AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782253106739
304 pages
Le Livre de Poche (23/03/2022)
3.85/5   350 notes
Résumé :
Pour Lily, apprentie parfumeuse, les parfums subliment la vie : ils nous construisent, nous éveillent et nous guident. Aussi, quand sa petite soeur Clarisse est hospitalisée à la suite d'une grave chute de cheval, Lily fera tout pour stimuler ses sens et lui redonner le goût de vivre. Sa méthode, retourner sur l'île d'Ouessant, berceau de leur enfance, à la recherche des odeurs chères à Clarisse.
A l'hôpital, seul Evann, externe en médecine, soutiendra son pr... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (85) Voir plus Ajouter une critique
3,85

sur 350 notes

sld09
  17 janvier 2022
J'ai bien aimé me replonger dans le petit monde de Marie-Lou, l'héroïne du premier roman de Sophie Tal Men, qui continue à développer l'univers de l'internat de Brest.
On retrouve donc Marie-Lou en personnage secondaire, alors qu'elle supervise le stage en neurologie d'Evann, héros du roman qui peine à trouver ses marques en tant que soignant. Parmi ses patients, il se consacre plus particulièrement à une jeune ouessantine qui après une chute de cheval ne retrouve pas vraiment sa personnalité, ni le goût de vivre (j'ai d'ailleurs trouvé passionnant d'en apprendre un peu plus sur le fonctionnement du cerveau, les effets d'une blessures sur le corps ou la personnalité...).
Mais plutôt que la patiente, c'est sa soeur que l'on suit, une jeune étudiante en parfumerie qui ne parvient pas à accepter que sa soeur ait tellement changé et qui est persuadée de pouvoir "réveiller" la convalescente grâce aux odeurs de leur île.
Comme pour les autres romans de l'auteur, le texte se lit facilement, le ton est doux et léger, les personnages sont sympathiques, leur parcours est touchant, mais cela ne suffit pas tout à fait : c'est trop facile, ça manque un peu de consistance...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          330
Lexx54000
  02 mars 2021
"Là où le bonheur se respire" est le roman que tu ouvres car le titre te plaît énormément mais sans trop savoir ce que tu vas y trouver. Puis tu lis une page, deux pages, plusieurs chapitres que tu es déjà arrivé à la fin sans tant rendre compte. Gage de coup de coeur vous allez me dire, et bien oui car ce roman fait un bien fou en cette période.
J'allais oublier, c'est l'histoire de Clarisse qui a la suite d'un accident grave se retrouve hospitalisée. Sa soeur Lily, apprentie nez (parfumeuse) croit dure comme fer que les senteurs nous construisent, nous guident dans la vie. Elle va tout faire pour stimuler sa soeur pour la faire revivre sa vie d'avant.
Pour élaborer et faire de la chambre d'hôpital de sa soeur un cabinet de curiosités, Lily décide de retourner sur l'île d'Ouessant, le berceau des deux soeurs, à la recherche de souvenirs et d'odeurs..
A l'hôpital, Evann, externe en médecine soutiendra la méthode de cette ex camarade de classe et y trouvera aussi des souvenirs d'enfance. Deux êtres humains, deux âmes égarées, Lily et Evann vont s'entraider à la recherche de leurs propres histoires.
Une nouvelle fois, Sophie Tal Men prouve qu'elle maitrise à la perfection l'expression des sentiments. A travers sa plume délicate et olfactive, Sophie explore cette fois l'univers du parfum, des souvenirs et bouleverse avec une histoire de résilience, de complicité, d'amour et d'humour.
Un roman qui fait vraiment du bien, aux personnages attachants et authentiques, à l'amour de la Bretagne. Sophie Tal Men invite à respirer le bonheur à travers un instant de douceur, de richesse et d'émotion.
Laissez-vous bercer par le vent, là où le bonheur se respire. Un petit indice, ce bonheur se trouve à l'intérieur de ce roman !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
lesjolismotsdeclem
  03 mars 2021
Odorat : (nom masculin) Sens qui permet de percevoir les odeurs. L'un de nos cinq sens qui nous permet de sentir, de ressentir ces odeurs réconfortantes qui peuplent et font notre quotidien, auxquelles nous sommes habituées, sans lesquelles nous pourrions avoir du mal à vivre. L'odeur du café chaud et la sensation de tranquillité qu'elle me procure. Celle du pain chaud et le gourmandise qui éveille mes papilles. Et bien d'autres encore.
