AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.26 /5 (sur 95 notes)

Nationalité : Norvège
Né(e) à : Oslo , le 09/08/1966
Biographie :

Linn Ullmann est la fille du réalisateur Ingmar Bergman et de l’actrice Liv Ullman. Enfant, elle a jouée dans certains des films de son père (Cris et chuchotements, 1972).

Elle vit à Oslo où elle exerce le métier de journaliste et critique littéraire.

Son premier roman Avant que tu ne t’endormes (Plon, 1999) l’a propulsée parmi les jeunes écrivains norvégiens les plus appréciés. Elle est aussi l’auteur de Vertiges (Plon, 2003).

Linn Ullmann est la femme de l'écrivain Niels Fredrik Dahl (1957).





Source : Plon éditeur
Ajouter des informations
étiquettes
Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
Annette55   08 juin 2018
Et maintenant il ne faut plus pleurer de Linn Ullmann
"Mais ta disparition même demeure . "

Gunnar Ekelöf.
Commenter  J’apprécie          192
christinebeausson   25 septembre 2015
Je suis un ange venu du nord de Linn Ullmann
Il y a des siècles de ça, quand un enfant allait naître, voilà comment ça se passait: lorsque la femme avait des contractions et que l'accouchement était en cours, les autres femmes se dépêchaient de dénouer ses cheveux, les rubans de sa robe, les lacets et d'ouvrir tout ce qui, autour de la femme, était attaché, fermé, clos, verrouillé, comme par exemple les tiroirs, les coffres, les fenêtres et les portes. Si le mari souhaitait l'aider, il pouvait s'occuper de ce qui était dans la cour de la ferme, déplier un outil par exemple. Il pouvait aussi prendre la hache et fendre la charrue en deux.
Commenter  J’apprécie          70
christinebeausson   26 septembre 2015
Je suis un ange venu du nord de Linn Ullmann
Si la cuisine est le cœur de la maison, l'entrée en est les mains. C'est l'entrée qui te souhaite tous les jours la bienvenue à toi, à ta famille et à tes invités !
Commenter  J’apprécie          50
christinebeausson   27 septembre 2018
Le registre de l'inquiétude de Linn Ullmann
J'étais son enfant à elle et j'étais son enfant à lui, mais je n'étais pas leur enfant à eux, ça n'a jamais été nous trois ;
Commenter  J’apprécie          50
christinebeausson   27 septembre 2018
Le registre de l'inquiétude de Linn Ullmann
C'est difficile, les noms. Difficile d'en donner, d'en avoir, de s'en souvenir, de vivre avec, de s'en débarrasser.
Commenter  J’apprécie          50
christinebeausson   24 septembre 2015
Je suis un ange venu du nord de Linn Ullmann
Je mûris.

Tu mûris ?

Oui.

Ça veut dire quoi tu mûris ?

Je lis Swedenborg.

Et alors ?

Swedenborg a écrit que si tu as l'impression de vivre trop longtemps - et c'est mon cas, tu ne trouves pas - c'est parce que tu mûris.
Commenter  J’apprécie          40
claraetlesmots   16 juillet 2014
Et maintenant il ne faut plus pleurer de Linn Ullmann
Siri se força à sourire. Pourquoi pouffes-tu? Oui, elle s'efforçait de travailler sur sa propre impatience. Presque vingt ans dans la restauration et ainsi de suite. Ca ne laissait pas indemne. Et tout, ici, à la maison. Quelque chose sur quoi elle n'arrivait pas à mettre le doigt. Qu'ai-je fait de ma vie, au juste?

Commenter  J’apprécie          30
christinebeausson   02 août 2018
Et maintenant il ne faut plus pleurer de Linn Ullmann
Crois tu que les choses soient ainsi faites, toi qui es écrivain (et là, elle eut un petit rire et il se souvient qu'il se demandait pourquoi elle riait, mais il garda les yeux fermés et lui serra la main comme pour dire je dors, mais je ne dors pas), que l'on écrive pour devenir un autre ? Et devenir cet autre est il la même chose que se fuir soi même, ou cela peut il signifier quelque chose de plus ? Cela ne peut il pas aussi signifier la nécessité de sortir de soi pour entrer dans un autre monde, prendre la place d'un autre, ressentir avec l'autre, vivre avec l'autre, respirer avec l'autre ?
Commenter  J’apprécie          20
christinebeausson   02 août 2018
Et maintenant il ne faut plus pleurer de Linn Ullmann
Et moi qui croyais que nous étions l'exception, que nous étions la grande exception, que tu étais mon seul et unique, et que la catastrophe qui frappe tous les autres, la plus embarrassante de toutes les catastrophes, la plus humiliante et la plus banale, celle au dessus de laquelle nous nous élevons et dont nous nous moquons un peu quand elle frappe les autres (le mensonge, l'infidélité, le règlement de comptes, la réconciliation et le nouveau mensonge éternellement répétés) - ne nous frapperait pas, nous.
Commenter  J’apprécie          20
christinebeausson   27 septembre 2015
Je suis un ange venu du nord de Linn Ullmann
On croyait toujours que les mourants avaient un secret. Mais ce désir de sens, de compréhension et de consolation, c'était celui de ceux qui leur survivaient.
Commenter  J’apprécie          30
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



.. ..