Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2264002190
Éditeur : 10-18 (2004)


Note moyenne : 3.56/5 (sur 115 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
" Avec Génération X, best-seller aux USA, Douglas Coupland a écrit le manifeste de ceux qui ont eu l'idée imbécile de naître entre 1960 et 1970. Ceux qui sont nés après la bataille et qui vieilliront dans le siècle prochain. Cette fiction reality show est un roman à tro... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (8)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 4.00/5
    Par brigittelascombe, le 01 juin 2012

    brigittelascombe
    "Pourquoi travailler? Pourquoi acheter plus? Ca n'explique pas tout."
    Cette prise de position est celle de Génération X, la génération des jeunes Américains des années 1960 à 1970, la génération d'Andy, Dag et Claire (les protagonistes de ce premier roman de l'écrivain canadien Douglas Coupland) mais aussi la génération de l'auteur lui-même (né en 1961).
    C'est leur ras-le-bol, alors qu'intelligents, cultivés et promis à d'autres avenirs, ils ne visent qu'à des petits boulots et végètent sous le ciel californien de Palm Springs, que Douglas Coupland en véritable sociologue évoque ici.
    "J'en ai marre des objets, ça me bouffe la vie" répond Andy à son frère cadet (qui lui, plus jeune, est à fond pour la société de consommation).
    On pense à L'attrape coeur de Salinger et au refus du mode de vie aisé parental (ex-soixante-huitards).
    Anti-pub, anti-nucléaire, anti-racisme, anti-Reagan( orienté vers la droite, membre du parti démocrate en 62, gouverneur de Californie en 70 et élu président des Etats Unis en 80) ce sont les idées, réflexions philosophiques et les concepts (sur fond dépressif et rebelle), qui sont mis en exergue dans Génération X.
    A noter les illustrations marginales (style BD) qui mettent en avant ces concepts et ont contribué au succès de ce livre (traduit en plusieurs langues et adapté en film).
    Shampoo Planet (édité en 1992), est en quelque sorte la suite de Génération X puisqu'il étudie l'attitude radicalement opposée de la génération suivante plus ambitieuse à fond pour la consommation.
    Très intéressant à lire!
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 15         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par delitterys, le 29 mars 2011

    delitterys
    Je découvre bien tard ce roman s'adressant à tout ceux qui auraient voulu naître dans les années 60/70, mais qui conviendrait tout aussi bien à n'importe quel trentenaire désenchanté, nostalgique d'une enfance où ne fleurissait pas les questions, où il n'y avait pas à tenter de comprendre et intégrer un monde accélérant trop vite pour soi.
    A travers le portrait de trois personnages (deux hommes, une femme, appartenant chacun à la classe moyenne, ce qui permet une identification d'autant plus à ces profils ordinaires), Coupland dresse le portrait d'une société qui passe de l'esprit hippie au libéralisme des années 80 et au désenchantement des années 90 (si bien décrit par Bret Easton Ellis dans l'intégralité de ses romans et par Chuck Palahniuk dans son Fight Club). C'est le traumatisme du Vietnam, la découverte de la culture (l'anti-culture ?) yuppie, l'écologisme baba-cool, l'esthétique pop, l'univers des drogues plus ou moins douces…
    Autant de repères qui vont façonner notre trio et qui désenchantent la vision assez idéalisée qu'on tente de nous vendre des années 70 (surtout ces derniers temps, où elles reviennent à la mode, à travers la mode, justement), qui sont pourtant la décennie où naît ce tiraillement, très moderne, entre l'envie de se réaliser et l'envie de réussir. Déchirure parfaitement incarnée par nos trois anti-héros, qui refusent de « jouer le jeu » pour tenter de s'accomplir, succombant à la sucessophobie (« peur que le succès fasse oublier ses désirs personnels et rendent incapable la réalisation des désirs de son enfance ») et à l'ironie rotulienne (« tendance réflexe à faire, dans la vie de tous les jours, des réflexions ironiques sur un ton désinvolte »).
    Mais, au-delà de ces repères historiques, c'est une véritable initiation au désappointement qui se dessine à travers ces trois trajectoires ayant biberonné à des slogans -qu'on dirait « soixante-huitards » si ces anti-héros étaient français...
    La fin sur mon blog :

    Lien : http://www.delitteris.com/index.php/au-fil-des-pages/generation-x/
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par antihuman, le 02 décembre 2012

    antihuman
    Le public est-il le même partout ? Non, bien sûr. Qu'est-ce qui est le + important ? Avoir l'opinion de Mr Toutlemonde, ou alors une bien propre à soi. L'argent est-il si important ? Oui, mais... A partir de quand l'autre commence-t-il à avoir une importance quelconque ?? Coupland nous pose plein de questions à l'intérieur de Génération X et même si ce n'est pas un chef d'oeuvre c'est un peu culte sur les bords: ne le laissons pas à la propriété de ces penseurs désignés. Enfin une certaine honnêteté sans fard ni hypocrisie règne parmi les chapitres, cela est tellement rare d'autant plus que, encore une fois, on est pas là dans un délire déjanté de junkie, ainsi que pas non plus dans un de ces brulôts à mémères tant vantés ou vendus partout...
    Pas si fréquent.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par cheminvert7, le 23 avril 2012

    cheminvert7
    "C'est simple: chacun arrive avec son histoire et la raconte aux autres. La seule règle est qu'il est interdit d'interrompre, comme chez les A.A., et de critiquer à la fin. Cette atmosphère acritique marche pour nous car nous sommes autant l'un que l'autre cul-serrés à l'idée de dévoiler nos émotions" (page 25)
    C'est donc le récit de 3 amis, jeunes américains de la Génération X, qui ont décidé de vivre différemment de leurs parents. "Moins est une possibilité". Et ils prennent l'habitude de se raconter des histoires : parfois drôles, souvent touchantes mais aussi inégales. Dommage...
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par julienbitaud, le 27 février 2013

    julienbitaud
    Désert de Palm Springs, Californie. Début des 90's...Trois trentenaires, des bungalows et une recherche commune de nouveaux repères. Andy (le narrateur), Claire et Dag ; trois enfants post-68 ; ont décidé de tout quitter, de manière plus ou moins définitive, histoire de se réaliser vraiment. Quitter le monde dirigé/manipulé par leurs baby-boomers de parents.
    Tout quitter, c'est se tirer de son boulot déshumanisant dans le marketing sauvage, florissant et (in)contrôlé ; c'est quitter sa famille étouffante façon triple remariage vide dans laquelle on ne se reconnait pas, c'est quitter l'avilissement et l'emprisonnement des objets imposés par la Société consumériste, c'est...se tirer dans le désert, prendre un bungalow, un macjob (boulot à la con mais assumé) et profiter du désert pour y faire des pique-niques en se racontant des histoires du soir façon SuccessPhobie on-refait-le-monde. Au programme : RIEN ; du RIEN avec la tête farcie de spots de pub et la peur du nucléaire ; du RIEN cynique et piquant ; du RIEN qui analyse la Société et ses travers ; du RIEN auquel s'identifier semble être le seul recours ; du RIEN qui permet de tout vivre pleinement ; le tout saupoudré par une certaine nostalgie de l'Enfance pendant laquelle on ne se prenait pas la tête, pour les plus (mal)chanceux, à réfléchir à ces conneries...
    Génération X est fondateur, est culte, façon Pop Culture, pour la bonne et simple raison que ça tape direct dans le cerveau et renvoie aux questionnements intimes et existentiels de chacun d'entre nous. Ça renvoie à "Moins que zéro" de Bret Easton ELLIS... Ça ouvre une porte déjà pas mal dégondée mais peu souvent franchie, par peur du vide trouvé, celle du questionnement identitaire et du positionnement sociétal...

    Lien : http://julienbitaud.blogspot.com
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

> voir toutes (20)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par brigittelascombe, le 31 mai 2012

    Tu devrais vraiment te demander pourquoi on se fait chier à se lever le matin.Mais vraiment:pourquoi travailler?Pour acheter plus? Ca n'explique pas tout.

    Commenter     J’apprécie          0 10         Page de la citation

  • Par Tomsoluble, le 15 septembre 2010

    BRAZILIFICATION : Le gouffre grandissant entre les riches et les pauvres avec disparition corrélée de la classe moyenne

    Commenter     J’apprécie          0 11         Page de la citation

  • Par sweetie, le 20 février 2014

    Tu vois, quand tu es classe moyenne, il faut s'habituer à ce que l'histoire t'ignore. Il faut vivre avec le fait que l'histoire ne se fera jamais le champion de tes causes et qu'elle ne se sentira jamais désolée pour toi. C'est le prix à payer pour le confort et le silence quotidiens. Et à cause de ce prix, tous les bonheurs sont stériles; et tes malheurs n'attirent pas la pitié.

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation

  • Par Sachenka, le 08 juin 2013

    Perdre sa jeunesse est vraiment un drame absurde et silencieux.

    Commenter     J’apprécie          0 10         Page de la citation

  • Par sweetie, le 20 février 2014

    Lâche à tes parents la moindre confidence et ils s'en serviront comme d'une pince pour te faire sauter les verrous et te réorganiser une vie sans aucune perspective. (...) Je voudrais leur dire que j'envie leurs jeunesses, si pures d'ignorer l'absence de futur. Et je voudrais les étrangler pour nous avoir refilé d'un coeur léger un monde qui ressemble à un vieux maillot avec des traces de pneu.

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

> voir toutes (1)

Video de Douglas Coupland

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Douglas Coupland

Les loisirs créatifs avec Douglas Coupland ! Aujourd'hui : Starbucks








Sur Amazon
à partir de :
6,74 € (neuf)
4,00 € (occasion)

   

Faire découvrir Génération X par :

  • Mail
  • Blog

Découvrez les éditions 10-18

> voir plus

Lecteurs (231)

> voir plus

Quiz