP   02 avril 2017
Mais c'est tellement nul, comme mot, "normal", dis-je, soudain remonté par la colère. Qu'est-ce que ça veut dire, au juste ?
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : transgenreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Lisa Williamson (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Livres et auteurs chez PKJ (pocket jeunesse)

Qui est l'auteure de "Eleanor & Park" et "Carry on" ?

Cat Clarke
Marika Gallman
Rainbow Rowell
Jo Witek

20 questions
68 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature pour adolescents , jeune adulteCréer un quiz sur ce livre