Le parfum a toujours été pour moi une signature, la touche finale apportée à ma tenue le matin. Une fragrance qui en dit plus sur notre personnalité que tout le reste au premier abord. C'est toujours comme cela que je l'ai perçu, comme une extension de moi même. Aussi il m'a été compliquée d'en choisir un, personnel, qui me plaise, qui ne donne pas la nausée à ceux qui m'entourent et qui laisse dans mon sillage une effluve.
Cela peut paraître futile, mais mes parents ont toujours eu cet odeur bien à eux, dont je me rappelle depuis l'enfance – Habit Rouge et Shalimar de Guerlain -. Ces fragrances sont pour moi des odeurs doudous, refuges, et ce même à trente quatre ans. Tout comme la mer, et ces embruns, et cet iode que j'aime respirer à plein poumons lors de mes séjours dans ma Bretagne chérie.
J'aime ma Bretagne autant que je déteste Brest – tout du moins de façade et pour faire rager mes amis brestois – même si j'ai été contente d'y remettre les pieds le temps d'une lecture, d'un voyage des sens, avec Là où le vent te berce : « Pour Lily, apprentie parfumeuse, les parfums subliment la vie : ils nous construisent, nous éveillent et nous guident. Aussi, quand sa petite soeur Clarisse est hospitalisée à la suite d'une grave chute de cheval, Lily fera tout pour stimuler ses sens et lui redonner le goût de vivre. Sa méthode, retourner sur l'île d'Ouessant, berceau de leur enfance, à la recherche des odeurs chères à Clarisse.
A l'hôpital, seul Evann, externe en médecine, soutiendra son projet fou et un lien fort naîtra entre eux. Au fil du temps, les deux complices réaliseront que c'est leurs âmes blessées qu'ils cherchent à soigner, car prendre soin des autres, c'est aussi prendre soin de soi.«
La vie trépidente de mes internes de médecine m'avait manquée. Retourner au Gobe Mouche, marcher de la gare à la marina, voir naître des histoires d'A rue du Bois d'Amour. C'est un peu comme retrouver des amis de longues dates. Et dans un sens Brest m'a permise de nouer mes plus belles amitiés, je suis un brun nostalgique en un sens.
C'est dans ce décor et sur l'ile d'Ouessant, que deux soeurs diamétralement opposées, sauvages et libres, à leur manière, vont réapprendre à s'apprivoiser, à se comprendre, à ne pas se juger. Qu'un homme et une femme vont faire fi de leur peur, panser leurs mots et s'aimer. Que les protagonistes font faire preuve de résilience et accepter que la beauté du monde soit perçu par chacun de sa propre manière, de ses propres ressentis.
Retrouver la plume de Sophie Tal Men, et la mêler à mes souvenirs olfactifs fut un moment de félicité absolue, bien trop court à mon sens, car j'ai dévoré Là où le bonheur se respire en deux jours. J'ai aimé retrouver Brest, ces rues, son port, sa marina et surtout – sa proximité avec la mer – ainsi que le personnage de Marie-Lou. Je vous souhaite de vous remémorer comme moi ces parfums de l'intimité et du réconfort.
Belle lecture à vous !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
LeslecturesdeLily
  16 mars 2021
✔Cela fait quelques années que je ne me suis pas plongée dans un roman de Sophie Tal Men. Ma première expérience de lecture avec cette auteure était en 2016 avec son tout premier roman : Les yeux couleur de pluie, puis en 2017 avec son second livre : Entre mes doigts coule le sable, et depuis plus rien. Il faut dire que Sophie Tal Men ne m'a pas laissé un souvenir impérissable !
Pourtant, son nouveau roman sorti début mars aux Éditions Albin Michel m'a attirée comme un aimant, une amie me l'a offert (merci ♥), je me suis donc jetée dessus, sûre de passer un excellent moment (ok, parfois mon sixième sens bug un peu).
✔Le résumé était super prometteur, j'adore l'idée qu'une femme qui travaille comme nez, s'acharne à trouver des odeurs semblables aux souvenirs de sa soeur afin de la sortir d'un grave traumatisme. L'histoire en elle-même est super ! Des médecins, un accident de cheval, une femme en reconstruction, une soeur battante prête à relever tous les défis pour aider sa frangine et une histoire d'amour...Tout ceci aurait pu fonctionner, mais l'écriture de Sophie Tal Men n'est apparemment pas ma tasse de thé. Trop simple, trop à l'eau de rose, trop flasque, sans rythme, sans rebondissement ni émotion, je n'arrive vraiment pas à accrocher et l'ennui me gagne au fil des pages.
Là où le bonheur se respire (j'adore ce titre !) m'a ramenée en 2016 et 2017, j'ai eu les mêmes ressentis, les mêmes déceptions.
✔ Vous lirez de nombreux avis élogieux sur ce titre et c'est tant mieux, l'auteure est très bien entourée avec ses lecteurs fidèles qui apprécient ses romans chaque année. Pour ma part, ça n'a pas matché, et ce, pour la troisième fois. Les livres de Sophie Tal Men sont sympas pour passer un moment détente sur la plage, mais ça s'arrête là malheureusement.
Lecteurs exigeants, passez votre chemin !
Ma note : 2.5 / 5
Lien vers mon billet : http://www.leslecturesdelily.com/2021/03/la-ou-le-bonheur-se-respire-12-ecrit.html#more
Retrouvez tous mes avis sur mon blog : http://www.leslecturesdelily.com/

Lien : http://www.leslecturesdelily..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          154
josette-costeux
  19 avril 2022
Un roman feel good qui nous emmène en Bretagne, qui nous fait ressentir les embruns marins, les paysages, les plats régionaux (et même les apéritifs!), la convivialité des Bretons.
J'ai été captivée par l'évocation de toutes ces odeurs, aussi variées qu'inattendues, mais aussi par la description du travail des parfumeurs. Travail délicat, ingrat décrit avec précision.
Au delà de ces aspects "faciles", l'auteure nous fait réfléchir à des sujets plus graves : la maladie et tout ce qui gravite autour : l'acceptation, le constat, la longue revalidation . Face à ces épreuves, nos réactions sont diverses et l auteure décrit celles des personnages. Réactions différentes selon le vécu, le caractère, les relations avec la malade.
les deux personnages principaux sont attachants et l'évolution de leur relation, bien que prévisible, prouve que l'amour doit rimer avec patience, résilience, reconnaissance réciproque des rêves et des idéaux.
les personnages secondaires sont truculents et hauts en couleur, leur présence apporte fraicheur et convivialité.
le tout est emballé dans un style fluide, un vocabulaire universel, qui, malgré un sujet grave , met ce roman à la portée d'un large public.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120


critiques presse (1)
OuestFrance   28 mai 2021
Il se passe sur l’île d’Ouessant, pas sur Groix, où l’écrivaine aime pourtant beaucoup séjourner.
Lire la critique sur le site : OuestFrance
Citations et extraits (27) Voir plus Ajouter une citation
itsmylife_bookitsmylife_book   04 mars 2021
Mais une odeur avait le pouvoir d’adoucir tous ses chagrins. Une seule. Celle de la mer. Changeante selon les marées, l’orientation des vents, les saisons. Emplie d’iode, de sel, de goémons, où elle décelait même le parfum du sable mouillé, des oyats et de l’herbe tendre qui bordait les falaises.
Commenter  J’apprécie          50
sld09sld09   17 janvier 2022
Elle appréciait la foule des grandes villes et la sécurité que cela lui procurait. Surtout en ce moment où elle n’avait aucune envie de partager sa douleur.
Commenter  J’apprécie          100
audeLOUISETROSSATaudeLOUISETROSSAT   05 mars 2021
-Ne stresse pas, ça va bien se passer !
-Godard n'a pas l'air commode, grimaça-t-il.
-Imagine-le en slip ... Moi, je fais toujours ça !
-Lequel des deux ? ... Godard ou daguain ?
-Les deux, mon capitaine ! L'un en slip kangourou, l'autre en string à paillettes.
-Ha ha ha ! Godard en chippendale !
Commenter  J’apprécie          30
Maelou01Maelou01   28 mars 2021
Lecture sur ma tablette. J'ai craqué pour le joli titre et la promesse d'une lecture rapide, parfaite pour chasser mon dimanche soir blues. L'histoire : clarisse est victime d'un accident de cheval qui lui laisse des séquelles neurologiques. Sa sœur lily, parfumeuse, va imaginer un moyen plein d'amour pour la guérir : emprisonner dans des flacons toutes les odeurs de l'île d'Ouessant. A l'hôpital, elle va rencontrer Evann, externe en médecin. Ensemble, ils vont prendre soin des autres et apprendre à panser leurs propres âmes blessées. Ce roman apporte un moment d'évasion tout en douceur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MamieAgnesMamieAgnes   01 octobre 2021
Tu sais, quand Lily aura fini de renifler le monde, elle réalisera que le bonheur qu'on respire est là, dit-elle en enfonçant ses doigts au dessus de son omoplate. Juste là ! Auprès de ceux qu'on aime.
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Sophie Tal Men (25) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sophie Tal Men
"Des matins heureux" de Sophie Tal Men lu par trois comédiens l Livre audio
autres livres classés : ParfumsVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4697 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre