AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2290029092
Éditeur : J'ai Lu (04/01/1999)

Note moyenne : 3.74/5 (sur 41 notes)
Résumé :
Quatrième de couverture

Elles sont trois. Sondra, Vicky et Léa. Trois jeunes filles un peu perdues dans un univers masculin : une école de médecine de la côte ouest des Etats-Unis en 1968.

Sondra souhaite aller en Afrique pour secourir les plus démunis. Léa, elle, désire prouver à son père qu'elle peut réussir aussi bien que ses frères. Vicky, enfin, veut redonner la beauté aux corps et aux visages déformés par les accidents ou la malad... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
LunaZione
  01 septembre 2014
Depuis que j'ai découvert Barbara Wood, je vis un amour absolu pour ses romans (et j'exagère à peine) ! A tel point que j'en ai plusieurs dans ma PAL et que j'attends toujours le moment idéal pour en lire un... Ce sont de petites promesses de bonheur alors je les garde toujours pour des occasions très très spéciales !
On peut dire que mon occasion très très spéciale du moment était la rentrée scolaire : nouvel établissement, nouvelles têtes : le Wood-remontant était donc le bienvenu ;)
J'ai beaucoup aimé Les battements du coeur, mais je suis moins sous le charme que pour ses autres romans que j'ai eu l'occasion de découvrir. La raison est simple : celui-ci ne se concentre que sur une seule génération et très proche de la notre. du coup, je n'ai pas découvert réellement de nouvelle façon de vivre.
Par contre, j'ai beaucoup aimé cette plongée en fac' de médecine : ça a beaucoup changé depuis ! Quand l'on pense qu'elles étaient seulement 3 filles sur 100 étudiants en première années vers 1960 et qu'aujourd'hui, en France, elles représentent plus de 60% de chaque promo...! Bref, j'ai aimé découvrir les blancs de médecine comme ils l'ont été autrefois en Amérique, mais je suis assez déçue de ne pas y retrouver ce que j'ai pu y connaitre : ça a l'air presque trop facile pour elle ! Résultat : je suis jalouse !
Cela dit, j'ai vraiment aimé suivre ces femmes : on les découvre à 20 ans et on les quitte 20-30 ans plus tard. J'ai aimé voir la façon dont elles ont évoluer, la façon dont la médecine évolue en même temps qu'elle mais aussi la place accordée au femme de plus en plus grande dans ce milieu.
La fin m'a laissé un peu pantoise : la conclusion est belle, mais la réaction de l'une des filles m'a assez déçue. Cela dit, j'ai passé un très bon moment avec ce livre.
J'ai apprécié découvrir ces trois nanas au fort caractère et leur histoire personnelle : elles sont fortes, elles sont indépendantes, elles font ce qu'elles ont toujours eu envie de faire et pourtant, il leur manque quelque chose.
J'ai particulièrement aimé suivre Sondra, jeune métisse parti en Afrique pour renouer avec son histoire. C'est elle qui m'a de loin le plus touchée : il y a une fêlure en elle qu'on ne devine pas tout de suite et, assez étonnamment, elle ne faisait jamais ce que je m'attendais à ce qu'elle fasse. Elle m'a énormément surprise.
Lea, par contre, est celle qui m'a le moins plu : elle est trop carriériste et pense beaucoup plus à ce que veut son père que ce qu'elle souhaite elle. Elle a beau être sympathique, elle m'a donné un peu l'effet d'être un robot. Je ne peux que comprendre son mari, même si sa réaction est horrible, je pense que beaucoup dans une même situation pourrait réagir ainsi.
J'ai eu du mal à cerner Vicky : elle change du tout au tout en quelques pages et du coup, j'ai eu du mal à la reconnaitre. C'est un peu comme si je ne la connaissais pas. En tout cas, sa nouvelle vie et ses décisions m'ont beaucoup plu : c'est vraiment quelqu'un sur qui l'on peut compter.
Encore une fois, j'ai beaucoup aimé l'écriture de Barbara Wood. Les battements du coeur se lit vraiment très vite bien que le livre fasse quasiment 600 pages. J'aime la façon dont l'on se trouve plongé dans une époque que l'on ne connait pas et la façon dont l'histoire est romancée. C'est fluide, bien écrit et très agréable à lire !
