AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2749122376
Éditeur : Le Cherche midi (02/02/2012)

Note moyenne : 3.15/5 (sur 13 notes)
Résumé :
La France, c'est notre bled, que tu le veuilles ou non ! A
travers sa génération, Abd Al Malik interpelle l'humanité tout
entière. Vive la France arc-en-ciel unie et débarrassée de
toutes ses peurs! Son cri n'est pas nationaliste, il est
universaliste. La France qu'il chante, c'est celle de 1789 et des
Droits de l'homme. La France qu'il appelle de ses voeux, c'est
celle des frontons républicains : Liberté, Egalité, Fra... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Ladilae
  17 mars 2016
Je connais d'abord Abd al Malik slameur. Je savais qu'il faisait aussi parti de ces artistes engagés et lire ses textes me l'a vraiment montré. le "dernier français" est une ode à la France, non pas comme pays mais comme mère patrie, mère nourricière. Il clame haut et fort qu'avant d'être noir ou blanc, chrétien ou musulman, nous sommes d'abord français et que c'est ce qui devrait compter. Il dénonce l'intolérance, la violence, la discrimination. Il dépeint des scènes courtes de la vie de tous les jours, de personnes venant de toutes origines. de très bon texte.
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (1)
LeMonde   20 février 2012
C'est que la poésie d'Abd Al-Malik est à la fois lyrique et colérique, endolorie et suave.
Lire la critique sur le site : LeMonde
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
voiliervoilier   21 décembre 2013
Je ne rêve ni en arabe ni en lingala
Pas même en wolof par même bambara
Je ne rêve ni en espagnol ni en anglais
Mais parle aime et rêve en français
Et comme ils ne sont pas dans ma tête
En encore moins dans mon cœur en fait
Ils disent qu'ici c'est pas chez moi quand même
Je rêve donc éveillé pour qu'ils me comprennent
Commenter  J’apprécie          210
voiliervoilier   27 octobre 2013
Dis donc ! Mais il s'exprime vraiment bien pour un …

(*) Vous pouvez changer "Singe" par ''Enfant", si vous n'êtes pas animés par un racisme primaire mais plutôt par une innocente condescendance.
Commenter  J’apprécie          94
voiliervoilier   26 octobre 2013
Maman avait coutume de nous dire :
- Il faut aimer la France si vous voulez qu'elle vous aime en retour !
Ou encore :
- Mes fils vous êtes beaux !

Elle a dit ça dans nos têtes tellement de fois qu'on a fini par y croire.
Commenter  J’apprécie          50
noornoor   22 décembre 2013
Maman avait coutume de nous dire :
- Il faut aimer la France si vous voulez qu'elle vous aime en retour !
Ou encore :
- Mes fils vous êtes beaux !

Elle a dit ça dans nos têtes tellement de fois qu'on a fini par y croire.
Commenter  J’apprécie          30
noornoor   22 décembre 2013
Je ne rêve ni en arabe ni en lingala
Pas même en wolof par même bambara
Je ne rêve ni en espagnol ni en anglais
Mais parle aime et rêve en français
Et comme ils ne sont pas dans ma tête
En encore moins dans mon cœur en fait
Ils disent qu'ici c'est pas chez moi quand même
Je rêve donc éveillé pour qu'ils me comprennent
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Abd al Malik (76) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Abd al Malik
"Méchantes blessures" - Abd Al Malik explique le titre et le propos de son roman
autres livres classés : poésieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
779 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre