AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Louis Postif (Autre)
ISBN : 2253011541
Éditeur : Le Livre de Poche (03/09/2001)
  Existe en édition audio

Note moyenne : 3.89/5 (sur 373 notes)
Résumé :
En arrivant sur le chantier de fouilles de Tell Yarimjah, Miss Amy Leatheran ouvre de grands yeux.
Quoi de plus dépaysant pour une jeune infirmière que ce pays exotique, cette équipe d'archéologues installée loin de tout ? Et quelle mission singulière que d'avoir à veiller sur la belle Mrs Leidner, en proie à des hallucinations et des terreurs diverses...
Miss Leatheran va tâcher de s'acquitter au mieux de ses fonctions. Mais, de masques terrifiants pa... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (33) Voir plus Ajouter une critique
LePamplemousse
13 juillet 2016
Agatha Christie s'inspire de sa vie de femme d'archéologue pour cette enquête qui se déroule sur un lieu de fouilles en Irak.
Elle convie dans cette intrigue le fameux détective Belge, de passage dans la région, mais c'est une jeune infirmière, témoin privilégié du drame, qui nous raconte ce qu'il s'est passé.
Engagée pour s'occuper de l'épouse de l'archéologue, une femme aux nerfs fragile, Miss Leatheran va ainsi découvrir l'univers des fouilles archéologiques, elle va suivre le travail de ces hommes et de ces femmes, elle les verra effectuer leurs tâches quotidiennes, elle sera aussi témoin de l'ambiance étrange qui règne au sein de cette petite communauté.
Quand l'épouse de l'archéologue sera assassinée, c'est elle qui prendra les choses en main, du moins, jusqu'à l'arrivée d'Hercule Poirot.
J'ai aimé évoluer dans cet univers qui change des petites villes anglaises où tout n'est que potins et ragots en tout genre, et j'ai savouré chaque page de cette intrigue, un peu comme si, moi aussi j'étais là-bas.
Grosse déception par contre à la fin de l'histoire, la révélation principale étant totalement ridicule, car n'étant malheureusement pas crédible une seule seconde.
J'ai eu l'impression que l'auteur se moquait de ses lecteurs, les prenant pour de parfaits imbéciles en leur livrant une fin si grotesque.
Dommage car l'histoire était vraiment plaisante par ailleurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
sevm57
29 février 2016
Un titre classique pour un roman policier qui ne l'est pas moins même s'il présente quelques spécificités.
Le meurtre a lieu dans une sorte de huis clos, avec toutefois pour originalité qu'il se déroule sur un chantier de fouilles archéologiques en Irak.
Autre originalité : même si l'enquête est menée par Hercule Poirot, elle est relatée par une jeune infirmière Amy Leatheran.
La résolution de l'énigme par le détective belge est habile comme toujours, mais certains éléments m'ont paru peu vraisemblables.
D'où une note moyenne de 3 étoiles.
Commenter  J’apprécie          160
Dionysos89
12 janvier 2012
La chaleur d'un climat de Méditerranée orientale, le mystère d'un site de fouilles archéologiques, Meurtre en Mésopotamie mise franchement sur le dépaysement géographique tout en y cadrant toujours les stéréotypes de la société britannique. Agatha Christie nous sert encore une fois une enquête dont elle a le secret, avec un Hercule Poirot toujours au sommet de sa forme vu par une infirmière enjouée et dans une atmosphère archéologique que l'auteur connaît bien. On peut regretter le fait qu'Agatha Christie tente au maximum de cacher qu'elle choisit encore un huis-clos comme théâtre d'opérations, mais l'ambiance si particulière de cet opus, teintée d'amour, de haine et de violence sous-jacente, ravit bien assez pour apprécier ce Meurtre en Mésopotamie.
Commenter  J’apprécie          130
100choses
17 décembre 2010
Un bouquin absolument génial. Je devrais décidément lire Agatha Christie encore plus souvent ! Rappelez-vous, Mrs Pepys me l'avaient envoyé il y a quelques temps dans le cadre du Swap « Around your world » et si à l'époque je brûlais de le découvrir, je m'étais retenue, histoire de le découvrir dans le cadre de "mon" propre chantier de fouilles. Voilà qui est fait !

On a affaire là, à du grand, du très grand Agatha Christie.
Parlons de l'intrigue tout d'abord. Si la découverte du meurtrier et le mobile ne posent aucun problème et sont vraiment simples, le tout est amené de façon très intéressante. L'histoire, le passé des personnages sont fascinants et collent bien au côté aventureux, romantique et mystérieux de l'archéologie de la fin du XIXème, début du XXème siècle.
Ce qui est génial, c'est qu'Agatha Christie réussit à rendre palpable pour le lecteur cette tension, ce sentiment de malaise qui règne entre les membres de la mission. Ils ont tous un passé plus ou moins trouble et puis ces faits inexpliqués…c'est vraiment oppressant, on vit au milieu des personnages et on sent que ça va finir par éclater. Comme toujours chez Agatha Christie, les personnages sont très archétypaux, mais dans ce cadre ce n'est, selon moi, pas un défaut : on sait rapidement à qui l'on a affaire, cela amène des situations souvent amusantes et l'ont peut se concentrer sur « l'affaire ».
Mais surtout, au-delà de l'enquête, j'ai adoré tous les faits et descriptions touchant à l'archéologie. C'est très justement décrit, très bien analysé ( Agatha Christie était mariée à un archéo' et l'a suivi sur de nombreux chantiers), avec un mélange de tendresse mais aussi de moquerie ; j'ai souvent souri, voire franchement ri face aux réactions de « newbie » de l'infirmière, j'ai parfois été horrifiée par les méthodes de travail employées, mais surtout tout prenait forme devant mes yeux : le site sur lequel je suis en ce moment colle parfaitement à celui évoqué dans le livre : un tell, où les bâtiments sont en briques crues, si difficilement décelables pour un oeil non exercé. Que du bonheur de découvrir ce roman dans un tel cadre !
Enfin, je vourdrais revenir quelques instants sur le personnage de l'infirmière puisque c'est elle qui nous relate cette histoire. C'est un choix excellent, ce personnage est très plaisant, vif, intelligent et n'a pas la langue dans sa poche. Je me suis beaucoup amusée en découvrant tous les commentaires personnels dont elle émaille sont récit, en particulier quand elle nous parle de Hercule Poirot. On obtient un résultat très vivant, réaliste. Vraiment un très bon point supplémentaire pour ce roman !

Pour résumer, un très bon Agatha Christie, qui a pris pour moi une saveur toute particulière.
Lien : http://leboudoirdemeloe.co.u..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Nono19
27 août 2012
Miss Leatheran, une infirmière qualifiée est en Mésopotamie (région qui correspond principalement à l'Irak actuelle) afin de prendre soin d'une femme venant d'accoucher. Or cette femme se débrouille très bien toute seule et Miss Leatheran se prépare à rentrer en Angleterre quand un médecin lui propose un autre job.
Mrs Leidner, la femme d'un archéologue reconnu, semble fort nerveuse, un peu dépressive et aurait besoin d'un soutien médical.
Miss Leatheran accepte cette offre et découvre l'équipe de Mr Leidner et se rend vite compte qu'une ambiance tendue règne entre les différents membres.
Mrs Leidner parle de lettres de menaces, d'homme à sa fenêtre et tout le monde pense qu'il s'agit de ses nerfs. Mais est-ce le cas?
Miss Leatheran, l'infirmière est la narratrice de ce roman, elle est efficace, droite dans ses bottes et assez perspicace.
Elle sent que quelque chose ne va pas et que le sort va bientôt frapper ce qui ne tardera pas.
L'équipe composée de membres ayant tous des mobiles possibles sera questionnée et analysée par le non moins célèbre Hercule Poirot. Comme d'habitude, son observation et sa capacité à comprendre les hommes lui fera découvrir qui se cache derrière ces meurtres.
Son discours de fin où il explique tout son raisonnement, est ce que je préfère. J'aime comprendre comment il est arrivé à sa conclusion surtout quand de mon côté, je n'arrive pas à y voir clair.
Enquête intéressante à suivre et un peu dépaysante du au fait que pour changer, nous ne nous trouvons pas en Angleterre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Citations & extraits (27) Voir plus Ajouter une citation
OrpheaOrphea25 avril 2012
La première fois que j'ai vu Hercule Poirot, ça, il n'y a pas de doute, je ne suis pas près de l'oublier. Bien sûr, par la suite je m'y suis faite – on se fait à tout – mais de prime abord ce fut un choc, et on ne m'ôtera pas de l'idée que ça doit être le cas de tout un chacun.
Je ne sais pas ce que j'avais imaginé... une sorte de Sherlock Holmes grand et mince, respirant l'intelligence. Bien entendu, je savais qu'il était étranger, mais je ne m'attendais pas à ce qu'il soit étranger à ce point-là, si vous voyez ce que je veux dire.
Rien qu'à le voir, vous en aviez le fou rire ! On aurait juré qu'il se croyait sur les planches, ou dans un film. D'abord, il ne mesurait guère plus d'un mètre soixante et des poussières – et c'était un drôle de petit bonhomme grassouillet, vieux comme Hérode, avec une moustache inimaginable et un crâne en forme d’œuf. Il avait tout du coiffeur dans une pièce de boulevard!
Et c'est cet homme-là qui devait découvrir l'assassin de Mrs Leidner !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
pandarouxpandaroux28 juillet 2012
Jusque là, je n'avais jamais éprouvé ce qu'il est convenu d'appeler " les vertiges de l'Orient". Pour être tout à fait franche, ce qui m'avait frappée, c'était la pagaille qui régnait partout. Mais soudain, à entendre M.Poirot, une espèce de drôle de vision prit forme peu à peu devant mes yeux. Je me mis à rêver de mots comme Samarkande et Ispahan, de marchands à longue barbe, de chameaux agenouillés, de porteurs titubants sous le poids des lourds retenus par une corde passée autour de leur front.... de femmes aux cheveux teints au henné et aux visages tatoués, agenouillées au bord du Tigre pour laver le linge, et j'entendis s'élever leur bizarre mélopée...et le grincement régulier de la noria....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
caryatidecaryatide24 octobre 2013
- Mille pardons, mademoiselle! s'écria Poirot. C'est moi le coupable. Le père Lavigny des tablettes me montrait et en emporter une près de la fenêtre je voulais, question mieux voir...et doux Jésus à moi, par terre je ne regardais pas et ma cheville je me suis torché. Si mal j'ai eu que cri j'ai poussé.
- Oui, eh bien, ici, nous avons tous cru qu'il y avait eu un nouveau meurtre ! pouffa Mme Mercado.
traduction nouvelle de Robert Nobret
(et oui, par la grâce des traductions on oublie que Poirot ne parle pas si bien anglais que ça!)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
sevm57sevm5710 mars 2016
-Vous attachez donc plus d'importance aux défauts de la victime qu'à ses vertus? répliqua Mr Carey d'un ton sarcastique.
-Oui...s'il est question d'un assassinat. Autant que je le sache, nul n'a été tué parce qu'il était trop vertueux !
Commenter  J’apprécie          120
belette2911belette291128 avril 2012
- A ce qu’il parait lui dis-je, Mme Leidner n’a pas été tout à fait normale ces temps derniers ?

Mme Mercado émit un ricanement désagréable.

- Normale ? Ah ! non. Elle a failli nous faire mourir de peur. Une nuit elle entendait des doigts frapper sur sa fenêtre, puis ce fut une main sans bras…Et lorsqu’elle vient vous certifier qu’une face jaune s’écrasait contre sa vitre et que, s’étant précipitée vers la fenêtre, elle ne vit plus rien…Dites-moi un peu s’il n’y a pas de quoi vous donner la chair de poule ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Agatha Christie

Quel surnom donne-t-on à Agatha Christie ?

La Dame du Crime
La Reine du Meurtre
La Dame de l'Intrigue
La Reine du Crime

10 questions
988 lecteurs ont répondu
Thème : Agatha ChristieCréer un quiz sur ce livre