Lien : http://lunazione.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
MaggyM
  17 février 2019
1968, les femmes n'occupent les amphithéâtre de médecine qu'à raison de 2%; Sondra, Vicky et Léa en font partie.
Barbara Wood nous entraîne dans le sillage de ces jeunes femmes pendant 20 années de leur vie jusqu'en 1986. Elles se fraieront un chemin, parfois confrontées à la discrimination d'un corps professoral réticent à voir les femmes quitter leurs cuisines, pour atteindre leurs objectifs personnels ambitieux.
Ainsi, nous suivrons Sondra en Afrique où elle souhaite, inconsciemment, se rapprocher de ses origines. Vicky se laissera tenter par Hawaï où elle espère apprendre à aider des patients qui, comme elle qui a du vivre avec un angiome sur le visage, veulent se débarrasser de vilaines cicatrices. Et enfin, Vicky, qui n'a de cesse de vouloir enfin faire la fierté de son exigeant de père, a décidé de mener de front trois vies en une: épouse aimante, mère de famille nombreuse et médecin spécialisé en obstétrique.
C'est avec plaisir que le lecteur suivra le destin de ces trois femmes fortes qui ont décidé, chacune à leur manière, d'empoigner la vie et ses difficultés.
On peut regretter que Barbara Wood n'ait pas plus analysé les conditions des femmes qui ont décidé d'embrasser la médecine à une époque où la libération féminine n'était pas encore une réalité.
Et il faut bien avouer que balayer 20 ans de vie en 300 pages, surtout avec 3 protagonistes qui ne font que se croiser de loin en loin après le premier tiers du livre, oblige les raccourcis; ce qui peut laisser le lecteur sur sa faim par moment.
Heureusement, la plume de Barbara Wood, comme toujours, est habile et au final, malgré une légère frustration, on aura passé un bon moment.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
petitsoleil
  27 novembre 2012
bon d'accord le titre du roman fait un peu cliché, un peu sirupeux ...
mais parfois, il faut oser ne pas se fier aux apparences, s'intéresser à la 4e de couverture, donner sa chance au livre, aux personnages, à la verve et au talent de l'auteur
et elle en a du talent Barbara Wood ! pour conter une histoire ou plutôt trois histoires entremêlées, trois destins de femmes
un livre prenant donc, avec à la fois de belles histoires d'amour, mais aussi une amitié entre les trois femmes, les trois héroïnes bien différentes, chacune avec son parcours ...
des femmes ambitieuses, et leur parcours est intéressant, singulier (on comprend tout même si on n'a pas fait d'études de médecine, sinon le public serait un peu plus restreint)
chacune mène ses combats, et le livre n'est pas QUE féministe, dépaysant ou romanesque, il est un peu tout cela à la fois
voilà, pour moi, ca reste un bon souvenir de lecture malgré un titre "racoleur" et très sentimental, j'ai beaucoup aimé ce livre et je vous le recommande
même si vous ne lisez pas plus que ca de romans sur des médecins, sur l'Afrique, il y a dans ce livre un vrai souffle romanesque et un charme certain
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Popotte
  13 juin 2019
Une amie m'a prêté ce livre en me disant que c'était son préféré et je peux comprendre pourquoi. L'histoire relie trois femmes, trois amies, trois médecins qui vont vivre des épreuves, des joies, des angoisses. On ne s'ennuie pas le roman est bien rythmé et l'écriture est fluide. Leurs histoires sont belles, mais c'est surtout leur force qui inspire le respect. Une très belle lecture.
Commenter  J’apprécie          70
OphelieCurado
  28 janvier 2019
"Les battements du coeur" de Barbara Wood est une excellente romance historique ! Dès les premières lignes, le lecteur suit avec émotions et espoir, la voie choisie par ces trois amies. La médecine est alors semée d'obstacles, les études longues, les professeurs cruels. D'emblée, le lecteur s'éprend de sympathie et espère de tout coeur qu'elles vont réussir.
Une fois adultes, nous suivons trois parcours de vie différents. Maladies rares, chirurgie esthétique et gynécologie, nos trois amies excellent dans leur domaine. Mais la vie de famille n'est pas toujours compatible avec une carrière qui prend beaucoup de place. Liaisons dérangeantes, mariages, enfants, la mort et les drames s'inviteront aussi au cours de leur vie.
L'immersion historique est totale, les héroïnes touchantes et les voyages dépaysants ! Addictif, ce roman, porté par une écriture féminine et maîtrisée, est un chef-d'oeuvre ! Une histoire qui émeut aux larmes, marque les esprits et nous donne incontestablement envie de dévorer tous les autres ouvrages de cette grande auteure de livres historiques. Éblouissant !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
ladesiderienneladesiderienne   15 juin 2013
A sa naissance, la tache de vin n'était guère plus grosse qu'une tête d'épingle - un baiser de fée, affirmait sa mère -, mais elle avait lentement grossi, jusqu'à recouvrir entièrement un côté du visage de la fillette, de l'oreille au nez et de la mâchoire à la racine des cheveux. A l'école, certains enfants se montraient cruels : "Hé, Vicky, s'écriaient-ils, tu as de la confiture sur la figure !" ; ou encore, ils décrétaient que sa peau était empoisonnée et qu'il ne fallait pas s'approcher d'elle.Ils faisaient le pari d'oser courir jusqu'à elle et de toucher sa joue en passant. Et Stanley Furmanski avait déclaré que, selon son père, les taches de vin grossissaient, grossissaient , puis finissaient pas éclater, et que le cerveau sortait alors par la blessure. Les enseignants, eux, sermonnaient leurs élèves et leur expliquaient qu'ils devaient être gentils avec les gens malheureux. Dans ces moments-là, Vicky voulait mourir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
rkhettaouirkhettaoui   03 novembre 2018
Sondra avait du succès, certes, et ne passait jamais inaperçue, mais elle savait garder ses distances et éviter tout engagement. Ce pouvoir qu'elle avait d'attirer les hommes tout en parvenant à les éconduire en douceur emplissait Léa d'admiration. Comment faisait-elle donc? Et surtout, pourquoi ? « Après tout, songea Léa en revenant à son menu, la réponse est peut-être justement là: séduire les hommes est trop facile pour Sondra, et cela n'a rien d'excitant. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   03 novembre 2018
— La plupart nous traitent en égales, mais il y en a encore qui nous considèrent comme des menaces. Ceux-là tâcheront de vous rabaisser, et prendront des airs supérieurs, à moins qu'ils ne soient intrigués et essaient de vous coller une étiquette. Je pense que quelques-uns ont même peur de nous. Mais si vous gardez une certaine réserve dans vos relations avec eux et si vous vous concentrez sur la principale raison de votre présence ici — étudier la médecine —, vous n'aurez pas de Problèmes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   03 novembre 2018
Certes, lorsqu'elle était enfant, puis adolescente, elle avait fait partie de cette race honnie des « moyens », des « médiocres », mais jamais elle n'était descendue plus bas. Elle n'était pas douée, voilà tout, et ce n'était pas sa faute si la seule course où elle eût jamais obtenu une place n'avait attiré personne, à cause de la pluie, et si le prix, indépendamment du temps réalisé, devait forcément lui revenir...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   03 novembre 2018
« J'exercerai mon art dans l'innocence et la pureté. Dans quelque maison que j'aille, j'entrerai pour l'utilité des malades... me préservant de tout méfait volontaire et corrupteur, et surtout de la séduction des femmes et des garçons, libres ou esclaves... »
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : médecineVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Ecrivain et malade

Marcel Proust écrivit les derniers volumes de La Recherche dans une chambre obscurcie, tapissée de liège, au milieu des fumigations. Il souffrait

d'agoraphobie
de calculs dans le cosinus
d'asthme
de rhumatismes

10 questions
178 lecteurs ont répondu
Thèmes : maladie , écriture , santéCréer un quiz sur ce livre