AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2723476995
Éditeur : Glénat (19/01/2011)

Note moyenne : 3.83/5 (sur 23 notes)
Résumé :
Vedette de la chanson des années 30 et 40, le Chanteur sans nom, alias Roland Avellis, chantait masqué d’un loup sur le visage. Alcoolique notoire, ami de Charles Aznavour, bouffon et comptable d’Édith Piaf, escroc débonnaire et attachant, le Chanteur sans Nom eut 1000 vies…Outre l’histoire incroyable d’un homme qui traversa son époque avec flamboyance aux côtés des plus grands, Le Chanteur sans nom est une fable sur la mort et le sentiment d’inachevé. Tout l’album ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
canel
  02 avril 2015
Kiss et Daft Punk n'ont rien inventé. En 1936 apparaît pour la première fois sur scène Roland Avellis, alias "le chanteur sans nom", les yeux masqués d'un loup noir. de cabaret en émissions radiophoniques, ce Fantomas de la chanson d'amour reprend les succès de l'époque et cartonne sur les ondes pendant trois ans, enregistre quatre cents '78 tours' : "J'étais un interprète, pas un compositeur ! Comme le coucou : je pondais mes oeufs dans le nid des autres. Je reprenais des chansons de Tino Rossi ou de Jean Sablon, des crooners à la voix de velours. Et puis Charles Trenet. J'ai même chanté des chansons de Léo Ferré !"
Il côtoie Aznavour, devient ami et secrétaire particulier d'Edith Piaf. Il tombe dans l'oubli avec la seconde guerre mondiale, renoue avec les cabarets miteux. Malade, il sombre dans l'alcool, la drogue, le jeu, et arnaque sans fin ses proches quand il est à court d'argent - vol, mensonges.
Cette biographie en images est l'oeuvre du tandem le Gouëfflec-Balez, qui a récidivé depuis dans la BD avec un album fantaisiste autour du chanteur Dominique A. J'ignorais tout de ce "chanteur sans nom", fort populaire dans les années 30, oublié du grand public mais pas de ceux qui l'ont aimé. Les auteurs lui rendent un bel hommage avec ce portrait. Un homme profiteur et indélicat, certes, mais aussi un joyeux drille à l'âme généreuse, dont Aznavour dit aujourd'hui "qu'il a tellement donné en échange de ce qu'il a pris".
Lecture agréable, un peu longuette - à cause de la mise en scène choisie, sans doute (le fantôme du chanteur accompagne l'enquêteur dans ses recherches).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
temps-de-livres
  11 juillet 2011
Dans une maison de retraite, où sont stockés les souvenirs, un jeune homme trouve une boîte à chaussures intrigante. A l'intérieur, des lettres, des photos d'un chanteur masqué, et un loup noir. Piqué par la curiosité, il va mener son enquête. Qui etait ce chanteur masqué ? Pourquoi portait-il un masque ? Il va découvrir petit à petit que cette personne fut une grande vedette des années trente. Réveillé de son sommeil éternel, le fantôme du chanteur sans nom, nous raconte son histoire.

Quand on referme les pages du livre, la question se pose : Existait-il ce chanteur sans nom ? N'est-ce pas une blague d'Arnaud le Gouefflec, mis sur pages par Olivier Balez ? Après quelques recherches, la vérité tombe : le chanteur sans nom a existé. Arnaud le Gouefflec sort son cadavre du placard pour nous en-chanter la biographie.
Quand on connaît les travaux d'Arnaud le Gouefflec, il semble normal qu'il est trouvé, et travaillé sur le chanteur sans nom. Ecrivain, chanteur, musicien, compositeur,ce touche-à-tout marie souvent plusieurs univers dont il a le secret. S'il s'exerce à des styles aussi différents que le policier, le road-movie, ou le fantastique, il n'oublie jamais de nous émerveiller.
Loin de la biographie qui voudrait redorer le blason d'une célébrité, Arnaud le Gouefflec et Olivier Balez prennent le parti de raconter toute la vie de ce chanteur. Roland Avellis, puisque c'est son nom, avait beaucoup de défauts, mais ses amis lui pardonnaient. Il a enregistré près de quatre cents 78 tours. Il a connu beaucoup de succès pendant l'entre-deux guerres.
Le scenario d'Arnaud le Gouefflec raconte sur deux tableaux la vie de Roland. D'un côté, les recherches du jeune homme, où l'on s'aperçoit que le chanteur sans nom est passé à l'anonymat, de l'autre côté, le fantôme raconte en flash-back sa vie d'antan, sans nous épargner ses bêtises. Alors que le sujet n'était pas attrayant, Arnaud le Gouefflec réussi à nous titiller la curiosité, puis à nous attacher à cet homme. On découvre l'univers des cabarets, la dure vie des tournées, que ce soit en temps de paix ou en temps de guerre. Mais surtout on découvre un être humain, un homme qui a "la malédiction du masque". Malgré sa célébrité
il reste anonyme. Quand on lui propose de remonter sur scène, il fuit vers le bistrot. Un paradoxe que ce Roland, mais comme le dit Aznavour " Vous savez, il nous a tellement donné en échange de ce qu'il nous a pris".
Olivier Balez avait déjà travaillé avec Arnaud le Gouefflec. Leurs univers respectifs s'étaient mariés sur un fond musical de jazz. Ici, Olivier Balez reconstitue un Paris, qui se prête à la nostalgie. Que ce soit le quartier de Montmartre, la reprise de l'affiche de Fantomas, les cabarets de cette époque, on découvre un Paris qu'on aurait aimé connaître. le trait, tout en souplesse, prête à la dérision. Si le texte ressort des périodes dures, le dessin
permettra d'adoucir la noirceur du personnage. Les couleurs accentuent le fait d'être dans un univers mi-fantastique, mi-oublié. le bleu est la couleur dominante, comme si la teinte de l'album virait au blues. Mais le mélange Olivier Balez-Arnaud le Gouefflec permet de ne jamais virer au noir.
Un album rempli de musique, où le texte d'Arnaud le Gouefflec harmonise les dessins d'Olivier Balez. Une jolie découverte pour ce début d'année 2011.
Lien : http://temps-de-livres.over-..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
melusine1701
  10 mars 2012
un homme en fouillant dans les archives découvre de vieilles photos, des objets ayant appartenu à une vedette de la chanson dont il ignorait l'existence: le Chanteur sans nom. Un chanteur populaire de l'entre-deux-guerre. Il commence alors son enquête. Qui était cet homme? On découvre alors un bon vivant, un peu tricheur, un peu voleur, un peu volage, grand ami de Piaf, qui a fréquenté Aznavour, qui a enchanté les auditrices avec sa voix de crooner et son mystère. Et que pourtant tout le monde a oublié.
Ce livre, c'est plus qu'une bande-dessinée. C'est d'abord une biographie, pour redécouvrir la vie d'un chanteur tombé dans l'oubli, atypique, drôle et plein de charme. Se cacher derrière un loup noir pour chanter a été la clé de son premier succès: le mystère faisait vendre. Ainsi, on croise toutes sortes de personnages bien connus qui ancre cette bande-dessinée dans le réel documentaire. Mais cette bande-dessinée, c'est aussi une enquête. Sans une parole, l'enquêteur va d'interview en interview, d'inconnus en célébrités, pour recomposer petit à petit la vie de ce chanteur, et chaque découverte sonne comme un coup de théâtre. Des planches entières sont composés de souvenirs, de phrases dites à propos de lui par des gens qui l'ont croisé, un jour, au hasard de la vie. Des vignettes, prises sur le vif, d'un dessin rond et expressif, aux couleurs sépia qui jouent avec brio le clair-obscur d'une vie en train de se dévoiler. Et derrière l'enquêteur, toujours, l'ombre du chanteur lui-même… Car cette bande-dessinée, c'est aussi une jolie fable, où le chanteur masqué, ramené sous forme de fantôme par l'appel de celui qui cherche à en savoir plus sur lui, va le suivre, commenter ses découvertes, en rire, s'en émouvoir, voire refuser de revivre ce qui va être exhumé. Qu'y a-t-il encore dans sa vie dont il n'est pas fier, lui dont pourtant on garde un souvenir empreint de sympathie, même lorsqu'il a fait quelques mauvais coups? Qu'a-t-il encore à terminer pour devoir suivre pas à pas cette plongée dans son passé?
Lien : http://mabouquinerie.canalbl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
fannyrobin
  05 juin 2011
J'avais lu quelques articles sur cette BD, et j'ai enfin réussi à la prendre à un lecteur qui la rendait à la médiathèque :)
La couverture m'avait attirée et le prologue aussi.
Le chanteur sans nom, quel personnage ! La narration est originale : sous forme d'enquête l'auteur tire le fil du tas de noeuds pour recomposer la biographie de cette star oubliée. le chanteur sans nom le hante au sens propre comme au figuré et provoque une double narration très efficace et plaisante.
Cet homme, cette star qui mériterait les ronces plus que les roses nous apparaît comme quelqu'un d'extraordinaire et d'appréciable.
Une fois fermée, cette BD m'a donné envie d'en savoir davantage sur ce personnage et ne m'a pas laissé de marbre. Un grand bravo !
Commenter  J’apprécie          20
IDO_o
  08 septembre 2011
Edité par Glénat, le format diffère des 48cc habituels. Imprimé en mat, il lorgne fortement vers l'esthétisme des publications de chez Futuropolis. A l'intérieur, le style « sérigraphie » d'Olivier BALEZ et ses tons pastels évoquent parfaitement l'esprit des années 40. Ca tombe bien, c'est pile la période qui nous intéresse. Quand le fond et la forme se rejoignent ça ne présage que de bonnes choses.
Arnaud le GOUEFFLEC, le scénariste (qui a commis l'excellent Villebrequin avec OBION), nous explique dès la préface comment il en est venu à (re)découvrir, le personnage du Chanteur sans nom. Si ce dernier a disparu de la mémoire collective, il a pourtant côtoyé les plus grands, était aussi charmeur que roublard et fut un des meilleurs amis de PIAF.
Pour parfaire son anonymat, il se produisait sur scène affublé d'un loup noir, derrière lequel il dissimulait son identité : Roland AVELLIS. Mais pourquoi se masquait-il de la sorte ? Etait-il un stratège du marketing en avance sur son temps ? A moins que ce soit un refus de la célébrité ? Si c'est le cas, c'est sacrément réussi !L'histoire se déroule sous forme d'enquête. Celle de A. Le GOUEFFLEC qui tombe par hasard sur la boite à souvenirs du chanteur « oublié », le faisant ainsi ressurgir sous forme « d'esprit ». Esprit qui le guidera inconsciemment sur les quelques traces qu'a laissé cet illustre inconnu.
Le récit nous absorbe très facilement (surtout que les frasques du chanteur pimentent bien le récit) et on dévore les pages les unes après les autres en se demandant quelle sera l'issue à une telle vie. L'humour se mélange à la tendresse et fait d'AVELLIS un personnage attachant En ouvrant ce livre, c'est un peu comme une histoire cachée de la chanson française des années 40 que l'on met à jour.J'ai passé un très bon moment de lecture avec cet album, je tenais à vous le faire partager. Achetez-le (si vous le trouvez encore) ou faîtes-le vous preter et peut-être que le chanteur sans nom ne restera pas un chanteur oublié.
Si au moment de l'écriture de l'histoire, Arnaud le GOUEFFLEC a eu du mal pour trouver des informations sur son sujet, depuis la sortie de la BD ce n'est plus le cas. Désormais, comme pour rattraper les choses, le chanteur sans nom à son propre MySpace.
Lien : http://anotherwhiskyformiste..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (2)
BulledEncre   19 décembre 2011
Un album enchanteur, où la qualité du dessin rend très intelligemment grâce à un splendide scénario.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
ActuaBD   19 décembre 2011
On pénètre dans l’univers de Piaf, Cerdan, Aznavour, et surtout dans une époque flamboyante où tout semblait possible[...].On ajoute que le graphisme et des plus agréables et que cet album mérite le coup de projecteur donné par sa présence dans la sélection d’Angoulême.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
canelcanel   02 avril 2015
C'est à cette époque [années 30] que j'ai enregistré mes premiers disques. Je n'étais pas encore le chanteur sans nom et j'enregistrais sous divers pseudonymes. J'ai commencé à écumer les cabarets. Fallait avoir du coffre. Y avait pas de micro. Juste un porte-voix. Et puis c'était pas un public facile ! Y avait deux ou trois bagarres par soirée. Les tables étaient vissées au sol pour pas qu'elles volent. (p. 18)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Marti94Marti94   28 mars 2014
J’étais un interprète, pas un compositeur ! Comme le coucou : je pondais mes œufs dans le nid des autres. Je reprenais des chansons de Tino Rossi ou Jean Sablon, des crooners à la voix de velours. Et puis Charles Trenet. J’ai même chanté des chansons de Léo ferré !
Commenter  J’apprécie          00
Marti94Marti94   26 mars 2014
"Il nous a tellement donné en échange de ce qu'il nous a pris".
Charles Aznavour
Commenter  J’apprécie          20
Marti94Marti94   28 mars 2014
Le chanteur sans nom… c’était une idée des gens de radio-cité.
Tous les soirs, je chantais à la demande un succès du moment. J’étais le bel inconnu de 19h55… C’était une bonne idée, non ? Le chanteur sans nom, chanteur mystère…
Commenter  J’apprécie          00
Marti94Marti94   28 mars 2014
- Avelis ! Quand allez-vous cesser de vous dérober ?
- Me dérober, monsieur le juge, Allons, moi, je fais plutôt dans l’enrobé !
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Arnaud le Gouëfflec (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Arnaud le Gouëfflec
RENCONTRE AVEC ARNAUD LE GOUËFFLEC DIALOGUES BREST 2 AVRIL 2013
autres livres classés : chanteurVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
2795 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre