AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782714451897
240 pages
Éditeur : Belfond (02/05/2013)

Note moyenne : 3.31/5 (sur 13 notes)
Résumé :
Alexandra Arnoult, la trentaine, vit au Burkina Faso, où elle dirige une filiale de l’entreprise familiale de cosmétiques, La Provençale, dédiée au commerce équitable. Depuis le décès de son père Francis, elle assure aussi la gestion de l’entreprise, mais son expatriation l’empêche de suivre correctement les affaires en France. Lorsqu’elle rentre dans le Sud pour fêter les soixante ans de sa mère, elle découvre que son frère Julien a profité de son absence pour pren... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
emi13
  02 juillet 2013
Alexandra Arnauld vit au Burkina Faso avec son compagnon le journaliste Baptiste Canova.
Alexandra dirige une entreprise de cosmétique pour le commerce équitable .Devant rentrer en France pour l'anniversaire de sa mère qui va fêter ses 60 ans, elle se souvient de son père décédé 4 ans plus tôt et des projets qu'il avait pour elle et son frère. En arrivant en France, elle a la peur au ventre car le sorcier Safiatou a prédit 4 morts d'hommes de son entourage.
Son frère Julien qui dirige la savonnerie établie dans le sud de la France, plein de jalousie et de haine contre sa soeur veut couler cette entreprise.
Par dépit il va essayer de conclure un accord de rachat de l'entreprise par leur pire ennemi Marius Garbiani, un personnage que la famille ne peut voir lui et sa grosse fortune.
Le cadavre du journaliste venu pour un reportage sur la famille Arnoult sera découvert dans une cuve de la Provençale. Ce journaliste Yann Salque s'apprêtait à révéler un réseau de blanchiment d'argent.
Après un début de livre un peu lent démarre un récit passionnant entre Amour, Haine, Jalousie, Règlement de comptes rien ne sera épargné à Alexandra Arnault.
Ce livre reçu de Masse critique et des éditions Belfond, que je remercie, vaut réellement la peine d'être lu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Joe391211
  13 juillet 2013
Je dois dire que je ne m'étais pas trop renseignée sur ce livre avant de le lire car je voulais découvrir l'histoire et me laisser transporter. J'ai été étonnée parce que je m'attendais à une histoire familiale comme on peut en lire souvent et ici, j'ai eu droit à ce type de récit mais avec une enquête criminelle en prime.
Tout d'abord, j'ai aimé les personnages tous bien représentés avec leurs forces et leurs faiblesses. Il y en a que j'ai beaucoup aimés comme Alexandra et Baptiste qui ont des tempéraments assez semblables.
Ensuite, j'ai aimé le cadre. Moi qui adore voyager en lisant, les descriptions des paysages et des odeurs m'ont ravie. Un vrai régal. J'ai eu la sensation d'être moi-même en Provence et de prendre une bouffée d'air frais.
Enfin, en ce qui concerne l'histoire en elle-même, j'ai apprécié entrer dans cette famille où il y a une drôle d'ambiance à cause de nombreux non-dits. J'ai eu la sensation de passer de révélation en révélation et certaines sont prévisibles. C'est peut-être là le souci. Certains faits, je les ai vus venir à l'avance et ce fut pareil pour l'enquête, je n'ai pas été époustouflée par la fin. Je crois que c'est cela qui m'a le plus dérangée dans cette aventure, elle ne m'a pas happée. Autant j'aimais l'idée, autant j'en aurais voulu plus au niveau soit de l'intrigue familiale soit au niveau de l'intrigue policière. J'ai nagé un peu entre les deux et j'ai trouvé que le livre n'allait pas au bout des choses. C'est un peu dommage car la plume est agréable à lire et le contexte est bien trouvé.
En résumé, j'ai bien aimé cette histoire car elle met en scène de très bons personnages dans un décor sublime et elle est bien racontée. Cependant, je suis un peu déçue qu'il n'y ait pas eu plus de mystère et de révélations étonnantes pour moi. Malgré ce petit point négatif, je lirai avec grand plaisir un autre livre de l'auteur.
Je remercie les éditions Belfond et Babelio pour ce partenariat qui m'a fait découvrir un nouvel auteur.

Lien : http://lecturesmagiquesetfee..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Fantine
  17 juin 2014
Cela faisait un petit moment que les romans écrits par Frederick d'Onaglia me faisait de l'oeil pour que je les lise. C'est chose faite , au moins pour l'un d'entre eux, et, je n'ai pas été déçue.
Il s'agit d'un roman dit du terroir, sans prétention, avec une petite intrigue policière, agréable, et, surtout très facile à lire.
Tous les ingrédients (c'est à dire complots, meurtres, secrets de famille, jalousie, amour, etc) sont réunis, et, font de ce bouquin, un excellent roman de "plage" que l'on peut lire confortablement installé(e) dans son canapé (ou à la plage, dans son jardin).
Un romancier à lire et/ou à découvrir sir l'on ne le connaît pas.
Commenter  J’apprécie          70
Annabelle31
  06 avril 2015
De retour dans sa provence natale à l'occasion de l'anniversaire de sa mère, Alexandra Arnoult va de mauvaises surprises en déconvenues. Elle s'aperçoit que son frère a truqué la comptabilité de leur société de savonnerie alors qu'elle tentait de développer leur activité au Burkina Faso, un journaliste est assassiné peu de temps après l'avoir rencontré, et la prémonition qu'on lui a faite avant de quitter l'Afrique "Quatre hommes mourront quand tu reviendra en France" semble se concrétiser. Heureusement, Alexandra peut compter sur l'appui inconditionnel de Baptiste, son compagnon, qui avec elle va tenter de dénouer les fils de la conspiration menée contre sa famille.
J'ai passé un très bon moment durant la lecture de ce roman, on se laisse très vite entrainer dans l'univers de la famille Arnoult et le milieu de la savonnerie et des parfums si présents en Provence, en fermant les yeux on pourrait presque voir les champs de lavande et sentir l'odeur du romarin.
Commenter  J’apprécie          20
Carmendb
  15 septembre 2018
Safiatou l'a prévenue : « 4 hommes mourront chez toi, 3 jeunes et un vieux ». Alexandra Arnoult, qui dirige au Burkina Faso une filiale de l'entreprise familiale de cosmétiques, la Provençale, rentre chez elle, à Sault, pour l'anniversaire de sa mère. La prophétie ne la quitte plus…
Dès son arrivée les évènements tragiques se multiplient. Elle découvre rapidement que son frère Julien lui a envoyé de faux rapports au cours des derniers mois et que la situation de l'entreprise est en péril. Puis on retrouve le corps du jeune journaliste qui préparait un reportage sur les entreprises de la région dans l'une des cuves de la Provençale…
Mensonges, faux et usages de faux, amours secrètes, révélations, trahisons, chantage, corruption, pollution, cambriolage, tueurs à gages, meurtres, tous les ingrédients sont réunis pour tenir le lecteur en haleine jusqu'à la dernière page, avec en prime, quelques pages sur la fabrication des parfums et des savons.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
emi13emi13   02 juillet 2013
La haine ne nous aidera pas à avancer,mon petit. Pardonne comme je pardonne.tu va épouser Baptiste qui t'aime.Tu as à relever le défi de ton père.Ne pense plus qu'a l'avenir.
Commenter  J’apprécie          90
emi13emi13   02 juillet 2013
Elle déposa un léger baiser sur la joue, dévala l'escalier et pénétra dans la cuisine.Roselyne s'affairait devant les fourneaux.
Commenter  J’apprécie          60
Annabelle31Annabelle31   06 avril 2015
Alexandra se doutait que Baptiste pressentait le drame profond qui entachait sa vie. Elle n'était pas prête à le lui révéler, cela l'effrayait, et surtout elle voulait être certaine d'énoncer froidement les faits, de ne pas s'emberlificoter dans des explications où la sensiblerie aurait jeté un discrédit total sur sa sincérité
Commenter  J’apprécie          10
Annabelle31Annabelle31   06 avril 2015
Le mas était entouré d'un grand jardin, agrémenté d'un immense figuier et de quatre palmiers. De vigoureux rosiers grimpaient le long de la façade, la couvrant d'un rouge éclatant. Les volets, d'un vert qui ressemblait à celui des feuilles d'olivier, étaient ouverts.
Commenter  J’apprécie          10
emi13emi13   02 juillet 2013
J'ai l'impression qu'il mijote quelque chose dans mon dos pour prouver qu'il est le plus fort, à moins que ce soit son désir de destruction qui l'emporte et qu'il veuille tout foutre par terre.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : provenceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Mémoires effacées" de Frédérick D'Onaglia.

Comment s'appelle le fils d'Iris ?

Charly
Roberto
Léo

10 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : Mémoires effacées de Frédérick d'OnagliaCréer un quiz sur ce livre