Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2070392554
Éditeur : Gallimard (1995)


Note moyenne : 3.59/5 (sur 51 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Une jeune femme promet à un homme de retenir son nom. Un jour ce nom lui fait soudain défaut. Ce défaut lui brûle les lèvres. Le désespoir la gagne.
Lire un extrait Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (3)

> Ajouter une critique

    • Livres 4.00/5
    Par Melanie_F, le 10 mars 2011

    Melanie_F
    Le nom sur le bout de la langue de Pascal Quignard est un livre énigmatique et philosophique. Une lecture qui m'a paru agréable et ça m'a délicieusement surprise. J'ai savouré chaque mot que j'ai pu lire de l'histoire. L'auteur se délecte de disposer des phrases l'une à la suite de l'autre, sans aucun rapport. La plus part du livre, Pascal Quignard se voue une passion pour la Philosophie et prend plaisirs a jouer avec la langue française. Même si tout le livre m'a plut, le nouvelle fantastique m'a captivé. Bien entendu il y a un sens second, et je pense que l'auteur veut nous faire comprendre plusieurs morals : dans une premier temps, la vérité se sait toujours et que même à travers le temps on est jamais sur que le mensonge ne sera pas découvert. Que le véritable amour est plus fort que tout (encore faudrait il y croire encore !) et principalement que toutes tentations sont toujours présentes pour assouvir nos désirs.
    Une livre très intéressant sur le plan intellectuel, car il nous offre des connaissances sur les pensées freudiennes et philosophiques en générale. le thème principale est le langage bien entendue et on se rend compte qu'on peut vraiment écrire un livre sympathique sur des choses aussi banale : chercher le mot sur le bout de la langue. le thème de la musique n'est pas autant présent que dans Tous les matins du mondes, mais on ressent une certaine mélodie dès que l'on lit la fiction. Les mots cachent eux-mêmes des sons qui forment une mélodie, une ambiance.
    L'auteur a une façon qui lui ai propre de fasciner ces lecteurs grâce à sa propre vision des mots, on redécouvrir les livres mais surtout les auteurs et leurs imaginations. Leurs entrain à trouver les idées. En tout cas, chaque mot recèle une signification caché et ce livre m'a beaucoup fasciné.
    Le début est un peu capharnaüm on ne comprend pas tout notamment l'histoire du couteau et de la glace. Mais je suppose que c'est pour montrer qu'il ya différent type de mots : les mots banales et les mots qui cachent la significations.
    En tout cas ce fut une lecture constructive qui m'a beaucoup passionné et intéressé. Les mots révèlent de grands secrets et des sons qui nous marque à jamais.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par brigetoun, le 23 août 2010

    brigetoun
    le texte destiné à être mis en musique, est limpide, action rapide, effleurant le sens de la légende, avec une trace d'archaïsme très légère, juste pour le goût. le récit introductif précise, et le "Petit traité sur Méduse" qui suit creuse le sens, le reprend, en dérive, comme dans les derniers textes de Quignard
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la critique

    • Livres 2.00/5
    Par Norlane, le 28 avril 2014

    Norlane
    Un petit livre en plusieurs morceaux...
    Quelques pages sur le contexte d'existence du joli conte qui suit, puis des réflexions "à la Freud" (la sexualité explique tout) et très sombres à propos du "mot qui manque", dont la complexité m'a laissée de marbre en dehors de quelques phrases.
    Le conte m'aurait suffi.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

> voir toutes (4)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par patrick75, le 10 juin 2013

    Qu'un mot puisse être perdu, cela veut dire: la langue n'est pas nous-mêmes. Que la langue en nous est acquise, cela veut dire: nous pouvons connaître son abandon. Que nous puissions être sujets à son abandon, cela veut dire que le tout du langage peut refluer sur le bout de la langue. Cela veut dire que nous pouvons rejoindre l'étable ou la jungle ou l'avant-enfance ou la mort.

    Commenter     J’apprécie          0 13         Page de la citation

  • Par brigetoun, le 23 août 2010

    C'était un nom non pas au bout de ma langue mais au bout de mon corps et le silence de mon corps était seul capable d'en rendre présente, en acte, la chaleur. Je n'écris pas par désir, par habitude, par volonté, par métier. J'ai écrit pour survivre. J'ai écrit parce que c'était la seule façon de parler en se taisant. Parler mutique, parler muet, guetter le mot qui manque, lire, écrire, c'est le même. Parce que la dépossession fut le havre..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 8         Page de la citation

  • Par patrick75, le 10 juin 2013

    Cette expérience du mot qu'on sait et dont on est sevré est l'expérience où l'oubli de l'humanité qui est en nous agresse. Où le caractère fortuit de nos pensées, où la nature fragile de notre identité, où la matière involontaire de notre mémoire et son étoffe exclusivement linguistique se touchent avec les doigts. C'est l'expérience où nos limites et notre mort se confondent pour la première fois. C'est la détresse propre au langage humain. C'est la détresse devant ce qui est acquis. Le nom sur le bout de la langue nous rappelle que le langage n'est pas en nous un acte réflexe. Que nous ne sommes pas des bêtes qui parlent comme elles voient.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation

  • Par brigetoun, le 17 novembre 2011

    Ainsi la nuit terrifiante, la nuit inapprochable qui est à leur source, est aussi leur destin. Même le désir qui croit désirer un corps visible est voué à cette nuit. C'est leur défaut qu'il désire dans les corps qu'il étreint. C'est cette nuit que fixe le regard de celui qui a un nom sur le bout de la langue. Il guette son rêve.

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation

> voir toutes (24)

Videos de Pascal Quignard

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Pascal Quignard

Pascal Quignard - L'Origine de la danse .
Pascal Quignard vous présente son ouvrage "L'Origine de la danse" aux éditions Galilée. http://www.mollat.com/livres/pascal-quignard-origine-danse-9782718608846.html Notes de Musique : Koto Music -2 - Kumiutahu








Sur Amazon
à partir de :
3,98 € (neuf)
1,00 € (occasion)

   

Faire découvrir Le nom sur le bout de la langue par :

  • Mail
  • Blog

Découvrez la collection Folio

> voir plus

Lecteurs (87)

> voir plus

Quiz