AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : SIE354614_438
Gallimard (30/11/-1)
3.94/5   8 notes
Résumé :
Marguerite Yourcenar, élue à l'Académie française où elle succède à Roger Caillois, y est venue prendre séance le 22 janvier 1981 et a prononcé son discours de réception. Elle a retracé l'œuvre littéraire et philosophique de son prédécesseur.
Jean d'Ormesson a répondu à l'auteur des Mémoires d'Hadrien.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Cer45Rt
  23 juillet 2019
En lisant ce "Discours de réception à L Académie Française", de Marguerite Yourcenar, j'ai réalisé toute la culture, l'intelligence et les qualités humaines de cette femme, qui s'exprime dans une langue concise et travaillée.
Avec une intelligence éminente, une culture rare et une incroyable pertinence, dans son " Discours de réception à L Académie Française", madame Yourcenar dresse le portrait de son prédécesseur, de ses idées et de leurs évolutions, pour mieux faire l'éloge dudit prédécesseur.
Ce texte parle de lui-même, il a son éloquence propre ; et, grâce à cette éloquence, il nous montre la fine intelligence de Marguerite Yourcenar.
J'ai moins apprécié la réponse, de Jean d'Ormesson.
Elle est bien écrite, on sent que cet homme savait écrire des phrases, avec gravité et élégance, mais sur les fond elle souffre à mes yeux de carences ( peut-être est-ce lié, il est vrai, au contraste avec les propos tenus par Yourcenar ). Effectivement, après s'être livré à un discours assez pertinent, quoique non dépourvu de certains choses qui font penser à maints lieux communs, au sujet de la tradition ; puis, après avoir rapidement évoqué le fait qu'une femme entre à l'Académie ( rappelons que Marguerite Yourcenar fut la première femme a entré à L Académie Française ), il commence à introduire, grâce à d'assez beaux et assez intéressants passages sur l'art littéraire de façon générale, son propos : une tentative pour tenter de classer Madame Yourcenar, de définir ce qui est l'essence de son oeuvre.
Pour ce faire, Jean d'Ormesson choisit de discourir sur les différentes sources d'inspiration de madame Yourcenar, mais aussi sur son évolution et sur les thématiques qu'elle aborde.
Je dois admettre que je connais mal l'oeuvre de madame Yourcenar ; je n'ai lu qu'un livre de cette personne et il s'agit justement de ce discours de réception.
Toutefois, j'ai eu l'impression que Jean d'Ormesson n'allait pas au fond des choses : non, il n'était pas possible que cette femme si cultivée, si brillante, jusque dans cette modeste allocution ( dont je ne doute pas qu'elle soit inférieure au reste de l'oeuvre de madame Yourcenar ), ne fasse que cela. En outre, j'ai trouvé que le propos de Jean d'Ormesson tenait parfois un peu du galimatias. Mais ce n'est jamais qu'une impression, qu'une impression subjective, qu'une impression subjective, qu'un avis possible parmi une infinité d'autres…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Krissie78
  12 septembre 2021
Après une courte mention de l'importance des femmes dans la littérature, et notamment de celles qui auraient pu la précéder comme première écrivaine à avoir un siège dans cette assemblée d'hommes, Marguerite Yourcenar se prête à l'exercice de style qui consiste pour le nouvel entrant à faire l'éloge du précédent titulaire du siège qu'il ou elle s'est vu attribuer, en l'occurrence Roger Caillois (je n'ai pas honte d'avouer que je n'ai jamais entendu parler de cet auteur et académicien).
En dressant le portrait de Roger Caillois elle parle de l'inné et de l'acquis, de l'environnement dans lequel a grandi, s'est développé et construit celui qui écrira « L'homme et le sacré » et « Les jeux et les hommes », le romancier et sociologue de la fête et du jeu. Un exercice dans lequel elle fait preuve de son érudition, de sa culture, de son intelligence, dans un style précis. Elle y fait l'éloge de la poésie, multiplie les allusions aux pierres qui empliront la vie de Caillois et de son épouse, souligne les liens intellectuels qu'il avait avec le surréalisme. Portrait d'un enfant de la guerre qui, des années de flottement gardera le goût de la rigueur et fuira les effets de mode. « La même rigueur d'un esprit capable, non de penser à contre-courant, ce qui est relativement facile, mais de trouver les courants qui mènent à la mer libre, lui fait distinguer entre la sincérité et la vérité, distinguo dont trop de littérateurs de nos jours n'ont pas sue tenir compte ». Elle détaille avec la même rigueur que l'écrivain son oeuvre, livre après livre, permettant ainsi, en ce qui me concerne, de découvrir un écrivain qui m'était totalement inconnu. Alors que l'environnement prend une place importante dans nos vies il me semble, en lisant cet hommage, qu'il serait intéressant de relire les écrits de Roger Caillois. « le lecteur de "Pierres Réfléchies", de "Récurrences Dérobées", et surtout du "Fleuve Alphée" ne peut douter que Roger Caillois, comme tant d'entre nous, n'ait ressenti une immense lassitude en présence de l'agitation humaine à notre époque et des bouleversements quasi planétaires qu'elle a provoqués. ». .
Cette tradition est un exercice d'humilité pour celui ou celle qui entre au panthéon de la littérature française (ou francophone). Tradition qui donne envie de lire le discours prononcé par Jean-Denis Bredin lorsqu'il entra à l'Académie en 1990 pour s'installer à la place de Marguerite Yourcenar sur le 3e fauteuil.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
david19721976
  06 novembre 2019
Bien que Marguerite Yourcenar n'ait jamais affiché un féminisme très militant, son élection mouvementé à l'Académie française en 1980 fut un tournant dans l'histoire des femmes. Ses livres encore enchantent un public attaché à une facture plus traditionnelle, tout en mettant fin à plus de trois siècles de monopole masculin.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Krissie78Krissie78   12 septembre 2021
Naguère, dans un de mes livres, j’ai fait dire à un empereur présidant à l’apothéose de son prédécesseur, qu’une éloge ne sied bien qu’aux morts. Vivants, la polémique nous poursuit ; les justes ou injustes critiques, les justes ou injustes éloges ; mais les morts, eux, lui faisais-je dire, ont droit à cette sorte d’intronisation dans la tombe, avant les siècles de gloire et les millénaires d’oubli.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Cer45RtCer45Rt   23 juillet 2019
Que de plus beau, dans un pays qui fut celui de Bossuet, que d'axer la cérémonie d'une réception académique sur la mémoire du prédécesseur disparu ?
Commenter  J’apprécie          70
Cer45RtCer45Rt   24 juillet 2019
Un romancier, à la limite, n'a pas besoin de biographie. Ses livres témoignent pour luI.
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Marguerite Yourcenar (90) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marguerite Yourcenar
Premiere femme a sieger a l'Academie francaise, Marguerite Yourcenar mit sa culture humaniste au service de recits nomades. Entre histoire et autobiographie, elle sut allier une grande erudition a l'art de se transporter a l'interieur des consciences et des civilisations.
Une nuit de décembre 1987, le 17, vers 21 h 30, Marguerite Yourcenar mourait aux États-Unis. En France, le matin du 18, toutes les radios ouvraient leurs journaux d'information sur la nouvelle : la mort de la première femme admise à l'Académie française, en 1980. C'était un singulier parcours dans le siècle qui s'achevait...
+ Lire la suite
autres livres classés : discoursVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Marguerite Yourcenar

Quelle est la nationalité de Marguerite Yourcenar ?

Elle est belge
Elle est américaine

10 questions
196 lecteurs ont répondu
Thème : Marguerite YourcenarCréer un quiz sur ce livre