AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782298124521
448 pages
Éditeur : France loisirs (20/02/2017)

Note moyenne : 3.28/5 (sur 29 notes)
Résumé :
ulie a tout pour elle : jeune, jolie et brillante, sa vie est une réussite sur toute la ligne. Jusqu’au jour où elle se fait kidnapper sur le parking de la gare.
Son ravisseur est le type même de psychopathe dont on découvre régulièrement les exploits macabres dans les journaux. Mais il n’agit pas seul.
À côté de lui, solide comme un roc, il y a sa femme, Cora.
Celle dont la vie ressemble à un cauchemar depuis toujours : un père alcoolique, u... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
Gaoulette
  19 novembre 2018
J'ai l'impression d'avoir perdu mon temps et je déteste cette sensation surtout pour un thriller. C'est la deuxième fois que je lis cet auteur et j'ai encore un sentiment d'inachevé, d'un roman non abouti. Mais cette fois un gout d'un grand n'importe quoi.
Le thème de prédilection de Koethe Zan, la séquestration de femmes et les conséquences chez les victimes, comme dans son premier roman La liste de nos interdits. J'ai même cru que c'était une suite car il commençait quasiment de la même façon, le kidnapping d'une jeune femme. Mais cette fois ci l'auteur nous bascule pas dans le temps, elle raconte le calvaire de Julie face à ses bourreaux. Mais l'auteur superpose deux autres voix à celle de Julie, Cora et celle d'Adam. J'ai compris l'intervention de Cora qui parle de son passé et des évenements actuels. Mais la voix d'Adam qui débarque de nulle part, je n'ai toujours pas saisi son intéret à ce thriller. le dernier chapitre où j'attendais une connexion, un point de chute à trois et bien je l'attends toujours. Et bien celui ci m'a laissé perplexe et m'a poussé au coup de gueule.
Koethe Zan sait faire monter la pression, sait faire parler les victimes, sait leur donner de la valeur, et sait trés bien expliquer les conséquences d'une lourde séquestration. Dans ce roman, il arrive à expliquer comment passer de victime à bourreau. Adam est sensé même être la voix de la tolérance.
Koethe Zan nous garde en haleine avec ces 3 voix mais quand on comprend qu'Abigail n'a rien à voir dans cette histoire on se demande ce qu'elle va nous pondre. Je suis d'accord pour les fins ouvertes mais la connexion entre les 3 personnages ne me convainc pas. A jamais tu obéiras est le genre de thriller qui m'hérisse les cheveux. 95% du roman est parfait et les 5% restant plombe l'intrigue.
Il me tarde d'échanger avec mes deux partenaires de lecture pour savoir si je suis la seule à rester sur le bord du chemin avec ce thriller psychologique.
Une grosse perte de temps pour moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          141
Mosaik
  29 septembre 2017
Un soir, Julie se fait kidnapper sur le parking de la gare. Ses ravisseurs, un couple persuadé d'être les élus d'une puissance supérieur, sont convaincu qu'elle est le chaînon manquant pour que la révélation qu'ils ont eu se réalise. Mais ce couple machiavélique cache un secret qu'ils comptent bien protéger des curieux. Adam, quant à lui, flic en "congé" forcé, tente de résoudre depuis 3 ans une affaire non élucidée de meurtres et d'enlèvement qui le conduit petit à petit vers ce couple hors norme. S'engage alors un contre-la-montre où folie et vengeance deviennent plus fort que l'envie de s'en sortir vivant. Mais Julie n'a pas le choix, elle doit essayer de s'enfuir au plus vite, son temps est compté.
À jamais tu obéiras, est le troisième roman de l'auteure. Il s'agit d'un thriller psychologique qui met en avant le fonctionnement de l'endoctrinement et nous fait découvrir comment une personne qui souhaitait une vie tranquille et calme, a été malgré elle embarquée par deux fois dans de sombres histoires sans pouvoir fuir comme elle l'aurait voulu. L'histoire aurait pu très bien fonctionner, mais le décalage qu'il y a entre la quatrième de couverture et le roman, a transformé l'excitation de découvrir ce roman en une déception. En effet, le résumé nous parle d'un homme machiavélique, de sa femme complice et de cette jeune femme, Julie, qui va se faire kidnapper et vivre l'enfer avec ses bourreaux. Je m'attendais donc à un huis clos sombre et terrifiant entre ces trois personnages. En réalité, James, le "psychopathe machiavélique" ne fait quasiment pas partis de l'histoire. Je peux compter sur les doigts d'une main le nombre de fois où il apparaît. Et lors de ces rares fois, il n'y a aucune interaction avec Julie, sa captive. Ce roman est en fait centré sur Cora, la femme de James. C'est elle que l'on va suivre, alternant passé et présent, la découvrant de son adolescence à aujourd'hui. James et Julie ne semblent être que des personnages secondaires.
Pourtant, l'histoire n'est pas dénuée d'intérêt et le récit est assez bien écrit. Dommage que le lecteur n'a pas été prévenu dès le départ que ce roman retraçait la vie de Cora et non la captivité d'une jeune femme maltraitée par un homme et sa femme comme le résumé le laissait supposer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Missnefer13500
  19 novembre 2018
hriller psychologique déconcertant. Alors que l'on s'imagine que Julie, la jeune fille kidnappée, sera au centre de l'histoire, il n'en est rien.
Certes, la jeune fille est la victime dans cette intrigue et pourtant elle n'est pas la seule. C'est ce que va nous démontrer l'auteure dans ce récit dans lequel nous découvrons la vie de sa geôlière. Si celle-ci ne fait pas subir de sévices à Julie, son consentement tacite est impardonnable. Néanmoins Koethi Zan va tenter de retourner le lecteur dans son idée de départ.
Je craignais en début de lecture de tomber dans un roman rassemblant au dernier tome que j'ai lu de cette auteure La liste de nos interdits. Si, ici encore, l'auteure ne s'étend pas sur les violences physiques infligées à Julie, que nous sommes encore dans une histoire de séquestration, ce roman n'a rien à voir avec le premier. Même si le thème de la survie, à tout prix, pour notre kidnappée, est un élément principal de cette intrigue.
Koéthi Zan, s'intéresse plutôt au mode de pensée et à l'influence des manipulations psychologiques chez une jeune fille ayant vécu un événement traumatisant.
Ceci expliquerait-il le comportement dépendant de Cora envers James qui fait d'elle son esclave tout autant que l'est Julie ?
Cette dernière va-t-elle découvrir le point faible chez sa geôlière ?Pourra-t-elle l'utiliser pour parvenir à s'enfuir ?
L'histoire semble complexe avec ses flash-backs et l'entrée en scène d' Adam, flic rétrogradé, qui mène une quête personnelle. À vrai dire, on ne comprend pas vraiment sa place dans cette intrigue, ses motivations, son obsession sur le cas de Lauren/ Cora qu'il se focalise. Hormis le fait que cela serve à l'intrigue bien sur. On comprend encore moi son comportement lors du dénouement.
L'auteure parvient à brosser parfaitement le portrait psychologique de nos protagonistes, cependant il est difficile de donner un âge précis ( hormis pour Julie ) aux personnages.
De même, on note quelques incohérences en ce qui est de celui de Cora, dépeinte bien plus mature par rapport à l'âge qui lui attribué dans son passé aux moment des faits dramatiques de sa vie. Je ne suis pas certaine que son comportement soit en adéquation avec ses 13/14 ans. de plus on ignore l'âge de Read et de sa bande.
Malgré ses bémols l'histoire est addictive et le lecteur est intrigué par l'issue de cette aventure. Aura-t-elle une fin heureuse ? Les rebondissements nous font douter.
Arrivée à la dernière page je suis déconcertée par cette fin abrupte. D'abord je déteste ce style de final. Mais surtout je le trouve bien trop improbable. Je ne m'explique pas totalement la réaction de Julie au vu des sévices infligés par ses geôliers. de plus trop de questions restent sans réponses en ce qui concerne le mari invisible, la propriétaire de la ferme, la victime précédente, le traitement que subit Julie vu la mission qui lui est allouée. Au lecteur de se faire ses propres idées. Cependant les éléments du puzzle sont bien trop peu nombreux.
Je ressors donc avec un avis mitigé, alors que j'ai énormément apprécié l'approche psychologique de l'auteure, du portrait de ses protagonistes blessés, fragiles et perturbés par des drames du passé. L'auteure s'est penchée sur les choix de l'individu, nous incitant à cette question : peut-on échapper à notre destin ?
En effet, qu'elle aurait été la vie de Cora avec des Si ? Si son père n'avait pas bousculé sa vie, entraînant toute une série de choix déplorables ? de ce fait Cora n'est-elle pas elle même une victime qu'il faut protéger, à qui il faut donner une deuxième chance ? Mais celle-ci n'est-t-elle pas trop endoctrinée, au point qu'il soit trop tard pour elle ?
L'étude choisie par Koétie Zan est intéressante, mais en arriver à s'interroger sur la possibilité de considérer Cora comme une victime et lui donner une chance comme le souhaite Adam est très déconcertant.
Malgré la démonstration de l'auteure à travers tout un cheminement, je reste dubitative sur l'issue possible de ce roman.
En fin d'analyse de mes sentiments je reste encore avec un avis mitigé sur ce roman, remarquablement écrit et argumenté. Mais je ne suis toujours pas convaincue sur la crédibilité du dénouement et une intrigue traité superficiellement dans certains domaines.
Lien : http://missneferlectures.ekl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citrouille_mecanique
  20 octobre 2019
Petite déception pour ma part, je n'ai pas accroché à cette lecture, et pourtant, je continue à me dire qu'elle avait du potentiel mais qu'il n'a pas été correctement exploité.
On part d'ailleurs sur une intrigue assez peu originale : la séquestration d'une jeune femme, comme on en voit beaucoup. Avec cette thématique, je trouve qu'il est compliqué de vraiment innover. La petite particularité ici est qu'il n'y a pas un psychopathe responsable mais un couple de psychopathes, et malheureusement, cela ne change pas grand-chose à la situation.
La narration à plusieurs voix prend une forme très classique : l'enquêteur qui rame dans son enquête, Julie qui essaie de faire ami-ami avec son agresseur femme...eh bien, c'est très long, et peu intéressant pour ma part.
Ce que j'ai trouvé intéressant, c'est le passé de Cora, et rien que ça. On voit qu'elle a vécu des choses horribles, qu'il y a une raison au fait qu'elle soit devenue un peu tarée, et c'est plutôt bien foutu, je dois l'admettre. Mais quitte à mise sur le thriller psychologique pour rattraper le manque d'originalité de l'intrigue, il aurait été intéressant de davantage développer les autres personnages, et notamment James et Julie qui sont sous-développés.
Quant à la fin, n'en parlons pas tant elle est ratée : trop rapide, trop facile, et frustrante parce qu'on se dit simplement "Quoi ? C'est tout ? Tout ça pour ça ?" Eh bien ce n'est pas un livre qui me laissera une grande impression.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
gayane
  17 février 2018
Julie a une vie parfaite. Elle est jeune, belle, blonde et riche. Tout lui sourie, lui réussi jusqu'à ce fameux soir où elle se fait enlever par James. Commence alors son enfer.
Cora est mariée à James mais est tout autant prisonnière de lui que Julie.
Contrairement à cette dernière, elle n'a jamais eu la vie facile, n'a jamais eu d'agent, n'a jamais eu de chance.
Un roman qui sur le principe m'intéressait beaucoup et qui pourtant a mis un peu de temps à me décider à le lire.
De même, j'ai mis un peu de temps à m'accrocher au récit car je n'arrivais pas à m'identifier, à m'intéresser à Julie. D'ailleurs, je n'y suis pas arrivée du roman tout court. A la fin, elle m'a même beaucoup agacé.... . Mais en même temps, contrairement à ce que l'ont pourrait croire, ce n'est pas elle le personnage principal, ni même James mais Cora. C'est l'enfance de Cora que le lecteur découvre, ce sont les malheurs et les pensées de Cora. J'ai aimé en découvrir plus sur elle. C'est un personnage torturé, intéressant, qui suscite de l'émotion, qui est presque pathétique.
J'ai regretté le manque de substance de James, d'Adam et de Julie (j'ai vraiment détesté Julie, je ne le répèterai jamais assez).
Adam et James auraient gagné à être plus développés car ces personnages m'ont laissé un arrière gout d'inachevé.
Le récit en lui-même est plus bien fait mais sans plus. La fin m'est part apparue un peu rapide, et a manqué d'intensité.
Bref, même si j'ai pris plaisir à ma lecture et que j'ai réussi à m'accrocher à Cora, un petit quelque chose m'a manqué. Le rythme peut-être, plus de détails ou de substance chez les personnages ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (26) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   06 janvier 2018
Toutes ces pensées, toutes ces histoires qui seraient inscrites à l’encre indélébile dans un rapport officiel au fin fond des locaux de la police. Confidentiel, oui, c’est ce qu’ils avaient assuré, mais rien ne restait à l’abri si une personne tout en haut de la chaîne prétendait avoir une bonne raison d’y jeter un œil.
Aucun thérapeute ne le détournerait de sa mission, de toute façon. Il savait au fond de son cœur qu’il était venu au monde dans ce but, pour rétablir l’équilibre céleste de l’univers. Il avait dérapé ce coup-ci, laissé ses émotions l’emporter. Mais il allait se remettre en selle. Sa sœur avait peut-être disparu – il avait abandonné tout espoir de la retrouver – mais il pouvait sauver quelqu’un d’autre. Il ferait justice. Il retrouverait les filles perdues ou, en tout cas, il résoudrait leur meurtre. Il punirait chaque homme semblable à celui qui s’était attaqué sans scrupules à sa sœur. Ces hommes. Ces meurtriers. Ces voleurs d’enfants et d’innocence. Il vouerait sa vie entière à cette cause, et même s’il ne sauvait qu’une seule fille, ça vaudrait le coup.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   22 novembre 2019
Sa seule distraction consistait à tenter de percevoir les bruits subtils de la maison, de les identifier puis de les classer par catégories afin d’anticiper un tant soit peu l’arrivée de la nourriture, de l’eau, ou encore de la douleur. Avec la privation, ses sens s’étaient développés ; chaque odeur et chaque son fournissait un repère, un détail, un morceau du puzzle qu’était la vie en bas. Elle avait appris à interpréter le langage propre à la bâtisse elle-même, le cliquetis irrégulier des radiateurs, le brusque afflux d’eau dans les tuyaux au-dessus de sa tête, le grincement des gonds rouillés, le claquement des portes de placards.
Elle savait à chaque instant qui se trouvait dans la maison et où en dessous d’elle. Elle avait mémorisé leur train-train quotidien et la liste de leurs gestes et manies.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   22 novembre 2019
Tu contemples les ombres toute la journée. Les ombres te commandent, tu es régie par les ombres. Tu ne peux pas discerner la vérité. Pas tant que tu n’auras pas été aveuglée par elle.
Il retira l’écharpe de son cou, prit les deux mains de Cora dans les siennes.
Le désir qu’elle éprouvait pour lui lui faisait tourner la tête. Ses mains devinrent toutes molles.
Il pressa ses poignets l’un contre l’autre, lui ouvrit les mains, les deux paumes vers le ciel. Il plongea son regard dans le sien puis se pencha pour embrasser chacune de ses paumes.
Cora ferma les paupières, savourant le plaisir de ses lèvres douces sur sa peau. Elle rouvrit les yeux et le vit enrouler l’écharpe autour de ses poignets, ses mains passant au-dessous et au-dessus. Il serra et tint ce qui restait de tissu dans une main.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   22 novembre 2019
La vieille était comme envoûtée. Et le charme ne venait pas de son allure. Pas avec ses cheveux gras qui tombaient devant ses yeux humides et cerclés de rouge, le droit tressautant quand il était excité. Il ressemblait à ces gros nazes sur St Mark’s Place, à Manhattan, que Julie voyait quémander des pièces pour leur dose de crack.
Et tout ce qui sortait de sa bouche était délirant, un charabia grotesque. Ses foutues prophéties, ses mots de fanatique religieux. Un beau ramassis de conneries. Un acte désespéré – ces foutaises bibliques – parce qu’il n’allait sûrement pas conquérir qui que ce soit avec son sens de l’humour ou son charisme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   22 novembre 2019
Elle aurait esquivé la question d’un sourire. Il s’agissait de ses épreuves intimes et secrètes et elle devait les surmonter seule. La foi n’empruntait pas toujours la voie de la facilité.
Elle savait qu’elle avait mal agi en son absence. Elle avait commis un péché, elle était allée à son encontre. Comment avait-elle pu croire une seconde qu’elle pourrait avoir des secrets pour James ? Il lirait la culpabilité sur son visage à l’instant où il poserait les yeux sur elle. Il entrerait dans sa tête qui regorgeait de pensées impures.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Koethi Zan (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Koethi Zan
CHOUQUETTE D'OR N°26 - La liste de nos interdits - Koethi Zan
autres livres classés : séquéstrationVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1976 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..